La dette de Vivarte restructurée, Marc Lelandais est débarqué

 |   |  236  mots
Quelque 2 milliards d'euros de dette accumulés par Vivarte ont été annulés.
Quelque 2 milliards d'euros de dette accumulés par Vivarte ont été annulés. (Crédits : reuters.com)
2 milliard d'euros, c'est "la plus grosse restructuration de dette [jamais réalisée] par un groupe privé en Europe". Après avoir mené à bien cette opération, Marc Lelandais, le Pdg du groupe qui compte 22.000 salariés et détient notamment La Halle, Naf Naf ou André, a finalement été remercié.

Une fois la dette restructurée, Marc Lelandais quitte le navire Vivarte. La veille au soir, était annoncée la fin des opérations d'annulation de 2 milliards d'euros de dette sur les 2,8 milliards d'euros accumulées par le groupe

Désaccords stratégiques

"Il y a des raisons de fonds, un désaccord sur la stratégie à venir avec les actionnaires", a expliqué un porte-parole, "mais Marc Lelandais a assumé sa responsabilité pour protéger les 22.000 salariés de groupe et mener la plus grosse restructuration de dette par un groupe privé en Europe". Ce qui lui aurait valu des "inimitiés" au sein du conseil d'administration.

Son départ prend effet immédiatement. Il sera remplacé par Richard Simonin, qui fut Pdg de La Redoute, de Harrods et plus récemment de Gentleman Farmer. Il dirigera un conseil d'administration remanié.

Les cent détenteurs de la dette annulée sont devenus officiellement les nouveaux actionnaires du groupe. Ils sont représentés par quatre fonds de référence: Alcentra, Babson, Golden Tree et Oaktree. L'actuelle direction du groupe n'a pas répondu à nos sollicitations pour commenter ce départ.

500 millions d'euros pour se relancer

Vivarte qui détient notamment les enseignes La Halle ou Naf Naf, affectées par une baisse de la consommation, a déjà engagé un plan de restructuration et doit recevoir en tout 500 millions d'euros pour tenter de se relancer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/10/2014 à 12:24 :
Pourquoi y avait-il tant de dettes ? S'agissait t'il d'une des nombreuses entre prises rachetées avec LBO, c'est à dire rachetées par des fonds qui ont apporté à l'entreprise les grosses dettes contractées par les fonds lors du rachat de l'entreprise ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :