Aéroport de Notre-Dame-des-Landes : les écologistes ne baissent pas les bras

 |   |  434  mots
EELV continuera à se mobiliser avec les associations et les citoyens sur le terrain jusqu'à l'abandon total du projet a fait savoir le parti écologiste.
"EELV continuera à se mobiliser avec les associations et les citoyens sur le terrain jusqu'à l'abandon total du projet" a fait savoir le parti écologiste. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après la publication samedi par la préfecture de Loire-Atlantique d'arrêtés préalables au début des travaux de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Europe Ecologie-Les Verts "met en garde contre un passage en force"

"EELV met en garde contre un passage en force. Sur place, Europe Écologie-les Verts Pays de la Loire réactive 'l'état de veille et de vigilance' et soutiendra les actions visant à empêcher toute action irréversible sur le terrain" préviennent les écologistes dans un communiqué publié dimanche soir.

L'inquiétude des écologistes est grande suite à la publication samedi 21 décembre de quatre arrêtés préfectoraux concernant les travaux de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Cette publication marque une nouvelle étape du projet et autorise des travaux environnementaux préalables à la construction de la plate-forme aéroportuaire. Il s'agit de permettre la compensation de cette zone humide et de préserver l'eau et les espèces protégées.

Un "projet inutile et coûteux"

"EELV réitère son opposition à ce projet inutile et coûteux et renouvelle sa demande d'études indépendantes sur l'optimisation de l'aéroport existant. EELV continuera à se mobiliser avec les associations et les citoyens sur le terrain jusqu'à l'abandon total du projet", a fait savoir le parti, dont deux des membres font partie du gouvernement. Les récents décrets sont de nature à raviver la polémique, le projet de construction de cet aéroport en Loire-Atlantique étant l'un des principaux sujets de discorde entre le Parti Socialiste et son partenaire gouvernemental Europe Ecologie-Les Verts (EELV).

Du côté du gouvernement, on reste serein sur l'avenir du projet: "Après une étape de dialogue qui a duré ces derniers mois et pendant laquelle l'utilité publique du projet a été confirmée, confortée, il est temps maintenant de passer aux travaux préalables à la réalisation du projet", a affirmé dimanche  Najat Vallaud-Belkacem. Elle n'a toutefois pas confirmé que l'aéroport du Grand Ouest entrerait en service en 2019 comme l'ont avancé des défenseurs du projet.

Travaux programmés pour début 2014

"Donner le calendrier précis, c'est un peu prématuré car les opposants à ce projet peuvent toujours porter des recours en justice", a-t-elle déclaré le 22 décembre lors du Grand rendez-vous Europe1/Le Monde/i>Télé. Mais Najat Vallaud-Belkacem a prévenu: "à partir du moment ou des décisions de justice sont rendues", les occupants du terrain seraient évacués.

En octobre 2012, une tentative d'évacuation du site, émaillée de violents affrontements, avait tourné court. Les opérations de préservation prévues par les arrêtés parus samedi doivent être menés "au cours du premier semestre 2014", selon Najat Vallaud-Belkacem.

LIRE AUSSI:

>> Aéroport Notre-Dame-des-Landes: l'arrêt du projet n'entraînerait pas d'économies

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2013 à 17:22 :
Encore ces écolos qui vont emmerder le monde. Une bande rétro qui refuse tout avenir. Ras le bol.
a écrit le 24/12/2013 à 15:18 :
On va voir comment l'unité de la majorité plurielle va pouvoir s'affirmer à nouveau dans le calme et le respect mutuel...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :