Easyjet : les pilotes français se remettent en grève

 |   |  381  mots
(Crédits : reuters.com)
Après une première grève lundi 25 novembre, le syndicat a déposé un préavis de grève pour ce dimanche 1er décembre.

Le syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) d'Easyjet en remettent une couche. Après une première grève lundi 25 novembre, le syndicat a, selon nos informations, déposé un préavis de grève pour ce dimanche 1er décembre. Interrogé, Didier Bourguignon, le responsable de la section Easyjet du SNPL a confirmé l'information. "C'est la suite logique de notre mouvement précédent, lequel n'a pas suscité l'effet escompté sur la direction", a-t-il indiqué à La Tribune. Le SNPL revendique notamment "la possibilité de travail à temps partiel et à temps alterné" et une "meilleure distribution des bénéfices". Des demandes qui "remontent à deux ans (…)  n'ont rien à voir avec l'ouverture des NAO, les négociations annuelles obligatoires", précise Didier Bourguignon. Le SNPL doit communiquer samedi. La compagnie ne prévoit pas d'annulations de vols. Elle s'organise pour faire travailler des pilotes non grévistes.

 Préavis des pilotes portugais

Les pilotes basés en France ne sont pas les seuls à grogner. Ceux d'Easyjet au Portugal ont annoncé vendredi leur intention d'observer cinq jours de grève, notamment pendant les fêtes de fin d'année, afin d'exiger de meilleures conditions de travail.

"Les pilotes EasyJet de la base de Lisbonne ont remis un pré-avis de grève pour les 13, 24, 26 et 31 décembre, ainsi que pour le 1er janvier", ont-ils annoncé dans un communiqué distribué par le Syndicat des pilotes de l'aviation civile (Spac). Le mouvement de grève prévoit des arrêts de 24 heures et un service minimum consistant à assurer une liaison quotidienne vers l'archipel de Madère, très fréquenté par les touristes du nord de l'Europe notamment.

Conjoncture

Ces 43 pilotes basés au Portugal accusent la compagnie britannique à bas coûts de "ne pas respecter les engagements pris ni le code du travail portugais en matière de changements de vacation et de durée maximale du temps de travail normal", ont-ils précisé.

Faisant allusion à la crise financière et économique qui frappe le Portugal, ils affirment encore qu'EasyJet "profite de la conjoncture défavorable que connaît le pays pour sacrifier les conditions de travail et de vie de ses salariés, notamment de ses pilotes, qui sont les plus mal payés de toutes les bases européennes de la compagnie".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/12/2013 à 1:53 :
@position neutre: ils ne prennent personne en otage dans la mesure où tu peux voyager sur une autre compagnie. Je pense plutôt que tu appartiens à la catégorie de ceux qui veulent bien que les autres paient, mais pas toi :-)
a écrit le 30/11/2013 à 21:19 :
De tout cote, les gens pleurent pour avoir du travail, et quand ils en ont un ils partent en grève pour un oui ou pour un non!!! Les grévistes ne font pas qu embêter leur employeur mais ils prennent en otage les citoyens, c est honteux!! De plus une entreprise en grève perd des sous donc au bout d un moment il faudra virer du personnel!!
Réponse de le 01/12/2013 à 11:26 :
Votre pseudo en dit long sur votre état d'esprits. Attention quand vous vous levez vous prenez des risques, le plafond peut s'écrouler, le café est trop chaud, les pantoufles peuvent glisser sur le sol et tout autre incident. Heureusement qu'ils restent encore des gens qui bougent, il est temps de vous mettre à table et de regarder vos infos à la télé, attention en appuyant sur le bouton marche qu'il n'y ait pas de court circuit on ne sait jamais. Vous vous réussissez à faire une omelette sans casser des œufs moi pas, alors retournez vite dans votre train train journalier, dehors il fait froid n'oubliez pas votre cache col et vos gants.
Réponse de le 01/12/2013 à 17:41 :
Vous avez tout compris, malheureusement il existe le syndicalisme et le socialisme donc le seul but est de faire péricliter une entreprise ou un pays ... il n'y a qu'à voir les réactions qu'apportent vos commentaires pour comprendre que les fossoyeurs d'entreprises ont encore une belle vie devant eux.
a écrit le 30/11/2013 à 19:43 :
En même temps, je préfère que des gens fassent grêve pour avoir de meilleures conditions de travail plûtot que de me crasher en avion pour cause de fatigue excessive du pilote....
a écrit le 30/11/2013 à 7:53 :
Le jour ou les français arrêteront les grèves pour tout et n importe quoi, la France avancera!! C est l un des pays le plus en grève dans le monde, regardez par an ce que ça coûte, un grand patron n aime pas investir dans un pays truffés de gréviste. Il est temps de travailler!!
Réponse de le 30/11/2013 à 8:39 :
En cette periode ou le chomage devient si pesant, un greve de pilotes de lignes pour raisons "Amelioration des conditions de travail" me semble déplacée.
Je ressortirais le viel adage : si ca ne te plait pas va voir ailleurs !!!!
A l inverse bien evidemment, quand la conjoncture est bonne, pas hesiter a faire levier sur son employeur.
Ce qui s applique malheureusement a la fonction publique (pas de notion economique, financement et emploi: a vie) ne s applique pas au sectuer publique (vous savez celui qui rémunère celui qui depense et qui donne des leconss au 1er)
Réponse de le 30/11/2013 à 9:23 :
Les salariés concernés '(pas uniquement français ! il faut lire l'article avant de le commenter !) n'ont pas besoin de votre avis et savent mieux que quiconque comment ils peuvent faire respecter leur droits.
Réponse de le 30/11/2013 à 13:26 :
+1.
Il y en a marre des gens qui critiquent sans cesse le droit de grève et qui voudraient nous faire tous revenir à des pratiques sociales dignes de GERMINAL... Les employés sont à même de décider en leur nom s'il est nécessaire de faire grève, n'en déplaise à certains....
Réponse de le 30/11/2013 à 13:35 :
"Le jour ou les français arrêteront les grèves pour tout et n importe quoi..."
Mieux vaut être aveugle que de lire certains commentaires!
Crise ou pas crise, arrêtez de penser à votre petit confort! Si vous avez eu vos congés payés, vos heures sup. mieux payées..., c est parce que certains se sont battu! Et pas forcément à une époque ou l économie était florissante!
Ces grève ne sont pas des petits caprices. Il est normal, quand une entreprise dégage des bénéfices, d en faire partager les hommes et les femmes qui ont contribué à la bonne santé de l entreprise... Demander la mise en place de temps partiel et temps alterne, quoi de lus normal!
Courage easy jeteur, easy jeteuse! Ne lâchez rien!
Réponse de le 01/12/2013 à 11:30 :
Encore un qui ne travaille pas et qui veut donner des conseils sur la défense des travailleurs, sans mouvement on se fait tondre la laine sur le dos. Ce qui est terrible c'est que ces veaux profitent des avantages acquis lors des grèves, là ils ouvrent en grand leur porte monnaie.
Réponse de le 01/12/2013 à 21:54 :
Un pro Air France probablement sous ce nom, alors on comprends mieux la grève n'est pas un vain mot pour vous...
Réponse de le 03/12/2013 à 15:59 :
Un pro Air France qui défendrait donc les intérêts des salariés Easyjet, c'est à dire de la concurrence... Mais bien sûr... Oui j'aime Air France mais je n'y travaille pas. Je suis juste quelqu'un qui n'aime pas l'exploitation de l'homme par l'homme. Si une entreprise fait de gros bénéfices, il est normal voire OBLIGATOIRE, qu'elle verse une récompense à ses salariés en plus de leur salaire. Si ce n'est pas le cas, il ne faut pas s'étonner de voir les salariés trainer les pieds, s'absenter et faire grève. Il faut motiver ses salariés en reconnaissant leurs efforts et leur travail, mais surtout pas les prendre pour des imbéciles... A bon entendeur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :