Club Med : revoilà les Trigano !

Dans une interview au JDD, Serge Trigano, ancien PDG du groupe, soutient l'OPA d'Andrea Bonomi et annonce son retour à la présidence non exécutif en cas de victoire de ce dernier.
Le fils du fondateur du Club Med pourrait revenir à la présidence non exécutive du groupe
Le fils du fondateur du Club Med pourrait revenir à la présidence non exécutive du groupe (Crédits : reuters.com)

Serge Trigano, le fils de Gilbert Trigano, fondateur du Clud Med, et ancien président directeur-général de l'entreprise, pourrait reprendre du service. Dans une interview accordée au Journal du Dimanche de ce 20 juillet, il soutient l'offre de rachat de l'Italien Andrea Bonomi et de son groupe Investindustrial. Ce dernier lui aurait promis en cas de victoire la présidence non exécutive du groupe Club Med qu'il avait dirigé entre 1993 et 1997 avant d'être chassé par les actionnaires, faute de résultats satisfaisants.

Entrée au capital

« L'offre d'Andrea Bonomi est la plus séduisante et la plus intéressante pour les actionnaires », a indiqué Serge Trigano. « Je regarde vers l'avenir et je suis convaincu qu'avec Investindustrial et les Bonomi, nous allons à nouveau faire du Club une marque cool et attractive », poursuit-il avant de conclure : « les Bronzés c'est fini depuis longtemps. Il faut écrire un nouveau scénario. » Serge Trigano a indiqué qu'il devrait entrer dans le capital en cas de victoire de l'offre Bonomi au travers de sa société Shelter & Sons qui développe notamment les hôtels branchés Mama Shelter.

Bataille d'OPA

Le Club Med est actuellement au centre d'une bataille financière. En mai 2013, le fonds d'investissement français Ardian, l'actionnaire chinois du Club Med Fosun et le PDG actuel Henri Giscard D'Estaing ont lancé une offre de rachat à 17,5 euros l'action. Mais début juillet, Andrea Bonomi a renchéri en lançant une OPA à 21 euros par titre. Le soutien de Serge Trigano peut lui apporter un atout supplémentaire. Derrière cette guerre financière se dessine également une lutte sur la stratégie : la première OPA entend maintenir l'image haut de gamme du Club Med, la seconde revenir aux racines plus populaires du groupe. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.