Les pilotes décident d'une grève de quatre jours reconductible

 |   |  553  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le gouvernement a refusé les demandes du syndicat national des pilotes de lignes (SNPL) concernant un aménagement du texte de loi encadrant les grèves. Le SNPL a confirmé ce vendredi les quatre jours de conflit et a même ajouté la possibilité d'une reconduction. Le mouvement risque d'être suivi à Air France où le projet de loi coïncide avec la dénonciation de la direction de tous les accords d'entreprise.

Réunis ce matin, les pilotes du syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) a tranché : il y aura bel et bien quatre jours de grève du 6 au 9 février contre le projet de loi visant à encadrer le droit de grève dans le transport aérien. "La grève sera même reconductible", a déclaré à "latribune.fr" un membre du SNPL. La tentative de la dernière chance d'éviter le conflit a effectivement échoué.

Jeudi en fin d'après-midi pendant qu'Air France communiquait ses conseils aux voyageurs avant le mouvement social, les jeux n'étaient pas encore entièrement faits en coulisses. « La direction est intervenue pour qu'une proposition soit faite au SNPL. Si elle est satisfaisante, le préavis de grève sera reporté », expliquait jeudi en fin d'après-midi à "latribune.fr" un pilote. « En clair, nous voulons un engagement ferme du gouvernement sur la proposition d'un amendement tenant en compte la problématique de la stabilité des plannings», expliquait-il.

Quelques heures plus tard, la déception était grande chez les naviguants. Le ministère des Transports a bel et bien répondu aux quatre principales demandes du puissant syndicat. Mais «la réponse est en-deçà de leurs attentes », confie une soruce minsitérielle. « Certaines étaient jouables, d'autres non car elles pouvaient être censurées par le conseil constitutionnel ». « Le gouvernement a tout rejeté en bloc », déclare de manière plus tranchée un pilote.

Le SNPL souhaitait qu'un salarié dont l'activité n'était pas programmée pendant un jour de grève puisse refuser l'ordre de la direction de venir travailler ce jour là en remplacement d'un gréviste. Cette demande a été refusée même si, en pratique, elle peut s'inscrire dans le cadre conventionnel.

Autre point, les sanctions contre les compagnies. Alors que le texte de loi introduit une sanction pour les salariés qui ne se déclarent pas gréviste 48 heures avant, les pilotes demandaient à ce que les compagnies aériennes qui n'informaient pas les passagers 24 heures avant, comme l'oblige le texte, soient, elles aussi sanctionnées. Ce point ne sera pas inscrit dans la loi, mais fera l'objet d'un décret.

Troisième des quatre requêtes (la quatrième concerne des détails de rédaction du texte) du SNPL, la levée du préavis de retour au travail. Le texte de loi oblige le salarié de déclarer son retour au travail 24 heures avant. Un dispositif tiré du transport ferroviaire et qui n'a pas beaucoup de sens dans le transport aérien car la compagnie a besoin techniquement de 48 heures pour remettre en service son activité. Mais qui sera inscrit dans la loi.

Les pilotes sont très remontés. Le conflit risque d'être dur. L'animosité est en fait perceptible chez les pilotes d'Air France où la loi sur l'encadrement de la grève coïncide avec la décision de la direction de dénoncer tous les accords depuis 1971. Un comité central d'entreprise a été convoqué à ce sujet le 10 février. De tous bords les pilotes dénoncent le passage en force du nouveau PDG Alexandre de Juniac. « Il va mettre le feu aux poudres. Aucune compagnie ne s'est redressée sans l'adhésion des salariés et des pilotes en particulier », rappelle l'un d'eux.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2012 à 16:00 :
et quand Air France sera en faillite par leur faute, ce sont les mêmes qui viendront pleurer pour avoir des aides de l'état. On croit rêver! quelle inconscience!
a écrit le 06/02/2012 à 8:05 :
Navigant commercial retraité et à présent chef d'entreprise.
Je ne peux que déplorer le caractère tres aventureux et dangereux de ce mouvement, en effet il es déraisonnable en ces temps de prendre le risqué de mettre la compagnie en plus de difficulté et le risque d'une faillite .
J'ai l'impression d'ètre en 1993 !
Réflechissez chers collègues avant que cela ne soit trop tard.
Cordialement
Pass
a écrit le 05/02/2012 à 21:35 :
Les syndicats ont mis en faillite SeaFrance, maintenant ils s'attaquent à AirFrance
a écrit le 05/02/2012 à 18:48 :
sur ce forum il y en à qui ont des problèmes de bile ,ou de transit,( pensez aux dragées Fuca )car ils sont vraiment acariatres à l'encontre d'une profession qui en vaut bien d'autres ...mais bon!!
a écrit le 05/02/2012 à 12:45 :
Air France ? Je passe à la concurrence, cette compagnie peuplée d'individus arrogants et au service exécrable me dégoûte.
Les pilotes d'Air France se prennent pour l'aristocratie de la profession. Non contents d'avoir un travail bien payé et des avantages sociaux faramineux, ils se croient permis de paralyser le pays pour défendre leur bout de gras. C'est consternant. Pour mes déplacements en Europe méditerranéenne, je prends Ryanair, j'arrive à l'heure, et si je n'ai pas de casse-croûte, au moins celui-ci n'est pas dégoûtant comme chez AF. Pour le reste (Europe centrale), c'est Easyjet et Lufthansa.
On a tout intérêt à mettre les pilotes d'AF au pas, ce sont les derniers dinosaures des anciennes grandes entreprises nationalisées. C'est fini ça maintenant....
Réponse de le 06/02/2012 à 0:40 :
Ouh le vilain jaloux. Ce genre de commentaire aigri me fait vomir. Vous avez raison sur un point: si on baissait le salaire des autres ( mais pas le mien), la compétitivité de la France serait rétablie.
Réponse de le 06/02/2012 à 16:05 :
Je n'irai pas jusqu'à soutenir le commentaire de gazier, mais je comprends son exaspération. Il y a quand même une forme d'inconscience chez ses pilotes qui paralisent une companie (AF) qui est déjà en grande difficulté. C'est quand même un peu "se tirer une balle dans le pied" non? Ou se sentent-ils à l'abris de la perte d'emploi à ce point? Dans ce cas, c'est aussi de l'arogance...
a écrit le 05/02/2012 à 6:33 :
il faut que l'etat sauve les pilotes air france comme il a sauvé lejaby.il est nécessaire que l'etat apporte des fonds pour maintenir les salaires chez air france.sinon c'est la grève et la fragilisation d'air france ,un de nos fleurons nationaux
Réponse de le 05/02/2012 à 18:06 :
Ben tiens, mettons sur le même plan d'égalité une ouvriere de Lejaby et un pilote d'Air France parmi les mieux payés au monde! Air France est loin d'être un "fleuron" national comme vous dites. Voyagez sur d'autres compagnies et vous verrez la différence. Je ne prends plus la compagnie nationale, plus chère, repas mauvais, grèves à répétition... Laissons les scier la branche sur laquelle ils sont assis, de toute manière c'est le contribuable qui paye!!!
Réponse de le 06/02/2012 à 16:06 :
je suppose que c'est de l'humour noir... sinon vous êtes pilote!
Réponse de le 06/02/2012 à 18:25 :
L'Etat sauvera toujours les banques ,mais ne sauvera pas une entreprise si prestigieuse soit'elle, en France il en est ainsi !!!!
a écrit le 04/02/2012 à 20:47 :
cette grève pour le droit de grève a le malheur (ou le bonheur pour la direction) de coincider avec l'erreur du nouveau PDG de s'être mis à dos les pilotes qui pourtant l'avez soutenu quand il bataillait contre Guérin.
a écrit le 04/02/2012 à 9:58 :
@ Serge: Vous avez raison: ce sont toujours les grèves DES AUTRES qui sont injustifiées, abusives, scandaleuses, honteuses, inciviques... et j'en passe.
a écrit le 04/02/2012 à 9:51 :
Messieurs le pilotes avez-vous constaté que l'âge d'or du transport aérien était terminé? Avez-vous sopnstaté l'arrivée de la démocratisation du transport aérien, l'arrivée de transporteur plus compétitifs de pays émergents ou d'entreprises au modéle économique à bas coût? Le temps du subventionnement de vos salaires et avantages oar le contribuable est aussi terminé, heureusement! Voulez-vous mettre en périle non seulement vos emplois mais ceux de milliers d'emplois chez Air France et chez ses sous-traitants? Votre attitude est non seulement irresponsable, elle est ignoble!
Réponse de le 05/02/2012 à 11:16 :
Pour info l'age d'or du transport ne fait que commencer en Asie et au Moyen-Orient
a écrit le 04/02/2012 à 9:45 :
Voilà comment des nantis sabotent leur entreprise et mettent en risque des milliers d'emplois. Messieurs les pilotes le monde change, l'âge d'or du transport aérien est terminé de puis déjà plus de dis ans! Comme dans de nombreuses industries il faut l'admettre et s'adapter ou mourir. Votre attitude est indigne et irresponsable!
a écrit le 04/02/2012 à 9:22 :
le voila le "made in france"
encore et toujours des menaces de greve.
bien payes,travaillant peu,mais bien preneurs d'otages.
les otages qui vous donnent de l'emploi,vous souhaitent un futur joyeux chomage.
a écrit le 04/02/2012 à 8:02 :
ce corporatisme de nantis est exaspérant; diminuons leurs salaires et réduisons leurs avantages et interdisons la gève les jours de départ et de retour de vacances!
Réponse de le 04/02/2012 à 10:05 :
vous prenez des vacances vous ?
supprimons les vacances des nantis, comme ça il n'y aura plus de grèves !

comme quoi des raisonnements à la con n'aboutissent qu'à des solutions à la con.
a écrit le 04/02/2012 à 7:19 :
La dictature des "pilotes" est totalement inadmissible. Ils n' ont pas plus de droits que tous les autres citoyens français. Qu' ils prennent les passagers, les personnels d' Air France et la société Air France en otage relève du coup d' état. S' ils ne sont pas contents qu' ils partent, d' autres attendent leur place. De grâce, ne cédez pas Monsieur le Président.
Réponse de le 04/02/2012 à 7:50 :
ce coup c est la fois de trop je ne mettrais plus les pieds chez Air France et je retourne chez Swiss Air ça oblige a un transit à Zurich pour les vols internationaux mais c est une compagnie de qualité
Réponse de le 04/02/2012 à 11:28 :
Swiss Air n'existe plus depuis 8 ans
Réponse de le 05/02/2012 à 11:17 :
je crois qu'ils ont un droit, c'est le droit de grève
Réponse de le 07/02/2012 à 8:12 :
Swiss Air existe toujours mais sous le nom de Swiss International Air Lines et appartient à Lufthansa.
@FredMorel Il ont aussi un devoir, celui de respecter les clients qui les font vivre. Un monde où l'on a que des droits et pas de devoir est un monde décadent. On voit bien celui dans lequel on vit ;-)
a écrit le 04/02/2012 à 6:56 :
absolument lamentable, regardez leur salaire, les jours de repos, les avantages etc.
Réponse de le 04/02/2012 à 17:38 :
qu ' il y a t il de lamentable dans le fait de percevoir un salaire versé par l'employeur et de respecter des repos réglementaires. Si un employeur verse un salaire c'est pour un travail effectué qu'il trouve mérité sinon pourquoi le verserait il ?
Ah, jalousie franco française !!!!!!!!!!!
Devenez pilote...mais peut n'en avez vous pas les capacités...donc vous ne méritez pas le même salaire !
Réponse de le 05/02/2012 à 18:41 :
Bien répondu.
Pour info toutes les conventions des personnels sol, pilotes et hôtesses ont été dénoncées par air France. Cela veut dire que sans les avions air France ont auront, des pilotes des hôtesses d' une autre nationalité avec un contrat de travail d' un autre pays. quid des conditions de travail, des temps de vol, ( pour info temps entre le moment ou l avion se déplace de ses propres moyens á l arrêt de l'avion ) des temps de repos, de la sécurité ... Donc plus de chômage en France moins de consommation.... Etc etc triste France et Français de toujours dénigrer
a écrit le 03/02/2012 à 20:47 :
Licencions ce personnel et embauchons des extérieurs. D'une pierre deux coups, gain de salaires et parasites en moins. Tout bénéf.
Réponse de le 04/02/2012 à 6:57 :
tout à fait pertinent.............mais il faut du courage et !!!!!!!!!!!!
Réponse de le 07/02/2012 à 23:41 :
Bah oui alors embauchons des chinois moins chers travailleurs et qui ne font pas grève comme ça les billets couterons moins chers .Ah mais oups on aura plus les sous pour vu que il n'y aura plus d'emplois en France mais au moins il n'y aura plus de grève ouf!!!!
a écrit le 03/02/2012 à 18:12 :
ce n'est pas le moment,(a moins qu'ils ne tombent dans un piege)AF va tres mal et les naviguants ont toujours ete un probleme pour la compagnie,il reste le lock out (les accords vont deja etre denonces)et ils auront peut de soutien;l'heure arrive pour restructurer cette entreprise
a écrit le 03/02/2012 à 17:55 :
je suis un PNC retraité ,il faut vivre avec son époque et à cet effet il n'est plus possible de vouloir garder nos acquis, il faut à mon sens s'adapter à cette situation et accepter de faire des efforts d'adaptation aux problèmes que connait la compagnie, sans cette attitude AF sera en faillite
Réponse de le 03/02/2012 à 18:37 :
Oui comme nos gouvernants qui s'augmentent grassement,..eux au moins ont le sens de l'adaptation..aux situations ...comme dirait Coluche ...circulez y à rien à voir!!
Réponse de le 03/02/2012 à 19:39 :
@pass : Bravo et merci il y a évidement des limites mais pour le moment on parle de tels écarts qu'il est inacceptable d'avoir une telle attitude, le plus étrange c'est que la prochaine restructuration sera carrément radicale ?.
Réponse de le 07/02/2012 à 22:49 :
facile pour vous pass de passer à autre chose quand on a bien profité du système la proposition de se serrer la ceinture quand la sienne est un peu juste !!!
a écrit le 03/02/2012 à 17:42 :
tout le monde veut du libéralisme...parce que ça permet de bien goinfrer les actionnaires....passées les élections vous n'allez pas etres déçus de la gestion made in U.S.A.§ n'aurait'il pas été plus judicieux de prendre exemple sur les Allemands,qui somme toute sont la première puissance économique de l'europe...peut etre ont'ils le secret du dialogue ou l'intelligence collective pour traiter ces problèmes..qui evite le choc frontal stérile.. Salariés.. Direction..!!à la Française.....
Réponse de le 04/02/2012 à 17:54 :
Je suis un petit actionnaire d'Air France(dans laquelle je ne suis pas et je n'ai
jamais été salarié) et je ne demande pas qu'elle me serve des rendements de 10%. Mais comme tout placement, l'actionnaire doit recevoir les dividendes des bénéfices (on en reçoit bien pour un Livret A ou un PEL), avec une répartition aux 3 tiers : les salariés, les actionnaires, les investissements. Sauf que depuis 3 ans, Air France-KLM ne fait plus assez de bénéfices pour verser un dividende aux actionnaires.
a écrit le 03/02/2012 à 17:33 :
Il y a 15 ans l"Etat sauvait Air France aujourd'hui ce n'est plus possible ,le plus grave c'est que cela n'a pas servis de leçon.Syndicats fossoyeurs
Réponse de le 03/02/2012 à 19:13 :
certes, on pourrait également parler sans problème de la direction en ces termes. Si on en arrive là, ce n'est pas que la faute des syndicats....
a écrit le 03/02/2012 à 17:23 :
Prenons exemple sur le paradis des travailleurs, la Corée du nord où aucune grève n'a été signalée.
Dans cette affaire, qui est l'agresseur si ce n'est le gouvernement qui cherche à obtenir le soutien de la droite de la droite en faisant voter une loi démagogique.
Je propose même mieux, une loi d'un seul article:
Art 1: les autres n'ont pas le droit faire grève.
Tout le monde sera d'accord.
a écrit le 03/02/2012 à 17:03 :
Il y a une erreur dans l'article, en faite c'est une grève du 6 au 9 février reconductible en fonction de l'enneigement des stations Alpines :)
a écrit le 03/02/2012 à 16:25 :
Du fond de leur mine, les damnés de la terre à 70k euros par an minimum (salaire des débutants) se révoltent ! D'un autre côté, ils ont raison d'agir ainsi car ce gouvernement socialiste honteux est toujours aussi stupide de croire que la loi pourrait régler les questions sociales dans les entreprises, aériennes ou pas. Sarkozy, Fillon, la question de la grève est simple à traiter, en faisant payer aux syndicats les conséquences financières des grèves qu'ils imposent et en prévoyant leur dissolution immédiate s'ils ne peuvent pas payer.
Réponse de le 03/02/2012 à 16:51 :
Ce qui serait judicieux, c'est que les pilotes des avions ruineux de Sarko, Fillon, Wauquiez, Juppé et de tous les autres Ministres fantoches dépensiers, se mettent eux aussi en grève... cela aurait pour bénéfice de réduire les dépenses somptuaires de ces personnages devenus inutiles après avoir été artisans du déclin industriel, des désordres divers de la société française et de la ruine économique de la Nation Française.
Réponse de le 03/02/2012 à 20:16 :
Bonne idée à étendre également aux trop nombreux fonctionnaires de Bercy : grève illimitée, pendant 10 ans ! En revanche, le déclin industriel est indubitablement le fait des gouvernements de gauche. Certes, la droite est complice de ne pas avoir abrogé les lois gauchistes criminelles (35h, retraite à 60 ans, 5e semaine de congés payés, code du travail épais de 2700 pages). Mais la gauche en porte quand même la responsabilité principale.
Réponse de le 04/02/2012 à 9:11 :
La réalité c'est que Sarkozy / Fillon / Juppé / De Villepin / Chirac gouvernent depuis 10 ans, avec une majorité écrasante... alors pourquoi n'ont-ils rien fait pour abroger les 35 heures ? les 2 700 pages du Code du travail est avant tout l'oeuvre de la droite dont les Parlementaires se sont couchés comme des gamins sous les idées farfelues des conseillers de l'Elysée et de Matignon .... Bref la chianlie puante ... c'est bien l'UMP qui en est pleinement responsable... les français ont de la mémoire, surtout les français de droite qui en ont marre du médiocre metteur en scène Fillon et de son équipe de comédiens amateurs et gamins attardés du gouvernement.
Réponse de le 04/02/2012 à 11:34 :
Il y?a aussi des gens sans étiquette qui ont de la mémoire, comme moi qui est voté pour ce grandiloquent en sachant pertinemment que pour une fois on aurait un président avec les pleins pouvoirs de manière à faire passer les mesures rapidement et sans contre pouvoir bloquant toute initiative. Alors l?immobilisme dont il a fit preuve hormis celle pour augmenter son salaire et ses avantages, c?est trop. On vote pour un homme et ses idées, pas pour un partie mais moi, je vais les sanctionner en votant fn parce qu?ils sont tous du même acabit et l?extrême gauche n?a aucune idée de la façon de gérer la crise à part dire que dans l?état ça ne va pas.. ok, on est tous d?accord la dessus. Aucun ne propose de faire des économies, l?âge d?or est derrière nous, faut se retrousser les manches, les français le savent et sont prêt à le faire dans le cadre d?un gouvernement soucieux de donner l?exemple. Exemplarité, que de la com ! alors au moins, marine ne changera rien, elle aggravera peut être les choses en les accélérant mais au moins, ça fera débarrasser le plancher à ces parasites qui sont au gouvernement depuis 30 ans et fera peut être naître des vocations de gens honnêtes et droits. Le changement n?est pas pour 2012 je le crains.
a écrit le 03/02/2012 à 15:42 :
Peut être
Réponse de le 04/02/2012 à 20:22 :
Ca c'est bien vrai.
a écrit le 03/02/2012 à 15:39 :
Quel bonheur d'habiter le Grand Est et de pouvoir partir de Bruxelles, Frankfurt, Zurich ou Genève.
Les prédateurs sont prêts à mettre la main sur AF. Le personnel de la compagnie n'a toujours pas compris que nous étions au 21ème siècle. Lufthansa a mis la main sur de juteuses compagnies en créant un superbe groupe . Même chose pour British Aiways.
a écrit le 03/02/2012 à 15:36 :
Ça sent le Lock-out à plein nez cette histoire là !
a écrit le 03/02/2012 à 15:30 :
Après Seafrance, bientôt le tour d'Air France... Les syndicats détruisent leur propre outil de travail.
a écrit le 03/02/2012 à 15:29 :
encore une fois syndicats et autres reac montrent leur idiotie totale, plutot que de sauver ce qu il est encore possible de sauver on fait blocage..... encore une perte d image... bientot Airfrance prendra le meme chemin que Spanair, Malev et American Airline... Et le francais moyen quand elle aura ete rachete par une companie du moyen orient ou asiatique viendra encore critiquer si ce n est plus... Alors que la AF se tire elle meme la balle dans la tete
Réponse de le 03/02/2012 à 16:48 :
Demagogie de l'ump pour faire plaisir à un electorat qui prend l'avion pour aller en vacances. Service minimum: sanctionner les salariés de l'aérien pour gagner des voix, pointer du doigt les gros salaires (pilotes) pour en gagner encore plus. Dénoncer les accords pour réduire les salaires au passage avec un personnel qui n'aura aaucun moyen de défense et d'expression, vive la démocratie.
Bientôt les routiers, les marins, et pourquoi l'interdiction de tous blocus.
Réponse de le 03/02/2012 à 17:08 :
A Marco.
Stop aux stupidités.
AF s'auto-détruit seul avec des syndicats qui comme sur la SNCM,Sealine,font du jusqu'au boutisme,idiot,qui ménera à la vente de l'enseigne à une compagnie CHINOISE.Bravo et merci car l'Etat pourra se decharger de ses 13ou 15% d'actions avec ou sans plus-value;mais surtout sans avoir à supporter des bravades imbéciles.
Réponse de le 03/02/2012 à 17:37 :
VIVEMENT LE 6 MAI 2012 !
FRANCAIS VOTEZ !!!!!!
Réponse de le 03/02/2012 à 19:37 :
@Marco : ??? N'importe quoi ! Si vous connaissez des employés d'Air France vous verrez dans la seconde qu'ils sont totalement largués, incapable de reconnecter à la réalité, toutes leurs références viennent des années 80-90 NOUS LES AVONS DEJA SAUVES que je sache ! Ils sont morts et je ne vois pas pourquoi bousiller les vacances de leurs clients y change quoi que soit sauf à ne rien FOUTRE juste au moment des LEURS DE vacances !
Réponse de le 04/02/2012 à 8:14 :
@marco euh tu nous prend pour un con.... LEs salarie AF, et j en connais plusieurs des hotesses de l air, hotesse au sol..., Sont largement bien payé...
Plus que la moyenne du secteur.... Comme SNCF, les Dockers marseillais...
Pourquoi on veut vous imposer le services minimum a vous comme aux autres??? parce que vos elus syndicaux d un autre age et stupide a la moinde demande de reforme votent le blocage et la prise en otage des usagers!!!!! y en a marre donc soit vous accepter de preserver ce qui l est encore possible de preserver (faut pas rever vos avantages indument acquis sous divers gouvernements il n est plus possible de les preserver en totalite, vous parliez du modele Allemand>>>> eux ont fait ces sacrifices!!!!) soit comme dit plus haut vous serez racheter par Qatar Airways, Singapor Airlines..... Et non seulement vous perdrez vos emplois mais en plus la France perdra encore un pan d activité.
Petit exemple je dois partir dans l'Indiana en Mars, vol AF PAris-New York Plus de 700 euros je prend une autre companie non low-cost j en ai pour 410 euros..... pour un services et une exactitude bien meilleurs ils font un meilleur prix!!!!
Réponse de le 05/02/2012 à 17:17 :
Ah la culture de la grève en France. C'est vraiment le seul secteur qui ne connait pas la crise. On fait grève pour tout et pour rien et cela dénature totalement l'importance d'une grève. Dans ce cas, je ne vois vraiment ce qu'il y a de grave. dans le privé, où j'ai travaille 35 ans, on avait obligation de se déclarer quelques jours avant et cela n'a jamais gêné personne ni remis en cause notre droit de grève. Mais je crains surtout que les personnels d'air france ne rendent pas compte que leur mode de travail et leurs avantages ne les envoient dans le mur d'ici quelques années avec une faillite complète de la société. Lannées 60 et 70 c'est terminé. Ils courent derrière leurs vieilles lunes utopiques.
Et puis prendre les usagers comme otages, c'est franchement minable car dans l'affaire c'est l'usager qui trinque. Je devais partir jeudi et bien je crois que je vais me rembourser et aller à Londres prendre british airways.
Réponse de le 06/02/2012 à 8:58 :
La vérité sur le coût des hôtesses et des pilotes d'Air France :
voir article en lien :

http://www.challenges.fr/entreprise/20120202.CHA0692/la-verite-sur-le-cout-des-hotesses-et-des-pilotes-d-air-france.html

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :