Désormais dotée de deux éoliennes, la Tour Eiffel a les pieds verts

 |   |  260  mots
Interrogé par l'AFP, la Société d'exploitation de la Tour Eiffeil reconnait une installation assez symbolique qui marque l'engagement de la Tour en matière de développement durable.
Interrogé par l'AFP, la Société d'exploitation de la Tour Eiffeil reconnait une installation "assez symbolique" qui marque "l'engagement de la Tour en matière de développement durable". (Crédits : Reuters)
Panneaux solaires, alimentation en énergie 100% renouvelable et maintenant des éoliennes, la Tour Eiffel aura bientôt tous les attributs d'une Dame de fer écologique. Les deux appareils devraient suffire à alimenter en énergie la boutique du premier étage.

C'est presque de la provocation. Alors que les éoliennes sont accusées de défigurer les paysages, la Société d'Exploitation de la Tour Eiffel (SETE) a décidé d'installer deux de ces appareils au beau milieu des piliers de la Dame de fer. Peintes aux couleurs du bâtiment, elles devraient cependant passer inaperçues.

7 mètres de haut, 3 mètres de large et productrices de 5.000 KWh par an

Cette installation intervient dans le cadre de la rénovation du premier étage de la tour, la SETE cherchant à réduire l'empreinte écologique du bâtiment dans le cadre du plan climat de la ville de Paris. Logées au niveau du deuxième étage, les deux éoliennes devraient produire suffisamment d'énergie pour la consommation énergétique de la boutique du premier étage.

Les éoliennes de la Tour Eiffel

Hautes de 7 mètres et larges de 3 mètres, elles sont fixées aux parois de la tour à 127 mètres du sol, un positionnement "relativement idéal" pour la production d'énergie, estime-t-on à la SETE. Ces deux appareils pourraient ainsi générer, au total, 10 KWh par an alors que la consommation annuelle d'électricité de la Tour Eiffel est évaluée à 6,7 GWh.

Développement durable

Interrogé par l'AFP, la SETE reconnait une installation "assez symbolique" qui marque "l'engagement de la Tour en matière de développement durable". Le bâtiment a en effet été équipé récemment de panneaux solaires pour le toit du pavillon Ferrié situé au premier étage. Il est également alimenté, depuis le début de l'année, en énergie 100% renouvelable.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/03/2015 à 10:45 :
si on récupérait tous les pets du président, du 1er sinistre et de tous les politiques quand ils glandouillent on pourrait limiter l'achat de gaz et on pourrait même en exporter.
a écrit le 01/03/2015 à 10:41 :
tant qu'elle n'a pas les pieds dans la mer.. ça va.
a écrit le 01/03/2015 à 9:31 :
N'y a t'ill pas assez de brasseurs d'air au Sénat et à l'Assemblée Nationale ?
a écrit le 28/02/2015 à 2:31 :
Allo la Tribune?

Vous vous relisez, des fois?
Réponse de le 01/03/2015 à 9:32 :
Tout le monde ne peut pas être à la retraite à chercher la petite bête...
a écrit le 27/02/2015 à 17:55 :
Ce pays reste incroyable. Vous avez une maison classé, vous ne pouvez pas la rénové comme vous le voulez; et la cette œuvre d'art est déformé sans que personne ne dise rien? Demain on fixe des panneaux solaire sur les tableaux de Picasso ou Renoir?
a écrit le 27/02/2015 à 0:38 :
Eeet... utiliser les calories des personnes qui font 4 heures de queue pour la visiter, y'a quelqu'un pour y penser..??
a écrit le 26/02/2015 à 22:21 :
5000kWh par an, c'est comme si les éoliennes faisaient fonctionner l'équivalent de deux fers à repasser, en fait les quelques lumières des boutiques. On est dans un investissement symbolique !
a écrit le 26/02/2015 à 20:30 :
"productrices de 5.000 KWh par an" le point est décimal (5kWh/an par éolienne, mais une telle précision étonne, chaque chiffre affiché étant censé être significatif) ou y a un truc ? 10Wh les deux par an et 500 * 10kWh, c'est assez "différent", mais on n'est pas à 500 fois près. Une paille. (vu le modèle, ça ne peut que "contribuer", faire joli, original, moderne mais pas révolutionnaire).
"énergie 100% renouvelable." on en consomme TOUS ! L'énergie venant de l'hydroélectrique, 100% vert, écolo, renouvelable (on peut même remonter l'eau quand le barrage a été prévu pour, la nuit, quand l'électricité est peu chère faute de besoin).
a écrit le 26/02/2015 à 19:50 :
Quelles sottises (pour rester poli) peuvent écrire certains opposants à ce projet écologique !
De grâce un peu de bonne foi.
a écrit le 26/02/2015 à 19:30 :
Elles produisent 5000 ou 10 kWh par an ?!
D'une facon generale : des EnR partout oui mais ca c'est une mauvaise idee : l'eolien en ville n'a pas de sens : vents tourbillonnants, peu de force, vieillissement prematuré des structures.
a écrit le 26/02/2015 à 19:27 :
L'intelligence semble faire défaut a Paris, et après on se dit que la France entiére est malade
a écrit le 26/02/2015 à 17:47 :
Tout ça pour la boutique du premier étage? Quelle fumisterie ! Je dirais que c'est pour donner une image verte à quelques politicards. Quel coût pour cette installation bidon ?
a écrit le 26/02/2015 à 15:45 :
amorti en 2.500 ans environ ?
Réponse de le 27/02/2015 à 17:57 :
Jamais amortie il faudra les remplacer avant qu'elles soient rentable.
a écrit le 26/02/2015 à 15:30 :
Et avec 577 moulins à vent à l'Assemblée et 348 au sénat, on devrait pouvoir alimenter la capitale :-) Bon, je sais pas si on doit considérer l'Élysée comme une centrale éolienne à part entière :-)
Réponse de le 26/02/2015 à 16:02 :
+ 1000
Réponse de le 26/02/2015 à 16:42 :
Ils jettent l'argent par les fenetres et pourtant il y a tant à faire en France de plus urgent.
Réponse de le 26/02/2015 à 17:33 :
Bonne Nouvelle : le Conseil Économique Social et...Environnemental (si si!) est en plein travaux de rénovation ...sauf pour son utilité et son efficacité. Sa future patronne? Marion Cotillard en voyage...de travail écologique (sic) aux Philippines avec notre President-Charlie elle est pas belle la vie?
Réponse de le 26/02/2015 à 17:45 :
@rubis: le problème, c'est la corruption à grande échelle, car bien entendu, ces marchés sont payés par le contribuable et les copains empochent les dessous de table :-)
a écrit le 26/02/2015 à 15:16 :
L’indépendance energetique de la France est assuree .Ouf.
a écrit le 26/02/2015 à 14:16 :
10 kWh par an ! Quel charabia.
a écrit le 26/02/2015 à 13:57 :
C'est symbolique, ça n’empêche qu'il faut développer cette énergie alternative, si chaque bâtiment était pourvu d'une ou plusieurs mini-éoliennes, on pourrait produire de l'énergie propre et peu coûteuse sans dépendre comme c'est le cas aujourd'hui à 80% à de ressources épuisables.
Et ces éoliennes en spirale sont pour le coup très esthétiques!
Réponse de le 26/02/2015 à 15:10 :
Avec 143 éoliennes supplémentaires, il va être possible d'éclairer les 5°, 6° et 7° ampoules du 3° étage...
Et si l'on rajoute des manivelles dans les ascenseurs, on pourra les faire descendre sans consommer d'électricité !
Génial !
Réponse de le 26/02/2015 à 16:18 :
Les éoliennes à axe vertical ont un médiocre rendement. On ne peut pas cumuler esthétique et rendement ! Quand au coût de l'opération, mieux vaut ne pas en parler, vous risqueriez d'être déçu...
a écrit le 26/02/2015 à 13:55 :
Quel est le prix des ces appareils? Il serait intéressant de voir au bout de combien de temps ils vont réussir à rembourser la mise.. Jamais? Car en plus de leur prix d'achat et d'installation, rien n'est indestructible, il y a forcément des couts de maintenance, donc de la main-d'oeuvre, et rien que pour arriver à payer le cout de la main d'oeuvre avec 10KWh il faut s'accrocher... (Le KWh est 0.15€...). Ou bien ai-je raté quelque chose???
a écrit le 26/02/2015 à 13:40 :
La Tour Eiffel produira 10KWh sur un an pour une consommation de 6,7GWh/an ?
donc elle produira 100 000 fois moins que ce qu'elle consomme ? Soit c'est une erreur de conversion soit l'investissement n'a aucun sens.
Réponse de le 26/02/2015 à 15:15 :
Oui, mais c'est politiquement correct ! Et donc parfaitement justifié aux yeux (innocents) de l'électeur...
a écrit le 26/02/2015 à 13:25 :
Plus de la RP que d'autre chose. Faire installer deux éoliennes hautes de plus de 7 mètres pour n'alimenter seulement que la boutique du premier étage démontre bien les limitations à l'échelle française de la soi-disant "énergie verte".
Réponse de le 26/02/2015 à 15:11 :
Vu la rentabilité de ce genre de lubies, il vaut mieux les limiter...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :