TER : le président de la SNCF appelé à démissionner

 |   |  822  mots
Comment des décisions aussi décalées, aussi éloignées du terrain peuvent être prises. Il faudrait que les gens sortent de leur bureaux, s'est exclamée Ségolène Royal. (Photo : Reuters)
"Comment des décisions aussi décalées, aussi éloignées du terrain peuvent être prises. Il faudrait que les gens sortent de leur bureaux", s'est exclamée Ségolène Royal. (Photo : Reuters) (Crédits : reuters.com)
La SNCF a commandé près de 2.000 rames pour ses nouveaux TER mais ces dernières sont trop grandes pour les quais de près de 1.300 gares. Une situation qui agace les responsables politiques de gauche comme de droite.

Le président de la SNCF Guillaume Pepy "doit démissionner", après l'affaire des TER trop larges qui vont nécessiter 50 millions d'euros de travaux  dans quelque 1.300 gares. C'est ce que préconise la rapporteure générale du Budget à l'Assemblée, Valérie Rabault (PS).

"Je pense qu'il doit démissionner. 50 millions d'euros, c'est beaucoup d'argent et on est la risée de la presse internationale", a-t-elle déclaré.

la députée du Tarn-et-Garonne, qui est diplômée des Ponts-et-Chaussées, estime:

"A la SNCF, il faut revenir à une culture d'ingénieur plus poussée comme l'avaient d'anciens dirigeants".

Valérie Rabault est la première personnalité de la majorité à réclamer ouvertement la démission de Guillaume Pepy.

Le gouvernement exige une enquête interne

Le gouvernement, de son côté, a demandé mercredi à la SNCF et Réseau ferré de France (RFF) une enquête interne. Au micro de France Inter, le secrétaire d'État aux Transports, Frédéric Cuvillier, a annoncé:

"J'ai demandé à Jacques Rapoport (président de RFF) et Guillaume Pepy (président de la SNCF) par courrier qu'il y ait une enquête interne".

Le ministre souhaite ainsi pouvoir "identifier la façon dont les choses sont décidées".

Frédéric Cuvillier a jugé "rocambolesque" le fait de "s'apercevoir que les informations transmises par RFF et la SNCF au moment de la commande ne sont pas suffisamment fiables". Une situation issue, selon lui, de la séparation, depuis 1997, de la SNCF, qui gère le matériel et les gares et fait rouler les trains, et RFF, qui gère l'infrastructure ferroviaire et les quais.

L'affaire intervient un mois avant l'examen à l'Assemblée Nationale du projet de loi sur la réforme ferroviaire. Celui-ci prévoit que SNCF et RFF restent deux groupes publics indépendants, qui verraient leurs périmètres respectifs évoluer, mais soient coiffées par une entité de tête.

"Une décision stupide" pour Ségolène Royal

Interrogée à la sortie du Conseil des ministres, la ministre de l'Ecologie Ségolène Royal a jugé de son côté "consternante"  l'affaire et demandé que "toute la clarté" soit faite "sur les raisons pour lesquelles des décisions aussi stupides ont été prises".

Plus tôt dans la journée, le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis a estimé sur i<Télé que la "responsabilité des dirigeants" de la SNCF et de RFF est "engagée" dans cette affaire "hallucinante" .

"L'État devra lui aussi prendre ses responsabilités et en tirer toutes les conclusions. Les choses devraient être simples: quand il y a une telle erreur qui coûte tellement d'argent, on en tire les conséquences."

La présidente du Front national, Marine Le Pen, souhaite également obtenir des clarifications, demandant à ce "qu'une enquête soit diligentée au plus vite par l'État, tutelle de la SNCF et de RFF (Réseau ferré de France), pour établir les responsabilités de cette faute grave".

Pas une "boulette" pour RFF

Interrogé sur Europe 1, Jacques Rapoport, président de RFF a pourtant rejeté l'idée même de "boulette", assurant que les travaux nécessaires sont tout à fait normaux. 

"Nous devons veiller à rendre nos trains accessibles aux personnes à mobilité réduite et donc faire que nos trains arrivent juste au niveau des quais. Nos quais ont 150 ans d'âge. Ces trains sont des trains neufs. A chaque fois que nous introduisons un nouveau matériel roulant, nous devons modifier les infrastructures."

Il a toutefois reconnu "avoir découvert le sujet un peu tardivement" à cause de "la séparation entre RFF et SNCF" en place depuis 17 ans,

Aucun impact sur les contribuables 

Et si Marine Le Pen proteste contre un "insupportable gaspillage d'argent public"  alors que "les prix des billets de train augmentent sans interruption depuis des années", Jacques Rapoport a néanmoins assuré que celui-ci ne sera pas impacté: 

"Il n'y aura aucun impact, et je m'en porte totalement garant, aucun impact sur le prix du billet. [...] Ni sur les voyageurs, ni sur les prix du billet, ni sur les contribuables."

Des travaux jusqu'en 2016

Le président socialiste de l'Association des régions de France, Alain Rousset, a expliqué mardi que les régions ne serviront pas de "pigeons" et qu'il était hors de question qu'elles payent pour ces réparations. 

"Nous refusons de verser un seul centime sur cette réparation."

Pour Jacques Rapoport,  les régions, qui "financent massivement le système ferroviaire", "paieront dans le cadre normal" les travaux qui s'étaleront jusqu'en 2016 et représentent "1% (du coût annuel) du matériel roulant". Il a  rappelé à ce propos que RFF dépense chaque année 8 milliards d'euros "pour assurer le bon fonctionnement du réseau", dont 4 milliards pour la maintenance, la modernisation et le développement du réseau.

 

(Article mis à jour à 15h). 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2014 à 19:34 :
Je comprend que les gens soient exacerbés par cette affaire. Mais s'ils veulent bien regarder les choses ave objectivités, Le Président n'est pas en faute. Il a fait confiance à ses ingénieurs et ceux-ci l'ont déçu. Le coupable c'est celui qui fait la faute. Dans le privé, cela aboutirait certainement à un licenciement. Mais la nous sommes chez les fonctionnaires ..Ils sont tellement à plaindre, qu'ils peuvent faire une énorme faute sans être inquiétés.!
a écrit le 22/05/2014 à 8:15 :
Mr.Pépy devrait être démis de ses fonctions ,de suite !

Mauvaise publicité pour des marchés a l/export.

Dès a présent les T.G.V. fabriqués par Bombardier sont de loin plus confortables que ceux fabriqués par Alstom---voir planchers en 1ère classe et téléphone pour réserver un taxi a l/arrivée.
a écrit le 21/05/2014 à 21:54 :
Et l'argent des contribuables jetés par la fenêtre d'Heuliez, 20 millions pour une région, Mme Royal pense que c'est une décision intelligente?
Réponse de le 22/05/2014 à 8:33 :
tous nos politiques sont incompétents en économie et en gestion !
a écrit le 21/05/2014 à 21:12 :
Certes, cette grosse boulette vient à un mauvais moment, c'est sûr, car nous sommes en pleine période d'économie pour tenter d'éponger les déficits.

Mais à un peu mieux regarder, à la suite d'un article que j'ai lu, les rames ont été fabriquées en respectant les normes actuelles qui, j'imagine, sont différentes de celles d'avant, celles qui ont conditionné la construction des quais.

Donc, j'aurais tendance à en déduire que ce sont les quais qui ne sont pas aux normes et que, tôt ou tard, la SNCF devra les modifier. Donc, peut-être que l'anomalie contraint la SNCF à faire les travaux plus tôt que prévus.

Comme quoi, peut-être que ce n'est pas une si mauvaise chose. De toute manière, ce sont des investissements, ce ne sont pas des dépenses de fonctionnement !...
Il y aura probablement plus de 50 millions de travaux, plus proches de 100 ou 150 : une broutille donc à côté du budget de la SNCF et de sa société RFF. Regardez le salaire des footballeurs !...

Je me trompe peut-être !... sans garantie
a écrit le 21/05/2014 à 18:05 :
Quand on achète du tissu il n'est pas rare de se tromper de 20 centimètres, alors ?
Un petit coup de Rabault sur les quai et l'erreur est corrigé, faut pas s'énerver pour ça.
Réponse de le 21/05/2014 à 18:23 :
Est-ce que vous savez compter ?? Il y en aura pour plus de 100 millions d' euros, pour l' instant ils nous disent 50 millions parce qu' ils n' osent pas annoncer les vrais chiffres !!!!!
Mais par bonheur vous êtes là pour renflouer la bourde !!!!!
a écrit le 21/05/2014 à 17:58 :
Les trains sont trop larges en France... Consolez vous les nouvelles rames de métro sont trop hautes pour rentrer dans les tunnels à Montréal Qc.!
a écrit le 21/05/2014 à 17:13 :
c'est vrai que c'est stupide de ne pas avoir pensé à tout comme le fond en général nos élus. Maintenant il faut relativiser le buzz médiatique les gares en question sont d'après ce qu'on dit des gares anciennes, un coup de jeune ne peut pas leur faire de mal, c'est une question de bravitude.
a écrit le 21/05/2014 à 16:48 :
Cette stupidité de la sncf et qui ne sera pas la dernière démontre l’archaïsme comme tant d'autres entreprises publiques ratp, sncf, edf, areva... qui vivent de leurs privilèges et avantages à coup de subvention de l'état très très loin de la réalité économique mondiale, de la performance, de l’efficacité, de l'objectivité... mais très efficace pour faire exploser la dette et ruiné notre pays.
Réponse de le 22/05/2014 à 8:37 :
Toutes ses entreprises publiques devraient être privatisées au plus vite,sans subventions de l/état et les personnels mis au régime général du privé !
a écrit le 21/05/2014 à 16:44 :
Vraiment le top de l'incompétence , encore Bravo les dits grands cerveaux ..........
a écrit le 21/05/2014 à 16:15 :
polémique inutile et déplacée : c'est comme dire qu'il est scandaleux de devoir faire des ligne GV pour le TGV et que celui-ci ne peut rouler à sa vitesse maxi sur les lignes de TER. A chaque saut technologique, des ajustement sont nécessaires.... on pourrait polémiquer sur autre chose de plus utile comme le fait que de plus en plus de personnes vivent des aides sociales, ce qui veut dire qu'il y a de plus en plus de travailleurs pauvres. Mais visiblement, cela n'intéresse pas grand monde de voir qu'on vit dans un pays en déclin lent.
Réponse de le 21/05/2014 à 16:36 :
Il suffirait que les gens cherchent des solutions pour gagner plus plutôt que d'attendre qu'on leur donne un complément. Il faudrait revoir les mentalités ou du moins changer le discours qui consiste à faire croire aux gens qu'il y a une institution célèste qui va gérer leurs problèmes à leur place.
Réponse de le 21/05/2014 à 18:20 :
Le social encore le social, il y en a marre de bosser pour ceux qui profitent des aides en permanence, prime de çi , prime de ça, ne changer pas de thème, pour l' instant nous parlons de l' incompétence de nos élus et de la SNCF !!!!!!!
a écrit le 21/05/2014 à 15:49 :
ça sent vraiment vraiment mauvais!
a écrit le 21/05/2014 à 14:13 :
La « clé des responsabilités » c’est le cahier des charges qui détaille le projet, et donc il s’agit d’en prendre connaissance pour identifier au nominatif les personnes qui l’ont approuvé par leur signature.
Réponse de le 21/05/2014 à 15:09 :
mais pourquoi aucun service du ministere intéresse n'a suivi ce dossier c'est incroyable !!!! qui va payer ce jour ? Les citoyens dans leurs impots evidemment.
Réponse de le 21/05/2014 à 16:40 :
Je ne vois pas pourquoi le ministrèe devrait donner un avis alors qu'il n'y a pas de compétences. On peut dire ce que l'on veut. Mais à un moment il faut être cohérent si on veut des trains accessibles aux personnes à mobilité réduite, qui présente une meilleure performance énergétique etc, on introduit des exigences qui modifient la forme du matériel mais derrière personne ne pense à l'impact sur l'environnement dans lequel ce matériel évolue. En l'occurrence la taille des quais ou encore la distance entre les voies etc...
C'est bien beau de critiquer mais l'introduction d'un nouveau matériel nécessireta toujours des aménagements. Il y a les couts directs et indirects.
a écrit le 21/05/2014 à 14:09 :
La largeur des voies de trains est différente en Espagne et en France, et dans le reste de l'europe.
Valls premier ministre espagnole est retourné dans son pays.
Proposons à Ségolène de prendre son siège, elle n'aura aucune difficulté à faire meix que Valls
Réponse de le 22/05/2014 à 8:31 :
Valls devrait rester en Espagne !
a écrit le 21/05/2014 à 14:04 :
j' espère qu' ils ont vérifié la hauteur sinon il va falloir refaire les tunnels !!!!!!!!!!!
a écrit le 21/05/2014 à 13:57 :
20 cm de trop ??? ça va leur faire du boulot en plus, plus de surface à laver etc..etc... vite vite la grève !!!!!!!!!!!!!
a écrit le 21/05/2014 à 13:55 :
le pire ce n'est pas ça, mais sur certains tronçons les trains auraient pu se percuter!
a écrit le 21/05/2014 à 13:37 :
Au delà de cette histoire anormale de trains trop larges, les politiques et autres élus devraient faire profil bas car ils sont loin d'êtres exemplaires dans leurs décisions. On ne compte plus les routes, ponts et autres aménagements qui ne servent à rien.
a écrit le 21/05/2014 à 13:26 :
Il est tout à fait normal que les infrastructures s'adaptent au matériel roulant qui évolue beaucoup plus vite! Et non pas l'inverse!
A force de chercher la polémique à tout prix, ça en devient ridicule,risible et idiot!
Pourquoi a t-on construit des aéroports? Les avions auraient très bien pu continuer à atterrir dans les champs!!
a écrit le 21/05/2014 à 13:22 :
.... il y a à la SNCF des fonctionnaires cul-de-jatte hors des réalités qui ne font pas leur travail et ça... ça a la sécurité de l'emploi. Et bien non. Ces individus doivent être licenciés sans indemnités. Insuffisantes, elles doivent être accompagnées des peines complémentaires.

Au final, de toute façon, c'est le contribuable qui va payer. La note sera immanquablement dissimulée dans des coûts réajustés et aménagements surévalués pour faire avaler la pilule bien tranquillement. Ça commence déjà à préparer le terrain à la SNCF !...

Lamentable, la France !..., On comprends aisément pourquoi on est en crise et que l'on traîne la patte derrière les autres pays, l'Allemagne en tête. Et ce n'est pas fini.
a écrit le 21/05/2014 à 13:15 :
J' espère qu' ils n' ont pas oublié les sièges !!!
a écrit le 21/05/2014 à 13:14 :
20 centimètres de trop en largeur ????????? Il faut qu' ils mettent tous des lunettes !!!! Ce n' est pas comme ça que le prix des lunettes va baisser !!!
a écrit le 21/05/2014 à 13:12 :
Nuls et incompétants! avec l'argent des autres pour payer les frais, c'est trop facile ! écoeuré...
Réponse de le 21/05/2014 à 15:13 :
voter bien dimanche !!!
Réponse de le 21/05/2014 à 15:28 :
oui veautez bien ! ou plutôt bonne abstention !!!
a écrit le 21/05/2014 à 13:08 :
comme on dit à la SNCF ça rame ça rame...
a écrit le 21/05/2014 à 12:51 :
DITES LA VERITE :
Ce n'est pas RFF le plus responsable.
Mais la SNCF.
Lorsque vous achetez une voiture (ici le train) vous vérifiez si votre garage peut recevoir votre voiture (ici la gare) !
Mr PEPY SNCF est protégé quelques soit ses actions :
"« Le séminaire annuel des managers de la SNCF a été organisé, en septembre 2011, à Tanger et a réuni pendant quatre jours environ 600 personnes pour un montant total de 2,7 millions d’euros », souligne le rapport de la Cour des Comptes. Le chiffre global est effrayant et le détail est édifiant : « le coût unitaire s’est élevé à 4.289 € par personne, soit 1.430 € par jour et par personne. » Sans compter que chaque participant a reçu en cadeau une tablette numérique : 650 ont été distribuées au total.
http://www.contribuables.org/2013/02/20/les-vacances-a-tanger-de-la-sncf-merci-les-contribuables/
SUITE :
http://www.capital.fr/enquetes/derapages/le-dangereux-train-train-de-la-sncf-920910
Réponse de le 21/05/2014 à 14:02 :
Oui j' ai également vérifié, mais nos chers médias de gauche font silence total !!!!!!!!
a écrit le 21/05/2014 à 12:21 :
Question: fusionner le gestionnaire de réseaux et un des utilisateurs du réseau est ce bien permis en droit européen?

C'est comme fusionner EDF et ERDF, GDF et GRDF, ... .
Réponse de le 21/05/2014 à 13:36 :
Il faut quand même rappeler que RFF, ERDF.... n'existent que depuis peu d'années (1997)!!!
Refusionner tout ça ne ferait que revenir à la case départ!
a écrit le 21/05/2014 à 12:09 :
Ce n'est jamais de leurs fautes aux dirigeants de ces 2 entreprises, Pepy en tête. Quand vas-t-on les virer comme on licencie les salariés à la moindre faute. Vous avez dit justice je me marre, copains des solfériens ça on en est sure.
a écrit le 21/05/2014 à 12:03 :
Selon RFF il faut raboter 1300 platformes et cela va coûter env. EUR 50M.
Petit calcul, cela va faire EUR 38'500.-- par platforme. Je pense qu'avec ce prix, RFF va certainement faire du beau boulot de qualité.
a écrit le 21/05/2014 à 12:00 :
Encore une blague belge ? :-))))
a écrit le 21/05/2014 à 11:42 :
Je ne vois pas ce que les politiques viennent faire là dedans, vu que leur nullité est sans égale. Dans le cas des trains, il s'agit d'une évolution logique pour plus de confort, il n'y a qu'à voir l'évolution des voitures pour se rendre compte de l’intérêt.
Réponse de le 21/05/2014 à 12:28 :
Il s'agit pour les politiques de tenter, à trois jours des élections, une dernière manœuvre pour se rapprocher du peuple en lui montrant que l'on réagit aussi bêtement que lui. Les politiques n'étant plus crédibles tentent de trouver un bouc-émissaire vers lequel diriger la colère. Cela peut marcher. Commander ces rames était sans doute inévitable, l'adaptation des quais également dès lors, mais peu importe. Il s'agit d'être démagogue et non d'être sincère.
a écrit le 21/05/2014 à 11:41 :
il faut relativiser ce surcoût....... il permet peut être de remettre à niveau ce qui ne l'était pas......
Réponse de le 21/05/2014 à 11:54 :
"minimisons le surcout "
quand ce sont les Français qui payent sur leur impôts l'incompétence de ces stars du service pourquoi s'en faire
qu'est ce que 50 millions sur les 2000 milliards de déficit d'état cumulés
on est plus à cela près
laissons la médiocrité étatique s'installer
Réponse de le 21/05/2014 à 12:05 :
Avec EUR 37'000.-- par platforme, je ne pense pas qu'ils vont arriver à remettre beaucoup de choses en état.
a écrit le 21/05/2014 à 11:37 :
se mele de tout. Que chacun s'occupe "bien" de ses affaires et ensuite chacun pourra essayer de faire des leçons aux autres. L'histoire nous a appris que chaque politicien à ses "casseroles" Cambadélis voudrait il dissimuler les siennes en faisant ressortir celles de la SNCF, s'il y en a ?
Réponse de le 21/05/2014 à 13:14 :
chacun son boulot, et les vaches seront bien gardées....ça se perd de plus/plus !
a écrit le 21/05/2014 à 11:36 :
Et alors? Mais et alors?
Quand une famille passe de 2 à 3 enfants elle fait quoi? Elle achète une voiture plus grande.
Quand le trafic voyageur augmente on fait quoi? Plus de rames et plus grosses.
J'espère pour vous que dans 10 ans on ne relira pas toutes ces réactions typiques du français râleur ronchon ; on aura des TER plus grands qui transporteront plus de monde. Que ça coute un peu d'argent, oui, et alors??? Travaillez en entreprise, vous verrez qu'on fait tout le temps ce genre d'opération sinon on meurt d'immobilisme. Les choses n'ont pas été faites parfaitement? Mon Dieu...
Pauvre France
Triste, vieille et dépressive
a écrit le 21/05/2014 à 11:32 :
Et si c'était juste une manipulation pour réintégrer RFF dans la SNCF et tuer ainsi toute possibilité de concurrence. Qu'on ne me fasse pas croire qu'il n'y a pas de normes pour le matériel ferroviaire que ce soit la longueur des wagons ou leur largeur. Est ce vraiment un problème de largeur? Dans ce cas les trains vont ils pouvoir se croiser. Et d'ailleurs où est le lien avec les personnes à mobilité réduite pour cette question de largeur. Où une question de hauteur ce que je comprends mieux pour les personnes à mobilité réduite.
Pour cette accessibilité, tous les arrêts de bus doivent être modifiés par exemple.
Réponse de le 21/05/2014 à 11:43 :
Dans le cadre de la réforme ferroviaire il est déjà prévu que RFF "réintègre" la SNCF, via la création d'un EPIC Réseau qui comprendra RFF et SNCF Infra notamment
a écrit le 21/05/2014 à 11:31 :
50 millions , une paille pour les dirigeants de la SNCF. La facture sera surement plus lourde
La dette abyssale de cette société est cachée dans une structure RFF qui atteint 55 milliards d'euros. Un peu plus un peu moins, nos élus s'en moquent pas mal. Usagers et contribuables paieront.
a écrit le 21/05/2014 à 11:29 :
Les socialistes sont hallucinants ....ils ont eux aussi ! viser à coté de la plaque , avec un wagon de la pensée unique trop large ...pour charger les clients en gare....!
a écrit le 21/05/2014 à 11:28 :
Je ne vois pas comment cela n'aura pas d'impact sur le contribuable....pour mémoire la dette de rff , qui a servie de défaisance de la sncf est à + de 31 milliards....Le problème c'est qu'il n'y a pas de sanction à la réussite ou à l'échec, ces gens là continueront à dépenser notre argent en toute impunité. Si jamais ils démissionnent , leurs amis leur retrouveront un poste...Dans la vrai vie ,dans une tpe par exemple on réfléchit, on contrôle, sinon on meurt, nous n'avons pas le droit à l'erreur.
a écrit le 21/05/2014 à 11:16 :
tiens donc, ici la responsabilité des dirigeants est engagée mais dans l'affaire beaucoup plus importante du CREDIT AGRICOLE aux US ce n' est pas le cas
a écrit le 21/05/2014 à 11:16 :
Parfait, et une fois que les travaux auront eu lieux, comment les voyageurs à mobilité réduite (et les autrs d'ailleurs) vont ils faire pour enjamber l'écart encore plus grand entre les nouveaux quais et les anciennes rames ?
a écrit le 21/05/2014 à 11:13 :
Etonnant qu'il n'ait pas encore dit que c'était la faute de SARKOSY mais attendons un peu, celà va bien venir
Réponse de le 21/05/2014 à 12:01 :
Puisque vous le demandez... Le 27 février 2008, le président Nicolas Sarkozy a nommé GUILLAUME PEPY à la présidence de la SNCF. En tant que président, c'est lui qui est responsable, donc indirectement celui qui l'a nommé. CQFD.
Réponse de le 21/05/2014 à 13:15 :
hé!hé! + UN !
Réponse de le 21/05/2014 à 13:16 :
et comme ce sont les français qui ont élu SARKOSY, les français sont responsables. Il est donc normal que tous les contribuables payent. La boucle est bouclée. CQFD

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :