Quand le cinéma fait sa fête

 |  | 416 mots
Lecture 2 min.
DR
DR (Crédits : DR)
La Fête du cinéma débute ce dimanche jusqu'à mercredi. Les périodes de promotion du septième art séduisent un grand nombre de Français qui profitent ainsi de prix réduits. Un moyen pour le secteur d'attirer les spectateurs occasionnels qui retrouvent le plaisir de se rendre dans les salles obscures.

Météo maussade, pas encore les vacances, la semaine prochaine ne s'annonce pas sous les meilleurs auspices. Heureusement, la 28ème édition de la Fête du cinéma permettra à tous les amateurs du septième art de se réfugier dans les salles obscures à prix réduits, du dimanche 24 au mercredi 27 juin.

Durée de l'opération ramenée à quatre jours

Cette opération de promotion, crée en 1985 à l'initiative du ministère de la culture et de la Fédération Nationale des cinémas français (FNCF), se déroule chaque année en France au mois de juin. Elle se déroulait initialement sur trois jours, du dimanche au mardi. Depuis 2009, sa durée avait été portée à sept jours. Mais cette année, la FNCF, organisatrice de l'événement, l'a ramené à quatre jours. Pour réconforter les cinéphiles attristés par cette nouvelle, le prix a été revu à la baisse. Pour l'achat d'une première place au tarif en vigueur de la séance (tarifs réduits compris) un "Bracelet Fête du Cinéma" permettra au spectateur d'accéder à toutes les séances de son choix au tarif de 2,50 euros, contre 3 euros lors des précédentes éditions.

Entre 2,5 et 3 millions de spectateurs par an

L'objectif de la Fête, qui attire entre 2,5 et 3 millions de personnes par an soit déjà plus de 70 millions depuis son lancement, est ainsi de sensibiliser un public qui ne fréquente pas souvent les salles de cinéma et aussi de les remplir à une période où elles sont plutôt vides. Autre rendez-vous organisé par la FNCF, "le Printemps du cinéma" accompagne depuis 2000 le retour du soleil et se félicite d'avoir déjà accueilli près de 30 millions de spectateurs. Si la rentabilité n'est pas la priorité, la FNCF a toutefois annulé en 2010, faute de succès, "la Rentrée du cinéma", l'autre événement qu'elle organisait chaque année en septembre depuis huit ans.

5.465 salles en France

Quatrième parc de salles au monde après la Chine, les Etats-Unis et l'Inde - et premier parc en Europe, la France compte 5.465 salles de cinéma réparties au sein de 2.047 cinémas. "Le territoire français est caractérisé par un maillage important des salles, jusque dans les toutes petites localités, ce qui le distingue de ses voisins européens" explique la FNCF. 1653 communes sont ainsi équipées d'au moins une salle de cinéma.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :