Europe : les frontières commencent enfin à rouvrir

A cinq jours de la troisième étape du plan national de déconfinement, la France a annoncé ce vendredi 4 juin des allègements de contraintes pour les vaccinés européens et une stratégie de réouverture des frontières à géométrie variable pour les ressortissants non-Européens. Le maintien de la justification d'un motif impérieux pour voyager pour les passagers en provenance du Royaume-Uni et les Etats-Unis, constitue néanmoins un coup dur pour les aéroports français.

4 mn

(Crédits : Henry Nicholls)

C'est loin d'être un retour à la normale pour les compagnies aériennes et les acteurs du tourisme, mais l'assouplissement des restrictions de voyage décidé par la Commission européenne et le gouvernement français constitue néanmoins une première étape très encourageante pour revenir au monde d'avant. Dès le 9 juin prochain en effet, date de la troisième étape du plan national de déconfinement, les citoyens européens vaccinés contre le Covid-19 auront la possibilité d'entrer sur le territoire français sans présentation d'un test PCR négatif. Autrement dit, normalement. Une mesure qui s'inscrit dans la volonté de la France de fluidifier les échanges avec ses voisins européens et qui amorce la reconnaissance prochaine du pass sanitaire pour les déplacements internes à l'espace européen. A partir du 1er juillet, le pass sanitaire sera en effet en vigueur au sein de l'Union Européenne. Ce certificat européen pourra intégrer soit une preuve de vaccination, soit un résultat de test négatif, soit une simple preuve de rétablissement du Covid datant de moins de six mois.

Pour pouvoir présenter une preuve de vaccination, les ressortissants européens devront nécessairement avoir effectué une vaccination complète depuis au moins 14 jours à la date du voyage (un délai qui s'élèvera à quatre semaines dans le cas du vaccin Johnson & Johnson).

Des modalités variables pour les ressortissants non-européens

Concernant les pays étrangers non-européens, la possibilité de se rendre en France dès le 9 juin sera fonction de modalités bien précises, explicitées dans un rapport intitulé "stratégie de réouverture des frontières". Les pays ont ainsi été classés selon des couleurs (vert, orange et rouge), correspondant au niveau de contraintes auquel seront astreints les voyageurs.

Pour les pays classés "vert" (ceux de l'espace européen, l'Australie, la Corée du Sud, Israël, le Liban, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, la Thaïlande, Singapour et le Japon depuis ce mercredi 2 juin), aucun motif impérieux ne sera exigé et un test PCR ou antigénique de moins de 72h sera demandé aux seules personnes non vaccinées.

Pour les pays classés "orange", tels que le Royaume-Uni ou les Etats-Unis, un test négatif (PCR ou antigénique) sera indispensable, quel que soit le statut vaccinal des voyageurs. Pour les voyageurs non-vaccinés, ils ne pourront voyager qu'en raison d'un motif impérieux, et seront soumis à un auto-isolement d'une semaine lors de leur arrivée sur le sol français. "Un coup dur pour les aéroports français" estime un directeur d'aéroport pour qui le maintien de la justification d'un motif impérieux pour les non-vaccinés dissuadera les Britanniques de venir dans l'Hexagone.

"Par conséquent, il y a un risque que les compagnies aériennes britanniques déprogramment leurs vols vers la France pour les positionner vers des destinations présentant des mesures plus souples", explique-t-il.

Lire aussi 5 mnLa Grèce, le Portugal et l'Espagne mettent les bouchées doubles pour attirer les touristes cet été

La clientèle britannique est l'une des plus importantes pour les aéroports. Pour autant, le fort taux de vaccination au Royaume-Uni comme aux Etats-Unis peut nuancer le propos. Pour les autres acteurs touristiques, le coup est moins dur. Ils pourront en effet compter sur la clientèle française, dont la majorité a décidé de rester dans l'Hexagone

Enfin, pour les pays classés "rouge" (pour l'instant Afrique du Sud, Argentine, Bahreïn, Bangladesh, Bolivie, Brésil, Chili, Colombie, Costa Rica, Inde, Népal, Pakistan, Sri Lanka, Suriname, Turquie, Uruguay), un motif impérieux sera nécessaire pour venir en France, et l'entrée sur le sol français ne pourra se faire que sur présentation d'un test (PCR ou antigénique) négatif, même pour les voyageurs déjà vaccinés. Les ressortissants des pays classés "rouge" devront également observer une quarantaine de 7 à 10 jours à leur arrivée.

4 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 10
à écrit le 07/06/2021 à 15:03
Signaler
Ah, la belle cacophonie! Les conditions de circulation au sein de l'EU devraient être les mêmes partout!! Quant aux voyageurs extra- EU, USA? UK etc.... idem. Perso, je pars en Suède fin Juillet et je ne sais toujours pas si j'aurai besoin d'un test ...

à écrit le 06/06/2021 à 20:05
Signaler
Ils auront plutôt rapidement à ouvrir tout si il s’avère que l’origine du virus ( bidouillé ) vient d’une puissance mondiale , je dis ça suite à une vidéo d’une scientifique et qui prouve que la séquence de la protéine S et S1 est fait par ingénier...

à écrit le 06/06/2021 à 11:55
Signaler
Article qui ne sait pas de quoi il parle. Certains pays européens n'acceptent toujours pas la vaccination dans le cas d'un voyage de loisir. Isolement et test PCR pour tout le monde. C'est très loin d'être ouvert l'UE, dans un an peut être que 100...

à écrit le 05/06/2021 à 12:42
Signaler
Australie, Corée du Sud, Israël, Japon, Liban, Nouvelle-Zélande, Singapour. Ces pays ne font pas parti de l’UE mais font parti d’un espace économique. Les touristes sont bloqués pour voire leur famille mais pour le business pas de problème Qu...

à écrit le 05/06/2021 à 12:35
Signaler
L’Europe se prépare à la guerre après le covid d’où ce contrôle des frontières. L’Europe sera en guerre avec les pays en zone rouge , pour ça qu’il y a eu le Brexit aussi.

à écrit le 05/06/2021 à 11:51
Signaler
Il faut laisser la concurence s'exercer sur les vaccins car un gros pourcentage de citoyens ne veulent pas de ceux que l'on impose. Beaucoup pensent comme moi-même que les vaccins Russes et Chinois sont beaucoup plus sur . Si l'on veut arriver à bon ...

le 06/06/2021 à 15:44
Signaler
@Edmond: vous dites je vous cite: "Beaucoup pensent comme moi-même que les vaccins Russes et Chinois sont beaucoup plus sur ". Vous pensez ce que vous voulez mais ça ne vaut pas avis d'expert, il y a des gens qualifiés qui travaille pour valider les...

à écrit le 05/06/2021 à 9:33
Signaler
Heureusement qu'il y a encore les anglais et les américains à penser à préserver la nature au moins, merci à eux.

à écrit le 05/06/2021 à 3:08
Signaler
Ben oui maintenant il y a des couleurs c'est plus sympa Tout va très bien madame la marquise ..et d'un seul coup c'est open bar avec des frontières qui sont des passoires .. Tout ce cirque pour ça ?

à écrit le 04/06/2021 à 18:49
Signaler
Ce système est un système de favoritisme économique et qui n’a rien à avoir avec la pandémie , car certains pays Orange devrait être au rouge ( flambée du virus la bas ) A mon sens tout ou rien Soit les vaccins fonctionnent et faut ouvrir les fron...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.