Bruxelles veut mettre un coup d’arrêt à l'importation de charbon russe

En réaction au massacre de Boutcha, dans la banlieue de Kiev, la Commission européenne a proposé mardi aux Vingt-Sept de durcir les sanctions contre Moscou, en gelant leurs achats de charbon russe, qui représentent 45% des importations de l'Union européenne. Cette initiative, qui sera débattue dès demain et nécessite l'unanimité des Etats membres, soulève aussi la question des importations de pétrole et de gaz, qui continuent de couler à flot vers le Vieux continent, alimentant par là-même l'économie du pays de Vladimir Poutine.

5 mn

(Crédits : SARAH MEYSSONNIER)

Alors que, jusqu'ici, l'Union européenne n'a pas coupé le robinet aux hydrocarbures russes dans le cadre des représailles qu'elle impose au pays de Vladimir Poutine, l'escalade du conflit en Ukraine, et notamment le massacre de Boutcha, pourrait bien changer la donne. Car après l'avoir exclue du système bancaire Swift, mis en place d'importantes restrictions aériennes, décidé d'un embargo sur ses composants électroniques et aéronautiques ou encore saisi les avoirs de ses oligarques, les Vingt-Sept ont fait savoir ce mardi qu'ils comptaient durcir les sanctions, malgré l'effet rebond que celles-ci pourraient avoir sur leur propre économie.

« Il faut clairement accroître encore notre pression », a ainsi déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, dans une vidéo postée en ligne.

L'exécutif européen a notamment proposé aux Etats membres de stopper leurs achats de charbon russe, qui représentent toujours 45% des importations de l'UE pour une valeur de 4 milliards d'euros par an. L'initiative, qui requiert l'unanimité, devra être discutée demain par les représentants des Vingt-Sept, avant une réunion lundi des ministres européens des Affaires étrangères.

Le pétrole pourrait aussi être visé

Mais la question reste pour le moins sensible. Et notamment en Allemagne, qui importait presque la moitié de son charbon de Russie avant l'invasion de l'Ukraine, selon les statistiques du gouvernement. Fin mars, la coalition au pouvoir avait cependant affirmé que le pays pourrait devenir « globalement indépendant » du charbon russe « d'ici à l'automne », notamment grâce à l'extraction de la fameuse roche noire directement sur son territoire.

Le nouveau train de sanctions pourrait cependant aller plus loin encore. « Nous travaillons sur des sanctions supplémentaires, notamment sur les importations de pétrole », a ainsi précisé Ursula von der Leyen. Un discours également porté par le ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves le Drian, qui a affirmé mardi à Berlin que les représailles « devront intégrer le pétrole » en plus du charbon. Et d'indiquer que la France et l'Allemagne travaillaient « ensemble » à la définition des modalités ce nouveau paquet législatif. En tout, près de 20% du pétrole importé par l'UE provient des gisements russes.

Lire aussi 6 mnPétrole et gaz : l'Iran, une alternative à la Russie pour les Européens ? Pas si simple

La question épineuse des importations de gaz russe

Reste à savoir si le gaz sera lui aussi concerné. En la matière, « l'Europe souffrirait peut-être autant que la Russie d'un arrêt total des flux », faisait valoir fin février à La Tribune Jacques Percebois, économiste et directeur du Centre de recherche en économie et droit de l'énergie (CREDEN). Mais selon une étude du Conseil d'analyse économique (CAE) publiée hier, l'impact économique serait en fait "très faible pour la France", et "modéré" pour l'Allemagne, dont presque 60% des importations de gaz proviennent pourtant de Russie, avec quelque 50,2 milliards de mètres cubes livrés par Gazprom en 2021.

L'Etat qui serait le plus touché par un embargo, selon le CAE, avec une perte de revenu de plus de 5% en 2021, serait la Lituanie... qui a pris l'initiative il y a quelques jours de se défaire du gaz russe aux côtés des autres pays baltes (Lettonie et Estonie) du fait de l'intensification du conflit. Quant à la Pologne, où les retombées seraient deux fois plus fortes qu'en l'Allemagne selon les analyses du CAE, elle pousse depuis des semaines pour des mesures sévères visant tout le secteur de l'énergie, afin d'affaiblir l'économie du pays de Vladimir Poutine.

Mais outre-Rhin, les signaux contradictoires s'enchaînent sur la question. Alors que, dimanche, la ministre allemande de la Défense, Christine Lambrecht, a plaidé pour un débat sur l'arrêt des importations de gaz russe, le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, a exclu dès le lendemain cette possibilité, et coupé court en affirmant qu'il était impossible de s'en passer « pour le moment ». Et pour cause, le gaz reste pour le moins déterminant pour le pays, puisqu'il chauffe 50% des logements et représente 26,7% de la consommation primaire d'énergie. Le recours à cette énergie devrait même augmenter, dans le cadre de la transition énergétique, afin de remplacer le nucléaire et le charbon en tant qu'appoint des renouvelables. Selon Berlin, l'Allemagne ne pourra être ainsi « largement indépendante » du gaz russe qu'à partir de « mi-2024 » dans le meilleur des cas, avait précisé le gouvernement à la mi-mars.

Lire aussi 4 mnL'arrêt du pétrole et du gaz russe "pourrait faire plonger l'Allemagne dans la pire crise depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale" (BASF)

Lire aussi 6 mnGaz russe : pourquoi l'Europe est piégée

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 31
à écrit le 08/04/2022 à 10:01
Signaler
Mme von der leyen parait en état de grâce quand elle se trouve en compagnie de Biden et du clown Johnson , elle invite Biden , cède sur les données transatlantique sans contrôle , veut que l'Ukraine adhère à l'Europe immédiatement , parasite et met s...

à écrit le 06/04/2022 à 15:07
Signaler
Je souhaite bon courage à cette Présidente Allemande pour faire avaler cette sanction à son Pays, grand consommateur de charbon pour cauyse d'abandon du Nucléaire; mais il rest aussi bizarre de n'avoir pas un article sur la "chasse aux sorcières" Hon...

à écrit le 06/04/2022 à 14:18
Signaler
Pendant ce temps : Le Parquet national financier (PNF) indique en effet dans un communiqué avoir ouvert le 31 mars une enquête préliminaire pour blanchiment aggravé de fraude fiscale à l’encontre du cabinet de conseil McKinsey. La justice s’app...

à écrit le 06/04/2022 à 14:07
Signaler
"qui continuent de couler à flot vers le Vieux continent, alimentant par là-même l'économie du pays de Vladimir Poutine. " Ah,ah Malgré la guerre entre Ukraine et la Russie, le bizness continue et même... entre les deux pays. C’est un chiffre ...

à écrit le 06/04/2022 à 13:49
Signaler
A propos du massacre de Boutcha, on attend pas les résultats de l'enquête ?

le 06/04/2022 à 19:17
Signaler
Quel massacre. Regardez bien ce sont des mannequins et la mise en scène des corps bizarre y a pas de sang et les corps sont bien habillés. Ont voit que le pantoche des macdo au pouvoir a été comédien raté . Il se prend pour un metteur en scène

à écrit le 06/04/2022 à 13:29
Signaler
L'UE de Bruxelles n'est qu'une administration qui se prend pour un gouvernement! Où sont ses appuies démocratiques?

à écrit le 06/04/2022 à 9:09
Signaler
Je ne savais pas que l'UE avait légalisé l'euthanasie

à écrit le 06/04/2022 à 8:31
Signaler
L'Europe fait la guerre économique pour la défense de ses valeurs. Quelles sont-elles, quand et par qui ont-elles été votées ? Qu'en est-il des valeurs de protection de l'environnement quand l'Europe achète du gaz de schiste qui devra traverser l'atl...

à écrit le 06/04/2022 à 8:20
Signaler
Ursula a-t-elle les compétences pour en décider ? Et le mandat, non élue ? Sans nier la gravité de la guerre Ukraine-Russie, ni "trier" entre les bons et les méchants, il en ressort clairement que l'Europe a un vrai problème concernant ses approvisio...

à écrit le 06/04/2022 à 1:11
Signaler
Les négociations diplomatiques ont assez duré et deviennent ridicules. L'union européenne a déclaré la guerre contre la Russie : c'est un fait prouvé par les multiples sanctions économiques, les livraisons d'armes à l'Ukraine et les incessantes manip...

le 06/04/2022 à 6:40
Signaler
Pareillement.. Pour enfoncer des portes ouvertes, nos autorités sont nos ennemis.. elles l'ont d'ailleurs historiquement toujours été ce depuis les débuts de la civilisation. C'est culturel et inhérent au fait de vassaliser.

le 06/04/2022 à 6:40
Signaler
Pareillement.. Pour enfoncer des portes ouvertes, nos autorités sont nos ennemis.. elles l'ont d'ailleurs historiquement toujours été ce depuis les débuts de la civilisation. C'est culturel et inhérent au fait de vassaliser.

à écrit le 06/04/2022 à 1:10
Signaler
Il faut savoir ce qu'on veut, soit souffrir de restrictions, soit donner des gages( des sous) à Poutine qui poussera toujours plus son avantage si on ne lui met pas une limite. Il faut donc étrangler la Russie pour qu'elle s'effondre de l'intérieur, ...

le 06/04/2022 à 8:02
Signaler
Voyons, Zemmour n’est pas d’extrême-droite puisqu’il est de religion juive… A moins que ce qui vaut pour un représentant du régime ukrainien ne vaille pas pour un candidat à la présidentielle française?

à écrit le 05/04/2022 à 23:31
Signaler
Elle a raison quelques morts en Europe cela fait plus solidaire . Quelques sans dents mourant de froid ou quelques vieillards gelés Quelques immeubles en feu suite à des remises en route de cheminées ou de poêles vetustes feront renaître les morts...

à écrit le 05/04/2022 à 22:11
Signaler
qui va fermer la bouche d'Ursula? elle est incompétente, arrogante et surtout parle de trop au nom de nous? la France? Alors Macron, demande à ta copine de la fermer. cela evitera bien des soucis.

le 05/04/2022 à 23:40
Signaler
Elle a raison. Ce que l'on paie tous les jours à la Russie finance la guerre de Poutine. J'espère que les 27 seront unanimes.

le 06/04/2022 à 0:19
Signaler
@469 vous avez du louper un épisode, il en manque déjà trois à l' appel et Poutine va bientôt faire consensus chez les supporters anti américains..

à écrit le 05/04/2022 à 20:53
Signaler
Stop aux importations de gaz russe ! Et vite !

le 05/04/2022 à 21:08
Signaler
Dites le aux américains qui importent à plein tubes et qui niquent les young leaders européens. D' ailleurs ces gros affûtés sont capables de leur racheter.

à écrit le 05/04/2022 à 19:50
Signaler
F Asseleinau, UE PRISON DES PEUPLES ! Élue par personne, sans doute corrompue, prenant des décisions en violation des traités européens (interdiction de RT, achat d'armes pour l' ukraine,etc.), von der Leyen lance des sanctions contre la Hongri...

le 05/04/2022 à 23:42
Signaler
Et Asselineau élu de quoi ?

à écrit le 05/04/2022 à 19:46
Signaler
F Asselineau : LA FRANCE, DINDON N°1 DE LA FARCE DES SANCTIONS "CONTRE LA RUSSIE" Macron a obéi au coup de sifflet de Biden la France achetait à la Russie 20% du gaz qu'elle consomme depuis quelques semaines, elle s'est réorientée vers le GNL ...

le 05/04/2022 à 21:59
Signaler
Les euronouilles de Gôche et de Droite sont encore persuadés que la Grosse Commission fait le Bien autour d'elle! Elles n'ont pas encore compris le principe du boomerang lancé contre la Russie et ils vont certainement s'étonner et chouiner quand i...

à écrit le 05/04/2022 à 19:38
Signaler
Il faudrait surtout envoyer Ursula au charbon. Elle n'est pas un chef d'Etat et nous mène par le bout du nez et à notre perte : ça suffit, merci...

le 05/04/2022 à 23:29
Signaler
@ gedeon, @britannicus,@jean Luc sponsors de Poutine …

le 06/04/2022 à 1:55
Signaler
@Britannicus Ne retenez pas votre respiration (ce serait dangereux) en attendant les actions décisives d'Urlsula, n'oubliez jamais qu'elle était ministre de la défense au moment où des soldats Allemands ont du participer à des maneuvres OTAN avec ...

le 06/04/2022 à 9:42
Signaler
@jade @ gedeon, @britannicus,@jean Luc sponsors de Poutine … Au moins eux pour donner leur opinion ne changent pas de pseudo sans arrêt comme toi, Brehat, Gars ,Jade, Jafé etc...

à écrit le 05/04/2022 à 19:21
Signaler
Bonjour, Bon, ils y a du charbon en Europe, mais l'exploitation demande de gros sacrifices, qui se soit des exploitations a Ciel ouvert ou souterrain... Mais la combustion de cette énergie est très polluants.... Et a un coût environnementale très i...

le 06/04/2022 à 8:49
Signaler
A noter que pour réduire le minerai de fer Fe2O3 en haut-fourneaux pour faire du fer le coke est l'élément indispensable dans les haut-fourneaux (FexOy + C -> CO2 + Fe), c'est 1/3 (ou 2/3 ? on n'en utilise qu'en appoint pour faire du courant, c'est t...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.