Japan Airlines pourrait financer sa restructuration via une levée de fonds

 |   |  317  mots
La première compagnie aérienne asiatique envisagerait selon la presse japonaise de lever 2,8 milliards de dollars d'ici mars 2010. Dans ce cadre, deux compagnies américaines concurrentes, Delta et American Airlines, auraient manifesté leur intérêt pour prendre une participation.

Pour financer sa restructuration, la compagnie Japan Airlines penserait à lever 250 milliards de yen (2,8 milliards de dollars) d'ici mars 2010. D'après le quotidien économique Nikkei qui rapporte ces informations, les institutions financières pourraient être sollicitées pour un prêt de 100 milliards de yen, 100 autres milliards devraient provenir d'une émission de nouvelles actions et les 50 à 60 milliards de yen restants seraient issus de la ventes d'actifs ou de participations dans ses filiales.

S'agissant d'une prise de participation dans la compagnie, Japan Airlines entend s'adresser aussi bien à des constructeurs aéronautiques, qu'à des maisons de courtage, des fonds d'investissements ou bien encore la banque publique Development Bank of Japan.

Cette prise de participation intéresserait la compagnie aérienne américaine Delta Air Lines. La presse japonaise estime à 550 millions de dollars son investissement, lui permettant de devenir son permier actionnaire avec 11% du capital. Une opération qui, selon la presse nippone aurait du plomb dans l'aile car Japan Airlines est membre de l'alliance aérienne mondiale OneWorld, dont American Airlines, la concurrente de Delta Airlines est le partenaire nord-américain. Une telle alliance permettrait ainsi à cette dernière d'avoir un partenaire japonais d'inciter Japan Airlines à sortir de l'alliance Oneworld pour intégrer SkyTeam alliance dans laquelle il est présent aux côtés d'Air France, Korean Air et Aeroflot .

Or, American Airlines se serait, d'après Reuters, également manifestée afin de contrer sa concurrente Delta. Elle envisagerait de son côté une prise de participation minoritaire dans Japan Airlines et la constitution d'une société commune via laquelle les deux compagnies partageraient le revenu des vols et feraient des offres communes à la clientèle d'affaires.

Un porte-parole de Japan Airlines s'est refusé à tout commentaire sur le thème des discussions en cours, ainsi que sur des informations de presse selon lesquelles Air France-KLM pourrait aussi être intéressée par un tel investissement dans la compagnie japonaise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :