La grève à la SNCF va se poursuivre jeudi

 |   |  70  mots
Malgré l'examen de la réforme depuis hier par les députés, les cheminots ne désarment pas.
Malgré l'examen de la réforme depuis hier par les députés, les cheminots ne désarment pas. (Crédits : Reuters)
Selon la CGT Cheminots, le mouvement de grève est de nouveau reconduit demain jeudi, soit son 10e jour.

Les assemblées générales de cheminots en grève ont reconduit mercredi de 24 heures supplémentaires le mouvement lancé il y a plus d'une semaine par la CGT-Cheminots et SUD-Rail pour protester contre la réforme ferroviaire, débattue à l'Assemblée nationale depuis hier, a annoncé à l'AFP la CGT-Cheminots.

Le taux de grévistes a baissé mercredi matin à 11,8% pour l'ensemble du personnel, selon la direction de la SNCF.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/06/2014 à 19:22 :
Heureux ceux qui peuvent tout se permettre sans rien risquer, qui bénéficient de bonnes conditions de travail et de rémunération, qui pensent d'abord à eux avant de penser aux autres !
a écrit le 19/06/2014 à 8:48 :
La SNCF : la synthèse du mal Français

ATTENTION, Le Président de la SNCF avait tout intérêt comme les syndicalistes à ce que l'Hyper SNCF se conserve avec le passage en force du dernier amendement voulu par les communistes et aussi une partie de l'UMP et le FN. Car cette vache à lait SNCF fait vivre les syndicalistes, les politiques, certains réseaux d'influences et les gros industriels qui tiennent les marchés en milliards d'euros de la SNCF. Seuls perdants qui payent pour ce petit monde bien fermé, les clients, les citoyens, les PME et les entrepreneurs qui pourraient proposer d'autres solutions plus économiques et innovantes pour la collectivité et ce besoin de transport de masse. La SNCF est une synthèse du mal Français et de son déclin car le changement d'époque et d'environnement sont ignorés. Cette réforme si elle est confirmée juridiquement, est un non changement et un retour avant 1997. Entre temps des milliards auront été gaspillés pour rien. Sans parler des efforts de ceux qui ont tout fait pour amener du changement. Mr PEPY vous avez gagné avec vos syndicats et vos amis.
Pour avoir conscience de votre action, chaque fois que vous irez dans un service d'urgence et qu'il manquera des moyens, pensez que vous en êtes responsables car ce que vous avez gaspillé aurait pu aider à sauver des vies.

Car le Président de la SNCF aurait pu mettre à mal cette grève en faisant circuler plus de train. OUI, cela était possible en préparant un plan B.
N'oublions pas que Nicolas Sarkozy a nommé Guillaume Pépy comme Président de la SNCF, ami de Martine AUBRY du PS et soutien de la CGT.
Mr PEPY aurait pu pour faire circuler les trains de banlieue TRANSILIEN :
1) Faire appel aux retraités cadres tractions SNCF capable encore de conduire pour sauver l’entreprise.
2) Faire appel aux cadres de la RATP qui connaissent le métier sur la ligne A et B du RER
3) demander de l’aide aux autres réseaux ferroviaires privés comme publiques français et européens de prêter des cadres traction capable de conduire des trains banlieues TRANSILIEN dont la conduite est simple.
4) Former en parallèle des cadres des autres fonctions que le techniques capables de s’adapter rapidement et ayant les capacités physiques et psychologiques. Il y a de nombreuses filiales à la SNCF qui compte plus de 250 000 personnes.
Il n’a rien fait volontairement et il a fait le jeu des grévistes qui sèment le chaos.
En plus il nous apporte l’addition de la grève qui se monte à plus de 150 Millions d’Euros !
Une honte !

DEMISSION Mr Guillaume PEPY !
a écrit le 19/06/2014 à 8:25 :
ATTENTION, Le Président de la SNCF avait tout intérêt comme les syndicalistes à ce que l'Hyper SNCF se conserve avec le passage en force du dernier amendement voulu par les communistes et aussi une partie de l'UMP et le FN. Car cette vache à lait SNCF fait vivre les syndicalistes, les politiques, certains réseaux d'influences et les gros industriels qui tiennent les marchés en milliards d'euros de la SNCF. Seuls perdants qui payent pour ce petit monde bien fermé, les clients, les citoyens, les PME et les entrepreneurs qui pourraient proposer d'autres solutions plus économiques et innovantes pour la collectivité et ce besoin de transport de masse. La SNCF est une synthèse du mal Français et de son déclin car le changement d'époque et d'environnement sont ignorés. Cette réforme si elle est confirmée juridiquement, est un non changement et un retour avant 1997. Entre temps des milliards auront été gaspillés pour rien. Sans parler des efforts de ceux qui ont tout fait pour amener du changement. Mr PEPY vous avez gagné avec vos syndicats et vos amis.
Pour avoir conscience de votre action, chaque fois que vous irez dans un service d'urgence et qu'il manquera des moyens, pensez que vous en êtes responsables car ce que vous avez gaspillé aurait pu aider à sauver des vies.

Car le Président de la SNCF aurait pu mettre à mal cette grève en faisant circuler plus de train. OUI, cela était possible en préparant un plan B.
N'oublions pas que Nicolas Sarkozy a nommé Guillaume Pépy comme Président de la SNCF, ami de Martine AUBRY du PS et soutien de la CGT.
Mr PEPY aurait pu pour faire circuler les trains de banlieue TRANSILIEN :
1) Faire appel aux retraités cadres tractions SNCF capable encore de conduire pour sauver l’entreprise.
2) Faire appel aux cadres de la RATP qui connaissent le métier sur la ligne A et B du RER
3) demander de l’aide aux autres réseaux ferroviaires privés comme publiques français et européens de prêter des cadres traction capable de conduire des trains banlieues TRANSILIEN dont la conduite est simple.
4) Former en parallèle des cadres des autres fonctions que le techniques capables de s’adapter rapidement et ayant les capacités physiques et psychologiques. Il y a de nombreuses filiales à la SNCF qui compte plus de 250 000 personnes.
Il n’a rien fait volontairement et il a fait le jeu des grévistes qui sèment le chaos.
Et en plus il présente l'addition de la grève qui se monte à 150 millions d'euros !
Une honte !

DEMISSION Mr Guillaume PEPY !
a écrit le 19/06/2014 à 7:40 :
J'avais prévu un trajet aller retour de 400 km , j'y renonce ; avec les incertitudes et les réservations obligatoires pour ce trajet je me retrouve avec un tarif ubuesque avant ce départ ; quand au fond de la réforme syndicats et gouvernants feraient bien d'expliquer à tous aux usagers et non usagers qui financent aussi en partie ce service
a écrit le 19/06/2014 à 6:49 :
Il est bien regrettable que les cheminots ne soient pas plus solidaire dans cette grève. C'est dans la durée que l'on marque des points.
a écrit le 18/06/2014 à 22:19 :
Ils sont heureux à la SNCF... Faut pas qu'ils changent de boulot
a écrit le 18/06/2014 à 22:19 :
Je me rappelle avoir amené un petit jeune pour son premier entretien d'embauche sur Paris Mardi. On était en covoiturage. Il m a avoué ne pas savoir comment revenir du tout chez lui mais qu il ne pouvait pas louper cet entretien
J'avais mal pour lui;;;
a écrit le 18/06/2014 à 20:58 :
Une vrai grêve pour rien, mais en fait pour protéger des privilèges exhorbitants menacés à long terme, n'est qu'une anti-grève. Merci la CGT.
a écrit le 18/06/2014 à 18:11 :
Les soviets sont arrivés au pouvoir par l'intimidation. Ça ressemble à ça à la SNCF. Staline était-il cheminot ?
Réponse de le 18/06/2014 à 18:59 :
Les cheminots suédois sont en grève pour les mêmes raisons que les cheminots français.
Ils refusent d'être licenciés pour ensuite être ré-embauchés à temps partiel.
Quelle horreur !
Réponse de le 19/06/2014 à 7:05 :
Inutile de désinformer : le projet de loi que contestent les grévistes ne prévoit aucun licenciement suivie d'une réembauche à temps partiel, mais seulement la réorganisation du groupe SNCF. L'effet sur la SNCF en tant que telle, est un changement de nom : SNCF devient SNCF mobilités et un holding s’appelant SNCF est créé qui viendra coiffer SNCF mobilité et l'ex RFF, holding dont les personnels voient leur situation absolument inchangée. Il y a vraiment là de quoi faire une grève de plus d'une semaine.
a écrit le 18/06/2014 à 17:27 :
Et aprés ils vont pleurer que personne ne les aiment Et maintenant ils menacent les non grevistes , sabotent des lignes casse en prefecture comme à Lille Bah aprés tout rien d étonnant soutenus par des syndicats d un autre age qui ne revent que revolution prolétarienne quand on voit ce que ca a donné en Russie Cambodge Chine .... des millions de morts ....mais bon ca ils ont oublié ou prefére pas se souvenir ....
a écrit le 18/06/2014 à 17:19 :
Tous les grévistes doivent être licenciés avec effet immédiat, pour que ceux qui veulent travailler puissent le faire. Les CLIENTS (et non usagers) en ont marre d'être pris en otage par une infime minorité.
a écrit le 18/06/2014 à 17:16 :
Une privatisation complète serait nécessaire, car ce n' est pas le rôle de l' état français, dans un monde ouvert, de faire rouler des trains, des bus. Mais qui pourrait bien acheter cette SNCF qui est une boîte remplie de glandeurs qui partent à la retraite à 55 ans, qui ne pensent qu' aux 35 heures, aux RTT, et aux avantages en tous genres payés par les contribuables, qui ??
a écrit le 18/06/2014 à 16:55 :
Aujourd'hui, je viens d'entendre aux infos que les non grévistes étaient menacés par les quelques grévistes (donc forcément soutenus par les syndicats qui plus est non majoritairement représentatifs des salariés) et que certains avaient même subis des violences verbales et physiques. Je suis outrée qu'on laisse agir ainsi impunément. On se croirait sous une dictature et croyez-moi, je sais de quoi je parle pour l'avoir connue !!!
Réponse de le 18/06/2014 à 17:05 :
C'est bon signe, ça indique que le mouvement est impopulaire même parmi les agents.
Réponse de le 18/06/2014 à 19:01 :
C'est que de la com du gouvernement... Il y a plus de train qui roule pourtant c'est jamais le notre qui part... Le gouvernement cherche a rendre la grève impopulaire pour les forcer a reprendre le travail. Il est vraie que la SNCF fait souvent des grève de deux ou trois jours pour pas grand chose. Mais quand les grèves durent c'est qu'elles sont justifié. Pour les septique vu que vous attendez vos trains prenez le temps de vous connecter et de voir pourquoi il font cette grève. Vous serez sûrement plus enclin a ce qu'ils continue Et pas pour eux mais pour vous aussi ! J'en dit pas plus vus que beaucoup vont m'insulter pour ce post; si ça peux vous soulager aller-y... au fait je ne travail pas a la SNCF et je n'est rien a voir avec eux ! Par contre j'aurais largement préféré qu'il fasse grève en faisant rouler les train en ne faisant pas payer les passagers, cette grève aurait été très populaire et la SNCF aurait énormément débourser et ce tout les jour de grève. Les guichet aurait pu ouvrir pour rembourser tous les billet et les contrôleur ne pas mettre d'amende. Mais bon ceux qui font grève ne semble pas être des contrôleurs.
Réponse de le 18/06/2014 à 23:32 :
Quel niveau de français ! Ça fait plaisir à voir...
Réponse de le 19/06/2014 à 6:35 :
Je confirme! Vous êtes possédé par le dieu de l'orthographe!! Chapeau bas!!! Sub.
Réponse de le 19/06/2014 à 7:12 :
Plus que la médiocrité de son orthographe c'est surtout son absence totale de moralité qui retient l'attention. Il propose tout simplement que, plutôt que de se mettre en grève ce qui est légal même si ce n'est pas justifié, les cheminots organisent le vol de la SNCF en ne faisant sciemment pas payer les clients alors même qu'ils bénéficiraient du service ce qui est parfaitement illégal, et que lesdits clients tout en ayant voyagé, se fassent rembourser leur billet ce qui est d'une immoralité qui laisse sans voix.
Réponse de le 21/06/2014 à 11:59 :
C'est bien vous savez lire maintenant ils vous restent plus qu'à comprendre !
a écrit le 18/06/2014 à 16:28 :
ivresses dans un poste d'aiguillage important ,des sanctions severes doivent etres prises au sein de cette entreprise ,l'alcool doit etre monnaie courante sous caution de la cgt bien sur
a écrit le 18/06/2014 à 15:36 :
Ca va enfin totalement libérer le gouvernement de l'extrême gauche, ou plutot de l'espèce d'hypocrisie permanente au sujet de ces groupuscules. Encore une semaine de grève et on pourra aborder des réformes plus fortes sur le service minimum, faire la grève n'a jamais été le droit d'empêcher les autres de faire leur boulot.
a écrit le 18/06/2014 à 15:18 :
11,8% de grévistes et toujours aussi peu de train ! POURQUOI ?
Les Gilets Rouges SNCF ont un rôle d’assistance et de communication.
Pas de transport des voyageurs en conduisant les trains.
Ce qui explique le 1 train sur 2 au bout de 8 jours.
Pour éviter cela, il suffisait seulement de former il y a quelques mois, les cadres et agents de maîtrises des autres services à la conduite des trains pour assurer le service de transport des voyageurs (et cela ne manque pas avec les filiales, le FRET, Les services généraux, etc). Faire appel aux retraités cadres tractions SNCF capables encore de conduire pour sauver l’entreprise. Faire appel aux cadres de la RATP qui connaissent le métier sur la ligne A et B du RER. Demander de l’aide aux autres réseaux ferroviaires privés comme publiques français et européens de prêter des cadres traction capable de conduire des trains banlieues TRANSILIEN dont la conduite est simple.
Avec l’effectif non gréviste de la SNCF qui rappelons est de plus de 80%, on aurait pu presque réaliser un service normal.
La formation pour conduire un train banlieue n’est ni lourde, ni complexe.
Cela aurait permis de protéger les voyageurs de ces perturbations, les cheminots non grévistes et éviter la pression politique par la rue.
Mais cela demande de la volonté de faire face à un chantage des syndicats qui était prévisible depuis longtemps.
Guillaume PEPY Président de la SNCF : DEMISSION !
Réponse de le 18/06/2014 à 16:42 :
88.2% d'employés SNCF non-grévistes, et à peine 25% de service assuré sur la ligne L depuis le début de la grève...

Je ne sais pas si je suis plus en colère envers les grévistes ou envers ceux qui font semblant de travailler...
Réponse de le 18/06/2014 à 17:05 :
Tout à fait, Pepy n'a rien ) braire du Transilien, qui ne transporte que du bétail d'usagés (faute volontaire)? Pepy démission, et le STF aussi.
Réponse de le 18/06/2014 à 18:18 :
Si le gouvernement essaie de passer en force et de briser la grève, inévitablement, on verra des sabotages sur les lignes, tels que celui qu'ont vécu les passagers du train Nice-Paris il y a quelques jours. Chez les cheminots, il y a comme chez les islamistes radicaux les prêcheurs et les lobotomisés. Ces derniers sont prêts à tout tellement ils sont sous l'empire des drogues dures de la secte.
a écrit le 18/06/2014 à 14:50 :
Encore un jour de galère pour aller bosser, j'en peux plus !
a écrit le 18/06/2014 à 14:31 :
Je vous parie, qu'il vont négocier d'être payé les jours de grève pour arrêter le conflit.
Et comme a chaque fois, le gouvernent va dire bien sur messieurs.
quelle honte !
Réponse de le 18/06/2014 à 16:18 :
Ils sont de toute façon payer les jours de grêve par les syndicats. L'état subventionne les syndicats qui paient ensuite les grévistes avec nos impôts. Personne ne peut supporter de ne pas avoir de salaire pendant 10 jours, surtout pas moi en tout cas.
a écrit le 18/06/2014 à 13:57 :
Comme au plus beau temps du PCF et de l'URSS , la CGT lutte contre … l'économie française.
Réponse de le 18/06/2014 à 22:22 :
au train ou va l'economie francaise
a écrit le 18/06/2014 à 13:44 :
20 mille cheminots paralysent 20 millions de travailleurs. Est-ce cela le droit de grêve? Bien sûr que non. "Le progrès ne vaut que s'il est partagé par tous".
a écrit le 18/06/2014 à 13:36 :
Sud Rail au travail, cheminots au boulot !
Réponse de le 18/06/2014 à 13:51 :
pourquoi Krazu tu es un gros bosseur toi ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :