Prix du Jeune entrepreneur BNP Paribas : et les lauréats en Ile-de-France sont...

 |   |  565  mots
Pour la quatrième année consécutive, La Tribune honore le monde des start-up
Pour la quatrième année consécutive, La Tribune honore le monde des start-up (Crédits : Marie-Amélie Journel)
Jeudi 15 octobre ont été désignés les vainqueurs de la sélection Ile-de-France du Prix du jeune entrepreneur BNP Paribas organisé par La Tribune. Une fois de plus, l'enthousiasme, la fraîcheur et le dynamisme des lauréats, mais également des finalistes, ont marqué les esprits.

C'est reparti pour un tour. Pour la quatrième année consécutive, La Tribune a décidé d'honorer le monde des start-up et ses plus beaux représentants avec le Prix du Jeune entrepreneur BNP Paribas. Lundi, c'est l'Ile-de-France a ouvert le bal. Viendront ensuite Toulouse, Lille, Nantes, Bordeaux.... jusqu'à la remise des prix le 4 avril prochain au Grand Rex à Paris.

Six lauréats ont d'ores et déjà été désignés par un jury composé des représentants des sponsors de l'évènement : BNP Paribas, EDF Entreprises, Orange, AG2R La Mondiale et bien entendu, La Tribune, à la baguette. Une fois de plus, le niveau de la compétition a été élevé. Très élevé. Bien souvent, le choix du lauréat fut délicat en raison de la qualité des projets.

Dans la catégorie Green Business, c'est l'entreprise Spareka fonde par Geoffroy Malaterre qui a été récompensée. Son activité, déjà largement rentable, consiste à fournir sur son site Internet des pièces détachées d'appareils électroménagers. Des vidéos en ligne gratuites permettent à tout à chacun de jouer les réparateurs. La start-up Upcycle, qui fait pousser des champignons sur du marc de café, a particulièrement séduit le jury.

Dans la catégorie Industrie, c'est la start-up Dayuse qui a remporté les suffrages. Son idée ? Proposer des chambres d'hôtels dans la journée à prix réduits, chambres le plus souvent inoccupée entre 10H00 et 18H00. Selon son fondateur, David Lebée, le marché repose sur trois segments : le business, l'événementiel - pour réaliser des entretiens, des séances photos...- et le « loisir ». Le terme est bon. Le modèle de Dayuse s'exporte déjà. Mention spécial pour Jules Hotrique, le créateur de Dualo, un instrument de musique électronique d'une ingéniosité et d'une simplicité folles

Un peu de culture ?

Dans la catégorie Numérique, c'est le monde de la culture qui a été honoré avec Coline Debayle, la cofondatrice d'Artips dont le modèle consiste d'offrir du contenu culturel à ses abonnés, contenu que la start-up monétise grâce à ses sponsors que sont les musées, les fondations, les grandes entreprises qui possèdent un patrimoine culturel et qu'elles cherchent à valoriser.

Dans la catégorie Santé, c'est Doctolib créée par Stanislas Niox-Chateau qui a été récompensé. La start-up a lancé une solution qui permet aux patients de prendre gratuitement rendez-vous avec leurs médecins, en ligne. Les assistantes médicales ont peut-être du souci à se faire.

Envie de voyager différemment

Dans la catégorie Services, c'est le modèle d'Eric La Bonnardière, le président d'Evaneos qui a été primé par le jury. Son modèle consiste à mettre les voyageurs en contact avec les agences locales étrangères. Avantage pour les touristes : une connaissance parfaite du terrain, des prix moins chers et l'assurance de voyager différemment.

Dans la catégorie start, qui récompense les très jeunes projets, c'est Zelip - pour zéro limite pour votre projet - qui a été sélectionné. Son idée ? Créer une plate-forme qui rassemble une galaxie d'artisans d'art. Envie d'une table en acier trempé de 2,24 mètres de long, de 1,19 mètre de hauteur et 1,67 mètre de large ? Zelip trouvera l'artisan qui saura la réaliser.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/10/2015 à 11:06 :
Pour occuper des chambres d' hôtel dans la journée les hôteliers n'ont pas besoin d'avoir recours à des start-up !!!! "séances photos et loisirs !!!! "et naïf en plus !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :