SeaFrance : le CE rejette le projet de reprise de la SNCF

Les représentants au comité d'entreprise de la compagnie de ferries ont voté contre le plan proposé par la SNCF. Les procédures de licenciement vont être lancées.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Les élus du comité d'entreprise (CE) de SeaFrance, liquidée le 9 janvier, ont voté "contre à l'unanimité" le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), "parce que les engagements du gouvernement et de la SNCF n'ont pas été respectés. Nous, ce qu'on souhaite, c'est que le PSE soit renégocié et discuté correctement", a déclaré Eric Vercoutre, secrétaire général du comité d'entreprise et leader de la CFDT Maritime Nord. 

Selon une source proche du dossier, "le mandataire judiciaire a obtenu un vote du CE sur le plan de sauvegarde de l'emploi ce qui va permettre l'envoi aujourd'hui même des lettres de licenciement". Au moins 300 lettres doivent être envoyées ce lundi aux salariés de la compagnie qui n'ont pas souhaité être reclassés au sein de la SNCF. Sur les 872 personnes que comptait SeaFrance, environ 200 ont manifesté leur intérêt pour les emplois proposés par la compagnie ferroviaire.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 24/01/2012 à 20:16
Signaler
CE ou pas CE, CFDT ou pas CFDT il fallait accepter l'offre de reprise de Louis Dreyfus Il est clair que les dirigeants de SeaFrance et du CE de la compagnie sont tellement peu sédireux qu'on mette le nez dans leur gestion, dans leurs méthodes et dans...

à écrit le 24/01/2012 à 13:07
Signaler
Dans la boite d'une connaissance , annonce de fermeture du site le 30 dec 2011 , postes proposés à 5000 KMS ;pour ceux qui sont remerciés 8 semaines d'indemnités .C'est ça ,rien d'autre ...

le 25/01/2012 à 8:07
Signaler
@Moutarde Je comprends votre position, mais sachez que la loi oblige sous peine d'irrégularité du plan social, de proposer tout poste dans une filiale du groupe, quelle que soit la localisation de cette filiale.

à écrit le 24/01/2012 à 10:21
Signaler
Voila comment des représentants syndicaux font disparaitre des emplois! Le projet de Louis Dreyfus et des danois permettait de sauver plus de 500 emplois! Il ne fut même pas examiné par ces messieurs. Les salariés de Seafrance devraient les tremper d...

à écrit le 24/01/2012 à 9:01
Signaler
Travail ou chômage? Apparemment, certains individus ont fait leur choix. Finissons-en avec ce drame dont la fin était connue dès l'origine. La CFDT devrait se remettre en question rapidement et contrôler ses représentants locaux qui ne font qu'ajoute...

à écrit le 24/01/2012 à 8:46
Signaler
que peut on esperer de plus avec des syndicats jusquauboutismes en dehors de la realite et qui ne cherche que l'affrontement et pas de dialogue constructif apres que l'on ne s'etonne pas de faillite et donc de licenciement les centrales syndicals ne ...

à écrit le 23/01/2012 à 22:55
Signaler
Voilà un beau monde mené par le syndicalisme à outrance. L'attitude de ces syndicalistes est proprement déplorable. Et dire qu'en plus ils sont salariés protégés ! Un comble quand on voit comment ils ont eux mêmes failli dans la protection de ceux qu...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.