2,2 milliards de dollars : ce que l'Inde va investir pour tripler ses stocks de pétrole

 |   |  352  mots
Pour ses besoins pétroliers, l'Inde est dépendante à 80% des importations. Les sanctions prises ces dernières années à l'encontre de l'Iran, l'un des ses principaux fournisseurs, par l'Union européenne et les Etas-Unis, ont aggravé le problème.
Pour ses besoins pétroliers, l'Inde est dépendante à 80% des importations. Les sanctions prises ces dernières années à l'encontre de l'Iran, l'un des ses principaux fournisseurs, par l'Union européenne et les Etas-Unis, ont aggravé le problème. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Dépendante à 80% de ses importations, l'Inde a annoncé qu'elle allait investir 2,2 milliards de dollars afin de tripler ses capacités de stockage de réserves stratégiques de pétrole. Le pays veut se prémunir contre le risque d'approvisionnement.

L'indépendance énergétique continue d'être un enjeu de taille pour les grandes nations, et notamment pour l'Inde. Preuve en est : le Premier ministre indien, Manmohan Singh, a annoncé que son pays allait investir 2,2 milliards de dollars en vue de tripler ses capacités de réserves pétrolières, rapporte Bloomberg.

Quatre cavernes (artificielles et creusées à même des dômes salins sous la surface) vont être construites, et auront une capacité totale de 12.500 de tonnes qui viendront s'ajouter au 5.030 tonnes. Une manière de se prémunir contre le risque d'approvisionnement de cette matière première vitale pour l'économie du pays.

Dépendante à 80 % des importations

Car en termes de pétrole, l'Inde est en effet un pays dépendant à 80% des importations. Et les sanctions prises à l'encontre de l'Iran ces dernières années, par l'Union européenne et les États-Unis, ont aggravé la donne car ce pays était l'un de ses principaux fournisseurs. Sans compter que la situation en Syrie est aussi une source de tension pour les prix, et que la monnaie indienne, la roupie, a dévissé dernièrement, ce qui a renchéri le coût du pétrole importé par le pays.

Une question qui préoccupe depuis de nombreuses années

Et cette question du pétrole est un serpent de mer en Inde. Il y a quelques années, François Lafargue, docteur en Géopolitique et en Science politique, écrivait ainsi dans la nouvelle revue de l'Inde que :

la situation sur le plan des hydrocarbures est la plus délicate. Pour le pétrole, le pays dépend déjà à la hauteur de 75 % de ses importations étrangères. Une proportion devant atteindre 80 % dès 2010, et probablement 95 % en 2030. A cette date, l'Inde sera selon toute vraisemblance le quatrième consommateur de pétrole du monde derrière les Etats-Unis, la Chine et le Japon.

A lire aussi :

>> La croissance de l'Inde sérieusement révisée à la baisse par la Banque mondiale

>> Quelles conséquences en cas d'envolée des prix du baril de pétrole ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/10/2013 à 10:51 :
Je pense que les chiffres annoncees dans cet article sont faux .. 12500 tonnes ? 5300 tonnes ?....C'est probablement de millions de tonnes qu'il s'agit ... Merci de rectifier .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :