Energies renouvelables : plus de 329 milliards de dollars dépensés dans le monde en 2015

 |   |  247  mots
Les dépenses de la Chine en énergies renouvelables ont augmenté de 17% en un an.
Les dépenses de la Chine en énergies renouvelables ont augmenté de 17% en un an. (Crédits : REUTERS/Jean-Paul Pelissier)
En hausse de 4% sur un an, les sommes investies dans les énergies vertes ont atteint un record en 2015, selon une étude mondiale de Bloomberg. Un tiers des dépenses vient de la Chine. Cela démontre l'amélioration de la compétitivité du solaire et de l'éolien, selon le rapport.

2011 était une année record avec 317,9 milliards de dollars dépensés dans les énergies renouvelables. La performance a été dépassée en 2015, selon une étude de Bloomberg publiée jeudi 14 janvier, avec des sommes investies grimpant à 329,3 milliards de dollars (303,3 milliards d'euros).

Ces dépenses, en hausse de 4% par sur un an, démontrent "l'amélioration de la compétitivité du solaire et de l'éolien", assure Michael Liebreich, directeur de BNEF. Ces deux énergies ont représenté environ la moitié de l'ensemble des capacités de production d'électricité installées dans le monde, quelles que soient les sources d'énergie, précise Bloomberg.

Dépenses énergies vertes 2015 bloomberg

L'effet pétrole pas cher

Le média rappelle par ailleurs que, d'un autre côté, le baril de pétrole a beaucoup perdu en valeur (le 29 avril le Brent valait 65,63 dollars, à 9 heures, le vendredi, il était coté à 30,38 dollars). Et de facto, les investissements dans cette énergie ont été drastiquement réduits. Wood Mackenzie consultant de l'industrie, estime que les compagnies pétrolières "sont en train de passer en mode survie" cette année, avec des coupes budgétaires et des projets retardés.

La Chine reste le plus gros investisseur

L'étude de Bloomberg souligne que la Chine reste le plus gros pays investisseur de la planète en énergies renouvelables avec 110 milliards de dollars mis sur la table, soit quasiment deux fois plus que les Etats-Unis. Par rapport à 2014, les sommes injectées par Pékin ont augmenté de 17%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2016 à 14:30 :
Je vous remercie pour l'artcile, mais il est incomplet: Il manque la part du renouvelable par rapport aux reste des investissements énergétiques pour comprendre l'évolution globale.
a écrit le 15/01/2016 à 13:58 :
300 milliards d'euros pour quelle production ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :