Hausse attendue des tarifs des TGV et des taxis

 |   |  298  mots
Les prix du TGV devraient augmenter de 1,9% soit plus que l'inflation après des hausses de 3,5% et 2% ces dernières années. Le prix d'une course en taxi va aussi être majoré de 1,2%.

Su v ous prenez le taxi pour sauter ensuite dans votre TGV, il va vous en coûter doublement plus cher à partir du début 2010. En effet, selon Le Figaro, la SNCF devrait annoncer début janvier une hausse de 1,9% (plus que l'inflation, attendue à 1,4% sur 2009) des tarifs de ses trains rapides.

Elle entend ainsi compenser une baisse des recettes liée à la crise économique et une augmentation de 8% du tarif des péages qu'elle verse au propriétaire des voies, RFF, Réseau Ferré de France.

La SNCF pourra rétorquer que cette hausse 2010 est limitée après celle des deux années précédentes  (+3,5% et +2% un an plus tôt). Reste que cette nouvelle ne tombe pas bien après l'annonce de la volonté de Veolia de concurrencer la SNCF en 2012 avec ses propres TGV en s'alliant à l'italien Trenitalia (et non à Air France comme c'était initialement prévu avant que la compagnie aérienne n'y renonce).

Si l'on vous parlait de double augmentation dans le cas de figure évoqué initialement, c'est parce que le prix des taxis va lui aussi être revu à la hausse, à partir du 1er janvier : +1,2%, selon un arrêté publié ce jeudi au Journal Officiel. Les trois composantes de la course de taxi "ne doivent pas, après majoration, dépasser les montants suivants: prise en charge 3,36 euros, indemnité kilométrique 0,92 euro et heure d'attente ou de marche lente 30,93 euros", selon cet arrêté. De plus, le tarif minimum, suppléments inclus, susceptible d'être perçu pour une course passe à 6,10 euros contre 6 euros auparavant.
 

Après parution de cet arrêté (qui doit être traduit par des arrêtés préfectoraux), les taxis ont deux mois pour se rendre auprès d'un installateur agréé pour faire modifier leur compteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/12/2009 à 22:54 :
Comment justifie t'on que, contrairement a toutes les annonces, les tarifs SNCF ne cessent d'augmenter alors qu'on annonce la concurrence, et qu'ils continuent a augmenter au moment même ou celle-ci entre en vigueur ?
La mise en concurrence d'autre biens ou service tels que le gaz, l'electricité ou l'eau n'ont pas non plus apporté les baisses ou l'amélioration du service attendus...
Bien au contraire !
Comment l'expliquez-vous ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :