Areva annonce un nouveau retard pour l'EPR finlandais

 |   |  320  mots
Le dernier calendrier prévoyait une mise en service en 2016. Areva a précisé que le montant de la perte prévisible sur ce contrat restait inchangé, à 3,9 milliards d'euros.
Le dernier calendrier prévoyait une mise en service en 2016. Areva a précisé que le montant de la perte prévisible sur ce contrat restait inchangé, à 3,9 milliards d'euros. (Crédits : reuters.com)
Le groupe nucléaire Areva a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi que le réacteur nucléaire de nouvelle génération EPR qu'il construit à Olkiluoto en Finlande devrait pouvoir entrer en service en 2018, avec neuf ans de retard sur le calendrier initialement prévu.

Neuf ans. C'est le retard qu'a pris la construction du très controversé réacteur nucléaire EPR finlandais en cours de construction à Olkiluoto. Le groupe français Areva a en effet annoncé dans la nuit de dimanche à lundi qu'il ne serait achevé qu'à la mi 2016, et mis en service en 2018. Le dernier calendrier prévoyait une mise en service en 2016. Areva a précisé que le montant de la perte prévisible sur ce contrat restait inchangé, à 3,9 milliards d'euros.

Refus de donner une nouvelle date

Areva et son partenaire allemand Siemens refusaient jusqu'à présent de donner une date de mise en service, malgré l'insistance du client finlandais, le producteur d'électricité TVO, pour obtenir un calendrier fiable.

"Le calendrier actualisé remis ce jour repose sur des hypothèses et des engagements qui requièrent l'implication de TVO en tant que propriétaire de la centrale", met en garde Areva dans son texte.

Areva renvoie TVO dans son camp

"Cette implication est, depuis l'origine du projet, essentielle à la progression de celui-ci, notamment pour faciliter l'examen des éléments techniques et de sûreté par l'Autorité finlandaise STUK. Ce rôle est même déterminant pour le bon déroulement de la future phase", ajoute le groupe français.

Une procédure est en cours entre les deux parties devant le tribunal arbitral de la chambre de commerce internationale à Paris, dans laquelle Areva et TVO se demandent mutuellement des dédommagements de plusieurs milliards d'euros. Une décision est attendue début 2015.

Progrès pour les autres projets d'EPR

Les autres projets d'EPR, en France et en Chine, "ont progressé de manière significative en 2014", assure Areva.

À Taishan, 95% des composants du premier réacteur ainsi que son contrôle-commande opérationnel sont livrés. Sur le site français de Flamanville, les quatre générateurs de vapeur sont livrés et l'assemblage du circuit primaire est en cours.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/09/2014 à 20:26 :
bientot 10 ans de retard pour EPR FINLANDAIS par les champion du monde du nouclair français apres le fiasco MALVILLE quelle desastre
a écrit le 01/09/2014 à 17:58 :
Areva le pourvoyeur de la crédibilité de l'industrie française à l'export n'en a pas fini de faire payer des générations de français avec ses atermoiements, après avoir pillé les finances publiques pendant des années : merci infiniment les nucléocrates !
a écrit le 01/09/2014 à 17:05 :
on doit etre au quatre ou cinquiéme avis de retard.... attendons le suivant, l'ennui c'est que Areva a vendu d'autres projets de ce genre ailleurs, faillite totale des ingénieurs des commerçants de la direction avec surement un effet sur le coirs de bourse...détenu par l'état... ou sont les responsables.... toujours en place sauf anne qui s'est tirée... vite fait .... et à la grosse téte...mensionge incapacité .... il faudrait lire les contrats pour savoir combien cela va couter a areva....on peut tout faire dans le nucléaire intouchable au niveau politique.... le club des X avec le club des énarques....
Réponse de le 01/09/2014 à 21:32 :
La réponse est 3,9 milliards soit plus que le prix de vente initial !!!
a écrit le 01/09/2014 à 17:01 :
on doit etre a
a écrit le 01/09/2014 à 16:35 :
Areva veut livrer l'EPR aux Finlandais sans l'avoir démarré et testé. Est-ce qu'Airbus livre un avion en sortie de chaine sans que ses pilotes d'essais maison ne l'ai fait voler et tester
(avec les controleurs de l'OACI !)
a écrit le 01/09/2014 à 14:07 :
Merci très chère Anne
a écrit le 01/09/2014 à 13:50 :
On rappelera a tous que des chantiers comme celui-la sont garantis par la COFACE, organisme d'etat qui indemnisera donc Areva des 3.9 milliards d'€ de depassement avec l'argent du contribuable.
Réponse de le 01/09/2014 à 15:50 :
Avez-vous des sources ? car vos propos semblent sans fondement.
Réponse de le 01/09/2014 à 22:55 :
Au hasard, tapez donc 'coface+epr' dans google ....
a écrit le 01/09/2014 à 12:23 :
Mégalomanie, gabegie, gaspillage d'argent et de ressources...et ceci de la par d'hommes et de femmes de "haute" instruction mais pas de "haute" moralité!
Tout çà au nom du futur "shopping" de l'humanité!
a écrit le 01/09/2014 à 11:37 :
SIEMENS le partenaire d'EDF a voulu garder le "contrôle commande" de la tecno EPR; résultat ça ne marche pas et à chaque fois qu'on maitrise mal ou pas c'est compliqué . En plus ce partenaire s'est débiné. Alors pensez si ALSTOM avait été racheté.
a écrit le 01/09/2014 à 10:36 :
Merci Siemens ! Ces EPR ont été construits en "coopération" avec l'allemand Siemens, qui a exigé, en échange de sa participation, que l'EPR soit réalisé selon ses plans, exagérément compliqués et utra-coûteux. Les retards viennent de là. Et puis, au milieu du gué, l'allemand Siemens a brutalement largué le français EDF, pour s'allier avec des russes ! Pour les EPR suivants, EDF a modifié ces plans débiles, et les autres EPR vont bien (en France, en Chine et en GB). Bravo l'Allemagne, qui construit maintenant de superbes centrales au charbon, qui polluent mille fois plus que le nucléaire.
Réponse de le 01/09/2014 à 11:27 :
Et bien les Allemands sont plus intelligents c'est tout, Areva devrait abandonner ce projet c'est tout. Les Finlandais ne méritent pas ce projet, ils se plaindront toujours !! Il faut arreter cela, ils ne seront jamais contents.
a écrit le 01/09/2014 à 9:42 :
LA FIERTE TEKNOLOGIQUE A DES LIMITES ? LE GROS PROBLEME C EST LES DEGATS HUMAINS ET ECONOMIQUE QUE CELA PEUT ENTRAINE EN CAS D ACCIDENT NUCLEAIRE???
a écrit le 01/09/2014 à 9:24 :
Trop drôle les commentaires: on comprends mieux le déclin de la France... Vous croyez que le développement technologique est une long fleuve tranquille? 3.9M
a écrit le 01/09/2014 à 9:07 :
Il faut publier cet article sur tous les réseaux sociaux, que tout le monde sache. C'est une honte. Et tout ca, comme le dit Patrick, pour que les Francais soient mis a contribution lorsqu'AREVA ne pourra plus tenir ses engagement financiers.
On nous rogne des millions sur la santé ou le social ... et il va falloir débourser des milliards pour la betise de mégalos !!
Au fait, le nucléaire. toujours pas cher et sur ????
Réponse de le 01/09/2014 à 10:13 :
La santé et le social sont réduits mais pas les subventions et autres avantages fiscaux aux entreprises. Et en plus ils veulent nous raboter nos salaires avec une entourloupe sur le temps de travail. La défiance de l'état envers les citoyens est à son paroxysme.
a écrit le 01/09/2014 à 9:06 :
Tout semble fait, pour montrer qu ' à Flamanville, EDF n' est pas nul, côté délai !!!!
a écrit le 01/09/2014 à 9:06 :
Tout semble fait, pour montrer qu ' à Flamanville, EDF n' est pas nul, côté délai !!!!
a écrit le 01/09/2014 à 9:06 :
Tout semble fait, pour montrer qu ' à Flamanville, EDF n' est pas nul, côté délai !!!!
Réponse de le 01/09/2014 à 13:48 :
Non, c'etait juste prevu pour 3.3 milliards d'€ et livraison en 2012, on en est a 8.5 milliards et livraison hypothetique en 2016, a part ca c'est bien gere.
Je m'inquieterait plutot des chantier chinois : pourquoi pas de retards ni de problemes, on s'assoit sur la securite ?
a écrit le 01/09/2014 à 8:52 :
3,9 Mds de provisions, ça fait un paquet de fric. Merci Anne d'avoir vendu à prix cassés un prototype sans savoir s'ils étaient capables de le faire comme ça du premier coup. De la belle incompétence doublée d'une superbe mégalomanie. Ceci étant, pour ce que j'en sais, ça m'étonnerait que TVO soit blanc dans cette histoire (un MO a aussi ses responsabilités qu'il n'a probablement pas assumé) et ça peut se terminer par une côte mal taillée finalement inférieures aux provisions
a écrit le 01/09/2014 à 8:42 :
A ce rythme la il va falloir penser a le démanteler avant même qu'il n'ait été mis en route ..
Je n'ose même pas imaginer le taux de disponibilité lorsqu'il sera opérationnel ( s'il l'est un jour ) . Un mauvais design , un mauvais timing , une technologie dont l'avenir est très compromis , une facture colossale .. Cherchez les erreurs ….Qui va payer pour ce fiasco industriel , economique et politique ....?
Les Français mettront la main a la poche , bon gré , mal gré .. Comme toujours sans qu'aucun responsable ne soit limoge .. Pathétique …
Réponse de le 01/09/2014 à 14:44 :
Il n'y a aucune raison de douter du taux de disponibilité, les réacteurs N4 en France qui eux aussi ont eu énormément de retard, jusqu'à 13 ans de chantier tout compris ont une très bonne disponibilité.
Réponse de le 02/09/2014 à 7:43 :
Wait and see .......
a écrit le 01/09/2014 à 8:18 :
9 ans de retard ??? Mais c'est du grand foutage de gueule!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :