Louis Dreyfus embaucherait 300 salariés de SeaFrance

Le président de Louis-Dreyfus Armateurs a annoncé, ce mercredi, qu'il envisageait d'embaucher 300 personnes de SeaFrance en vue de "relancer une activité" sur la ligne Calais-Douvres, sans reprendre les bateaux de la compagnie de ferries en liquidation.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Après la SNCF qui propose de reprendre 500 salariés de SeaFrance, le président de Louis-Dreyfus Armateurs (LDA) propose de recruter 300 personnes. "Notre projet n'est pas de reprendre SeaFrance, notre projet est de relancer une activité sur la ligne Calais-Douvres avec des navires qui seront les nôtres dans un premier temps."

"Les navigants et le personnel non navigant seront français, sur des navires français, et les conditions de travail seron celles qui sont dans le groupe Louis-Dreyfus depuis toujours", a indiqué le chef d'entreprise. Ces conditions sont "moins avantageuses" que celles en vigueur à SeaFrance, mais elles s'apparentent à celles d'un "emploi à vie", a-t-il poursuivi avant d'ajouter : "nous reprendrons les marins et les personnels qui nous enverront leur CV et nous les reprendrons en fonction de leurs compétences et de leurs qualités spécifiques."

Répondant à certains qui l'accusent de reprendre à bas prix les bateaux SeaFrance pour renforcer d'autres lignes, Philippe Louis-Dreyfuse a fait valoir qu'il avait "une véritable envie de développer le transmanche. Cette ligne Calais-Douvres, c'est un projet industriel, ce n'est pas de la gesticulation politique ou médiatique". Le président a précisé que, pour l'instant, il ne reprendrait pas les navires de SeaFrance. "Nous avons nos propres navires, la flotte (du partenaire danois) DFDS et le marché".

LDA "ne [compte] pas demander d'aides publiques" mais a déjà noué des contacts avec la ville de Calais et le liquidateur. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.