Cinéma : Hollywood perd du terrain en Europe

Le succès d'Intouchables en témoigne : l'an dernier les européens ont plébiscité les films... européens et ce, au détriment des productions américaines. A deux jours de l'ouverture du Festival de Cannes, l'Observatoire européen de l'audiovisuel publie des chiffres plutôt rassurants pour l'industrie du cinéma du Vieux Continent et notamment française.
Intouchables d'Eric Toledano et Olibier Nakache a totalisé plus de 15 millions d'entrées en Europe en 2011 -  DR
Intouchables d'Eric Toledano et Olibier Nakache a totalisé plus de 15 millions d'entrées en Europe en 2011 - DR (Crédits : Allociné)

Une première en Europe: la part de marché des films américains recule au profit d'?uvre produites sur le Vieux Continent. L'an dernier les salles obscures ont enregistré 6,4 milliards d'euros de recettes brutes, soit 0,7% de plus qu'en 2010. Cela reste loin des 12% de croissance atteints cette année-là mais ces recettes ont davantage profité à des films européens.

Certes, le haut du box-office reste occupé par des films américains très grands publics. Mais, alors qu'elle progressait depuis 2007, la part de marché du cinéma américain est passée à environ 61,4 % en 2011 contre 68,5 % en 2010 selon des estimations de l'Observatoire européen de l'audiovisuel qui publiait ces chiffres ce lundi en prévision de l'ouverture du Festival de Cannes le 16 mai. A l'inverse, le nombre d'entrées en salle des films européens progresse de 25,2% à 28,5 % en 2011, "retrouvant ses niveaux 'pré-3D' de 2007 et 2008", note ainsi l'Observatoire de l'audiovisuel européen. Et les productions européennes soutenues par des fonds américains bondissent à 8,4% des entrées contre 5% l'année précédente.

Harry Potter, le Discours d'un Roi, Intouchable : les "blockbusters" de l'année

A ce titre, le plus grand succès de l'année en Europe est exemplaire puisqu'il est en partie produit en Grande-Bretagne et en partie à Hollywood. Il s'agit du dernier volet de la saga Harry Potter (37,5 millions d'entrées au sein de l'Union européenne). Il est suivi de deux épisodes de franchises américaines : le quatrième numéro de Pirates des Caraïbes "la Fontaine de Jouvence" (25 millions d'entrées) et "Twilight Révélation", première partie (22 millions). Mais "Le Discours d'un Roi", oscarisé, et produit lui aussi en partie au Royaume-Uni, s'est très bien défendu avec 19,8 millions d'entrées.

Ces films français appréciés des européens

Symbole d'un cinéma français qui s'exporte bien chez nos voisins, le film réalisé par Olivier Nakache et Eric Toledano se classe 7e des films ayant fait le plus d'entrée en Europe l'an dernier et 3e des films européens avec 15,7 millions d'entrées. A part Intouchables, sur les vingt films produits sur le Vieux Continent et ayant attiré le plus de spectateurs européens, deux autres sont français. Il s'agit des Femmes du 6e étage (2,66 millions d'entrée) et de Polisse (2,34 millions d'entrées). En outre, quatre sont co-produits par des français : Rien à déclarer de Dany Boon (10 millions d'entrée), Johnny English (8,3 millions d'entrées), une version des Trois Mousquetaires par Paul W.S. Anderson et la Taupe (2,6 millions d'entrées).

D'autres oeuvres européennes ont tiré leur épingle du jeu. C'est le cas de la comédie italienne "Che Bella Giornata" de Gennaro Nuziante, septième du classement des production européennes avec 6,8 millions d'entrées ou bien de l'allemande "Kokowääh" (4,6 millions d'entrées).

La France conserve son rang

Face aux productions américaines, les films hexagonaux conservent toutefois leur premier rang en totalisant 10,5% des entrées réalisées dans l'Union européenne. Et s'ils ne retrouvent pas leur niveau de 2008, quand 12,4% des billets achetés correspondaient à des titres français, il dépassent largement les productions italiennes (4,6% des entrées) ainsi que britanniques et allemandes (3,7%), même si ces dernières voient aussi leurs parts de marché progresser. Avec la Grande-Bretagne, la France est en outre la première contributrice de l'essor de la production européenne avec 200 films produits pour ces deux pays, sur un total de 1.285 longs métrages -soit 59 de plus qu'en 2010.
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 14/05/2012 à 18:28
Signaler
Faut bien qu'il nous reste quelque chose. L'exception culturelle française y est certainement pour quelque chose. Si on l'appliquait à tous les secteurs de l'activité, l'exception française?

le 14/05/2012 à 22:49
Signaler
Il y a bien une exception culturelle francaise: c'est notre intelligence tordue ...faire complique quand les choses sont souvent simples. J'aime "intouchables" je dirai que c'est un film francophone malheureusement sans musique francaise ...et je s...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.