La RATP subit elle aussi le poids de la crise

 |   |  198  mots
Le bénéfice net a crû de 16% grâce à des profits exceptionnels. Les recettes augmentent mais la fréquentation se tasse pour la première fois depuis plusieurs années.

La RATP a vu son bénéfice net croître de 16,3% au premier semestre à 106,8 millions d'euros, dopé par un profit exceptionnel de 46 millions. Sur la période, le chiffre d'affaires a crû de 2,9% à 2,243 milliards.

La RATP a pourtant subi un "tassement" de sa fréquentation (-0,8% en données brutes) en raison de la crise économique qui voit le chômage augmenter et donc les trajets domicile-travail se réduire : +1,2% sur le métro mais -0,5% pour les bus et les tramways et -2,1% pour le RER.

Une "inversion de tendance" soulignée par le président de la RATP , Pierre Mongin, qui a rappelé que le trafic avait progressé de 9,6% entre 2004 et 2008.

La RATP n'en continue pas moins à investir : 455 millions d'euros au premier semestre (+ 39%) dont 170 millions pour augmenter son offre de transport et 224 millions pour moderniser son réseau. Au second semeste, elle a prévu de porter ce montant à plus d'un milliard pour atteindre sur l'année 1,5 milliard d'euros.

Par ailleurs, elle négocie avec la Caisse des dépôts (CDC) la vente de ses 25,6% de Transdev, filiale de transport public de la CDC, et souhaite obtenir en échange des actifs d'un montant équivalent.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
faire une bonne greves.....

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :