Hidalgo veut "sortir du nucléaire aussi vite" que possible (c'est-à-dire, dans très très longtemps)

La candidate à la présidentielle affiche un discours maximaliste sur la sortie du nucléaire, mais se refuse à donner un calendrier. Tout en traitant Jadot et Mélenchon de manipulateurs par excès d'optimisme, elle évolue sur une ligne "responsable", comprendre, on va avoir besoin du nucléaire pendant très longtemps encore. Les propos de la maire de Paris risquent de semer le trouble au sein du parti socialiste si l'on songe au positionnement sur le sujet de certains de ses membres, comme Patrick Kanner.

3 mn

Anne Hidalgo, en février 2020.
Anne Hidalgo, en février 2020. (Crédits : Reuters)

En tant que désormais candidate socialiste à l'élection présidentielle, la maire de Paris affirme ce jeudi qu'elle veut "sortir du nucléaire" aussi vite que possible. Mais elle ajoute aussitôt que d'une part ce ne sera pas pour tout de suite et d'autre part qu'elle ne peut donner aucune date, tout cela étant la faute du retard de la France dans le développement des énergies renouvelables, dont elle souhaite bien sûr ardemment qu'elles prendront un jour le relai pour assurer la demande d'énergie électrique de la France.

"Il faut sortir du nucléaire aussi vite que l'on va faire monter les énergies renouvelables", a-t-elle plaidé.

Mais c'est le retard de la France qui empêche de donner un calendrier, soutient-elle:

 La France n'est à l'heure actuelle "pas un champion en la matière" et donc il n'y a "pas un cap ou une date fixe" à graver dans le marbre.

Et d'ajouter :

"Il faut aller très très vite maintenant, puissamment, mettre toute une partie du plan de relance sur ces énergies renouvelables", "solaire et éolien pour l'essentiel", pour "sortir le plus vite possible du nucléaire", a-t-elle martelé.

Jadot et Mélenchon traités de manipulateurs

Sur FranceInfo où on lui demande d'évaluer le réalisme des objectifs des candidats LFI Jean-Luc Mélenchon et EELV Yannick Jadot qui prévoient, respectivement, d'en sortir en 10 ans et en 20 ans, la maire de Paris rétorque que "c'est simplement impossible et ils le savent très très bien".

Gardant quelques flèches en réserve après cette volée adressée à ses concurrents de gauche, elle tacle également le président de la République au sujet de sa possible annonce attendue d'ici à Noël sur la construction de 6 nouveaux EPR sur le sol français:

"L'hypersensibilité de la question de la sûreté nucléaire fait qu'on ne peut pas poser ce sujet sur la table en disant : 'Demain on aura une énergie produite grâce au nucléaire'".

Les socialistes, contre le nucléaire ou tout contre ?

Cette transition nécessite aussi "sûrement de retravailler sur un certain nombre de centrales existantes qui sont vieillissantes pour qu'elles puissent avoir une prolongation de vie jusqu'à ce qu'on puisse remplacer cela par les énergies renouvelables", a-t-elle ajouté.

Le patron des sénateurs PS Patrick Kanner a insisté sur Public Sénat sur le caractère "incontournable" du nucléaire en France.

"Quand on est un parti de gouvernement comme nous, on ne peut pas dire qu'on s'en privera (...). Il faudra baisser à terme" la part du nucléaire "mais le terme est très très loin", a-t-il estimé, tout en disant "croire au mix énergétique et aux énergies renouvelables".

Mais "je préfère une usine nucléaire à la multiplication des éoliennes", a aussi remarqué le sénateur du Nord, jugeant que leur part "dans certaines régions, comme la mienne - et là je peux partager l'avis de M. (Xavier) Bertrand - c'est monstrueux", concluait-il.

(avec AFP)

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 16
à écrit le 22/10/2021 à 17:29
Signaler
Je suis contre les femmes, tout contre.

à écrit le 22/10/2021 à 14:28
Signaler
Anne Hidalgo est une championne de l'exportation de ses problèmes afin de mieux les dissimuler sans les traiter !!! Après avoir sorti les consommateurs de crack à la frontière de sa ville, Après avoir bouté les automobilistes en périphérie, maintena...

le 06/11/2021 à 18:38
Signaler
Et en plus, tous ces systèmes non pilotables ne servent à rien pour alimenter un réseau électrique. Sauf à enrichir les propriétaires d'éoliennes et de panneaux solaires au détriment du contribuable, vous.

le 06/11/2021 à 18:39
Signaler
Et en plus, tous ces systèmes non pilotables ne servent à rien pour alimenter un réseau électrique. Sauf à enrichir les propriétaires d'éoliennes et de panneaux solaires au détriment du contribuable, vous.

à écrit le 22/10/2021 à 10:05
Signaler
Les français ont financés très cher une technologie nucléaire qu'ils devraient abandonner maintenant qu'elle est au point ? Faudrait arrêter de se moquer de nous ! Les progrès sont aujourd'hui manifestes dans ce domaine. Seules les installations atom...

le 22/10/2021 à 11:38
Signaler
Le nucléaire est ultra dangereux. Il faut en sortir dès que possible.

le 22/10/2021 à 14:02
Signaler
@Gringo Vous portez bien votre pseudo. Il est tellement dangereux que nous avons depuis 60 ans une énergie nucléaire fiable et bon marché. Et que l'explosion des prix est uniquement liée aux subventions versées aux renouvelables. On se tire une ball...

à écrit le 22/10/2021 à 8:11
Signaler
Elle va chercher des électorats à la marge, elle ferait mieux de proposer la légalisation du cannabis elle ferait à la fois libérale, une véritable libérale et pas ces demeurés de néolibéraux, visionnaire, exposant qu'elle pense à faire rentrer de l'...

à écrit le 22/10/2021 à 7:50
Signaler
Ma grand-mère aurait dit d'elle : Pauvre fille. Elle est perdue.

à écrit le 22/10/2021 à 6:50
Signaler
Elle rame dans une baignoire. Je félicite les socialistes pour avoir propose la machine a perdre

à écrit le 22/10/2021 à 5:58
Signaler
C’est une visionnaire!Ecoutons-la…………

le 22/10/2021 à 8:00
Signaler
ok elle preidente plus de nuclaire plus de carburant fossile par quoi vas elle comber les recette en augmentant de pres de 2000 pour cent le prix de l'electricite voir une taxe individuelle sur l'air sans oublier le prix de l'eau. car des rece...

à écrit le 22/10/2021 à 4:07
Signaler
Elle est espagnole

à écrit le 21/10/2021 à 19:26
Signaler
Mais elle est Maire de Paris, non ? Elle n'a rien à dire sur le nucléaire. A chacun son métier

à écrit le 21/10/2021 à 18:42
Signaler
"sortir du nucléaire", ou sortir du tout nucléaire ? C'est comme doubler le salaire des enseignants, une idée lancée en l'air pour provoquer le débat ? Les réacteurs prévus pour 40 ans, c'est à dire durer au moins 40 ans, pas tomber en panne à 41 an...

à écrit le 21/10/2021 à 18:41
Signaler
Bref! Tout ce qui peut permettre de ne rien faire pendant 5 ans! Même pas un changement de République!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.