Tourisme : la France reste la plus attractive malgré une fréquentation en baisse

Même si elle a perdu près de 3 millions de visiteurs, la France reste la première destination touristique mondiale. Le regain de fréquentation de fin d'année donne de bons espoirs aux professionnels.
Sur l'ensemble de 2016, la fréquentation touristique accuse un recul de 1,3%.
Sur l'ensemble de 2016, la fréquentation touristique accuse un recul de 1,3%. (Crédits : Reuters)

Le nombre de visiteurs étrangers en France (y compris l'outremer) s'est inscrit entre 82,5 et 83 millions l'an passé, soit nettement moins que le record de 85 millions atteint un an plus tôt, annonce vendredi le ministre des Affaires étrangères.

Dans un communiqué, il souligne que, malgré l'impact des attentats islamistes de novembre 2015 à Paris et Saint-Denis et du 14 juillet dernier à Nice, la France fait preuve de résilience avec un total qui l'"assure du maintien de son rang comme première destination touristique mondiale."

"Sans minimiser l'impact économique de cette année difficile sur les professionnels, notamment dans l'hôtellerie (-5,7% pour les nuitées) et dans certaines régions (Paris/Ile-de-France, PACA), on peut se réjouir d'un rebond évident fin 2016 (nuitées en hausse de +2,9%) et début 2017 (réservations aériennes en hausse de 10,4% vers Paris au 1er trimestre)", indique le ministère.

La fréquentation a augmenté de 3,9% au dernier trimestre 2016

Il se félicite de l'efficacité des efforts de promotion ciblée mis en place par le gouvernement et les acteurs du secteur en direction de certains marchés en relevant, par exemple, "un retour massif de la clientèle japonaise avec des réservations aériennes en hausse de 60% vers Paris au 1er trimestre."

L'Insee a fait état cette semaine d'un net rebond (+3,9%) de la fréquentation touristique, calculée en nuitées, au quatrième trimestre en France tout en soulignant qu'elle était surtout le fait de la clientèle française et, dans une moindre mesure, de la clientèle étrangère.

Mais sur l'ensemble de 2016, elle accuse un recul de 1,3%.

> Lire aussi : toujours dans le rouge, l'hôtellerie a besoin d'une "vraie politique touristique"

Le tourisme pèse 7,4% du PIB

Environ 300.000 entreprises et autoentrepreneurs (+5% depuis 2013) travaillent dans le secteur du tourisme en France, qui représente deux millions d'emplois directs et indirects et dont la part dans le produit intérieur brut est de 7,4%.

Le gouvernement s'est fixé comme objectif 100 millions de touristes étrangers par an d'ici à 2020, avec en plus un allongement de la durée des séjours et une hausse de la dépense moyenne par visiteur.

(avec Reuters)

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 24/04/2017 à 16:22
Signaler
Je ne suis pas un francophile mais il faut trespasser la france pour venir a par example Espagne, Allemande, Suisse etc. Les pays plus agreable. Voyez la carte!

à écrit le 11/02/2017 à 19:12
Signaler
On peut voir cette information sous un angle totalement différent. Si la france reste en tête avec 3 millions de touristes en moins c'est que c'est le tourisme mondial qui se porte mal plutôt non ? D'habitude nous nous tirons la bourre avec l...

à écrit le 11/02/2017 à 14:16
Signaler
Bienvenue à nos consommat...pardon , à nos Touristes Chinois. Les Français adorent TOUTES et TOUS , Très Positivement la Chine. D'ailleurs , je travaille dans le luxe et ils achètent mes produits. Ce qui est la preuve Suffisante que c'est le Meill...

à écrit le 11/02/2017 à 11:32
Signaler
Encore des comparaisons franco-françaises vides de sens.... Il serait plus judicieux de préciser les faits selon trois entrées. a) Visiteurs habitant la France et qui restent en France.= majorité b) Citoyens de l'EU qui visitent la France. = gross...

à écrit le 11/02/2017 à 11:29
Signaler
Encore des comparaisons franco-françaises vides de sens.... Il serait plus judicieux de préciser les faits selon trois entrées. a) Visiteurs habitant la France et qui restent en France.= majorité b) Citoyens de l'EU qui visitent la France. = gross...

à écrit le 11/02/2017 à 11:05
Signaler
Effectivement, comme le citoyen français n’est pas foutu de concevoir de bons Plans produits, il ne lui reste que le tourisme à développer. En est-il là-aussi capable ? Merci Dame Nature de lui avoir donné un si beau pays. Le mérite-t-il ? Attentio...

à écrit le 11/02/2017 à 10:44
Signaler
Et n oubliez pas l´impact désastreux des pièges-radars généralisés absolument indisgestibles pour les touristes étrangers. Déjà les autoroutes sont hors de prix, maintenant il faut compter avec les PV inévitables et extrèmement douloureux même po...

à écrit le 10/02/2017 à 23:59
Signaler
De quels touristes parle--t-on ? De ceux que l'on appelle aussi "réfugiés" ou des vrais touristes ? Pour les premiers, la fréquentation ne faiblit pas, pour les autres on constate qu'ils se méfient un peu en raison des attentats et de l'ambiance géné...

à écrit le 10/02/2017 à 20:22
Signaler
L'état d'urgence, plus que les attentats dits déjoués, n'inspire pas confiance : n'importe quel touriste peut devenir suspect sans qu'il sache pourquoi, et être maltraité, alors mieux vaut rester à l'écart de la France. France

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.