La Chine aurait-elle dépensé des milliards pour... contaminer l'eau des robinets de Pékin ?

 |   |  330  mots
Pour libérer l'espace nécessaire à ce projet qui a coûté plus de 80 milliards de dollars, environ 500.000 chinois ont dû se déplacer, où se sont faits reloger.
Pour libérer l'espace nécessaire à ce projet qui a coûté plus de 80 milliards de dollars, environ 500.000 chinois ont dû se déplacer, où se sont faits reloger. (Crédits : Reuters)
Pour alimenter toute sa population en eau, la Chine a entamé la construction d'un projet de transfert d'eaux du sud au nord. Mais écologistes et scientifiques affirment que ce projet est responsable d'un taux très dangereux de plomb à l'intérieur de réservoirs d'eau.

"Un niveau dangereux" de plomb a été détecté dans un des réservoirs de Pékin, qui fournit plus de la moitié des robinets de la ville, affirment des chercheurs de l'Académie Chinoise de Sciences et de l'Institut Australien des Rivières dans une étude publiée par le Journal de l'Environnement et de l'Informatique.

Entre 2007 et 2010, le réservoir de la ville de Danjiangkou contenait 200 microgrammes de plomb par litre d'eau, soit une concentration vingt fois plus élevée que les niveaux considérés "sans dangers" par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

L'étude a également constaté "des augmentations dramatiques" d'azote, d'ammonium, de chrome, et d'arsenic.

500.000 personnes déplacés et 80 milliards de dollars pour un projet

Cependant, du côté du gouvernement chinois, les autorités assurent que dans 70% des cas, le niveau de plomb présent dans les réservoirs était inférieur à 10 microgrammes par litre, soit beaucoup moins que la norme nationale (50 microgrammes/l).

Pourtant, la sécurité, la valeur, et le matériel du projet de transfert d'eaux du sud au nord de la Chine sont désormais remis en cause.

De plus, pour libérer l'espace nécessaire à ce projet qui a coûté plus de 80 milliards de dollars, environ 500 milles personnes ont dû se déplacer, ou se sont faites reloger, affirme le journal Quartz. Pire encore, il aurait apparemment conduit à de graves dommages environnementaux dans les rivières alentours.

Un projet qui engendrera la disparition de certaines rivières chinoises

En 2020, soit à la fin du 13e plan quinquennal de développement national, le gouvernement voudrait atteindre une capacité de production de 350 gigawatts grâce à ses barrages hydroélectriques. Mais selon les écologistes, cela reviendrait à endommager d'autant plus les rivières du sud-ouest de la Chine, qui alimentent les réservoirs d'eau.

«À la fin du 13ème plan, les rivières du sud-ouest de la Chine auront essentiellement disparu", assure au Financial Times Stephanie Jensen-Cormier, porte-parole de l'ONG International Rivers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/07/2015 à 21:42 :
On aime critiquer ce pays de 1.4 milliard d'habitants qui manque d'eau. Les Français arrogants et donneurs de leçons sont insupportables et leur pays s'enfonce grave par leur manque de moralité.
Réponse de le 17/07/2015 à 23:09 :
A part critiquer les français, quels sont vos arguments ?
Réponse de le 20/07/2015 à 14:19 :
tout a faire d accord.
a écrit le 17/07/2015 à 14:59 :
Pour avoir été en Chine , on ne se rend pas coté de la chance que l'on a en France d'avoir une eau propre de grande qualité. Lors de mon 1er séjour , j'ai passé 4 jours sur mon lit d'hôtel suite à l'absorption d'une bouteille d'eau acheté à Shanghai dans une supérette ... Au 2nd voyage , dans le train entre Shanghai et Wenzhou j'ai acheté une bouteille d' évian ... Mais il s'est avéré qu'elle était contrefaite ... Retour illico en France et lavage d'estomac après avoir perdu 5kgs en moins de 5 jours ... Bref , quand je vais sur place maintenant j'utilise un pansement d'estomac et des comprimés afin de ne pas tomber malade ou je bois du coca ... Quel bonheur !
Réponse de le 17/07/2015 à 18:47 :
quelle idée de boire que de l'eau ?
Réponse de le 17/07/2015 à 22:07 :
@Tico

Quelle idée d'aller en Chine quand on a tout ce qu'il faut en France, de l'eau en général de bonne qualité et aussi tellement d'autres boissons autres que les colas et sodas bourrés de sucres. Personnellement, il y a longtemps que j'ai opté (en sus de l'eau) pour le vin qui accompagne si bien les cuisines Françaises. Le vin, quasiment un médicament qui concurrence, le plaisir en plus, les anxiolytiques et dont les polyphénols sont une source de jouvence.
a écrit le 17/07/2015 à 12:26 :
Les Chinois ont l'air d'être encore plus capitalistes que nous : ils s'entretuent de façon beaucoup plus efficace...
a écrit le 17/07/2015 à 10:41 :
Et l'orthographe.... SVP relisez-vous... C'est la tribune quand même, pas un skyblog...
a écrit le 17/07/2015 à 8:32 :
Fact checking bâclé dans cet article fourre tout, 80 milliards de USD, c'est le budget prévisionnel du projet à l'horizon 2050 avec une dérivation à l'ouest du pays dont la construction n'a même pas débuté... Ceci étant la pollution est bien réelle...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :