Les soldes d'hiver démarrent avec de gros rabais

 |   |  425  mots
Le ministre de l'Economie a choisi Beaugrenelle pour célébrer le lancement des soldes ce mercredi. Le centre commercial du XVe arrondissement de Paris, récemment classé parmi les zones touristiques internationales, non sans susciter de controverse, fait partie des lieux qui sont désormais autorisés à ouvrir au public le dimanche.(Photo rognée)
Le ministre de l'Economie a choisi Beaugrenelle pour célébrer le lancement des soldes ce mercredi. Le centre commercial du XVe arrondissement de Paris, récemment classé parmi les zones touristiques internationales, non sans susciter de controverse, fait partie des lieux qui sont désormais autorisés à ouvrir au public le dimanche.(Photo rognée) (Crédits : Reuters)
Les soldes d'hiver débutent ce 6 janvier dans un climat morose. Températures trop douces et promotions toute l'année tendent à les rendre moins attractives. D'où des remises allant jusqu'à 70% dès la première semaine.

Elles ont beau avoir été célébrées en grande pompe, comme quasiment tous les six mois, les soldes s'annoncent en demi-teinte pour les ventes en magasin. Même dans le centre commercial Beaugrenelle (Paris XVe), choisit par le ministre de l'Economie Emmanuel Macron pour officialiser la période officielle de déstockage qui doit durer jusqu'au 16 février dans la plupart des régions de France, la foule s'est rapidement dispersée après le passage du ministre et les premières heures d'ouverture.

Des remises de -70% dès les premiers jours

"L'affluence est plutôt calme en ce premier jour de soldes" note de son côté l'Observatoire économique (Crocis) de la chambre de commerce et d'industrie de Paris Île de France, dans un document publié en milieu de journée.

"Pour s'assurer une bonne fréquentation, les remises pratiquées cette année par les commerçants se situent en moyenne de -50% dès l'ouverture. Mais il n'est pas rare de trouver certains produits qui se négocient à des rabais supérieurs (-60 voire même -70 %", indique le Crocis en citant une enquête menée pour son compte.

Température trop douces

Ces soldes  se déroulent dans un contexte morose, en particulier dans l'habillement, affecté par un climat très doux avant cette première semaine de janvier. En outre les attentats de Paris ont participé à une baisse de fréquentation des magasins physiques, surtout en région parisienne. L'Insee évalue la baisse des ventes dans ce secteur à 4,7% en novembre. Pour les commerçants qui s'étaient montré optimistes, il reste donc des stocks à écouler.

Des millions d'acheteurs en ligne, mais avec un budget resserré

Plus largement, les promotions hors soldes rivalisent désormais toute l'année avec ces périodes officielles.

>> Les soldes, vidés de leur sens, sont-ils voués à disparaître ?

Quand aux achats en magasins, ils sont concurrencés par les ventes en ligne. Mais, dans le détail, la tendance n'est pas forcément aussi brillante qu'il y parait. Cette année, quelque 25 millions de Français comptent faire leur lèche-vitrine depuis le canapé de leur salon d'après des chiffres de la Fédération e-commerce et vente à distance. Cela représente 68% des cyber-acheteurs, soit un point de moins que l'année précédent. Au sens strict, ils sont 59% à envisager d'effectuer leurs transactions en ligne pendant les soldes. Surtout, leur budget moyen prévu passe de 188 euros à 184 cette année. Il était supérieur à 200 euros en 2014

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2016 à 9:07 :
A la rédactrice de cet article : soldes, non masculin, "ils ont beau avoir été célébrés" et non "elles ont beau avoir été célébrées"...
a écrit le 07/01/2016 à 8:10 :
Les soldes! Les prix affichés avant remise sont pour certains articles gonflés. Cela met par exemple une paire de chaussures de Trail à son juste prix. Les clients commencent à se rendre comte de cela.
a écrit le 06/01/2016 à 18:37 :
riche ou pas : à moins de couper tous les billets de banque en deux !
la recette miracle si elle ecxiste ça se saurait

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :