Notre-Dame-des-Landes : Bruxelles autorise une subvention publique de 150 millions d'euros

 |   |  345  mots
(Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La Commission européenne a donné son feu vert mercredi 20 novembre pour la subvention que l’État français s'apprête à accorder à la société Aéroports du Grand Ouest (groupe Vinci) pour la construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

150 millions d'euros: tel est le montant de la subvention que l'État a l'intention de verser à Aéroports du Grand Ouest - la filiale de Vinci - pour la construction du contesté aéroport de Notre -Dame-des-Landes. L'accord d'une telle subvention a été validé ce mercredi 20 novembre par Bruxelles, après que les autorités françaises lui aient notifié ce montant en juillet dernier.

La Commission européenne, qui fait office d'autorité de la concurrence pour les pays de l'Union européenne, estime que la France a démontré la nécessité de cette subvention qui, selon la Commission, réduira la congestion de l'actuel aéroport nantais.

Dans un communiqué elle se justifie ainsi: "La Commission a évalué la mesure au regard des lignes directrices de l'UE sur les aides d'État dans le secteur de l'aviation, adoptées en 2005. L'enquête réalisée par la Commission a montré que le projet d'infrastructure contribue à la réalisation d'un objectif d'intérêt commun en répondant à la saturation des infrastructures existantes. De plus, les autorités françaises ont présenté un plan d'activité prévisionnel du projet, dont il ressort que la subvention des pouvoirs publics est nécessaire à la réalisation du projet et proportionnée à l'objectif poursuivi."

Un coût de construction qui fait débat

Le projet a été estimé à 500 millions d'euros par Vinci et par la Chambre de commerce du département de Loire-Atlantique. Les opposants, écologistes, élus, riverains et autres, contestent ce montant. Selon eux, l'addition s'élèverait à trois milliards d'euros en comptant les infrastructures ferroviaires. Ils jugent un tel projet inutile.

Du côté de la DGAC, on estime que si l'aéroport était calibré pour 9 millions de passagers (il l'est pour 4 millions à l'ouverture) Notre-Dame-des-Landes reviendrait à 807 millions d'euros, rien que pour le génie civil et la navigation aérienne, sans compter les achats de terres depuis le début du projet, qui n'ont pas été chiffrés.

LIRE AUSSI:

>> Aéroport Notre-Dame-des-Landes: l'arrêt du projet n'entraînerait pas d'économies

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/11/2013 à 14:47 :
Encore un partenariat-public-privé dont le coût sera multiplié par 3 ou 4 entre les premières estimations et la réalité.

Au bénéfice du secteur privé, qui encaissera les fruits et fera subir les éventuelles pertes au public (ce sera écrit en tout petit à la fin du contrat).
a écrit le 21/11/2013 à 10:56 :
Encore un partenariat-public-privé dont le coût sera multiplié par 3 ou 4 entre les premières estimations et la réalité.

Au bénéfice du secteur privé, qui encaissera les fruits et fera subir les éventuelles pertes au public (ce sera écrit en tout petit à la fin du contrat).
a écrit le 21/11/2013 à 10:41 :
Encore un partenariat-public-privé dont le coût sera multiplié par 3 ou 4 entre les premières estimations et la réalité.

Au bénéfice du secteur privé, qui encaissera les fruits et fera subir les éventuelles pertes au public (ce sera écrit en tout petit à la fin du contrat).
a écrit le 21/11/2013 à 10:39 :
Vu que la Bretagne est en train de perdre tous ses emplois (ce sont eux qui le disent), il faudrait plutôt commencer à envisager de vendre l'actuel aéroport vu qu'il n'y aura plus de vol dans pas longtemps. Alors de là en avoir un autre...
a écrit le 21/11/2013 à 10:11 :
Encore de l'argent publique pour assister le prive .
a écrit le 21/11/2013 à 9:46 :
Encore un partenariat-public-privé dont le coût sera multiplié par 3 ou 4 entre les premières estimations et la réalité.

Au bénéfice du secteur privé, qui encaissera les fruits et fera subir les éventuelles pertes au public (ce sera écrit en tout petit à la fin du contrat).
a écrit le 21/11/2013 à 9:38 :
Cout d'1 milliard au debut et 10 milliards à la fin....ça sent le même coup que les centrales EPR
hIstoire de s'en mettre plein les fouilles.
a écrit le 21/11/2013 à 9:07 :
Encore un partenariat-public-privé dont le coût sera multiplié par 3 ou 4 entre les premières estimations et la réalité.

Au bénéfice du secteur privé, qui encaissera les fruits et fera subir les éventuelles pertes au public (ce sera écrit en tout petit à la fin du contrat).
a écrit le 21/11/2013 à 3:09 :
Il va être temps d'arrêter de tergiverser. Les médias : demandez-vous pourquoi tous les recours des opposants ont échoué. Croyez-vous vraiment que Vinci a acheté tous les politiques et tous les décideurs, qu'ils soient à Nantes, à Paris ou maintenant à Bruxelles ? Croyez-vous vraiment que Vinci a aussi acheté tous les juges, du TGI de St-Nazaire à la CJCE ?? Ce sont pourtant les arguments défendus par les opposants ! Tout cela prouve une chose : il ne suffit pas de savoir faire du ramdam, d'être ultra présent sur les forums et d'avoir des sympathisants dans les rédactions parisiennes pour avoir un dossier "béton". Chers amis opposants, votre dossier est vide, vos arguments ne valent rien face aux enquêtes publiques, quand on creuse un peu et qu'on connaît un tout petit peu ce dossier, il n'est pas difficile de voir les limites de vos arguments. Maintenant ce serait bien que les médias fassent preuve d'un peu plus d'honnêteté intellectuelle : dans leur grande majorité ils ont relayé à outrance la parole des opposants (au discours sans doute plus sexy que celui de notre Premier Ministre...), c'est vrai que c'était plus sexy de montrer des paysans en bottes chargés par les CRS, plutôt que défenseurs du projet s'exprimant péniblement (il faut avouer que leur communication a été nulle). Mais quand on va au fond des choses, pas une décision de justice, pas un seul recours institutionnel n'a permis de contredire la DUP. Désolé les gars mais ce projet se fera parce qu'il tient la route, que vous le vouliez ou non.
Réponse de le 21/11/2013 à 4:36 :
Laissez moi deviner, voyons, vous n'habitez pas Notre Dames des Landes ni n'y possédez de biens fonciers, je me trompe ? Toujours la même chose, il est plus facile de prendre ce type de position quand on est pas concerné. Au delà de l'utilité ou non de cet aéroport, du bien fondé ou non des arguments qu'ils soient pour ou contre le projet, demandez vous si par exemple vous auriez le même discours si vous aviez travaillé toute votre vie pour acheter une maison et que celle ci ne vaille plus rien parce que des avions passent juste au dessus de votre tête, c'est ça aussi l'honnêteté intellectuelle.
Réponse de le 21/11/2013 à 7:57 :
il y a beaucoup de NIMBYs dans cette histoire... comme quoi l égoïsme peut prendre des proportions inquiétantes
Réponse de le 21/11/2013 à 10:15 :
Je reconnais là le réflexe habituel du petit proprio qui refuse que quelque chose bouge autour de lui.
Que ce soit une voie ferrée, une ligne électrique, un autre voisin... le petit proprio est toujours dérangé et s'oppose avec colère.
Crève la France, voire le monde, plutôt que mes salades.
Réponse de le 21/11/2013 à 11:33 :
@travailleur, bah la en l'occurrence l'attitude des pouvoirs publics c'est crève la nature, voire le monde plutôt que les pollueurs/industriels.
a écrit le 20/11/2013 à 21:54 :
Quel est le montant de l'enveloppe qu'a reçu la majorité des commissaires européens pour valider cette subvention française?
Réponse de le 21/11/2013 à 15:53 :
@anonyme

Porter plainte contre une corruption au plus haut niveau des états... et c'est moi qui est pitoyable? Vous êtes comique de profession?
a écrit le 20/11/2013 à 19:09 :
Quand on subventionne dans un endroit, on détruit dans un autre! La délocalisation sont du même ordre!
a écrit le 20/11/2013 à 18:30 :
Quand allons-nous prendre en compte que le Futur Aeroport Du Grand Ouest n'est pas simplement que le transfert de l'Aéroport actuel de Nantes ...mais la construction mutualisée d'une plate forme aéroportuaire pour les Régions BRETAGNE PAYS DE LOIRE ...nécessaire au désenclavement de nos territoires et leur attractivité pour leur avenir(rappel recent des manifestations bretonnes ) !
Sur les moyens et procédures légales les opposants perdent systématiquement leur recours . Le week -dernier un vol (serveurs et données a été commis dans la société D'ingénierie chargée du dossier du recensement du déplacement des Espèces protégées...avec semble t'il une signature "ZAD" . Face a la faiblesse de L'Etat laissant une zone de non-droit a NDDL.....Ce sont tous les moyens illégaux qui sont employés pour ralentir les travaux . Du courage svp messieurs les Politiques ...et il y a en plus 2000 a 3000 emplois a la Clef ! Nos milieux économiques sont a plus de 90% pour cette réalisation !
Faire "un symbole" de NDDL ( EELV , Front De Gauche , Médias ., alter-mondialistes etc .....) coûte cher a Notre territoire pour lequel nous nous battons pour son futur !
Réponse de le 20/11/2013 à 19:05 :
Quelle blague! Je suis nantais et ne me sens pas du tout enclavé. L'aéroport actuel est bien loin d'être saturé
Réponse de le 21/11/2013 à 0:34 :
Il y a déjà un aéoroport inutile à Angers, celui de Rennes est sous utilisé et Nantes est loin d'être saturé. TGV à Rennes et Nantes, autoroutes, georgio47, c'est ta tête que tu devrais désenclaver d'autant plus que tu sembles n'être qu' un sous-marin, qu'un valet du capital et de la politique.
Réponse de le 21/11/2013 à 0:34 :
Il y a déjà un aéoroport inutile à Angers, celui de Rennes est sous utilisé et Nantes est loin d'être saturé. TGV à Rennes et Nantes, autoroutes, georgio47, c'est ta tête que tu devrais désenclaver d'autant plus que tu sembles n'être qu' un sous-marin, qu'un valet du capital et de la politique.
Réponse de le 21/11/2013 à 3:21 :
Ce n'est parce que les élus angevins ont investi à perte dans un aérodrome qui n'est utilisé que par quelques milliers de passagers par an, que les Nantais doivent faire 120 km pour aller prendre l'avion ! C'est un petit peu comme si vous demandiez aux Bordelais d'aller prendre l'avion à Agen ! Ils vous riraient au nez !! Quant à celui de Rennes il n'a pas vocation à se développer car trop enclavé lui aussi. NDDL se situe entre Nantes, Rennes, Angers et St Nazaire. C'est l'un de ses principaux atouts d'ailleurs. Sa vocation n'est pas seulement de servir Nantes et son agglo, il a vocation à desservir les régions Bretagne et PDL, ainsi que Poitou-Charentes nord. Rien à voir avec Angers ou Rennes. Vous n'avez décidément rien compris (ou plutôt vous faîtes semblant de ne pas comprendre).
Réponse de le 21/11/2013 à 7:56 :
malheureusement vous ne serez plus de ce monde pour payer les consequences dramatiques en tout point de ce projet. pensez vous que vos enfants vous remercieront?
a écrit le 20/11/2013 à 17:07 :
Encore de l'argent public dans les poches du prive , ras le bol de ses assistes du prive qui pillent l'etat Francais
Réponse de le 20/11/2013 à 18:08 :
"ras le bol de ses assistés du public qui pillent les Français "
Réponse de le 21/11/2013 à 3:24 :
une subvention de 150 MEUR ce n'est pas grand chose par rapport aux milliards consacrés aux lignes de TGV. Ces milliards qui d'ailleurs sont versés à fonds perdus. Alors que l'Etat et collectivités territoriales bénéficient d'une clause de retour à meilleure fortune.
Réponse de le 29/11/2013 à 21:20 :
il n'y aura jamais d'aeroport a Notre DAME des landes
vinci et jm ayrault seront obliges de capituler
courage a tous les zadistes!
nous sommes toujours plus avec vous

jhs jmc 39800 france

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :