Un hôtel japonais confie l'accueil de ses clients à des robots

 |   |  318  mots
Trois androïdes seront notamment placés à la réception de cet hôtel, situé dans un parc d'attraction où tous les bâtiments copient le style néerlandais.
Trois androïdes seront notamment placés à la réception de cet hôtel, situé dans un parc d'attraction où tous les bâtiments copient le style néerlandais. (Crédits : Reuters)
Nettoyage des chambres, service de portier, accueil des clients... Un hôtel du Sud-Ouest du Japon parie sur des robots pour effectuer le travail du personnel à moindre prix. L'ouverture est prévue en juillet 2015.

Remplacer des employés par des androïdes. Alors qu'une telle substitution reste encore de l'ordre de l'hypothèse en France, elle est prévue pour bientôt au Japon. Au Sud-Ouest de l'archipel, dans le parc à thème Huis Ten Bosch, l'hôtel Henn na doit ouvrir le 17 juillet, avec, pour personnel, une majorité de robots. Chargés de l'accueil des clients, ils devront également assurer le nettoyage des chambres et un service de portier, ainsi que "d'autres services pour réduire les coûts et assurer le confort", rapporte le quotidien The Japan Times.

"L'hôtel le plus efficace du monde"

"À l'avenir, 90% des services de l'hôtel pourraient être effectués par des robots", a déclaré Hideo Sawada, président de Huis Ten Bosch, lors d'une conférence de presse. Un système de reconnaissance faciale devrait également être mis en place à l'entrée des chambres, se substituant aux clefs. L'ambition de l'homme d'affaire japonais est claire: créer "l'hôtel le plus efficace du monde".

Pour ce faire, les réservations se feront selon un système d'enchères lors des pics d'affluence, le montant maximal pour une chambre simple étant fixé à 14.000 yen, soit 104 euros. En temps normal, il faudra compter 7.000 yen, soit 52 euros pour une chambre simple et 9.000 yen, 67 euros, pour une chambre double.

"Henn na" pour "changement"

À la hauteur des ambitions de Hideo Sawada, fondateur de l'une des plus grandes agence de voyage nippones, cet hôtel de 72 chambres a pour slogan "un engagement pour l'évolution". Le Japan Times souligne également un jeu de mots avec le nom de l'hôtel, "henn" étant relatif au changement dans la langue japonaise.

La construction d'un deuxième hôtel devrait voir le jour en 2016, a précisé l'entreprise qui parie sur le succès du Henn na hôtel, dans un parc à thème dont les bâtiments copient le style néerlandais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/02/2015 à 8:01 :
Le Japon fait fasse a une crise démographique. Plutôt que d'ouvrir massivement leur frontière a l'immigration, ils ont fait le choix d'investir dans la robotique pour occuper les emplois non qualifiés. Au vu du taux de criminalité tres bas dans l'archipel et la grande homogénéité dans la société, cette décision montre tout son sens.
a écrit le 05/02/2015 à 1:03 :
Y a un moment, faut choisir ! on rajoute des centaines de page au code du travail chaque année, on empeche toute fin raisonnable à un CDI sans procédure, on rajoute des comptes pénibilité, des comptes individuels formations, des charges supplémentaires... soyez heureux ! ces japonais ont mis fin à des emplois pénibles de personnels de ménage ! ils ont mis fin à la question du travail dominical dans cette entreprise, à la grande joie (s'ils sont logiques!) des syndicats Français ! les salaires jugés trop bas ont été supprimés !! mais que vouloir de plus pour une CGT victorieuse !!
a écrit le 04/02/2015 à 23:22 :
En faisant tout pour éliminer les employés, il faudra aussi qu'ils investissent dans les robots-clients...
a écrit le 04/02/2015 à 21:07 :
Je me demande tout de même si le robot pourra assigner DSK en justice :-) La conversation et les amitiés dans ledit hôtel seront de toute évidence de grande qualité :-)
Réponse de le 05/02/2015 à 0:54 :
Non, c'est inutile pour le robot d'assigner quelqu'un enjustice, puisque la poupée gonflable est fournie.... et elle ne colle pas de procès à son client, elle !
a écrit le 04/02/2015 à 16:24 :
super: les robots vont bosser et tous les autres toucheront le RSA ca cest la belle vie!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :