JO 2024 : Rome contre Paris ?

 |   |  247  mots
L'Italie n'a accueilli qu'une seule fois les jeux Olympiques d'été. Rome les avait organisés en 1960.
L'Italie n'a accueilli qu'une seule fois les jeux Olympiques d'été. Rome les avait organisés en 1960. (Crédits : reuters.com)
La capitale italienne a annoncé sa candidature officielle. Elle pourrait faire face à la ville française, si cette dernière se décide finalement à concourir...

Rome se lance! A l'inverse de Paris qui tergiverse, la capitale italienne a lancé son projet de candidature pour les Jeux Olympiques de 2024. Matteo Renzi lui-même qui l'annoncé.

"Bien trop souvent, l'Italie semble résignée. On peut perdre mais ce qui est inacceptable, c'est de ne pas essayer de gagner", a affirmé le président du Conseil italien, au siège du Comité olympique italien.

La dernière candidature de la capitale italienne visait les JO de 2004, finalement accueillis par Athènes. Rome avait organisé les jeux Olympiques d'été en 1960.

Paris tergiverse

Rome pourrait faire face à Paris, la capitale française se décide néanmoins à concourir pour l'événement sportif. Début novembre, François Hollande avait encouragé, en direct à la télévision, Paris à faire acte de candidature. Cette proposition avait été aussitôt tempérée par la maire socialiste de la capitale :

"Je voudrais vous dire que rien ni personne ne me fera changer de calendrier et de méthode, en ce qui concerne notamment la candidature de Paris aux jeux Olympiques, d'ailleurs 2024 ou 2028", a ainsi répondu Anne Hidalgo.

La maire attend le résultat d'une étude de faisabilité qui doit rendre ses conclusions en janvier.

Rome et Paris pourraient trouver une troisième capitale sur leur route: Berlin. Cette dernière doit néanmoins se disputer la candidature de l'Allemagne avec Hambourg. Budapest, Kiev, Doha, Istanbul seraient également en lice ou sur le point de l'être.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2014 à 21:12 :
Laissons ces JO et les dépenses exagérées qui vont avec aux Italiens
a écrit le 15/12/2014 à 15:29 :
prenons exemple sur Londres ou surtout Barcelone ,c'est deux villes ont vu leur destin changés par les jeux olympiques,fonçons replaçons la France dans le wagon de tète ,MRS les politiques FAITENT NOUS REVER
Réponse de le 15/12/2014 à 15:59 :
oui faisons comme la grece : les JO et la faillite 5 ans plus tard !!!
Les JO sont juste une gabegie d argent public. l argent du contribuable doit servir a autre chose qu a payer des pots de vin au CIO et a construire des stades qui seront vide apres
a écrit le 15/12/2014 à 15:02 :
Il faut stopper cette course au prestige qui enrichit et profite à certains( peu nombreux) et endette tous les autres. La mairie de PARIS a raison d'être sceptique. Commençons par faire des économies avant de prévoir des dépenses.
a écrit le 15/12/2014 à 14:02 :
Que les journalistes arrêtent avec leur fantasme des JO 2024 à Paris. En tant que contribuable bien présuré, je vote contre, et mon petit doigt me dit que je suis loin d'être seul.
a écrit le 15/12/2014 à 14:00 :
Le gouvernement et Paris ne savent plus comment nous faire payer des taxes et impots, et voilà qu'ils reprennent leur dépenses de "gauche caviar" sans s'occuper de leur budget
a écrit le 15/12/2014 à 13:45 :
Ils sont encore plus endettés que l'Etat Français. Les citoyens Italiens sont eux comme les Français, peu endettés par rapport aux peuplades anglo-saxonnes , mais consternés par les prodigalités de leur état.
De toute façon , ça se jouera au lobbying, et je ne suis pas sur que nos cousins d'outre-Alpes soient meilleurs que nous dans ce domaine.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :