Le pétrolier Aramco vise la neutralité carbone d'ici 2050

En mars, l'Etat actionnaire saoudien annonçait un programme d'investissements de 5.000 milliards de riyals (1,3 trillion de dollars) afin de diversifier l'économie du royaume d'ici 2030. Un projet sur lequel le géant pétrolier a également massivement investi.

3 mn

L'entreprise Aramco fait par ailleurs l'objet d'un examen minutieux de la part des investisseurs sur ses émissions de carbone.
L'entreprise Aramco fait par ailleurs l'objet d'un examen minutieux de la part des investisseurs sur ses émissions de carbone. (Crédits : Maxim Shemetov)

En Arabie Saoudite, l'annonce officielle de l'Etat de s'engager à la neutralité carbone d'ici 2060 vient précéder celle de l'entreprise nationale. Aramco a, lui aussi, confirmer vouloir produire un bilan carbone neutre, mais d'ici 2050, quelques heures seulement après l'annonce gouvernementale.

"Aramco se donne pour objectif de réduire à zéro ses émissions nettes d'ici 2050", a dit son PDG Amin Nasser lors du forum "Saudi Green Initiative", qui s'achèvera dimanche à Ryad. "Nous savons que la transition s'annonce difficile, mais nous pouvons relever le défi en vue d'un avenir à faibles émissions de carbone."

Entre le royaume, premier exportateur de pétrole, et les industriels du secteur énergétique, les liens sont ténus. En mars, le pays annonçait un programme d'investissements de 5.000 milliards de riyals (1.300 milliards de dollars ou 1.100 milliards d'euros) pour diversifier l'économie du royaume pétrolier d'ici 2030.

Un programme que le géant pétrolier Aramco et le groupe pétrochimique Sabic vont d'ailleurs financer à hauteur de 60% de ces investissements.

Aramco profite aussi d'un contexte porteur. Au deuxième trimestre, le groupe a vu son bénéfice net bondir de 288%, à 25,5 milliards de dollars, porté par les effets de la reprise de la demande mondiale d'énergie après la crise Covid.

Au total, le prince Mohamed ben Salmane a précisé que l'Etat prévoit d'engager 12.000 milliards de riyals d'ici 2030, dont 3.000 milliards versés par le Fonds public d'investissement, le fonds souverain saoudien, et 4.000 milliards dans le cadre d'une nouvelle stratégie d'investissement.

L'introduction en Bourse d'Aramco en décembre 2019 doit d'ailleurs venir financer la mutation de l'économie nationale. L'entreprise d'Etat a ainsi versé 18,8 milliards de dollars de dividendes à ses actionnaires au deuxième trimestre.

Des engagements sur le méthane avant la COP26

L'Arabie saoudite, l'un des plus grands pollueurs au monde, a aussi fait savoir qu'elle participerait aux efforts internationaux pour réduire les émissions mondiales de méthane (parmi les gaz à effet de serre les plus connus) de 30% d'ici à 2030.

Lire aussi 4 mnVingt-quatre pays rejoignent l'engagement américano-européen pour baisser les émissions de méthane

Ces annonces interviennent à quelques jours du début de la COP26 qui se tiendra en Ecosse, un moment crucial pour déterminer les objectifs de réduction mondiale des émissions carbone et lutter contre le réchauffement climatique.

Selon les Nations unies, plus de 130 pays se sont fixés ou envisagent de se fixer pour objectif de réduire les émissions de gaz à effet de serre à un niveau net de zéro d'ici à 2050, un objectif que l'ONU juge "impératif" pour préserver un climat vivable.

L'entreprise Aramco fait par ailleurs l'objet d'un examen minutieux de la part des investisseurs sur ses émissions de carbone.

En janvier, Bloomberg avait rapporté que la compagnie pétrolière avait omis d'inclure dans ses rapports des données sur les émissions générées par plusieurs de ses raffineries et usines pétrochimiques.

La neutralité carbone est un principe dont la définition est variable et parfois très large. Il consiste à atteindre par divers moyens un équilibre entre émissions et absorptions de gaz à effet de serre d'origine humaine.

(Avec AFP)

Lire aussi 3 mnAyant déjà atteint 80 dollars, le prix du baril de pétrole fragilise la reprise

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 24/10/2021 à 9:30
Signaler
C'est à ce genre d'annonce que l'on mesure l'imposture totale des déclarations de ceux qui détruisent le monde en ronflant concernant la sauvegarde de l’environnement. Comme ils sont très riches on prend leurs paroles pour vérité mais si jamais le pa...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.