Thomas Cook ferme 200 agences au Royaume-Uni

 |   |  302  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le voyagiste britannique impacté par le printemps arabe a annoncé une perte nette annuelle record et la fermeture prochaine de 200 agences.

Le plus vieux tour-opérateur au monde (premier voyage en 1841 entre Leicester et Longhborough) a survécu à deux guerres mondiales, mais le printemps arabe marquera-t-il sa fin ? Après une année 2010 déjà très difficile (bénéfice net de seulement 50 millions d'euros), le voyagiste britannique a présenté des résultats 2011, (clos fin septembre) catastrophique, avec une perte nette de 460 millions d'euros. Le chiffre est en grande partie un ajustement comptable, mais la situation est sérieuse : le cash flow était négatif de presque 100 millions d'euros.

voyages en chute libre

Les événements du printemps arabe explique en grande partie ces difficultés. Les voyages vers le Maghreb sont en chute libre, particulièrement pour les séjours depuis la France, où cette destination compte pour 40 % des séjours. Au total, le printemps arabe a coûté 94 millions d'euros au groupe.

Autre facteur de ralentissement, la crise économique, particulièrement au Royaume-Uni. Entre la hausse du chômage et une inflation qui réduit leur pouvoir d'achat, les Britanniques dépensent moins en vacances. La direction a donc décidé de faire le tri dans ses agences : 200 seront fermées dans les deux années à venir (au fur et à mesure que les baux arriveront à expiration). Il en restera encore 1.100 après cela, en faisant l'un des réseaux de distribution les plus complets du pays.

De son côté, l'Allemand TUI, le plus grand tour-opérateur européen, a réalisé un bénéfice avant impôts de 207 millions d'euros cette année, en hausse de 16 %. « Leur modèle est meilleur que le nôtre », reconnaît Sam Weihagen, le directeur général de Thomas Cook, qui vient tout juste de prendre son poste. Il promet cependant que son plan de redressement va retourner la situation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :