SeaFrance : 510 salariés vont recevoir leur lettre de licenciement

Le mandataire judiciaire de la compagnie de ferries a confirmé le licenciement de 510 personnes et le reclassement de 15 autres à la SNCF.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Stéphane Gorrias, le mandataire judiciaire de l'entreprise maritime, dont la liquidation est effective depuis le 9 janvier, a indiqué dans un communiqué que "510 lettres de licenciement sont parties aux salariés de SeaFrance concernés par le PSE (plan de sauvegarde de l'emploi) actuel et que 15 reclassements ont été faits dans le groupe SNCF".

Côté français, 150 personnes titulaires d'un mandat syndical ou représentantes du personnel vont bénéficier d'une procédure plus longue, spécifique à leur statut  ; 150 autres se voient maintenues dans leur poste dans le cadre de la procédure de liquidation. 

De son côté, le ministre des Transports, Thierry Mariani, a affirmé ce mercredi sur LCI qu'"à peu près 200 (employés de SeaFrance ) ont répondu qu'ils étaient intéressés par des offres de la SNCF". "Donc, à la sortie, je pense qu'à peu près la moitié vont être repris parce qu'il y en a plusieurs qui ont répondu sur la même offre", a-t-il poursuivi avant d'ajouter : un  "armateur, notamment le groupe Dreyfus, va bientôt remettre un ou deux navires en ligne, cela devrait faire encore à peu près 300 personnes qui pourraient retrouver un travail".

Lundi, les élus du comité d'entreprise de SeaFrance avaient rejeté le plan social proposé par la SNCF, estimant insuffisant le montant des indemnités.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 26/01/2012 à 16:08
Signaler
Le senat va rejeter la proposition de loi sur la gestion des Ce. Ainsi débute l'ére Communiste,de l'emploi obligé,pour un rendement minimumm;payé par le citoyen qui a un bas de laine scandaleux,car il voulait privélégier sa descendance. Alors ,comm...

à écrit le 26/01/2012 à 16:06
Signaler
et leur chèque avec ! c'est tout ce qu'ils attendaient en rejetant toute solution de reprise ! les syndicalistes vont pouvoir aller s'occuper de leur petit business ! C'est honteux et reflète malheureusement l'état d'esprit de beaucoup de français e...

à écrit le 26/01/2012 à 14:36
Signaler
Ni fonds ou hedge funds ni entreprises aux mains de syndicats véreux, c'est honteux, ça l'était également à la SNCM, il va falloir faire un grand nettoyage, et puis les partis politiques et les syndicats doivent être soumis à l'obligation de publier ...

à écrit le 26/01/2012 à 13:02
Signaler
mercie a la C G T destructrice d emplois

à écrit le 26/01/2012 à 4:31
Signaler
Vivement Bayrou pour remettre de l'ordre dans cette gabegie économique et sociale.

à écrit le 25/01/2012 à 18:50
Signaler
L'info est -elle bonne ,réelle ? seulement 15 "sea france" ont postulé à la SNCF !

le 26/01/2012 à 1:10
Signaler
Non, ces 15 personnes étaient détachées par la SNCF chez SeaFrance. Elles rentrent au bercail voila tout.

à écrit le 25/01/2012 à 15:56
Signaler
Si France ?

à écrit le 25/01/2012 à 15:07
Signaler
Un avant goût des gestions calamiteuses,qui vont se faire en 2eme semestre. Merci QUI!!! A noter que les syndicalistes soit 30% des effectifs!!!!s'en sortent Bien Bravo la défense du Salarié. Valeur d'exemple ^dans cette France Champ de ruine et...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.