TGV : le casse-tête des gares parisiennes saturées

 |   |  295  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
RFF souhaite un transfert des flux de trafic de Paris vers les gares TGV proches de la capitale.

Les aéroports ne sont pas les seuls. « Le système ferroviaire est lui aussi menacé par la congestion, en particulier dans les gares parisiennes ou avant les gares », expliquait récemment le directeur de la stratégie de Réseau Ferré de France (RFF), Alain Sauvant, lors d'un colloque sur l'intermodalité ferroviaire organisée par la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). Parmi les solutions, ce dernier a mis en avant la nécessaire « répartition des flux qui vont en direction de Paris vers les grandes gares TGV que sont Roissy, Marne-la-Vallée, Massy et, demain, Orly ». En particulier pour les trains reliant des villes de province et qui empruntent aujourd'hui les gares parisiennes.

Pour inciter ces transferts, RFF a réduit les péages sur les TGV, qui évitent le passage dans Paris intra-muros. Le montant des redevances versées à RFF est crucial alors que l'équilibre des trains province-province passant par Roissy est « malade », selon le directeur du développement de la SNCF, Michel Leboeuf. Ce dernier pointe une deuxième contrainte. « Ces trains sont très longs et il est difficile de trouver le sillon adéquat. »

Outre un transfert des grandes liaisons intersecteur, le développement des gares en périphérie peut satisfaire certains voyageurs résidant en Île-de-France. Selon une enquête Ifop-Altime Associate, le développement de nouvelles gares prévues dans le Grand Paris est plébiscité par les Franciliens (78 %), y compris par les Parisiens intra-muros (64 %), qui « perçoivent des avantages connexes au désengorgement des gares parisiennes ». Selon l'enquête, les Franciliens pointent du doigt les difficultés liées aux départs au centre de Paris : problèmes de stationnement, saturation des gares, temps de trajet allongé pour rejoindre la gare...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2011 à 7:14 :
Merci la centralisation à l'excès!
a écrit le 05/12/2011 à 9:31 :
Les reseaux de transports Parisien brassent un argent fou tous les ans au points qu'ils ne savent plus quoi inventer comme projets pour cramer cette manne... mais rien n'est fait sur le long terme pour assurer et anticiper les besoins des usagers. Les voies sont les memes qu'il y a 40ans ou presque.
Réponse de le 05/12/2011 à 16:38 :
t'es Parisien non? je peut te dire que ca arrangerai bien les provinciaux si plus de TGV s'arretaient à Roissy ou à Massy car y'en a marre de passer par Paris pour prendre l'avion à CDG ou Orly,faut payer le taxi; payer l'hotel;prendre des RER degeulasses,se perdre dans les couloirs du metro... perdre un temps fou quoi !
a écrit le 05/12/2011 à 8:47 :
Paris est saturé à tous les niveaux pas seulement en ce qui concerne les transports ! La qualité de vie en est devenue déplorable ! Quand aurons nous le bonheur de voir un brin de décentralisation économique dans ce pays ? Je ne parle pas de démanteler Paris mais quand même, nous sommes là dans une situation extrême !
Réponse de le 05/12/2011 à 9:27 :
Impensable, ce serait revenir sur le jacobinisme, pilier central de l'état français !
Réponse de le 05/12/2011 à 9:53 :
Il suffit de comparer avec la RFA. De grandes métropoles dans toute le pays : Munich, Berlin, Hamburg, Frankfurt, Köln etc. Avec leurs musées, leur grands magasins, leur théâtres etc. En France c'est Paris et toujours Paris. Sans la capitale point de salut. Les riches vivent encore intra-muros (vestige du Second Empire) et les autres doivent se rendre de plus en plus loin. Parfois Lille, le Havre, Le Mans, Troyes... Mais toute l'année les habitants des Régions (Provinciaux) sont ridiculisés par rapport aux Parisiens évidemment plus intelligents, débrouillards et ainsi de suite. Comme ces derniers sortent peu, ils ne voient pas le monde bouger autour d'eaux et se croient encore à la Belle Époque.
a écrit le 05/12/2011 à 7:25 :
On a du mal à comprendre qu'il n'y ait pas une grande gare d'interconnexion TGV en Ile de France afin de permettre des changements aisés plutôt que de devoir se rendre d'une gare parisienne (Second Empire) à l'autre. En venant de n'importe où pour se rendre à Londres il faut changer de gare. A quoi servent Énarques, X, HEC etc. ? Il est vrai que ces élites ont une voiture avec chauffeur. A Berlin la gare centrale a été entièrement remodelée.
a écrit le 05/12/2011 à 7:06 :
On n'est pas sorti de l'auberge avec cette pagaille...
a écrit le 05/12/2011 à 6:44 :
RER Chessy-Marne-la-Vallée-Paris intra muros 50 mn
TGV Nancy-Paris-Est 1H30
Faisabilité de la desserte Chessy-Paris ville???
a écrit le 05/12/2011 à 6:27 :
depuis le passage des TGV grand sud ouest, atlantique à Montparnasse, la gare d'Austerlitz est sous utilisée , et quasiment vide !!!! alors qu'elle est équipée pour recevoir , tous les trains venant du sud de la France
Réponse de le 05/12/2011 à 16:49 :
Lorsqu'on vient de Marseille, on arrive par la Gare de Lyon. Donc en effet, sans le sud-ouest et le sud-est, le sud est très restreint...
Réponse de le 06/12/2011 à 12:53 :
Excellent Solestella :)
Réponse de le 06/12/2011 à 13:07 :
en même temps le réseau austerlitz et garede lyon est connecté à juvisy, c'est juste une question d'aiguillage pour transférer les trains du sud de la france vers austerlitz plutot que gare de lyon.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :