Les vacances ratées du Club Med

 |   |  624  mots
(Crédits : reuters.com)
Le voyagiste affiche un chiffre d'affaires en berne sur la période couvrant début mai à fin juillet. Mais le marché croit toujours à une surenchère comme en témoigne le cours de Club Med, qui campe toujours sur les 21 euros.

MonFinancier

Club Med a connu un été pourri avec des réservations et un chiffre d'affaires en berne sur la période couvrant début mai à fin juillet. Cette atonie de la marche des affaires complique une possible surenchère du conglomérat Fosun sur le Club Med. 
Le club de loisirs chiffre d'affaires a toutefois progressé de 1,1% à changes constants, à 1,06 milliard d'euros.

Au 31 août, les réservations pour la saison d'été se sont inscrites en repli de 5,4%, plombées par la contraction de 7,6% enregistrée sur la zone Europe-Afrique. Une zone qui selon Club Med, a été pénalisée par une réduction de capacité de 10,9% suite aux fermetures des villages d'El Gouna (Egypte) et Hammamet (Tunisie) et de Belek (Turquie),) et de la fermeture temporaire du village de Sinaï Bay (Egypte). En Asie, en revanche, le groupe a augmenté ses capacités de17% avec l'ouverture du village de Guilin en Chine.


Manque de visibilité pour 2014

Sur les 8 dernières semaines, le groupe a fait état d'un recul de 10,7% des prises de commandes, impactées principalement par la baisse de -14,9% des réservations en Europe-Afrique. Le groupe a cependant fait état de réservations « encourageantes » pour la saison d'hiver.

Un manque de visibilité qui amène le groupe à ne pas fournir de prévisions pour l'exercice en cours. Face à un contexte incertain, le groupe opte pour la prudence. Dans un contexte économique peu porteur en Europe, et tout particulièrement en France et compte tenu des multiples fermetures de villages, Club Med prévient que le résultat opérationnel village de cet été sera en recul par rapport à l'été 2013. Si les données financières sont « cohérentes » avec les informations diffusées dans le cadre de l'OPA, les perspectives pour l'année 2014 se situent en dessous du plan d'affaires établi en octobre 2013.



Montée en gamme

Club Med poursuit donc son évolution vers le haut de gamme avec la fermeture des villages de Val Thorens et Pompadour. Le groupe a ouvert Dong'ao Island en juin en Chine (5 tridents) et inaugurera Val Thorens en décembre en France (4 tridents). Les villages de Cancun et Bali ont été rénovés. Et début 2015, le groupe annonce l'ouverture de 52 villas d'exception de Finolhu, aux Maldives, destinée à compléter l'offre très haut de gamme de Club Med. A horizon 2015, le groupe entend positionner les trois quarts de ses installations en « 4 et 5 tridents » contre deux tiers actuellement. Le luxe sera donc probablement la planche de salut de Club Med.



Une autre surenchère à venir ?

En attendant, l'an prochain, le groupe de loisirs est sous le coup d'une OPA lancée par le tandem Fosun/Ardian en mai 2013 avec une offre de 17 euros par action. Elle a été relevée par la suite à 17,50 euros. Mais en juin 2014, nouveau rebondissement, l'homme d'affaires italien Andrea Bonomi a surenchéri avec une offre à 21 euros par action. Devant cette copieuse proposition, Ardian et Fosun, le tandem franco-chinois s'était rétracté en août mais avait laissé entendre qu'il n'abandonnait pas totalement la partie. Ce dernier avait en effet indiqué vouloir « explorer toutes les options potentielles qui pourraient servir au mieux ses intérêts et ceux de Club Méditerranée, et qu'Ardian a indiqué qu'il demeurerait associé à ces considérations. ». Le temps presse puisque le duo franco-chinois n'a plus que quelques jours pour faire connaitre sa décision : damer le pion à Bonomi avec une nouvelle offre ou jeter définitivement l'éponge... Le Marché croit toujours à une surenchère comme en témoigne le cours de Club Med, qui campe toujours sur les 21 euros.

Plus d'actualités Bourse sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :