Les tarifs de l'électricité n'augmenteront pas en août

La ministre de l'Énergie Ségolène Royal a annoncé que les tarifs de l'électricité n'augmenteront pas en août, comme initialement prévu. La prochaine hausse, ou baisse, sera annoncée en octobre.

1 mn

Je vais procéder à ce calcul avec la Commission de régulation de l'énergie, une autorité indépendante, qui va, à partir de la réforme que j'ai mise en place, calculer cette hausse, ou peut-être une baisse, qui sera annoncée en octobre, a expliqué Ségolène Royal. /Reuters
"Je vais procéder à ce calcul avec la Commission de régulation de l'énergie, une autorité indépendante, qui va, à partir de la réforme que j'ai mise en place, calculer cette hausse, ou peut-être une baisse", qui sera annoncée en octobre, a expliqué Ségolène Royal. /Reuters (Crédits : reuters.com)

"Il y avait une augmentation des tarifs de l'électricité qui était prévue au 1er août, de 5%. Ces factures n'augmenteront pas", a déclaré jeudi la ministre de l'Énergiie Ségolène Royal sur BFM-TV-RMC.

Ce gel de l'augmentation des tarifs s'inscrit dans le cadre d'une réforme de leur calcul engagée par la ministre.

Du nouveau en octobre sur l'évolution des tarifs

L'évolution des tarifs au 1er janvier sera connue en octobre, a indiqué la ministre :

"Je vais procéder à ce calcul avec la Commission de régulation de l'énergie, une autorité indépendante, qui va, à partir de la réforme que j'ai mise en place, calculer cette hausse, ou peut-être une baisse", a-t-elle ajouté.

L'année dernière, le gouvernement avait annoncé une hausse de 5% des tarifs de l'électricité pour l'été 2013 puis l'été 2014 afin de mieux refléter les coûts d'EDF.

>> Lire aussi Petit lexique du projet de loi sur la transition énergétique de Ségolène Royal

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 21/06/2014 à 8:26
Signaler
c'est pour mieux les augmenter en septembre avec un petit effet rétroactif préconisé par le conseil d'état.

à écrit le 20/06/2014 à 15:00
Signaler
Zut nous allons constater la déflation cœur de la crise!

à écrit le 20/06/2014 à 13:50
Signaler
navrant ces politiques... aucune vision d'avenir

à écrit le 20/06/2014 à 11:29
Signaler
une bonne nouvelle peut-être mais la russie a coupé le gaz a l'Ukraine , donc a la rentrée on pourrait annoncer une hausse fulgurante des prix du gaz .. on peut bien faire un cadeau sur l'électricité en attendant les surprises de mr poutine ..

à écrit le 19/06/2014 à 22:29
Signaler
Cette hausse - tout comme celle d'avril bloquee aussi par Sego - est due au rencherissement de l'electricite nucleaire du fait des investissements post-Fukushima, du provisionnement du CIGEO et du demantelement des reacteurs dont le cout est dangeure...

à écrit le 19/06/2014 à 20:51
Signaler
Vous oubliez tous les augmentations de l'année dernière? Ils ont juste prix de l'avance en 2013 ! De plus c'est le prix de l'électricité dont ils parlent. Qui vous dit qu'ils ne vont pas augmenter le prix de l'abonnement ?

à écrit le 19/06/2014 à 19:28
Signaler
Enfin la Grande Dame qu'on attendait ! Merci encore Sigolène...

à écrit le 19/06/2014 à 18:58
Signaler
La décision de mme Royal est inconstitutionelle.Il faut saisir le conseil d'état,ou faire une hausse rétroactive en décembre

à écrit le 19/06/2014 à 18:54
Signaler
on croit rever en nous disant une hausse ou une baisse,on gel les tarifs en aout pour les augmenter en octobre ou les consommations progressent ,SVP Mme royale ne perdait pas votre temps a des enfumages socialistes plus personne ne vous croit depuis ...

à écrit le 19/06/2014 à 17:58
Signaler
Va y avoir du boulot au Conseil d'Etat ! Rappel des évènements: en 2012 le gouvernement Eyrault se mettait dans l'illégalité en interdisant la hausse des tarifs EDF. Début 2014 le Conseil d'Etat oblige le gouvernement a augmenter rétroactivement les ...

à écrit le 19/06/2014 à 16:59
Signaler
Enfin une vraie décision anti capitalistique de gauche, ça faisait longtemps qu'on l'attendant dans ce monde de matadors > Merci Sigolène !

le 19/06/2014 à 17:09
Signaler
Décision prise par une grande spécialiste des questions de l'énergie qui nous expliquait en 2007, lors du débat face à Sarko, que "le nucléaire compte pour 17% de notre électricité". Attention à l'effet boomerang, ca va faire mal !

à écrit le 19/06/2014 à 16:51
Signaler
L'effet rétroactif sera dévastateur pour les consommateurs. Mais bon, ils parviennent à repousser le risque de soulèvement populaire en espérant des jours meilleurs dans 3 à 6 mois pour que la pilule puisse passer.

à écrit le 19/06/2014 à 15:38
Signaler
Décision totalement illégale et populiste, reflétant à merveille l'amateurisme de Ségolène Royale. L'ANODE et tous les concurrents d'EDF ne vont pas manquer de porter une nouvelle fois l'affaire devant le Conseil d'Etat et au final c'est le consommat...

le 19/06/2014 à 16:35
Signaler
Ségo avait déjà largement prouvé sa compétence sur l'énergie en 2007 lors du débat avec Sarko: "le nucléaire représente 17% de notre consommation électrique...". Désormais il faut s'attendre au pire.

à écrit le 19/06/2014 à 15:00
Signaler
Encore un effet d'annonce, d'enfumage comme on en a l'habitude depuis quelques années. In fine le consommateur paiera et même avec les intérêts de retard. Ségolène ne fera pas mieux que les autres et comme eux ne sera plus ministre lorsque nous seron...

à écrit le 19/06/2014 à 15:00
Signaler
C'est les actionnaires d'EDF qui sont content avec un cours de bourse en chute libre (-10%) avec un CAC à +1%.

le 19/06/2014 à 15:04
Signaler
L'état, actionnaire principal vient de pedre 3 milliards d'un coup... Mais ça remontera ans doute bientôt.

le 19/06/2014 à 16:52
Signaler
C'est pas le moment ou l'Etat a décidé de revendre 10% de ses parts dans EDF ?

le 19/06/2014 à 18:18
Signaler
Mais du coup ça permet d'acheter à bon compte pour un petit A/R sur quelques jours. Ca permettra de payer quelques mois de plus de facture EDF :-)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.