Areva revoit ses objectifs à la baisse à cause du renouvelable et du nucléaire

Après une perte de 694 millions d'euros au premier semestre, la société a abaissé ses objectifs pour 2014. Le titre en subit les conséquences, chutant de plus de 10% vendredi matin à la Bourse de Paris.
Le spécialiste public du nucléaire prévoit pour 2014 une baisse organique de ses ventes de 10%. (Photo: Reuters)
Le spécialiste public du nucléaire prévoit pour 2014 une baisse organique de ses ventes de 10%. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)

Les importantes pertes semestrielles subies dans les énergies renouvelables ainsi que des difficultés persistantes sur le marché nucléaire pèsent lourd sur les perspectives d'Areva, ainsi que sur la valeur de son titre.

Après avoir essuyé une perte de 694 millions d'euros au premier semestre 2014, alors que le résultat net était à l'équilibre un an plus tôt, pour une perte opérationnelle de 305 millions d'euros (+290 millions au premier semestre 2013), la société a abaissé vendredi ses objectifs pour 2014. Le spécialiste public du nucléaire prévoit désormais pour cette année une baisse organique de ses ventes de 10% (contre -2% à -5% anticipés auparavant), ainsi qu'une marge d'excédent brut d'exploitation d'environ 7% du chiffre d'affaires  (contre environ 11% précédemment).

Le titre en chute de plus de 10%

Le société, dont l'État français contrôle directement ou indirectement près de 87% du capital, prévoit notamment un "décalage" de certains grands investissements dans le parc nucléaire français et une "conjoncture de marché plus difficile qu'anticipée" dans les services à la base installée. Elle table également sur des délais dans le lancement de projets de nouvelles centrales à l'étranger et dit avoir "sécurisé" un objectif d'économies de 1 milliard d'euros pour 2015, relevé à 1,2 milliard pour 2016.

Les investisseurs ont réagi: à la Bourse de Paris, vendredi à 09h38 (07h38 GMT), le titre chutait, perdant 12,21% à 13,66 euros, alors que l'indice CAC 40 lâchait 0,91%.

Les commandes progressent

373 millions des pertes du premier semestre étaient notamment concentrés dans les activités renouvelables cédées ou arrêtées.  Areva a ainsi enregistré un chiffre d'affaires de 3.889 millions, en recul de 12,4% à périmètre et changes constants.

Indicateur de performance privilégié par la société, le cash flow opérationnel libre avant impôts, précédemment attendu en croissance "significative" en 2015-2016, est désormais prévu "proche de l'équilibre en 2015 et nettement positif en 2016".

Le carnet de commandes à fin juin d'Areva progresse en revanche à 44,9 milliards d'euros (contre 41,4 milliards à fin 2013), grâce notamment à un accord dans le traitement-recyclage avec EDF pour un montant supérieur à 5,5 milliards.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 01/08/2014 à 12:51
Signaler
L'auteur peut-il nous ce qu'il en est de l'EPR de Finlande, le chantier sera-t-il relancer, a-t-on une chance de voire ce machin commissionné un jour ? Quelles seront les penalites de Areva et le contribuable francais via la COFACE devront supporter.

le 01/08/2014 à 21:32
Signaler
Personne n'est blanc dans ce genre de projet. Le Maître d'Œuvre finlandais n'est pas bien clair non plus avec des exigences de fonctionnement qui n'étaient pas dans le contrat initial. On peut supposer que ça terminera avec une transaction dans les 5...

à écrit le 01/08/2014 à 12:12
Signaler
Qu'en est-il de l'audit sur la gestion de Mme. Lauvergeon (-Fric) ?

à écrit le 01/08/2014 à 11:40
Signaler
AREVA est-il le Crédit Lyonnais des années 2000 ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.