Areva : cessions et baisse des investissements pour sauver sa note financière

Menacé d'une dégradation de sa note financière, le groupe nucléaire français pourrait annoncer des baisses de ses investissements et des cessions d'actifs.
Areva doit rétablir sa rentabilité et sa trésorerie dans un contexte compliqué.
Areva doit rétablir sa rentabilité et sa trésorerie dans un contexte compliqué. (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Areva va réduire ses investissements et procéder à des cessions d'actifs, d'après Les Echos. Le groupe nucléaire français réagit à la mise sous surveillance négative par l'agence de notation Standard & Poor's.

600 millions d'euros de cessions d'actifs?

Les investissements annuels pourraient être réduits de 100 à 150 millions d'euros dès 2015, tandis les nouvelles cessions d'actifs pourraient atteindre 500 à 600 millions d'euros, précisent Les Echos sans identifier ses sources. L'agence de notation américaine avait changé sa perspective le 9 septembre dernier après des résultats semestriels jugés décevant. Interrogé par l'AFP, Areva n'a pas souhaité faire de commentaires.

Areva avait 30 jours pour réagir avant que S&P tranche la question de cette mise sous surveillance. D'après Le Journal du Dimanche, l'agence doit rendre les conclusions d'un audit mercredi. Le journal qui avait annoncé l'imminence d'un plan d'économies, avait évoqué un éventuel renflouement du groupe par l'Etat.

Le nucléaire qui ne décolle pas

Il faut dire qu'Areva a souffert d'une baisse globale de sa rentabilité notamment en raison de ses engagements dans les énergies renouvelables. Début août, il avait également revu ses objectifs d'activité à la baisse pour cette année alors que son métier principal, le nucléaire, persiste à ne pas décoller.

Le montant des investissements bruts cette année avait été abaissé de 1,3 à 1,1 milliard d'euros, et il devrait passer sous cette barre annuelle en 2015 et 2016. Le spécialiste de l'atome avait aussi dit avoir "sécurisé" un objectif d'un milliard d'économies l'an prochain, qui sera relevé à 1,2 milliard en 2016.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.