L’activité touristique des voyagistes français impactée par les attentats

 |   |  503  mots
Entre le 1er novembre 2014 et le 30 avril 2015, les tour-opérateurs français ont fait voyager 2,255 millions de clients, un chiffre en baisse de 7,2% sur un an.
Entre le 1er novembre 2014 et le 30 avril 2015, les tour-opérateurs français ont fait voyager 2,255 millions de clients, un chiffre en baisse de 7,2% sur un an. (Crédits : Reuters)
Les tour-opérateurs français ont fait état d'un recul de leur activité au cours de la saison d'hiver, en raison notamment des attentats à Paris et à Tunis, selon le baromètre de leur syndicat, le SETO, publié mercredi 24 juin.

L'activité touristique des voyagistes français a reculé cet hiver. C'est ce que révèle le Syndicat des entreprises de tour-operating (SETO) qui regroupe quelque 70 voyagistes à l'instar de Fram, Club Méditerranée, Voyageurs du monde. Lors d'une conférence de presse ce mercredi, le syndicat a indiqué que "le marché des tour-opérateurs reste difficile compte tenu des conditions socio-économiques qui pèsent sur la consommation en France, et de la situation sécuritaire sur certaines destinations clefs".

L'impact des attentats de Paris et de Tunis

Entre le 1er novembre 2014 et le 30 avril 2015, les tour-opérateurs français ont fait voyager 2,255 millions de clients, un chiffre en baisse de 7,2% sur un an. Le volume d'affaires généré de 1,88 milliard d'euros est également en baisse de 7,2%.

Les attentats à Paris en janvier, puis celui de Tunis en mars au musée du Bardo, qui ont provoqué la mort de 21 personnes dont 20 touristes, ont pesé sur les vols secs tout comme sur les voyages à forfait. Ils affichent respectivement -13,6% et -3% de baisse en nombre de passagers sur la période novembre-avril, a détaillé lors d'un point presse René-Marc Chikli, le président du SETO, ce mercredi 24 juin.

Le Maghreb lourdement impacté

D'après les données fournies par le baromètre, c'est, sans surprise, le Maghreb qui est le plus lourdement affecté. Ainsi, la Tunisie affiche une baisse de 26,8% de voyageurs à forfait, et le Maroc -31,1%.

Début juin, un sondage réalisé par Easyvoyage, portail d'information consacré aux voyages, révélait qu'une majorité de Français se disaient prêts à partir en vacances dans un pays musulman, que ce soit au Maroc, en Tunisie ou en Turquie.

Espagne et Italie, destinations favorites

Au titre des destinations gagnantes pour la saison d'hiver, l'Espagne a fait le plein avec un trafic en hausse de 18,5% pour les voyages à forfait, tout comme l'Italie (+11,4%). La France reste une destination stable, avec +0,2% de clients supplémentaires, et un volume d'affaires en hausse de 2,1%. A noter également que le Portugal continental tire son épingle du jeu avec +49,6%.

Repli des réservations

En ce qui concerne les réservations de juillet et d'août, le syndicat précise qu'"une partie n'a pas encore été passée et nous sommes sur un repli de 1,7%" par rapport à l'été dernier à la même date. Une situation qui s'explique par le contexte difficile de ces derniers mois, selon René-Marc Chikli :

"S'il n'y avait pas eu les attentats, on serait positifs. Mais on compte beaucoup sur la dernière minute, qui peut représenter 25% du total des réservations. On pense donc qu'on aura un été au moins équivalent à celui de 2014", selon M. Chikli.

Les réservations en masse de dernière minute pourront difficilement sauver la destination Afrique du nord très affectée, ajoute le président du Seto, "car le retard accumulé est trop grand et est de 35% en nombre de clients et 38% en volume d'affaires" en termes de réservations pour l'été.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :