"Le Club (Med) doit retrouver ses valeurs" (Serge Trigano)

L'ex-PDG du Club Méditerrannée, qui soutient Andrea Bonomi face au tandem Fosun-Ardian, défend dans une tribune un retour au Club des "Bronzés", moins haut-de-gamme que l'actuel. Le conseil d'administration doit choisir ce vendredi s'il retient ou non l'offre de l'Italien.
Serge Trigano soutient l'offre de l'italien Andrea Bonomi face à celle du franco-chinois Fosun.
Serge Trigano soutient l'offre de l'italien Andrea Bonomi face à celle du franco-chinois Fosun. (Crédits : reuters.com)

Serge Trigano regrette le temps des "Bronzés". L'ancien PDG du Club Med, a pris la plume pour s'exprimer sur ce bouillant dossier qui divise les actionnaires franco-chinois Fosun et Ardian d'une part à l'italien Andréa Bonomi d'une autre. 

Son avis, il l'a déjà donné le 20 juillet lors d'une interview au Journal du Dimanche dans laquelle il indiquait déjà porter son soutient à l'OPA d'Andrea Bonomi. 

>> Club Med : revoilà les Trigano !

" 'Les Bronzés' est un petit chef-d'oeuvre " 

Ce vendredi, quelques heures avant une réunion cruciale du Conseil d'administration sur l'offre retenue, l'héritier de Gilbert Trigano, qui avait développé le concept au côté de son fondateur Gérard Blitz, publie dans les Echos un texte un brin nostalgique. 

"Je crois que le Club doit retrouver ses valeurs", écrit-il. Depuis plusieurs années, sous la direction d'Henri Giscard d'Estaing, le Club Méditerranée avait opéré une montée en gamme, s'éloignant de l'image populaire du club de vacances incarnée à la fin des années 1970 par le célèbre film de la troupe du Splendid. Un temps que celui qui rappelle avoir été un "Gentil Organisateur" et chef de village semble regretter. Il affirme ainsi:

"Oui, 'Les Bronzés' est un petit chef-d'oeuvre. Oui, ce fut le Club d'hier."

"Un Club sexy, drôle et abordable"

A ses yeux, l'offre d'Andrea Bonomi permettrait d'"offrir à nouveau des solutions pour des clients d'origine sociale variée et de tout âge", de créer une formule compilant "un Club sexy, drôle et abordable pour le plus grand nombre"

Tout comme l'italien Andrea Bonomi, Serge Trigano soupçonne la direction du Club Med de concentrer ses efforts sur la Chine au détriment de la France. Ce à quoi le directeur Montagne et Opérations France du Club, Xavier Le Guillermic, a répondu dans une interview à l'AFP avoir "plein de projets" dans l'Hexagone, notamment dans les Alpes. Il a ainsi cité des "opportunités" de développement dans des stations comme "Courchevel, La Clusaz et Risoul" ainsi qu'Avoriaz et les Arcs. Des projets qui, s'ils se concrétisent sur le modèle du village 4 Tridents de Val Thorens en travaux, viseraient clairement une clientèle aisée. 

21 euros contre 17,5

Andrea Bonomi a fait monter les enchères avec une offre à 21 euros par action face aux 17,50 euros offerts par le duo franco-chinois Ardian-Fosun, lequel est soutenu non seulement par Henri Giscard d'Estaing mais aussi par  400 manageurs du groupe. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.