15 ans après l'incendie du Mont-Blanc, la sécurité est-elle au bout du tunnel ?

 |   |  282  mots
En 1999, l'incendie du tunnel du Mont-Blanc a coûté la vie à 39 personnes.
En 1999, l'incendie du tunnel du Mont-Blanc a coûté la vie à 39 personnes. (Crédits : Reuters)
Le magazine Auto Plus a enquêté sur la sécurité dans 20 tunnels urbains très fréquentés de plus de 800 mètres de long et fait état d'équipements de sécurité pas toujours opérationnels.

Près de quinze ans après l'incendie meurtrier du tunnel du Mont-Blanc, les tunnels seraient toujours aussi dangereux; selon une enquête réalisée par le magazine Auto Plus qui a été publiée ce vendredi.

"Certains résultats sont accablants"

L'hebdomadaire, qui a enquêté sur la sécurité dans 20 tunnels urbains très fréquentés de plus de 800 mètres de long, fait état d'équipements de sécurité pas toujours opérationnels, et a constaté qu'en cas de panne ou de feu, "certains résultats sont accablants". Ainsi, dans un tunnel sur cinq, les issues de secours sont "abandonnées, condamnées, plongées dans le noir, verrouillées", a constaté Auto Plus.

Par ailleurs, "l'absence d'une bande d'arrêt d'urgence et/ou d'un vrai trottoir a été constatée dans le tiers des édifices", et, concernant les bornes orange d'appels SOS, "la moitié des bornes que nous avons voulu utiliser n'ont pas permis de communication. Défaut d'alimentation électrique, personne ne décroche, micro défectueux, etc..."

Le ministre des Transports annonce le lancement d'une campagne de vérification des équipements des tunnels

Réagissant à cet article, le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a annoncé vendredi le lancement d'une campagne de vérification des équipements de sécurité des tunnels, demandant "à ses services de s'assurer dans les plus brefs délais du bon fonctionnement des dispositifs de sécurité des tunnels".

Depuis l'accident du tunnel du Mont-Blanc, qui a fait 39 victimes en mars 1999, des travaux de remise aux normes ont été réalisés dans les tunnels français, pour un montant de plus de deux milliards d'euros, a souligné le ministère.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :