L'été, Airbnb prend le contrôle de Paris

 |   |  319  mots
La rue des rosiers dans le quartier du Marais à Paris. Les Américains y représentent environ un quart des touristes Airbnb avec 17.035 visiteurs l'été dernier.
La rue des rosiers dans le quartier du Marais à Paris. Les Américains y représentent environ un quart des touristes Airbnb avec 17.035 visiteurs l'été dernier. (Crédits : Andrea Schaffer via Flicker. CC-by licence)
La croissance impressionnante du site de réservation d'appartements Airbnb ferait-elle de l'ombre aux hôtels français ? Le nombre de touristes se logeant chez l'habitant est passé de 144 pendant l'été 2009, à 517.821 l'été dernier.

L'été dernier, dans le fameux quartier du Marais à Paris, il y avait plus de touristes louant des appartements via le site de location entre particuliers Airbnb que de résidents, nous apprend le Wall Street Journal. Dans une infographie nommé "Comment Airbnb prend le contrôle de Paris", le journal a mis en image l'essor de la plateforme de réservation depuis 2009.

Pendant l'été 2014, 66.320 personnes ont logé dans des appartements Airbnb dans les deux arrondissement qui constituent le Marais, un peu plus que les 64.795 qui y vivent en réalité, selon les chiffres de 2012, affirme le quotidien.

Plus de 30.000 touristes anglo-saxons

Les chiffres sont frappants, mais, étant donné que la plupart de ces touristes ne restent que quelques jours, pour une nuit donnée, il y aurait probablement bien plus d'habitants dans le quartier, nuance le journal.

Les Américains représentent environ un quart de cette clientèle avec 17.035 visiteurs, suivi de près par les Australiens et les Britanniques qui compteraient presque 13.000 voyageurs combinés.

La tourmente des hôtels parisiens

Et si le Marais reste l'un des endroits les plus populaires de Paris, les utilisateurs occupent toutefois toute la capitale, passant de 144 vacanciers pendant l'été de 2009, à 517.821 l'été dernier, selon les chiffres de Airbnb. Dans le 18ème arrondissement de Paris, autour de la Basilique du Sacré Coeur, un peu moins de 60.000 visiteurs auraient logé dans des appartements mis à disposition par Airbnb.

Les hôtels parisiens doivent ils craindre la croissance massive de la plateforme de locations vacancières née en 2008, qui vaudra prochainement plus que le groupe hôtelier Marriott, vieux de près d'un siècle ? Selon The Guardian, les hôtels luxueux auraient déjà été victimes d'une baisse de leur fréquentation depuis octobre 2014, mais le journal tempère, et affirme que la situation a largement été aggravée par les attaques terroristes contre Charlie Hebdo en janvier dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2015 à 18:03 :
Si le prix de l'hôtellerie était moins chère à Paris Intra Muros on n'en serait pas là ! Un véritable "hold up"...
a écrit le 29/06/2015 à 15:31 :
"60 000 touristes" pendant l'été ce n'est effectivement pas soixante mille chaque jour ! Que ne faut il pas faire pour attirer l'attention du lecteur....... qui se lasse de ces titres accrocheurs pour un fond quasi nul à part ce nombre .!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :