L'éco-taxe poids-lourds définitivement adoptée

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le Parlement a définitivement adopté dans la nuit de mercredi à jeudi, par un vote de l'Assemblée nationale, le projet de loi mettant en place une écotaxe poids-lourds. Elle doit entrer en vigueur au 1er octobre.

Le texte a été voté par 59 voix pour, 14 contre et trois abstentions. L?ecotaxe poids-lourds a été définitivement adoptée, dans le nuit de mercredi à jeudi, par un vote de l?Assemblée nationale. Le PS, les écologistes et les radicaux de gauche l'ont soutenu, l'UMP et le Front de gauche se sont prononcés contre tandis que les centristes se sont abstenus.

Les députés ont ainsi approuvé, après les sénateurs le 18 avril, le compromis trouvé entre l'Assemblée et le Sénat en Commission mixte paritaire sur ce texte qui met en musique une taxe pour les poids-lourds décidée sous l'ancienne majorité, en 2009, lors du Grenelle de l'environnement.

1,2 milliard d'euros par an

L'écotaxe doit entrer en vigueur le 1er octobre. Elle doit s'appliquer à tous les véhicules de transport de plus de 3,5 tonnes, circulant sur le réseau national non payant, selon des barèmes kilométriques. Elle est due par le client du transporteur. L?objectif de cette taxe est d?inciter les professionnels à délaisser le réseau routier au profit de transport de marchandises plus durable. Le gouvernement espère récolter 1,2 milliard d?euros par an avec cette ecotaxe.

Parmi d'autres mesures, le texte prévoit aussi l'application du droit social français aux navires étrangers. Le texte finalement voté n'a pas touché à l'exonération concédée pour le transport de lait, mesure prise sous l'impulsion des députés bretons.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2013 à 21:42 :
Juste un petit rappel. Ce texte a été pondu par l'UMP et les socialos l'appliquent bêtement, car ça fait une rente en plus pour l'état mais sans étudier réellement les conséquences que cela va engendrer.
Ceux qui disent que c'est l'industriel ou le producteur ou le fabricant ....en somme le donneur d'ordre, qui va payer ne connaissent en rien le monde de la réalité de l'industrie, du commerce et encore moins le monde du transport.
Si on prend le cas des insdustriels, ils vont faire leurs appels d'offre auprès des transporteurs et comme toujours il y en aura qui ne répercuteront pas cette taxe pour décrocher le contrat à tout prix.
Qui est le gagnant dans cette affaire?
Mais en revenche, tous les industriels répercuteront cette taxe qui cette dernière sera à son tour répercutée sur les clients finaux (consommateurs)

Donc vous voyez combien le système est vicieux et l'état inconscient en ce temps de crise.
Combien de transporteurs vont arrêter leur activité? C'est sur un grand nombre.
Où est la lutte contre le chômage comme il l'a promis?

Nous verrons les vrais dégâts de cet impôt déguisé dans peu de temps sur le prix des produits de 1ere nécéssité.
(Ou peut être les contenants des produits et le grammage des produits va diminuer, c'est une façon détournée de faire payer le consommateur)

a écrit le 27/04/2013 à 9:59 :
quand on voit le nombre de votants nous constatons que l'on peut sans dommage pour la croissance, faire une économie de 50% sur le nombre de députés de meme a bruxelles. un tres beau reportage allemand filme les députés de bruxelles a 7 h du matin venir pointer pour encaisser leurs 283 euros jour puis repartir aprés . le service d'ordre a meme mis les journalistes dehors
a écrit le 27/04/2013 à 8:23 :
Une taxe de plus qui sera in fine payée par qui???????
Réponse le consommateur (donc un impôt indirect de plus!!!).
Et après quelle taxe de plus nous sera "offerte"?

Il est urgent que nos dirigeants soient obligés de faire un stage d'un an avec comme revenu 1500?/mois pour qu'ils sachent comment c'est de galérer dans la vie de tous les jours.
L'E.N.A. est bien une usine à fabriquer des gens loin de la réalité de la vie courante; qui sont ensuite des roitelets engraisser par nous les "pigeons".
Mention BRAVO pour les socialistes qui appliquent une politique de "SUPER DROITE".
A ce train là on sera exsangue et le chômage encore plus important.
a écrit le 26/04/2013 à 17:56 :
Décidément les socialistes sont les rois des taxes.
Sous prétexte de lois écologiques ils sont en train de terminer la destruction d'un secteur encore actif car indispensable celui des transports routiers. Un jour on arrivera au paradoxe du biologiste qui en ayant coupé les quatre pattes de la grenouille et qui en conclut qu'elle est devenue sourde.
Encore un handicap de plus pour le transport routier français face à la concurrence internationale. Je ne dis qu'un mot BRAVO!
Réponse de le 28/04/2013 à 12:26 :
Avant d'accuser les socialistes de tous les maux, relisez l'article :"texte qui met en musique une taxe pour les poids-lourds décidée sous l'ancienne majorité, en 2009, lors du Grenelle de l'environnement".
Réponse de le 30/04/2013 à 14:45 :
Effectivement il faut être socialiste pour entériner une ânerie envisagée par l'ancienne majorité et restée en plan!
a écrit le 26/04/2013 à 13:03 :
Honteux le nombre de votants. Mais où sont nos représentants gracement payés mais surtout indemnisés....?
Bref. Une usine à gaz....mise au point par des fonctionnaires ????? Certainement.

Commençons par faire payer tous les transports routiers qui transitent par la France. Utilisons le réseau ferroviaire!
Taxons les transports routiers de plus de 500 km sans arrêt client. etc....et laissons tranquille les "livreurs" (moins de 500 km.)
But de la manoeuvre: Diminuer lers transports routiers "longs" en faveur du rail. Nous avons déjà tellement investis au travers de la SNCF pour un résultat insignifiant.
a écrit le 26/04/2013 à 12:11 :
Depuis longtemps le transport routier ne paie pas la totalité de ses coûts externes:
- pollution (CO2, NOx, particules, bruit,...)
- voirie secondaire
- accidentologie (santé, pertes de temps,...)
Enfin un gouvernement qui a le courage de redresser cette anomalie et, sans craindre le "syndrome Allende"!
Réponse de le 28/04/2013 à 13:12 :
les camions même les plus ancien sont moins polluant qu'une voiture récente .quand au camion récent le système AD BLUE
détruit les gaz nox pour avoir un rejet presque nul
Réponse de le 29/04/2013 à 8:48 :
Mettez-vous au vélo et roulez en ville derrière les camions.
Vous verrez alors que vos affirmations sont un tissu de mensonges.
Réponse de le 30/04/2013 à 0:37 :
a eric
je suis responsable d'un parc de 100 véhicules,j'en passe minimum 2 par semaine au service des mines ,donc a l'anti pollution,certain de mes camion on plus d'un million de kilomètres.le niveau maximum pour la réglementation est de 3 gramme de co2 pour 1 tonne et pour 1 kilomètre,pour le plus vieux de mes camions le rejet est de 0,76 g de co2/T/K et pour les normes euro 5 on arrive a 0,18 g de co2/T/K,alors je ne vous dis pas pour les normes euro 6 de plus les camions actuel on un échappement central.quand un camion fume noire c'est souvent le résultat d'un problème d'injection ,issus d'un mauvais entretien .alors avant de raconter n'importe quoi renseigner vous avant de gober tous ce que l'on vous raconte.ce n 'est pas parce que il est marquer "bénédictine" sur la porte des toilettes que ça en n 'est
a écrit le 25/04/2013 à 23:48 :
Autrement dit, la taxe est sur l'ouvrier ou le paysan essentiellement, donc les pauvres.
a écrit le 25/04/2013 à 15:57 :
Mon entreprise livre des bouteilles de gaz, il faudra donc livrer nos campagnes avec des moyens durables : péniches, rail, chariot attelé à des ânes .............
On rêve, une taxe de plus pour éliminer les TPE, nos politiques non rien compris à l' économie de marché vivement que l'on soit tous nationalisés pour ne plus rechercher la rentabilité mais "la planque".
a écrit le 25/04/2013 à 14:23 :
J'ai du mal à comprendre comment celui qui calculera la taxe fera pour savoir pour un transport la part effectuée sur le réseau payant et la part sur le réseau non payant.
Un exemple simple départ Strasbourg arrivée Paris par un transporteur slovaque. Départ de l'entrepôt parisien pour une livraison finale en Normandie. Qui déterminera si le camion à pris l'autoroute ou la nationale? Comment le client final pourra vérifier l'exactitude des informations servant de base de taxation? Pour un camion avec plusieurs colis donc plusieurs clients comment va être répartie la taxe?

Encore une belle usine à gaz dont je doute que le rendement soit supérieur à 1
a écrit le 25/04/2013 à 13:45 :
En dehors de favoriser d'autres moyens de transport de marchandises, cette loi ne devait pas favoriser indirectement les transporteurs français en ajoutant une taxe à large assiette (tous transporteurs ayant besoin de transiter par la France) pour redonner au moins partiellement une partie de ces recettes aux transporteurs français spécifiquement ?
Je n'arrive pas bien à comprendre avec la formulation "payer par le client du transporteur". Un transporteur (français ou étranger) transitant par la France pour livrer un client hors de France, il la paye bien cette taxe ?
a écrit le 25/04/2013 à 11:59 :
honteux le nombre de votant pour un texte de lois aussi important ! la vie des entreprises
de transports n'intéresse personne. Comment faire comprendre aux clients qu'ils devront
encore payer plus. Nous sommes actuellement dans une spirale déscendante ou la
pluspart des clients cherchent à payer le moins possible et n'hésitent pas à partir pour
15 euros de moins. Les transporteurs doivent constament baisser leurs prix afin de garder
leurs clients au risque de perdre l'entreprise. C est une très mauvaise nouvelle pour l'ensemble de la profession, ou sont les manifestations de mécontentement !
a écrit le 25/04/2013 à 11:13 :
et encore une bêtise de plus au nom de l'écologie et de la démagogie de salon , car qui va souffrir encore de cette bêtise ? , 1 les compagnies de transports nationales et locales , 2 les constructeurs de véhicules poids lourds , déjà que le secteur industriel auto est dans un marasme sans precedent cela va pas inciter a investir dans un camion avec des taxes a gogo , enfin n'oublions pas de vue que la plupart des camions qui empruntent nos voies nationales ne sont pas français et souvent sous payés et avec des camions dans un état lamentable voir dangereux (dixit les forces de l'ordre ) non là encore on prend le problème toujours a rebrousse poil ..
a écrit le 25/04/2013 à 10:53 :
et une taxe de plus !!! les entreprises de transport vont mettre la clé sous la porte et cela fera des chômeurs en plus !!! et Flanby veut inverser la courbu du chômage ?? mais qu'il continue ainsi, pauvre France...
Réponse de le 25/04/2013 à 11:10 :
Mince, c'est le commentaire que je voulais mettre. Rajoutons: A quand les économies sur le fonctionnement de l'Etat, A quand le pointage des parlementaires comme en Allemagne, T'es pas la, t'es pas payé (juste du bon sens sauf pour notre élite qui nous gouverne).
Réponse de le 25/04/2013 à 11:23 :
Bonjour, et oui une nouvelle taxe annoncée, tout le monde y est perdant sur l'ensemble des filières, combien de pme vont mettre la clef sous la porte ?
Je crois savoir que cette taxe ne touchera que les transporteurs nationnaux... COCORICO, une fois de plus on favorise les filiales et entreprises étrangères en étranglant encore un peu plus nos sociétés et nos economies qui rencontrent déjà d'énormes difficultés.
Allons nous pouvoir maintenir nos activités et donc l'emploi....????????
Mais bon pas grave cela rapportera suffisement pour que certains remplissent vite fait leurs coffres à l'étranger avant de fuir ce pays qui devient complètement fou et repulsif pour les entrepreneurs et vrais travailleurs au profit une fois de plus des entreprises étrangères et des assistés quels qu'ils soient encore une mesure d'une éllite à l'intelligence superieure....
Une fois de plus on prend les français pour des vaches à lait... simplement peronne ne realise que les portefeuilles sont désormais exangues....
a écrit le 25/04/2013 à 10:30 :
UNE NOUVELLE TAXE ,....calcul dans une grosse PME qui livre ses tonnages produits avec sa propre flotte de Camions : cout de l'eco-taxe : 200 000 ?....mais on va répondre CICE !!!....cout estimé 70 000 ? ..BILAN pour cette PME .... 130 000 ? de taxes en PLUS !
Notre Président son gouvernement, Les "Verts" ....veulent continuer a tuer les Entreprises qui produisent et livrent en France .... Sans commentaire
a écrit le 25/04/2013 à 9:22 :

"Elle est due par le client du transporteur. "
Donc, le prix se répercutera sur le consommateur final?
Réponse de le 25/04/2013 à 10:26 :
ben OUI !!!!!!!!!!!
Réponse de le 25/04/2013 à 10:31 :
en tous ca s, ca va augmenter le couts, puisque 'a un moment, sauf exception, les "derniers kilomètres " se font par la routes. donc les couts industriels vont augmenter...sauf si : on concentre les unités de production (donc on en ferme d?autres) ; ou si on fait tout livrer par camionnettes !
a écrit le 25/04/2013 à 8:59 :
J?arrête tout simplement l'activité transport !
a écrit le 25/04/2013 à 8:42 :
Allez, encore une taxe! Ah on se sent deja mieux car il y avait longtemps...!
a écrit le 25/04/2013 à 8:41 :
Encore une taxe sur le transport, donc sur l'industrie qui pratique le juste à temps et les flux tendus, donc sur l'économie et le travail. Finalement cette taxe favorise le chomage. Mais où est donc passée la lutte promise contre le chômage?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :