Après le Brexit, le tourisme français déjà touché par la baisse de la livre ?

Le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Matthias Fekl, s'est inquiété de l'impact sur l'industrie touristique française de la baisse de la livre sterling. Il estime que le secteur pourrait souffrir dès cet été mais sans pouvoir chiffrer le manque-à-gagner potentiel.

2 mn

L'industrie française du tourisme pourrait être impactée dès cet été.
L'industrie française du tourisme pourrait être impactée dès cet été. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)

Les premières conséquences économiques du Brexit sur la France devraient se faire sentir dans le secteur du tourisme, en raison de la chute de la livre, a indiqué mardi à l'AFP le secrétaire d'Etat au Commerce extérieur, Matthias Fekl.

Lire : La livre replonge face au dollar et entraîne l'euro sur une pente glissante

Un impact dès cet été

"A très court terme, il y a un canal de transmission qui concerne le tourisme", a-t-il déclaré. "L'évolution du cours de la livre peut impacter la fréquentation touristique des touristes britanniques dès cet été", a-t-il expliqué. "Ensuite, il y aura certainement un impact sur les exportations", a-t-il ajouté.

Mais selon le secrétaire d'Etat, il est encore "tôt" pour avoir un chiffrage des conséquences économiques du Brexit.

"Le Royaume-Uni, c'est 8% des exportations françaises, c'est notre premier excédent commercial, donc c'est un partenaire économique de tout premier plan pour nous", a-t-il souligné, assurant que le gouvernement suivait de près la situation.

"Nous veillerons à ce qu'ils le restent quels que soient ensuite les scénarios, les liens économiques qui lieront nos deux pays et les différentes relations commerciales qui seront négociées", a-t-il encore dit.

Les Pays de la Loire réagissent

Pour prévenir une baisse de régime du tourisme britannique sur la côte atlantique, l'agence de développement économique des Pays de la Loire a annoncé mardi le lancement d'une campagne de communication de plusieurs semaines.

"Les Britanniques sont la première clientèle étrangère des Pays de la Loire, avec 39% des nuitées étrangères", précise l'agence régionale dans un communiqué. "Une des conséquences immédiates du Brexit a été la chute de la livre sterling. Le pouvoir d'achat des touristes britanniques va donc s'en ressentir et ils pourraient se détourner de l'Hexagone. Quant à ceux qui ont maintenu leurs projets de vacances, le risque d'une baisse de leurs dépenses sur place est réel", poursuit-elle.

Trois vidéos de promotion seront diffusées sur les réseaux sociaux français et britanniques ainsi que sur des sites de vidéo en streaming.

(Avec AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 06/07/2016 à 14:45
Signaler
Si on regarde la courbe EUR vs GBP (disponible sur ce site), la Livre est revenue à son cours moyen 2013. Cordialement

à écrit le 06/07/2016 à 13:51
Signaler
Le tapis rouge c'est pour les grands ...

à écrit le 06/07/2016 à 13:47
Signaler
A Beaune, également, il y a moins d'anglais et de touristes étrangers depuis le début de l'année. Pareil sur la route des vins et des caveaux, il faut dire que les prix sont très (trop) hauts pour une piètre qualité, sans parler d'un service déplorab...

le 06/07/2016 à 23:12
Signaler
Beaune est le meilleur exemple d l harnaque avec les touristes. j y ai passe une nuit en 2015 et va ete la derniere fois!

à écrit le 06/07/2016 à 13:16
Signaler
C'était déjà pas brilliant avant avec les attentats. A sarlat personne ? Idem à morzine, désert. Les anglais constituent plus de la moitiée des touristes et cette année c'est empty. Les commerces font la gueule, les francais appauvrit ne sauveront pa...

le 06/07/2016 à 18:26
Signaler
Il y quatre ans j'ai décidé de faire un grand tour dans le sud ouest le Gers magnifique , le lot la tranquillité etc etc pendant les vacances le midi et le soir au restos. Des restaurants et des restaurateurs complètement dans leur métier de bouche ...

à écrit le 06/07/2016 à 13:04
Signaler
La chute de la livre aura certainement un impact sur le tourisme en France. Mais le cours de la livre n est pas le seul facteur. Il y a en d´autres qui dégoutent les touristes étrangers et pas seulement les anglais . Je voyage beaucoup dans toute ...

à écrit le 06/07/2016 à 12:23
Signaler
"le gouvernement suit de près la situation". Donc si Hollande s'en occupe, tout va très bien madame la marquise :-)

à écrit le 06/07/2016 à 11:47
Signaler
C'est inquiétant, j'étais à Sarlat (24) hier, ville que je connais très bien habituellement bondée de touristes dès le mois de mai et à 19h30 pour la première fois de ma vie j'y ai circulé sans le moindre problème c'était incroyable. Alors certes...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.