Casino : les bénéfices souffrent

 |   |  357  mots
Les profits du groupe de distribution ont reculé de près de 25% au premier semestre hors éléments exceptionnels.

Casino a annoncé ce jeudi un résultat opérationnel supérieur aux attentes au premier semestre, les performances du distributeur français au Brésil permettant de compenser l'atonie du marché français.
 

Le groupe stéphanois confirme par ailleurs son plan de cessions d'actifs d'un milliard d'euros et son objectif d'un ratio dette financière nette /Ebitda inférieur à 2,2 à fin 2010.
Le résultat opérationnel courant du cinquième distributeur français a progressé de 12% au premier semestre pour atteindre 541 millions d'euros, alors que le consensus de la rédaction de Reuters tablait sur 501,8 millions.
Dans l'Hexagone, il ressort à 347 millions (+2,4%) contre 324,2 millions attendus par le marché, alors qu'il progresse de 34,5% à 194 millions à l'international.
 

Le chiffre d'affaires du groupe a progressé de son côté de 7,1% à 13,6 milliards sur le semestre. La performance est toutefois contrastée entre la France (+0,8% à 8,6 milliards) et l'international (+20% à 4,9 milliards).
 

BAISSE DES VENTES DES HYPERMARCHÉS EN FRANCE
 

En France, les ventes des hypermarchés Géant Casino ont chuté de 6,9% à magasins comparables (hors essence) au deuxième trimestre, tandis que celles des Monoprix ont progressé de 1,9%.
Les ventes de Franprix ont augmenté de 2,0% mais celles des Leader Price ont encore baissé de 1,4% au deuxième trimestre après une chute de 10,8% au premier.
 

Les ventes à l'international (+23,6% au T2) ont bénéficié d'un effet de change positif (+17,2%) lié à l'appréciation des devises brésilienne, colombienne et thaïlandaise face à l'euro. Les ventes ont ainsi progressé de 9,1% en Amérique du Sud au deuxième trimestre (à magasins comparables).
Le résultat net, part du groupe, recule de 24,4% à 173 millions au premier semestre.
La dette financière nette de Casino ressortait à 5.368 millions d'euros au 30 juin 2010, contre 6.003 millions au 30 juin 2009.
L'action Casino, dont la capitalisation boursière s'élève à 7,4 milliards d'euros, a progressé de 6,8% depuis le début de l'année, après avoir pris 15,2% l'an dernier.
 

Elle rattrape ainsi un peu son concurrent Carrefour , dont le titre a gagné 5% depuis janvier après son avancée de 22% de 2009. Les ventes du numéro deux mondial de la distribution, dont la capitalisation boursière est de 25 milliards, ont progressé de 6,3% au deuxième trimestre 2010 à 24,92 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :