LTDE

Chauffage au bois : des ventes d’appareils en légère baisse l’an dernier

 |   |  289  mots
(Crédits : Enedis)
Publié en mai, le rapport de l’Observatoire des énergies renouvelables (Observ’ER) fait état d’une baisse de 1,5% des ventes d’appareils de chauffage domestique au bois en 2018. Si les foyers et inserts sont en net repli, les chaudières, elles, ont affiché une belle santé sur l’exercice.

Réalisé avec le soutien financier de l'Ademe, ce bilan détaillé présente le suivi complet du marché français des appareils de chauffage domestique au bois.

En voici les principaux chiffres à retenir :

-1,5%

L'évolution globale des ventes d'appareils de chauffage domestique au bois en France l'an dernier. Soit 378 980 unités tous segments confondus, contre 384 610 en 2017 et 346 070 en 2016

518 millions d'euros

Le chiffre d'affaires global du secteur en 2018, en nette augmentation par rapport à l'année précédente (473 millions d'euros en 2017)

291 070

Le nombre de poêles à bois vendus en France l'an dernier (+1,1%), de loin le segment le plus important, devant les foyers et inserts (71 360, -11,9%), les chaudières (12 135, +10,1%) et les cuisinières (4 415, -3,2%)

>>> Lire aussi : Les chiffres-clés de la filière bois-énergie en France

151 260

Le nombre de poêles à granulés qui ont trouvé preneur l'an passé. Il s'agit du premier type d'appareils vendus, qui devance les poêles à bûches (136 860) et les inserts à bûches (32 810)

528 245

Le volume global des ventes d'appareils en France au cours de l'année 2013. Soit le point culminant enregistré entre 2008 (493 100 unités) et 2018 (378 980)

78%

La proportion d'appareils vendus en 2018 labellisés « Flamme vert ». Comme le rappelle le site flammeverte.org, « le label Flamme Verte garantit la qualité, le rendement, et les hautes performances énergétiques et environnementales des appareils de chauffage au bois »

13%

Le poids des ventes d'appareils de chauffage au bois en région Auvergne Rhône-Alpes sur le volume total en France. Ce qui en fait la première région « acheteuse » en 2018, devant la Bretagne, la Nouvelle-Aquitaine et l'Occitanie (toutes à 10%). Sans surprise, c'est en Corse qu'on s'est le moins équipé (1% des ventes en France)

>>> Aller plus loin : L'entretien des éoliennes, une opportunité d'emplois ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :