Club Med : Fosun relève son offre

Le conglomérat chinois Fosun et ses partenaires vont surenchérir ce vendredi dans la bataille pour le rachat du Club Méditerranée en offrant 22 euros par action, contre 21 euros proposés par l'Italien Andrea Bonomi.

3 mn

Fosun et ses partenaires devront débourser environ 150 millions d'euros supplémentaires rien que pour les actions.
Fosun et ses partenaires devront débourser environ 150 millions d'euros supplémentaires rien que pour les actions. (Crédits : reuters.com)

Fosun est de retour dans la course pour le Club Med. Le plus grand conglomérat privé de Chine continentale avait jusqu'à ce soir pour faire une surenchère auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), puisque l'offre à 21 euros par action d'Andrea Bonomi court jusqu'au 19 septembre.

C'est désormais chose faite. "Ce sera 22 euros", a dit à l'AFP une source proche du dossier vendredi matin, peu après l'annonce de la suspension de la cotation du titre Club Med à la Bourse de Paris à la demande des autorités boursières.

"C'est une offre qui est presque à 100% chinoise et qui contredit, en raison des partenaires choisis, la stratégie de montée en gamme voulue par le management du Club Med", a commenté pour l'AFP une source proche de Global Resorts, société qui chapeaute l'offre concurrente emmenée par l'Italien Andrea Bonomi.

4,50 euros en plus par action

La nouvelle offre de Fosun à 22 euros par action constitue un renchérissement très net par rapport aux 17,50 euros que proposaient jusqu'à mi-août Fosun et son partenaire français, la société d'investissement Ardian, avant d'abandonner formellement ce projet d'OPA.

Fosun et ses partenaires devront débourser environ 150 millions d'euros supplémentaires rien que pour les actions. Soit une valorisation de 740 millions d'euros pour le groupe, contre 590 millions auparavant.

Renchérir les obligations convertibles

A cela s'ajoutera un renchérissement également pour les obligations convertibles ou échangeables en actions (Océane), à un prix qui n'a pas été précisé à l'AFP dans l'immédiat.

L'homme d'affaires italien l'a établie à 21 euros par action et 22,41 euros par obligation convertible, ce qui valorise le spécialiste des villages-clubs de vacances à 790 millions d'euros.

Fosun et Ardian contre-attaquent

Si l'offre commune du conglomérat chinois et du fonds d'investissement français Ardian, soutenue par la direction du Club Med, avait été abandonnée le 14 août, c'est parce qu'Ardian ne voulait pas augmenter sa mise.

Obligations convertibles comprises, cette offre valorisait le Club Med à 660 millions d'euros (17,50 euros par action et 19,79 euros par obligation).

Pour autant, Fosun avait alors fait savoir qu'il continuait de "réfléchir" à une solution. D'autant que le conseil d'administration de Club Med n'a considéré l'offre d'Andrea Bonomi qu'avec réticence.

Des doutes sur le projet d'Andrea Bonomi

Fin juillet, les administrateurs du groupe s'étaient déclarés favorables au prix offert par l'Italien, tout en exprimant leurs "interrogations" sur sa stratégie, susceptible de "remettre en cause les fondamentaux du modèle" Club Med.

Andrea Bonomi, qui a reçu le soutien de Serge Trigano, fils du fondateur du Club Med et ex-PDG du Club de 1993 à 1997, veut rééquilibrer le développement du groupe entre l'Asie, l'Amérique et l'Europe, en mettant l'accent sur la France.

L'homme d'affaires italien prévoit un investissement de 150 millions d'euros supplémentaires sur 4 ans dans Club Med, "au-delà du plan de la société, pour accélérer son développement", avait-il indiqué le 30 juin.

Une OPA aux multiples rebondissements

Le camp Fosun et ses soutiens ont dû redoubler d'efforts pour trouver des partenaires prêts à débourser plus qu'Andrea Bonomi et ses partenaires.

Ils ont approché en vain certains grands groupes français et étrangers, dont l'hôtelier Accor, avant d'imaginer finalement un montage qui intègre une composante française mais où la partie chinoise serait renforcée.

Aucun dossier n'avait encore été déposé jeudi soir auprès des autorités boursières.

Fosun et Andrea Bonomi détiennent chacun un peu plus de 10% du capital de Club Med, tandis qu'Ardian en possède 8,3%. Courtisée dans ce dossier, la Caisse des Dépôts et consignations (CDC) compte aussi parmi les actionnaires de poids.

Article publié à 10h48, mis à jour à 15h44.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 14/09/2014 à 9:58
Signaler
Le club med vendu aux chinois.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.