Clap de fin pour les controversés soldes flottants

 |  | 207 mots
Lecture 1 min.
Les commerçants estimaient que ce ce système semait la confusion dans l'esprit des consommateurs, toujours selon le rapport.
Les commerçants estimaient que ce ce système semait la confusion dans l'esprit des consommateurs, toujours selon le rapport. (Crédits : © Vincent Kessler / Reuters)
Une majorité de commerçants exigeaient la suppression de ces deux semaines de soldes qu'ils pouvaient mettre en place à tout moment dans l'année. Le décret, qui vient de paraître dans le journal officiel, entre en application lundi.

Leur fin avait été entérinée par la loi Pinel. Le décret concernant la fin des soldes flottants a été publié dans le journal officiel, dimanche 10 mai et entre en vigueur ce lundi 11 mai.

Pour rappel, les soldes, seul moment de l'année où les commerçants ont le droit de vendre à perte, se tiennent deux fois par an sur des périodes fixes de cinq semaines. Or, la loi de modernisation de l'économie de 2008 permettait aux commerçants de disposer de deux semaines supplémentaires de soldes dits "soldes flottants". Ils étaient libres d'en fixer les dates.

Des commerçants quasi-unanimement contre

Ces soldes flottants n'ont pas obtenu le succès escompté. Dans les faits, les commerçants les accolaient le plus souvent à la période officielle.

En 2012, un rapport du Credoc et de l'Institut Français de la mode préconisaient d'abandonner le système des soldes flottants. Les commerçants étaient "quasi-unanimement" opposés aux soldes flottants, selon le rapport, notamment les petits indépendants, estimant ne pas pouvoir toujours suivre la vaste politique de promotion des Etam, Promod et autres Celio.

Les commerçants estimaient que ce système semait la confusion dans l'esprit des consommateurs, toujours selon le rapport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/05/2015 à 13:12 :
Cela ne va pas changer grand chose. Qu'est-ce qui différencie des soldes d'une semaine ou dizaine promotionnelle, c'est que pour les Soldes le commerçant a le droit de vendre en dessous de son prix de revient. Avec des marchandises massivement importées d'Asie, les coefficients multiplicateurs sont suffisamment élèves pour absorber des rabais bien supérieures à 50 %, ce qui est déjà pas mal.
a écrit le 11/05/2015 à 12:08 :
Encore une brillante idée du Sarkozisme qui part à la poubelle. il ne reste plus qu'à achever la RGPP qui dans les faits n'a fait que tuer la fonction publique sans réellement faire d'économie. On aura ainsi effacé une partie des dégâts faits par ce cher homme à moins que les français à la mémoire courte (le 3ème et 4ème âge encartés à l'UMP les affairistes et les jeunes réacs de la droite forte) ne le rappellent en 2017!
Réponse de le 11/05/2015 à 12:37 :
bien sûr qu'il sera rappelé, pour essayer de réparer les dégâts de HOLLANDE et sa clique
Réponse de le 11/05/2015 à 13:50 :
@hirmentaz bien sur qu'il faudra également réparer les dégâts de Hollande mais Sarkozy n'est pas la bonne personne puisqu'il est partie coupable de la situation actuelle, aux français de s'en rendre compte! Moralité il faut d'autres noms que Hollande et Sarkozy ce qui en aucun cas ne veut dire MLP!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :