DIRECT Malaysia Airlines : Poutine "a une dernière chance" de montrer qu'il veut aider les secours (Rutte)

 |   |  3234  mots
Vladimir Poutine a une dernière chance de montrer qu'il entend apporter une aide aux secouristes qui cherchent à récupérer les corps des victimes de l'accident, a déclaré samedi le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte. (Photo Reuters)
Vladimir Poutine "a une dernière chance de montrer qu'il entend apporter une aide" aux secouristes qui cherchent à récupérer les corps des victimes de l'accident, a déclaré samedi le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte. (Photo Reuters) (Crédits : reuters.com)
Suivez en direct les dernières annonces et commentaires concernant le crash du Boeing de Malaysia Airlines survenu jeudi 17 juillet en Ukraine.

Le Boeing de Malaysia Airlines qui s'est écrasé jeudi 17 juillet en Ukraine avec 298 personnes à bord fait l'objet d'intenses échanges diplomatiques. Et pour cause: probablement abattu par un missile sol-air, l'avion survolait une zone de conflit à l'Est du pays. Les autorités de Kiev et les séparatistes pro-russes s'accusent l'un et l'autre d'être à l'origine du tir supposé qui aurait causé le crash. Voici, au fil de la journée, les principales annonces et commentaires concernant cette catastrophe.

  • Washington "ne peut exclure l'assistance technique russe"

Moscou impliquée dans le crash ? La représentante des États-Unis auprès des Nations unies, Samantha Power, a déclaré devant le Conseil de sécurité ne pas l'exclure. 

"En raison de la complexité technique du SA-11, il est peu probable que les séparatistes puissent faire fonctionner efficacement ce système sans l'assistance d'un personnel possédant des connaissances approfondies. Nous ne pouvons donc exclure l'assistance technique de personnels russes."

  • L'avion "fonctionnait normalement" selon Malaysia Airlines

La compagnie aérienne malaisienne a déclaré lors d'une conférence de presse à l'aéroport d'Amsterdam-Schipholque que le Boeing 777 n'avait rencontré aucun problème et "fonctionnait normalement" au moment où le contact a été perdu.

 "La dernière vérification technique avait été effectuée le 11 juillet et cet avion, qui a un carnet d'entretien en ordre, a volé pendant 17 ans." 

Les familles des victimes du drame, probablement causé par un missile sol-air, vont recevoir 5.000 euros, pour "parer à leurs besoins les plus urgents", a également affirmé le vice-président de la branche Europe de Malaysia Airlines Huib Gorter. 

  • Très atteints, les Pays-Bas envoient des enquêteurs 

Le MH17 de Malaysia Airlines a, "sur la base d'informations nos services, probablement été abattu", a déclaré le ministre néerlandais de la Justice Ivon Opstelten lors d'une conférence de presse tenue à la Haye.

Particulièrement touchés par cette tragédie (sur les 298 personnes à bord de l'avion, 189 étaient de nationalité néerlandaise), le Pays-Bas ont annoncé l'envoi d'une équipe sur place pour participer à l'enquête, "aussi vite que possible".

Les Pays-Bas sont soutenus dans cette démarche par l'Espagne. Le chef du gouvernement Mariano Rajoy s'est en effet prononcé en faveur "d'une enquête indépendante" pour déterminer les auteurs de "la monstruosité" perpétrée contre l'avion de la Malaysian Airlines. 

  • Moscou menace de répliquer en cas de tirs ukrainiens sur son territoire

La Russie répliquera en cas de tirs ukrainiens délibérés sur son territoire, a déclaré vendredi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

"Nous avons déjà averti que si cela continuait, nous prendrions les mesures qui s'imposent. Au minimum, s'il est clair que cela a été fait de manière délibérée, je suis convaincu qu'il nous faut détruire le point à l'origine du tir", a indiqué Sergueï Lavrov qui s'exprimait à la télévision Rossia 24.

  • Le système de missiles ukrainiens était actif le jour du crash selon Moscou

Le système de missiles ukrainiens était actif jeudi, le jour du crash de l'avion malaisien, qui transportait près de 300 personnes, dans l'est de l'Ukraine, a indiqué vendredi le service de presse du ministère russe de la Défense.

"Les moyens de détection radio russes ont enregistré le 17 juillet une activité au niveau de la station radar Koupol, travaillant en liaison avec les systèmes de missiles Bouk-M1", a indiqué le ministère, cité par les agences russes, ajoutant que cette station radar se situait non loin du lieu du crash.

  • Les pro-russes avaient bien des missiles Buk selon Itar-Tass

Les forces pro-russes ont affirmé ne pas avoir de missiles Buk, le modèle qui a été tiré sur l'avion de Malaysian Airlines. Pourtant, le 29 juin dernier, l'agence Itar-Tass avait rapporté la prise de contrôle de systèmes de défenses par missiles Buk par les forces d'auto-défense de la République Populaire de Donetsk. L'agence tenait cette information du service de presse de la République Populaire de Donetsk.

  • "Les Russes sont allés trop loin" pour le Premier ministre ukrainien

Les responsables du tir contre l'avion malaisien abattu jeudi dans l'Est de l'Ukraine doivent être jugés devant la Cour pénale internationale de La Haye, a déclaré vendredi le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk en accusant les Russes de ce "crime international".

"Les Russes sont allés trop loin. C'est un crime international dont les responsables doivent être jugés à La Haye", a-t-il déclaré, selon l'agence Interfax-Ukraine.

  • Canberra critique le Kremlin

De son côté, le Premier ministre australien, Tony Abbott, juge "profondément insatisfaisante" la réponse de la Russie à cette crise. Selon lui, la première réaction côté russe a consisté à blâmer Kiev. Il a affirmé:

"L'idée que la Russie puisse d'une manière ou d'une autre dire que tout cela n'a rien à voir avec eux parce que cela s'est produit dans l'espace aérien ukrainien ne résiste franchement pas à un examen sérieux."

Le chef du gouvernement australien a par ailleurs jugé qu'il ne s'agissait "pas d'un accident mais d'un crime" avant d'appeler au lancement d'une enquête internationale impartiale. 

Vingt-sept ressortissants australiens feraient partie des disparus selon des propos de la ministre australienne des Affaires étrangères, Julie Bishop, rapportés par la presse du pays. 

  • Kiev ferme l'espace aérien à l'Est

Le ministère ukrainien des Infrastructures interdit les vols au-dessus des régions de Donetsk et de Louhansk. L'espace est partiellement fermé au dessus de la région de Kharkov. 

Dès jeudi soir, le secrétaire d'Etat français aux Transports, Frédéric Cuvillier, a prié officiellement les compagnies françaises d'éviter le survol de la zone. 

Le couloir aérien avait été déclaré sûr avant cette catastrophe par l'Association internationale du transport aérien qui dépend de l'ONU. Toutefois, une note de  la Federal Aviation Administration (FAA) américaine datant du 23 avril, mettait en garde les compagnies à propos du survol de Simféropol en Crimée. 

  • Hollande certain qu'il n'y avait aucun Français dans l'avion malaisien

François Hollande a assuré vendredi qu'il n'y avait pas de Français dans l'avion de la Malaysia Airlines abattu par un missile au-dessus de l'Ukraine. "Il n'y avait pas de Français dans l'avion", a dit le chef de l'Etat, en marge d'un déplacement en Afrique, après avoir donné quelques heures plus tôt cette information au conditionnel, évoquant alors un cas non élucidé dans le crash de cet avion qui a fait près de 300 morts.

Le chef de l'Etat a dit avoir "craint" que l'avion ait eu à bord des Français "parce qu'il y avait plusieurs Français qui avaient été été enregistrés par KLM". "On n'avait pas la liste. Tout au au long de ces dernières heures, je ne pouvais même pas confirmer qu'il n'y avait pas de Français parce qu'il y avait encore un cas qui restait mystérieux", a-t-il expliqué.

  • Obama appelle au cessez-le feu

Washington est prêt à fournir "de l'aide immédiate en faveur d'une enquête internationale rapide, complète, crédible et sans entraves" en Ukraine, a assuré le Président américain. Pour cela, les Etats-Unis appellent "toutes les parties concernées - la Russie, les séparatistes prorusses et l'Ukraine - à un cessez-le-feu immédiat", a fait savoir la Maison Blanche ce vendredi. 

>>  "Toutes les preuves doivent rester sur le lieu du crash" exige Obama 

Jeudi soir, l'aviation civile américaine a interdit aux compagnies des Etats-Unis de survoler l'est de l'Ukraine. 

  • Malaysia dévisse en Bourse

 L'action de la compagnie aérienne Malaysia Airlines a plongé de plus de 15% vendredi, en séance, à la Bourse de Kuala Lumpur. Elle est descendue jusqu'à 0,185 ringgit en matinée, soit une chute de 17,8% par rapport à la clôture de la veille, avant de se redresser pour perdre 13% en milieu de matinée. 

"Dans l'histoire de l'aviation, il n'y a jamais eu une compagnie qui traverse deux catastrophes en l'espace de quatre mois. On ne peut donc pas s'appuyer sur le passé pour imaginer qu'elle puisse s'en sortir", a déclaré Mohshin Aziz, analyste chez Maybank Investment Bank, à l'agence Dow Jones Newswires.

  • Obama brandit la menace de nouvelles sanctions contre Moscou

La Russie doit cesser de soutenir les séparatistes de l'est de l'Ukraine, a déclaré vendredi Barack Obama, en brandissant la menace de nouvelles sanctions après la destruction du Boeing 777 de Malaysia Airlines, abattu selon lui par un missile sol-air tiré d'un secteur aux mains des rebelles. Parlant d'un "outrage aux proportions épouvantables", le président des Etats-Unis ne l'a toutefois pas imputé directement à Moscou et a réclamé l'ouverture rapide d'une enquête crédible. "Nous n'avons pas le temps de plaisanter", a-t-il insisté.

La mort des 298 personnes de 11 nationalités différentes qui se trouvaient à bord doit, selon lui, "réveiller" la communauté internationale et l'amener à faire davantage pour mettre fin au conflit. "Cet événement scandaleux montre que le moment est venu de rétablir la paix et la sécurité en Ukraine", a martelé Barack Obama. Si une intervention armée est exclue, les sanctions infligées à la Russie, qui ne fait rien pour empêcher les séparatistes d'obtenir des armes, peuvent en revanche être encore alourdies, a-t-il averti.

  • Kiev accuse les rebelles de vouloir détruire des preuves

Kiev a accusé samedi les rebelles pro-russes de chercher à détruire des preuves sur le site du crash du Boeing 777 de la Malaysia Airlines et d'avoir emporté 38 cadavres. "Le gouvernement ukrainien déclare officiellement que les terroristes, avec l'aide de la Russie, cherchent à détruire des preuves de crimes internationaux", peut-on lire dans un communiqué. "Selon les informations du gouvernement, les terroristes ont pris 38 corps à la morgue de (Donetsk)", ajoute le texte, qui accuse des hommes parlant avec un "fort accent russe" d'avoir menacé de pratiquer leurs propres autopsies. 

Le président russe Vladimir Poutine "a une dernière chance de montrer qu'il entend apporter une aide" aux secouristes qui cherchent à récupérer les corps des victimes de l'accident, a déclaré samedi le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte, quelques minutes après ce qu'il a décrit comme une conversation téléphonique "très intense" avec le numéro un russe. Il a ajouté que les dirigeants allemands, britanniques et australiens partageaient son point de vue. "J'ai été choqué par les images montrant les comportements totalement irrespectueux de certains, sur les lieux de la tragédie", a-t-il dit, en faisant allusion aux accusations selon lesquelles les corps de certains occupants de l'avion avaient été déplacés. Sur les 298 occupants de l'appareil, qui ont tous péri, 193 étaient de nationalité néerlandaise.

  • Accord avec les séparatistes sur une "zone de sécurité" autour du site du crash

Les membres du "groupe de contact" comprenant l'Ukraine, la Russie et l'OSCE sont parvenus à un accord avec les séparatistes prorusses sur la mise en place d'une zone de sécurité de 20 km autour du site du crash de l'avion malaisien, a annoncé le chef des services de sécurité ukrainiens, dans la nuit de vendredi à samedi. L'objectif : permettre l'identification des corps des victimes, afin de les remettre à leurs familles. Les enquêteurs et observateurs internationaux arrivaient peu à peu samedi à Kiev.

Les Pays-Bas, qui comptaient 189 ressortissants parmi les 298 personnes à bord, ont envoyé une équipe du Bureau néerlandais pour la sécurité, accompagnée du ministre des Affaires étrangères Frans Timmermans. La Malaisie a elle envoyé une équipe de 62 personnes, attendue samedi dans la capitale ukrainienne.

  • 186 corps retrouvés par les secours ukrainiens

Les employés du ministère ukrainien des Situations d'urgence ont ratissé 18 km2 - sur un total de 25 km2 - sur le site où s'est écrasé le vol MH17 de la Malaysia Airlines et ont retrouvé 186 corps, a déclaré samedi son porte-parole, Andrij Lissenko, lors d'une conférence de presse. Et de préciser : "Les combattants ont autorisé les employés du ministère à travailler là-bas, mais ils ne leur ont pas permis d'emporter quoi que ce soit. Les combattants emportent tout ce qui est trouvé."

  • Kiev n'a pas d'information sur les boîtes noires du vol MH17

Le Conseil de sécurité ukrainien n'a pas d'information concernant les boîtes noires du vol MH17, qui n'ont pas été remises aux autorités de Kiev, a déclaré samedi son porte-parole. Vendredi, un conseiller du gouverneur de la région de Donetsk avait déclaré que les deux enregistreurs de vol avaient été retrouvés par les services de secours ukrainiens. Les séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine avaient dit jeudi soir avoir récupéré une de ces boîtes noires.

  •  Merkel et Poutine d'accord pour une enquête internationale dirigée par l'OACI 

La chancelière Angela Merkel et le président russe Vladimir Poutine sont tombés d'accord pour qu'une enquête internationale et indépendante sous la direction de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale ait lieu pour élucider l'accident aérien en Ukraine, a annoncé samedi le gouvernement allemand.

Berlin a ajouté que les deux dirigeants s'étaient "également accordés à dire qu'il devait y avoir rapidement une rencontre directe du groupe de contact, comprenant des représentants de l'Ukraine, de la Russie et de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopêration en Europe), pour conclure un cessez-le feu".

  • Des indices ont été altérés, une "trahison" pour la Malaisie

La Malaisie a déclaré samedi que des indices vitaux avaient été altérés dans la zone ukrainienne où s'est écrasé le vol MH17, et dénoncé ce qu'elle considère comme une "trahison" à l'égard des vies anéanties dans la catastrophe. "Des interférences sur la scène du crash risquent de fausser l'enquête elle-même", a déclaré le ministre de transports malaisien Liow Tiong Lai.

L'inquiétude monte quant au respect de l'intégrité de la zone du crash du Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines, dans l'est de l'Ukraine aux mains des séparatistes prorusses, le gouvernement de Kiev ayant également accusé samedi Moscou d'aider les séparatistes à détruire les indices.

  • Kiev dit avoir la preuve d'un rôle des Russes

 Les autorités ukrainiennes disposent de "preuves irréfutables" montrant que les hommes qui servaient la batterie de missiles qui, d'après Kiev, a abattu un Boeing de la Malaysia Airlines, sont des Russes, et ceux-ci doivent être interrogés, a déclaré samedi le chef des services de contre-espionnage ukrainiens.

"Nous avons des preuves irréfutables attestant que cet acte terroriste a été commis avec l'aide de la Fédération de Russie. Nous savons tout à fait que les servants de la batterie de missiles étaient des Russes", a dit Vitali Nada lors d'une conférence de presse. Il a demandé à la Russie de fournir aux autorités de Kiev l'identité des servants en question de manière à ce que l'Ukraine puisse les interroger.

  • Hollande veut "être sur des certitudes", pas sur "des hypothèses"

 François Hollande a jugé samedi qu'il ne fallait "pas être simplement sur des hypothèses" mais "sur des certitudes", et a dit attendre des "conclusions inconstestables" d'une enquête internationale sur le crash de l'avion de la Maylasia Airlines en Ukraine. Le chef de l'Etat s'exprimait à N'Djamena, en marge d'un déplacement en Afrique, et a rappelé que la France avait demandé une enquête internationale.

La chancelière Angela Merkel et le président russe Vladimir Poutine sont tombés d'accord samedi pour qu'une enquête internationale et indépendante, sous la direction de l'Organisation de l'Aviation Civile Internationale, ait lieu pour élucider l'accident aérien en Ukraine. "C'est vrai qu'il y a des services qui peuvent me donner des éléments d'information", a dit le président français, "mais moi, j'attends les résultats de l'enquête internationale". "C'est sur cette base là que les conclusions devront être tirées, des conclusions incontestables", a-t-il ajouté.

  • Londres regrette un "soutien insuffisant de la part des Russes"

 Le ministre britannique des Affaires étrangères, Philip Hammond, a regretté samedi "un soutien insuffisant de la part des Russes", dans l'enquête sur l'accident de l'avion de la Malaysia Airlines, probablement abattu par un missile dans l'est de l'Ukraine. "Nous ne voyons pas la Russie user assez efficacement de son influence pour obtenir des séparatistes, qui contrôlent la zone, l'accès dont nous avons besoin", a précisé à des journalistes le chef de la diplomatie britannique.

Ce dernier a également précisé que l'ambassadeur de Russie à Londres serait convoqué au ministère britannique des Affaires étrangères, qui lui fera part de la position du gouvernement britannique.

"Notre objectif, maintenant, est de sécuriser le site pour qu'il y ait une enquête internationale, afin d'identifier les causes et les auteurs, de les traduire en justice, et de s'assurer que les victimes sont traitées avec la dignité et le respect adéquats",

a-t-il assuré. "Nous ne pouvons pas encore être catégoriques sur la cause de ce terrible accident, mais il y a un faisceau de preuves qui suggèrent clairement qu'un missile a été tiré par les séparatistes à partir de l'est de l'Ukraine", a-t-il également affirmé.

  • La Russie exige des réponses de Kiev sur la catastrophe aérienne

La Russie a répliqué samedi aux accusations de Kiev concernant l'accident du Boeing malaisien, probablement abattu par un missile dans l'est de l'Ukraine, en sous-entendant que les autorités ukrainiennes pourraient être responsables de la tragédie. Le vice-ministre russe de la Défense, Anatoli Antonov, est apparu à la télévision samedi pour dévoiler une liste de dix questions "simples" destinées au gouvernement ukrainien, qui sont, selon lui, essentielles pour déterminer qui a abattu l'appareil malaisien.

Anatoli Antonov a notamment demandé au gouvernement ukrainien de fournir des détails sur l'utilisation, par son armée, de missiles sol-air Buk dans l'est de l'Ukraine, missiles soupçonnés d'avoir abattu le Boeing malaisien, et d'expliquer pourquoi ils se trouvent là alors que les insurgés n'ont pas d'aviation. M. Antonov a ajouté que les forces armées ukrainiennes devraient donner aux experts internationaux l'accès aux documents de leur arsenal de missiles air-air et sol-air. Il s'est aussi demandé pourquoi les contrôleurs aériens avaient autorisé un vol commercial à traverser une zone de guerre, où ont été abattus plusieurs avions militaires les jours précédents.

  • L'accès de l'OSCE au lieu de l'accident s'améliore

Les observateurs de l'OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) ont eu samedi un meilleur accès au site de l'accident de l'avion de ligne malaisien, dans l'est de l'Ukraine, même si des séparatistes ont empêché certains d'entre eux d'approcher de l'épave. "Nous avons désormais eu la possibilité de voir un peu plus le site, plutôt étendu. Nous avons observé la situation ici telle qu'elle se présentait à nous. Nous avons également eu la possibilité de parler avec ceux qui commandent ici, et(...) de parler à des habitants d'un village du secteur", a déclaré à la presse Alexander Hug, numéro deux de la mission de l'OSCE en Ukraine.

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/08/2014 à 10:32 :
c'est vrai ce sont les russes qui sont coupables et il faut durcir les sanctions ....comment je sais cela :eh bien j'ai vu des russes rentrer à toute vitesse à Moscou avec une valise de moins sur le toit de leur lada à 4 roues ; elle devait contenir un gros lance pierre qui a été utilisé et je crois même y avoir distingué poutine qui conduisait .
a écrit le 07/08/2014 à 8:17 :
la Russie a tout mis en œuvre pour que le site soit accessible ;ce sont les armes de kiev qui veulent l'en empêcher ;pourquoi la Tribune fait elle de la désinformation d'autant plus que la communication américaine se base sur du vent et qu'on pourrait tout aussi bien envisager que le tir su l'avion soit un de leurs mensonges et une de leur manipulation de l 'Histoire comme ils en ont tellement fait quand il devait trouver un casus belli ['baie du tonkin 1964, couveuses koweit 1990, irak 2003 :armes de destruction massives , fiole ridicule de collins powell aux nations unis , Syrie 2014 tir de gaz sur la population fait par l'opposition et mise sur le compte de Bachar......]
a écrit le 24/07/2014 à 1:19 :
Les etats unis et en faillit ....pour declecher une 3eme guerre mondial..il faut allèr plus loins a coté de la russie ...et pour effaçer la dette de 16mille milliards $ mais ils ont trouvèr un adversaire tres intelegent c vvpoutine .....il faut le monde se reunis contre la politique agressive des vautours de la maison blanche.....que dieu faire justice ...
a écrit le 21/07/2014 à 8:25 :
La Russie risque de faire face à un isolement grandissant après la catastrophe du Boeing malaisien alors que l'opinion publique occidentale se ligue contre Poutine qui pourrait également faire face à des critiques à domicile, estiment les experts. Celle-ci marque un tournant dans cette crise qui dure depuis huit mois, et pourrait bien avoir des conséquences politiques et économiques imprévisibles pour la Russie. "Nous observons un choc majeur entre la Russie et l'Occident. L'isolement de la Russie va s'aggraver de manière conséquente", a déclaré à l'AFP Iouli Nisnevitch de l'Ecole des hautes études en sciences économiques à Moscou. La chute de l'avion malaisien, abattu par ce qui semble être un missile sol-air, a provoqué une indignation dans le monde entier. "Je pense que si l'enquête incrimine Moscou, même de manière indirecte, la Russie niera sa responsabilité", assure l'économiste russe, résidant à Paris, Sergueï Gouriyev. "Si l'enquête accuse la Russie, cela serait une catastrophe pour le pays", souligne de son côté le politologue indépendant Evguéni Gontmakher. "La situation ne ferait qu'empirer", explique M. Gontmakher, estimant que la Russie pourrait se retrouver aussi isolée que l'Iran. "Je crains que nous ne nous dirigions dans cette direction". S'il s'avérait que l'enquête souligne la responsabilité de Moscou, Vladimir Poutine risque également de faire face à une vague de critiques en Russie, portant un coup à sa popularité. La mort de 298 personnes risque "d'être le début de la fin pour le président russe", assure le journaliste d'opposition Ivan Iakovina sur le portail d'informations en ligne Novoye Vremya. Certains commentateurs ont même tracé un parallèle avec le régime de l'ex-président libyen Mouammar Kadhafi, instigateur de l'attentat qui a provoqué l'explosion du vol 103 de la Pan Am au-dessus de la ville écossaise de Lockerbie en 1988, provoquant la mort de 270 personnes. Un coup dur pour l'image de la Russie. Au-delà de l'enquête, les experts estiment que la tragédie a déjà été très dommageable pour l'image de la Russie à l'étranger.
Réponse de le 07/08/2014 à 8:21 :
le problème est que l'accusation est basée sur du ....vent , comme d'habitude les américains ont compris qu'il fallait mentir le premier; obama me parait avoir l'attitude de celui qui a laché un "vent nauséabond" et de regarder suspicieusement son voisin poutine pour l'accuser de ce "vent".
Réponse de le 07/08/2014 à 8:34 :
isolement vraiment? quand on sait que les pays de l'OTAN ne représentent que 800 milllions de personnes .... le reste de l'humanité qui soutient poutine , les 6,3 milliards qui restent , cela compte pour du beurre?
Réponse de le 07/08/2014 à 8:37 :
moi c'est l'image de obama qui me semble de pire en pire
a écrit le 21/07/2014 à 8:10 :
On oublie quand meme le bon sens de la compagnie aérienne qui a choisit de faire survoler son avion au dessus d'une zone de conflit, que toutes les autres compagnies ont évitée....LE BON SENS existe-t-il encore, au dela des aspects purement mercantilistes, car c'est bien pour faire une économie de carburant que le plan de vol a été programmé pour suivre cette trajectoire. Après cela, les responsables sont inexcusables, aussi bien les belligérants que la direction de cette compagnie
Réponse de le 08/08/2014 à 7:12 :
"le bon sens" ou .....la volonté des autorités de Kiev à obliger l'avion à survoler la région du DONBASS pour quoi faire : pouvoir accuser la rébellion et poutine du crime qu'ils ont eux-mêmes commis sur commande de la CIA installée à KIEV
a écrit le 21/07/2014 à 1:05 :
Poutine a fait une grosse bourde avec ses milices après avoir perdu l'Ukraine, la Moldavie, la Géorgie. Le problème est qu'il lui reste l'option de la fuite en avant maintenant que son jeu d'envoyer armes et milices en Ukraine est connu dans le monde entier avec ce crash. Il avait renforcé ses positions encore récemment. Il lui faut un prétexte mais la période redevient propice à une nouvelle invasion. Par contre ce sera plus coûteux pour lui en dégâts et conséquences que la Crimée ou la Géorgie.
Réponse de le 21/07/2014 à 8:10 :
Une fuite en avant de Poutine est en effet à craindre car son "logiciel" n'est plus jour !
Réponse de le 07/08/2014 à 8:32 :
par contre la fuite en avant vers une guerre voulue par les usa contre la Russie est toujours à jour: le cahier de route donnée par Brezinsky est suivi à la lettre.
a écrit le 20/07/2014 à 20:33 :
La Russie a fourni des missiles sans radar qui aurait permis d'identifier le vol civil tout ça pour un tir de mortier côté Russe vraisemblablement par les pro-Russes pour ouvrir un barrage tenu par l'armée Ukrainienne à la Frontière.
a écrit le 20/07/2014 à 18:39 :
Une théorie (qui commence à faire son chemin auprès des sites et blogs d'information non-alignés) affirme que c'était un missile de l'Otan qui a abattu le Boeing de Malaysia Airlines en croyant s'agir de l'avion présidentiel russe, celui-ci rentrait de l'Amérique du Sud par ce même couloir aérien. Par des raisons pas encore expliquées, l'Il-96-300 avait changé de cap une demi-heure avant d'atteindre la zone du sinistre. Les deux avions, l'Ilyushin-96 russe et le Boeing 777 de Malaysia Airlines possèdent à peu près le mêmes couleurs avec cependant une différence de taille : l'Ilyushin est un quadri-réacteur tandis que le Boeing est un bi-réacteur. Néanmoins, c'est la théorie qui me paraît la plus vraisemblable.
Réponse de le 21/07/2014 à 1:10 :
C'est lourd votre propagande poutinienne mais çà fait rigoler ! Un missile de l'Otan tiré d'un avion ? Et les débris de votre missile, pourquoi les milices russes sur place le cachent ? Les milices russes travailleraient-elles pour l'Otan en jouant double jeu ? Et si Poutine appartenait à l'Otan ?! Fâites attention à ne pas abuser de Vodka Scaramouche, à 18h39 c'est encore un peu tôt pour délirer.
Réponse de le 21/07/2014 à 10:08 :
Oui, bien sûr, pour reconnaître un avion à 10000m d'altitude, rien de tel que de regarder... la couleur de la peinture sur le fuselage...
Cette histoire d'avion présidentiel russe, c'est un hoax, renseignez-vous - d'ailleurs, vous imaginez sérieusement Poutine voler sereinement au-dessus de l'Ukraine en ce moment ?
Réponse de le 07/08/2014 à 8:26 :
j'adore vos contradicteurs qui font de la propagande yankee : ils basent leu argumentation sur du ......vent , sur la communication américaine dont on connait toute la "fiabilité"....le seul pays qui avait besoin de ce casus belli , le tir sur MH 17? ce sont les états unis .
a écrit le 20/07/2014 à 18:04 :
JoJo Kerry, après son inoubliable concert de guitare en Chine, vient d'ouvrir sa bouche aux dents longues : "Le secrétaire d'Etat américain a également trouvé «grotesque» la situation qui règne autour du site du crash de l'avion malaisien dans l'est de l'Ukraine".

Un mot à propos de l'offensive terrestre à Gaza, Mr. Kerry, pensez-vous que c'est aussi «grotesque» ?
Réponse de le 21/07/2014 à 1:34 :
Ce qui est grotesque c'est de s'en prendre à Kerry alors que le sujet est le crash en Ukraine avec 298 morts et qu'il faut pouvoir mener une enquête et que des miliciens pro-russes cachent les faits et pillent des cadavres. Et vous n'êtes pas censuré puisque vous pouvez publier des bêtises sans rapport avec l'article.
Réponse de le 07/08/2014 à 8:29 :
ce qui est encore plus grotesque , c'est votre communication basée essentiellement sur des pseudo-informations venant des médias occidentaux. Kerry ment aussi bien sur l 'Ukraine que sur Gaza .
a écrit le 20/07/2014 à 17:33 :
Samantha Power : "Nous ne pouvons donc exclure l'assistance technique de personnels russes."
Et moi je n'exclue pas que ce soit un coup tordu de gens qui souhaitent que l'Otan vienne à la rescousse des pro-Kiev...

Vous allez me demander des preuves de ce que j'avance et vous aurez raison.

Et bien, je n'en n'ai aucune... car si j'en avait je ne lancerait pas une accusation aussi évasive.
a écrit le 20/07/2014 à 16:51 :
Il me semble qu'avec tout les satellites espions sur la région on devrait déjà avoir des preuves si le coupable est un missile ou non, mais pas ce silence abasourdissant. Aussi étrange que ce soit, c'est toujours la Malaysia Airlines. La pulvérisation du deuxième avion pourrait être aussi arrivée au premier avion disparu mystérieusement.

La Malaisie est le siège de la Commission de Crimes de Guerre de Kuala Lumpur, la même qui a trouvé Israël coupable de crimes contre l'humanité. Ces deux accidents arrivent à la même compagnie dans des circonstances dont les causes seront presque impossibles à être connues. Pendant ce temps là, Israël mène une terrible offensive terrestre dans le territoire de Gaza. Les médias du monde entier mettent l'accent sur la tragédie du Boeing malaysien mais parlent de l'autre tragédie au Proche-Orient en demi-teintes.

On sent qu'il y a quelque chose dans l'air au-delà de toutes ces tragédies – mais quoi ?
a écrit le 20/07/2014 à 15:24 :
Pas d'autre alternative pour Kiev que demander l'assistance de l'OTAN pour sécuriser les lieux du crash .
a écrit le 20/07/2014 à 13:58 :
Les pro-russes affirment qu'ils ne sont équipés que de Paintball.
a écrit le 20/07/2014 à 13:51 :
que l' on montre une carte des avions civils et militaires en vol à l' heure du crime dans un rayon de 300 km du lieu du crash ....
a écrit le 20/07/2014 à 11:10 :
Vous allez quand publier mon commentaire? Et après on parle de liberté d'expression...
Réponse de le 20/07/2014 à 11:27 :
Attendez toujours...
Réponse de le 20/07/2014 à 13:59 :
Est-ce qu'il est drôle ?
Réponse de le 07/08/2014 à 10:34 :
moi cela fait 10 coms qui sont non publiés
a écrit le 20/07/2014 à 10:59 :
Intermède "Question pour un champion" de Julien, qui a dit ? "À notre avis, la situation ne doit pas échapper à tout contrôle. La porte est toujours ouverte à l’application des mesures négociées le 17 avril à Genève. La volonté de la Russie de continuer à travailler avec nous sur la destruction des armes chimiques de la Syrie et sur la question nucléaire iranienne reste encourageante et pourrait favoriser la coopération dans d’autres domaines d’intérêts mutuels."
a écrit le 20/07/2014 à 10:29 :
Suivez-moi: dans l'histoire du vol MH17 il y a un timing assez suspect. La tragédie MH17 est arrivée deux jours après que le BRICS avait annoncé un antidote au FMI et à la Banque mondiale, une formule qui contourne le dollar des États-Unis en tant que divise internationale pour imposer les monnaies nationales. Et s'est passé eu même temps qu'Israël avance prudemment sa nouvelle incursion militaire à Gaza. La Malaisie, à ceux qui ne le savent pas, est le siège de la Commission de Crimes de Guerre de Kuala Lumpur, celle qui a trouvé Israël coupable de crimes contre l'humanité.

La Coupe du monde de football est finie. Le moment où 'Israël aura quitté Gaza quel prochain évenement on nous réserve et dans quelle partie du monde il va avoir lieu ?
Réponse de le 20/07/2014 à 15:15 :
Et pourquoi pas une attaque extra terrestre... c'est tout aussi crédible que votre pseudo conspiration mondiale !
Réponse de le 07/08/2014 à 10:23 :
tout aussi crédible que votre fumisterie !
a écrit le 20/07/2014 à 10:21 :
Quoi ? ça risque d´être un peu difficile de mettre cela sur le compte des séparatistes.
Ils n´ont pas le matos permettant de déglinguer un avion à 10000m.
Par contre l´Ukraine occidentale et l'Otan, oui.
Les Russes seraient ils assez fous pour avoir fait le coup ?
Sérieusement ..............
a écrit le 20/07/2014 à 9:55 :
Réflexion dans mon canapé : "Voyons voir, bon sang de bonsoir, quel post est sur de passer sans être squizzé ou effacé ? Ah oui, je sais. Paix sur la planète, cessons les hostilités et trouvons un accord. Poutine méchant !".
a écrit le 20/07/2014 à 8:57 :


La situation au Proche-Orient paraît simple pour tout le monde: les Palestiniens veulent une patrie et les Musulmans veulent le contrôle de sites qu'ils considèrent comme étant sacrés.

Et bien, en tant que journaliste arabe Américain qui s'est forgé une connaissance approfondie de la situation au Moyen-Orient, à force de commenter jets de pierres et tirs de mortiers, je peux aujourd'hui vous assurer que la justification de la violence et des émeutes ne trouve pas son origine dans la simple revendication palestinienne à une patrie, ni dans la volonté des Musulmans de contrôler des sites qu'ils considèrent sacrés.

Comment expliquer qu'avant la guerre des Six-Jours en 1967, il n'y eut aucun mouvement sérieux de revendication d'indépendance palestinienne? "Avant 1967?" me direz-vous, "les Israéliens n'occupaient pas la Cisjordanie et la vieille ville de Jérusalem. " C'est vrai. Mais durant la guerre des Six-Jours, ce n'est pas des mains des Palestiniens, ni de Yasser Arafat qu'Israël conquît la Judée , la Samarie et Jérusalem Est. Ces territoires étaient de fait occupés par le Roi Hussein de Jordanie depuis 1948. A-t-on une seule fois demandé au souverain Hachémite de restituer ces territoires aux Palestiniens? Est-ce qu'une seule résolution de l'ONU à vue le jour à ce sujet? Non et non. Ne vous demandez-vous pas alors pourquoi tous ces Palestiniens ont soudainement découvert leur identité nationale après qu'Israël ait gagné cette guerre?

La vérité est que la Palestine est un mythe.

Le nom Palestine est utilisé pour la première fois en l'an 135 de l'ère actuelle par l'empereur romain Hadrien, qui, non content d'avoir éradiqué la présence juive en Judée (une présence qui durait depuis plus de 1000 ans), non content d'avoir détruit leur Temple à Jérusalem, non content d'avoir interdit l'accès du pays aux derniers Juifs, se persuada qu'il fallait annihiler toute trace de civilisation juive dans le pays en le débaptisant au profit d'un nom dérivé des Philistins. Les Philistins étant ce peuple auquel appartenait Goliath et que les Hébreux parvinrent à vaincre des siècles plus tôt. Ce baptême était pour les Romains une façon d'ajouter l'insulte à la blessure. Ils essayèrent également de changer le nom de Jérusalem en "Alea Capitolina", mais cela ne rencontra pas le même succès.

La Palestine en tant qu'entité autonome n'a jamais existé au cours de l'Histoire. Le pays fut dominé successivement par les Romains, par les croisés Chrétiens, par les Musulmans (qui n'ont d'ailleurs jamais fait de Jérusalem une capitale pendant qu'ils occupaient le pays), par les Ottomans et, brièvement, par les Britanniques au lendemain de la première Guerre Mondiale. Dès 1917, avec la déclaration Balfour, les Britanniques s'étaient montrés favorables à céder au moins une partie du territoire au peuple Juif afin qu'ils y établissent un Etat souverain. Il n'existe pas de langue proprement Palestinienne. Ni même de culture spécifiquement Palestinienne. Il n'y a jamais eu de Palestine dirigée par des Palestiniens. Ces derniers sont des Arabes, et sont indissociables des Jordaniens ( la Jordanie étant elle aussi une invention récente, créée de toutes pièces en 1922 par les Britanniques). Le monde Arabe contrôle 99. 9% des terres du Moyen-Orient. Israël ne représente que 0,1% de la superficie régionale.

Mais cela est déjà trop pour les Arabes. Ils veulent tout. Et c'est précisément là que se situe le nœud du conflit qui les oppose à Israël.
Avidité. Fierté. Jalousie. Convoitise. Toutes les concessions que pourrait faire Israël n'y suffiront pas. Qu'en est-il des lieux saints de l'Islam? Il n'y en a tout simplement aucun à Jérusalem.

Cela vous choque? Vous pouvez l'être. Je suis persuadé que vous n'entendrez jamais cette vérité brutale de la part d'aucun média international. C'est politiquement incorrect. Je sais que vous me direz: " la Mosquée Al Aqsa et le Dôme du Rocher à Jérusalem représentent le troisième lieu saint de l'Islam."
Faux: en réalité, le Coran ne fait aucune mention de Jérusalem. La Mecque est citée des centaines de fois. Médine est mentionnée un nombre incalculable de fois. Mais Jérusalem, jamais (inversement, Jérusalem est citée 669 fois dans la Torah ). Il n'existe aucune preuve historique que le prophète Mohammed se soit rendu à Jérusalem.

Alors comment Jérusalem est-il devenu le troisième lieu saint de l'Islam? Les Musulmans, aujourd'hui, se réfèrent à un vague passage du Coran, la 17ème Sourate, intitulée "le Voyage Nocturne ". Il y ait fait état d'un rêve de Mohammed qui fût transporté de nuit "du temple sacré au temple le plus éloigné dont nous avons béni l'enceinte". Au septième siècle, des Musulmans ont identifié les deux temples mentionnés dans ce verset comme étant la Mecque et Jérusalem. Voilà à quoi tient la connexion si étroite entre l'Islam et Jérusalem - connexion faite de rêve, d'imagination, d'interprétations et de mythe. Parallèlement, le peuple Juif voit son enracinement à Jérusalem remonter jusqu'à l'époque du patriarche Abraham.

La dernière vague de violence qui sévit en Israël a eu comme origine, dit-on, la visite du chef du Parti Likoud Ariel Sharon sur le Mont du Temple, là où se trouvent les fondations du Temple construit par Salomon. C'est le site le plus saint du judaïsme. Sharon et son entourage y furent accueillis à coups de jets de pierres et d'insultes. Je sais à quoi cela ressemble. J'y étais.
Pouvez-vous imaginer ce que ressentent les Juifs lorsqu'ils sont menacés, lapidés et tenus éloignés du lieu le plus saint du judaïsme? Alors, me direz-vous, quelle est la solution pour apporter la paix dans ce Moyen-Orient?
Franchement, je ne pense pas qu'un homme aujourd'hui puisse se prévaloir de détenir une solution durable. Mais s'il y en a une, elle se doit de commencer par rétablir la Vérité. La poursuite des mensonges n'apportera que plus de chaos. Continuer à mépriser un droit légitime vieux de 5,000 ans pour les Juifs, de surcroît renforcé par des preuves historiques et archéologiques éclatantes, en les opposant à de fausses revendications, ne pourra que donner une mauvaise réputation à cette diplomatie de menteurs.

Réponse de le 20/07/2014 à 10:27 :
"en tant que journaliste arabe Américain qui s'est forgé une connaissance approfondie de la situation au Moyen-Orient...."

Gardez votre modéstie plutôt pour les forums du type "Reader's Digest", ou "The Christian Science Monitor" ou encore du type "The Jacksonian", ici c'est le forum d'un journal français démocratique, sans cette "Vérité" chrétienne et bigotte dont vous parlez.
Réponse de le 20/07/2014 à 11:29 :
....encore une taffe ?.....
Réponse de le 20/07/2014 à 17:25 :
"Continuer à mépriser un droit légitime vieux de 5,000 ans pour les Juifs, de surcroît renforcé par des preuves historiques et archéologiques éclatantes, en les opposant à de fausses revendications, ne pourra que donner une mauvaise réputation à cette diplomatie de menteurs."

Il faudrait m'expliquer s'il faut être juif ou israélien pour résider en Israël...
Réponse de le 21/07/2014 à 1:30 :
Intéressante votre analyse Jospeh mais le fait est que les israéliens ont quelque peu pris de la place sur les territoires où vivaient les palestiniens après la guerre et par colonisation ensuite et leur refuse un pays autonome. Il faudrait donc rendre les parties colonisées et reconnaître le droit à la souveraineté palestininne, ce serait il me semble une solution. L'histoire remontée trop loin et dont on ne connait pas tout n'apporte pas vraiment de solution pour la période assez récente.
Réponse de le 08/08/2014 à 6:46 :
joseph ,c'est l' Histoire revue par pif magazine ou picsou news?
Réponse de le 08/08/2014 à 7:16 :
c'est l'évangile selon saint joseph ou l'histoire revisitée par picsou magazine?
a écrit le 20/07/2014 à 8:26 :
Question n1 pourquoi les companies aeriennes ont continue de voler dans l'espace aeriennes ukrainien en sachant que Le pays est en pleint geurre civil? Question n2 pourquoi Le controleur aerient ukrainienne a demander l'avion de descender un peu de son altitude, juste avant le tir? Question n3 qui va gagner de cette tragedie? La Russie qui va ramasser tous les sanctions ou quelqu'un d'autre?
Réponse de le 20/07/2014 à 14:01 :
On t'en pose des questions ?
a écrit le 20/07/2014 à 8:16 :
J'ai u à la télé l'arrivée des observateurs de l'OSCE empéchés d'aller plus loin par un soudard (même dans les films de Steven Seagal, il n'y en a pas de plus patibulaire; son avenir cinématographique est assuré)
Sans connaitre qui a fait quoi, l'attitude des forces prorusses rebelles renforce l'idée qu'ils veulent cacher quelque chose ou détruire des preuves.
Réponse de le 20/07/2014 à 10:06 :
lorsque l'on est "clean", au contraire, on laisse faire les observateurs pour que la vérité éclate et qu'eux même soient absous" de cette prétendue responsabilité !! et à la face du monde, le prouver !! dans le cas contraire, on est "merdeux "! point !
Réponse de le 20/07/2014 à 14:13 :
Pauvre soudard patibulaire à profil super star... C'est de la discrimination ! lol
Réponse de le 21/07/2014 à 7:48 :
Il me semble avoir écrit qu'empécher l'accés voulait dire qu'ils n'étaient pas clean, mais ce que j'ai surtout retenu c'est la tronche plus que patibulaire du soldat (des comme ça, il en faudrait pour faire endormir les enfants qui ne le veulent pas). Une vrai tête de méchant
a écrit le 20/07/2014 à 8:00 :
incroyable le nombre de posteurs qui argumentent sans rien connaitre du sujet .
Si c'est pour repeter ce que vous avez lu dans les medias subventionnes par les
Etats, c'est inutile.Recherchez et croisez les informations, Internet est fait pour ca
Réponse de le 20/07/2014 à 10:07 :
et vous, cher Michel à la science infuse, que faites vous d'autre? !
a écrit le 20/07/2014 à 7:40 :
Il convient de considérer que tout obstacle à l'enquête des experts-internationnaux est un aveux de la part des pro-russes et que Poutine est leur complice.
Réponse de le 20/07/2014 à 8:15 :
La seule raison qui empêche les enquêteurs actuellement de travailler est que les miliciens veulent pouvoir terminer le pillage de la carcasse et de faire les poches des cadavres sans trop de témoins internationaux.
Ces gens ont un comportement qui rappelle celui les miliciens serbes. Ce sont des criminels et il n'y a guère que Poutine et le FN pour les soutenir encore...quoique, Poutine commence à les trouver un poil insoutenables.
a écrit le 20/07/2014 à 6:01 :
Une bavure ? J'en doute
A cette altitude, il faut une équipe de pro, avec du bon materiel et une bonne coordination. De plus à ces équipes savent décrypter pertinemment l'objet en vol, et distinguer un avion de ligne à un Antonov.
La désinformation fait dans l'excellence ne l'oublions pas, et donc la vérité ne sera jamais établie.
Les enjeux économiques sous jacent sont tels que les malades mentaux sont prêts au pire pour gagner, ou en tout cas ne pas laisser l'adversaire prendre pied.
Cet évènement horrible n'est qu'une petite face de l'iceberg de cette guerre que mène les us pour ne pas perdre définitivement les rênes de la planète.
Le pire est devant nous, puisque qu'ils n'ont que leur armée pour exister.
Réponse de le 20/07/2014 à 6:30 :
Les gens concernés sont une catégorie de "pros" qu'aime utiliser Poutine dont beaucoup ont opéré en Tchétchénie et Géorgie et vous pouvez constater leur travail de "pros" dans les ruines encore en place. Vous pouvez relire aussi les pages enregistrées effacées de leur site où ils attestent de leur travail de "pros" affirmant en russe avoir abattu un "oiseau". Quand le Koursk a coulé avec tout un équipage à bord, c'était aussi une affaire de "pros". La sécurisation du site du crash est aussi effectuée par des "pros". Il sera difficile de retrouver des morceaux du missile car ce sont des "pros". Les mêmes "pros" qui ont envahi la Crimée l'étaient tellement que Poutine lui même ne savait pas qui ils étaient ni d'où ils venaient malgré leur équipement entièrement russe. L'aviation russe est tellement "pro" qu'elle est plus mal classée que l'aviation africaine en terme d'accidents. Tchernobyl c'était une technologie russe très "pro". Et on peut vous en trouver beaucoup des "pros" sous les ordres actuels de Poutine qui visiblement aurait aimé avoir de véritables pros mais quand on a mis en place une maffia dans un pays et que l'on est obligé d'envahir un voisin et faire des chantages un peu partout autour de son pays pour consolider son pouvoir sinon remis en cause, on finit par perdre le contrôle des choses et ce genre d'erreur fatale peut arriver. Ca révèle au monde entier ce que tout le monde un peu observateur savait, une guerre russo-ukrainienne par "pros" russes interposés. Qui si elle dégénère aura pour principal responsable Poutine qui sur ce dossier n'a rien de "pro".
a écrit le 20/07/2014 à 5:49 :
Sans le soutien politique et logistique, les rebelles prorusses n’auraient pas pu prendre le contrôle des villes de Donetsk, de Louhansk ou de Slaviansk. Ils ne pourraient pas tenir contre l’armée ukrainienne, certes mal entrainée mais un peu plus motivée depuis l’élection dès le premier tour du président Petro Porochenko. La Russie a livré de l’armement lourd, des chars, des missiles, etc., aux séparatistes. Moscou a refusé de contrôler sa frontière avec l’Ukraine qui laisse passer matériels et combattants. Les commandants des séparatistes sont le plus souvent des citoyens russes, comme le «ministre de la Défense» de la République autoproclamée de Donetsk, Igor Guirkine, dit «Strelkov» (le guerrier). Celui-ci a reconnu être un ancien membre des services de renseignements de l’armée russe, arrivé de Moscou. Strelkov avait lancé un avertissement sur son compte VK.com, le Facebook russe : «Nous avons averti tout le monde – ne volez pas dans notre ciel!» La phrase a été effacée après qu’a été connu le crash du Boeing malaysien. Ses troupes sont à son image: des anciens combattants, des demi-soldes des services secrets russes, des «Afghantsi», ces soldats soviétiques qui ont combattu en Afghanistan dans les années 1980 et ont été démobilisés et démoralisés. Se sont joints à eux des mafieux de toutes sortes et des petits voyous désœuvrés, comme on en a vu dans les guerres yougoslaves dans les années 1990. Des habitants de la région participent aussi au combat mais les témoignages des journalistes comme des «commandants» font état d’un enthousiasme modéré. Ces soldats de fortune tiennent quelques postes de contrôle et ont hâte de rentrer chez eux à la nuit tombée. Vladimir Poutine a eu une expression ambiguë après avoir pris connaissance de la catastrophe du vol MH 17. «Le drame ne se serait pas produit si Kiev n’avait pas relancé la guerre dans l’est de l’Ukraine», a-t-il dit. En d’autres termes, il fait porter la responsabilité politique aux autorités ukrainiennes, quels que soient les auteurs du tir de missile, sans reprendre formellement les accusations portées immédiatement par Moscou contre Kiev, et en laissant implicitement ouverte la possibilité que ces auteurs soient des prorusses.
Réponse de le 20/07/2014 à 7:37 :
Pourquoi dire "rebelles prorusses" plutôt que "résistants ukrainien". Rien que le vocabulaire employé montre votre parti-pris sans objectivité. Vous trouvez anormal que des citoyens luttent contre un coup d'état soutenu par les USA ? Vous auriez soutenu Pétain pendant la seconde guerre mondiale ? La Russie s'inquiète d'une guerre qui se déroule à ses frontières : est-ce illégitime ? Vous dites que les prorusses utilisent des armes russes, mais toute l'ukraine fait pareil...
a écrit le 20/07/2014 à 5:39 :
Moscou a accru son soutien aux forces séparatistes ces derniers jours, avant l'incident. Dès lors, le choix de M. Poutine est le suivant: reculer par crainte d'une escalade incontrôlée et d'un chaos généralisé en Ukraine - et peut-être même jouer le «chevalier blanc» en admonestant les forces séparatistes pour leur imprudence - ou au contraire intervenir plus directement sur le plan militaire. La crise peut empirer dans les semaines qui viennent, surtout si Moscou escomptait une démobilisation des Occidentaux pendant la période estivale - c'était le cas en 2008 pour la Géorgie… Dans tous les cas, nous sommes déjà dans une situation de guerre russo-ukrainienne.
a écrit le 20/07/2014 à 5:32 :
Les rampes de lancement de missiles Buk sont souvent accompagnées d'un radar mobile et d'un poste de contrôle permettant de différencier avions de ligne ou avions militaires, amis ou ennemis. Cependant, la rampe de lancement peut aussi opérer seule avec un radar intégré. Ce dernier permet de viser une cible approchante mais ne lui permet pas de différencier un avion de ligne d'un avion militaire ennemi. En revanche, une erreur est peu probable du côté ukrainien. En effet, les équipements fixes des soldats de Kiev disposent de radars efficaces et d'informations fiables quant au trafic aérien, qui limiteraient les risques d'erreur. Une bévue pro-russe plus probable Au final les indices concordent tous vers une responsabilité des séparatistes pro-russes aidé des milices russes, qui auraient pris l'avion civil pour un avion militaire ukrainien. L'erreur est d'autant plus probable que l'avion aurait survolé une zone que les précédents appareils opérant le même vol. avaient évité les jours précédents. Le B777 de la Malaysia a ainsi traversé l'Ukraine bien plus au nord que durant les onze jours au moins précédant l'accident, et s'est ainsi retrouvé directement dans la zone de guerre. C'est le commandant de bord lui-même qui aurait fait part de son inquiétude quant à la route initialement prévue et aurait ainsi décidé de passer plus au nord. Poutine renforçait ses positions en Ukraine en vue d'une éventuelle intervention, profitant de la torpeur de l'été comme il l'avait fait en 2008 en Géorgie, il ne s'attendait donc pas à une telle bévue.
Réponse de le 24/07/2014 à 1:30 :
Hiiiii vous ete du fsb comment ta des information ...bourico
a écrit le 20/07/2014 à 5:31 :
Les forces armées ukrainiennes n'ont pas utilisé de missile sol-air depuis leur offensive contre les prorusses pour la simple raison que les séparatistes ne disposent pas d'avions. A la fin juin (le 29), les prorusses se vantaient sur les réseaux sociaux d'avoir récupéré des batteries de missiles sol-air "Bouk" russe, sur une base militaire. Des enregistrements compromettants pour les séparatistes ont aussi été dévoilés vendredi 18 juillet. L'un deux fait état d'un échange entre deux militants évoquant l'attaque d'un avion civil. Un autre retrace une conversation entre un dirigeant prorusse et un haut responsable russe qui aurait eu lieu vingt minutes après le crash. Le commandant séparatiste déclare à son interlocuteur avoir abattu un avion une demi-heure plus tôt. Les photos des sites internet du colonel Strelkov milicien russe relai de Poutine en Ukraine qui relataient ce tir ont été retirées des sites après le constat qu'il s'agissait d'un avion de ligne.
a écrit le 20/07/2014 à 5:20 :
Je note incidemment que vous utilisez de plus en plus d'anathèmes et d'attaques personnelles... Hum, une évolution bien connue dans les techniques de manipulation.
Elles révèlent hélas une baisse de régime. Allez, un peu de nerf. Avec autant de posts censurés, c'est un peu comme un match de boxe avec un adversaire qui aurait un bras lié dans le dos... hahahahahahaha!
a écrit le 20/07/2014 à 4:09 :
Les preuves de l'origine ne sont évidemment pas dans les boîtes noires mais entre autres dans les restes du missile. Qui nettoie actuellement le site ? les séparatistes au service des milices russes. Si la signature du missile était ukrainienne on le saurait déjà car ce serait un élément très favorable aux séparatistes et à Poutine. Ce dernier a déjà affirmé que dans tous les cas c'était la faute de Kiev qui continuait la guerre. Réponse intéressante sonnant comme un aveu qui admet implicitement que si cette erreur de tir des miliciens russes est arrivée, ce serait à cause de la reprise en main du gouvernement ukrainien (sous entendu pas la faute de Poutine qui envoie pourtant milices et matériels et a envahi la Crimée avec des forces non officielles mais reconnues par lui comme russes par la suite). Que fait en outre le colonel russe Strekov à Donetsk ? du tourisme sans doute ? Faire une guerre russo-ukrainienne via une milice russe conduit à ce genre de dérapage par insuffisance technique. Pour mémoire aussi la première version des séparatistes était que l'avion a été abattu par un chasseur ukrainien. Bizarre mais cette version fantaisiste compte tenu des éléments techniques est retirée. Donc qui ment le plus est d'autant plus coupable là aussi et cherche pas tous moyens à cacher son erreur. Et on peut ainsi continuer longtemps élément par élément et contrer la lourde et absurde propagande poutinienne faite pour des demeurés admiratifs du dictateur maffieu Poutine.
a écrit le 20/07/2014 à 3:48 :
«L’intégrité du site a été compromise, et il y a des indications montrant que des indices vitaux n’ont pas été préservés sur place. Des interférences sur la scène du crash risquent de fausser l’enquête elle-même», a déclaré le ministre des Transports malaisien, Liow Tiong Lai, qui doit se rendre en Ukraine. «Ne pas empêcher de telles interférences constituerait une trahison à l’égard des vies qui ont été anéanties», a-t-il lancé. «Nous devons avoir un accès total au site et nous assurer que les indices sur le site de l’accident ne sont pas altérés», a ajouté le ministre. «Les terroristes ont transporté 38 corps de victimes à la morgue de Donetsk, où des spécialistes parlant avec un net accent russe ont déclaré qu’ils procéderaient à leur autopsie. Les terroristes cherchent aussi des moyens de transport à grande capacité pour transporter les restes de l’avion en Russie».
a écrit le 20/07/2014 à 3:39 :
Le secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, Lamberto Zannier, qui a 250 observateurs sur le terrain, a récemment relevé que Moscou n'exerçait pas « un contrôle total » sur les rebelles : à jouer avec le feu, on finit par se brûler. Quelles que soient les conclusions de l'enquête sur le vol MH17, elles ne seront pas à l'avantage du président Poutine, qui aurait pu user de son autorité pour freiner les rebelles lorsqu'il en était encore temps. Il suffisait d'observer jeudi soir les efforts déployés sur les réseaux sociaux pour faire disparaître vidéos et messages compromettants pour les séparatistes pour prendre la mesure de l'enjeu. Si la responsabilité des rebelles dans l'explosion de l'appareil malaisien, et donc dans la mort de 298 civils étrangers, est établie, ou même fortement soupçonnée, il deviendra en effet politiquement très difficile à la Russie de manifester son soutien à une armée fantoche aussi discréditée.
a écrit le 20/07/2014 à 3:23 :
Car soyons clair: qui peut avoir touché cet avion?
1. les Russes. Ils en ont clairement les moyens. Une erreur est par contre clairement impossible. Y avaient-ils le moindre intérêt? Non. Le temps jouait pour eux. Et ceux qui voudraient vous faire croire que oui sont des manipulateurs grossiers. Par contre il est certain que les Russes ont une très bonne idée de qui.
2. les séparatistes. Peut-être, mais ce n'est pas certain. Car ce que ne vous dit pas le troll professionnel qui inonde les commentaires, c'est que les Ukrainiens ont déclaré avoir désactivé la batterie prise par les séparatistes. Mais c'est possible. Ils n'avaient pas accès aux données des transpondeurs, et pouvaient avoir mal estimé le fait que l'avion volait au dessus de la zone d'exclusion (10000 au lieu de 9600m). Y avaient-ils intérêt? Non. Car maintenant, plus personne ne couvrira les exactions dont ils sont victimes et Kiev aura les mains libres. Donc une méprise était possible, même si confondre cet avion avec tout autre avion militaire présent dans la zone est difficilement crédible, en particulier par ce qu'il s'agissait d'un vol à 33000 pieds et à vitesse et vecteur constants, caractéristiques des vols commerciaux. Mais c'est possible.
3. les Ukrainiens. Ils en avaient les moyens mais comme les Russes, ce pouvait difficilement être une erreur. Même si, et notre bon ami commentateur a également oublié de vous le rappeler, les Ukrainiens ont déjà commis un tel acte par erreur dans le passé. En effet, le 4 octobre 2001: Un Tupolev-154 de la compagnie russe Sibir qui assurait la liaison Tel-Aviv-Novossibirsk en Sibérie occidentale, explose en plein vol au dessus de la mer Noire. Au total, 78 personnes, en majorité des Israéliens, trouvent la mort. Une semaine plus tard, Kiev reconnait que la catastrophe est due au tir accidentel d'un missile ukrainien. Et même si leur équipement est dans un état plus que moyen et leurs troupes (des conscrits) très peu aptes, ils avaient accès au réseau civil, donc à l'info transpondeur et savaient quel était cet avion. Y avait-ils intérêt? Plus que les deux premiers, c'est clair. Malgré leur campagne de terreur consistant à bombarder depuis des semaines des cibles civiles dans les zones tenues par les séparatistes, ils essuyaient échec sur échec, et les médias classiques avaient de plus en plus de mal à contenir l'info sur leurs exactions. Cet évènement est ce que les spécialistes appellent un "game changeur", un "changeur de donne" qui modifie complètement, et en leur faveur l'équilibre des perceptions. Car jusqu'à présent, et malgré le matraquage de la presse "libre", l'opinion publique, en particulier européenne doutaient de plus en plus de la politique menée par l'UE sur ce conflit.

Donc s'il s'agit d'une erreur, c'est probablement le fait des séparatistes. Ce qui ne règle en rien le problème de savoir ce que faisait cet avion là, ce qui est clairement la responsabilité des pilotes et de Kiev. A cet endroit, la confiscation par les forces spéciales ukrainiennes (et pour l'instant disparition) des conversations entre les contrôleurs aériens ukrainiens et les pilotes pose un sérieux problème de crédibilité quant à la version de Kiev. Et dans ce cas, s'il s'agit d'une erreur, pourquoi les occidentaux font-ils tant de mystères et ne donnent-ils pas les faits probants qu'ils détiennent?
S'il s'agit d'un acte volontaire, il y a par contre de fortes chances que ce soient les ukrainiens qui furent à la manoeuvre, car ce sont les seuls qui y avaient un intérêt. Et ils ont prouvé par le passé ne pas se préoccuper outre mesure des conséquences de leurs actes, tant que ceux-ci servaient leurs intérêts.
Reste à savoir dans cette dernière hypothèse si les alliés (et lesquels) occidentaux de Kiev pouvaient ne pas avoir sanctionné un tel acte?
Il est plus que probable que tout le monde sache d'ors et déjà qui a fait quoi. Ce n'est pas le problème. Tout le monde sait, mais personne ne parle. Quoi que diront les Russes, ce sera noyé de toute manière sous le rouleau compresseur des médias dominants occidentaux. S'ils ne sont pour rien dans cette affaire, ils ne pourront rien y faire, y compris si les forces armées Russes qui doivent détenir à peu près toutes les informations possibles les rendaient publiques, ce qu'ils n'ont jamais fait.
Voyons si nous avons des informations venant corroborer les déclarations des uns ou des autres, et avec quelle célérité seront analysées les boîtes noires, éclaircies les origines de faits marquants (et non le rapport de rumeurs ridicules) comme le choix du plan de vol, etc.
En attendant, il est clair que certains font tout pour que les bonnes questions ne soient pas abordées mais que l'opinion soit radicalisée...
Réponse de le 20/07/2014 à 4:07 :
Les preuves de l'origine ne sont évidemment pas dans les boîtes noires mais entre autres dans les restes du missile. Qui nettoie actuellement le site ? les séparatistes au service des milices russes. Si la signature du missile était ukrainienne on le saurait déjà car ce serait un élément très favorable aux séparatistes et à Poutine. Ce dernier a déjà affirmé que dans tous les cas c'était la faute de Kiev qui continuait la guerre. Réponse intéressante sonnant comme un aveu qui admet implicitement que si cette erreur de tir des miliciens russes est arrivée, ce serait à cause de la reprise en main du gouvernement ukrainien (sous entendu pas la faute de Poutine qui envoie pourtant milices et matériels et a envahi la Crimée avec des forces non officielles mais reconnues par lui comme russes par la suite). Que fait en outre le colonel russe Strekov à Donetsk ? du tourisme sans doute ? Faire une guerre russo-ukrainienne via une milice russe conduit à ce genre de dérapage par insuffisance technique. Pour mémoire aussi la première version des séparatistes était que l'avion a été abattu par un chasseur ukrainien. Bizarre mais cette version fantaisiste compte tenu des éléments techniques est retirée. Donc qui ment le plus est d'autant plus coupable là aussi et cherche pas tous moyens à cacher son erreur. Et on peut ainsi continuer longtemps élément par élément et contrer la lourde et absurde propagande poutinienne faite pour des demeurés admiratifs du dictateur maffieu Poutine.
Réponse de le 20/07/2014 à 4:57 :
Argumentation grotesque. Mais bon, plus c'est gros plus c'est supposé passer.
Donc vous dites que les missiles ont une signature? Les mêmes missiles alimentant les mêmes batteries auraient des signatures distinctes? Intéressant à savoir.
Par ailleurs, s'il existait des éléments probants, on les connaitrait déjà parce que cela servirait Poutine? Mais alors, que les dirigeants occidentaux qui l'ont montré du doigt fassent de même et mettent un terme à cette quête inutile de preuves, non?
Quant au reste, c'est de la littérature. Et encore.
a écrit le 20/07/2014 à 2:52 :
J'adore comment les infos que notre commentateur mystère voulait cacher, sont finalement reprises pour les contrer. On avance.
Donc comme ça, le pilote se serait inquiété des routes précédentes qui le faisait passer loin de la zone d'exclusion, pour en choisir une passant au dessus... vous vous contredisez cher ami.
Réponse de le 20/07/2014 à 4:21 :
Vos propos sont incompréhensibles. Exprimez vous plus clairement svp.
a écrit le 20/07/2014 à 2:44 :
Maintenant qu'on sait que les services se sont fait une spécialité de manipuler le contenu des réseaux sociaux, tout ça ne veut plus rien dire ou presque.
Quant à avoir pris le contrôle d'une batterie de missiles, cela ne veut pas dire grand chose sans la capacité d'éclairer la cible d'après ce qu'en disent les spécialistes. Qui avait cette capacité? Pas les rebelles. Donc soit les russes, soit les ukrainiens pour ne pas chercher plus loin.
On n'a donc rien de concret.
C'est d'ailleurs là où le bas blesse: Obama et Clinton (on se demande pourquoi et à quel titre) désignent Poutine. S'ils le font, c'est qu'ils doivent avoir des preuves, non? Et vu l'historique de ce genre de choses, ce doit être autrement plus probant qu'un flacon de verre. Alors: où sont ces preuves? On aimerait être fixés plutôt que d'avoir à répondre à la propagande en ligne des professionnels.
Réponse de le 20/07/2014 à 4:18 :
On ne donne pas ce genre de preuve au public, surtout quand il est léger comme vous. C'est un élément de négociation dans un conflit. Posez vous plutôt la question : pourquoi les milices russes sont si rapides à modifier les informations de leur site internet, à changer leurs argumentations initiales, à râtisser le lieu du crash et à retirer des éléments de preuves ? Il est possible de détailler bien plus encore tellement cette bévue est signée et comme un caillou dans la chaussure de Poutine.
Réponse de le 20/07/2014 à 5:05 :
Donc diversion:
1. on attaque l'auteur et non le contenu. lol
2. on entame une argumentation sans la mener à son terme et retourner la question.
3. on prétend mais ne fait pas.
Donc au delà de l'auteur, répondez simplement aux arguments. Cela suffira à nous prouver votre talent et crédibilité.
Reprenons donc:
1. inutile de commenter si on ne sait et ne saura jamais.
2. la question posée est: Pourquoi n'a-t-on aucun élément de preuve de la part de ceux qui désignent nommément un responsable?
3. surtout ne vous gênez pas pour détailler. Avec plus d'une dizaine de posts de plus de 200 mots, cela ne devrait pas vous arrêter, non?
Réponse de le 20/07/2014 à 5:16 :
Hahahahaha!
Donc diversion:
1. on attaque l'auteur et non le contenu. lol
2. on entame une argumentation sans la mener à son terme et retourner la question.
3. on prétend mais ne fait pas.
Donc au delà de l'auteur, répondez simplement aux arguments. Cela suffira à nous prouver votre talent et crédibilité.
Reprenons donc:
1. inutile de commenter si on ne sait et ne saura jamais.
2. la question posée est: Pourquoi n'a-t-on aucun élément de preuve de la part de ceux qui désignent nommément un responsable?
3. surtout ne vous gênez pas pour détailler. Avec plus d'une dizaine de posts de plus de 200 mots, cela ne devrait pas vous arrêter, non?

Et pendant qu'on y est, se demander pourquoi les forces de sécurité ukraniennes ont cru nécessaire de saisir les enregistrements des conversations entre les contrôleurs aériens et les pilotes de l'avion.
Etonnant, non? Je suis sûr qu'il y a une excellente raison, mais depuis on ne sait plus rien de ces enregistrements.
Réponse de le 20/07/2014 à 5:27 :
Donc diversion:
1. on attaque l'auteur et non le contenu. lol
2. on entame une argumentation sans la mener à son terme et retourner la question.
3. on prétend mais ne fait pas.
Donc au delà de l'auteur, répondez simplement aux arguments. Cela suffira à nous prouver votre talent et crédibilité.
Reprenons donc:
1. inutile de commenter si on ne sait et ne saura jamais.
2. la question posée est: Pourquoi n'a-t-on aucun élément de preuve de la part de ceux qui désignent nommément un responsable?
3. surtout ne vous gênez pas pour détailler. Avec plus d'une dizaine de posts de plus de 200 mots, cela ne devrait pas vous arrêter, non?
Réponse de le 20/07/2014 à 6:09 :
C'est vous qui "attaquez" puisque vous parlez de "manipulations" et ordonnez "d'arrêter" La vérité ne s'arrête jamais souvenez-vous en. Il ne s'agit d'aucune manipulation mais de faits que vous pouvez vérifier. Vous avez commis des erreurs d'anlayses techniques basiques concernant les armements etc ce qui démontre votre méconnaissance du sujet et du dossier et par ailleurs n'avez par la suite apporté aucun argument ni réponses aux questions. Encore une fois vous faîtes diversion avec du vent devant les faits qui vous contrarient car contraires à ce que vous voudrier imposer. N'auriez vous pas une âme de dictateur comme Poutine ?!
a écrit le 20/07/2014 à 0:52 :
Les forces armées ukrainiennes n'ont pas utilisé de missile sol-air depuis leur offensive contre les prorusses pour la simple raison que les séparatistes ne disposent pas d'avions. A la fin juin (le 29), les prorusses se vantaient sur les réseaux sociaux d'avoir récupéré des batteries de missiles sol-air "Bouk" russe, sur une base militaire. Des enregistrements compromettants pour les séparatistes ont aussi été dévoilés vendredi 18 juillet. L'un deux fait état d'un échange entre deux militants évoquant l'attaque d'un avion civil. Un autre retrace une conversation entre un dirigeant prorusse et un haut responsable russe qui aurait eu lieu vingt minutes après le crash. Le commandant séparatiste déclare à son interlocuteur avoir abattu un avion une demi-heure plus tôt. Les photos des sites internet du colonel Strelkov milicien russe relai de Poutine en Ukraine qui relataient ce tir ont été retirées des sites après le constat qu'il s'agissait d'un avion de ligne.
Réponse de le 20/07/2014 à 2:32 :
Je serai curieux de savoir qui vous paie pour poster ainsi. Si ce sont nos propres gens, c'est lamentable. Quel est notre intérêt dans cette affaire?
Réponse de le 20/07/2014 à 3:22 :
Je me serais donc fait rouler?
Qui peut me rémunérer?
10% pour celui qui me refile l'info.
Merci par avance.
Réponse de le 20/07/2014 à 3:47 :
J'ai du mal à croire au hasard en l'espèce.
L'impossibilité de commenter sur vos posts (l'exception étant celui-ci sur une dizaine qui étaient des réponses argumentées).
Etonnant également de vous voir mettre en avant de nouveaux faits, auxquels je faisais moi-même référence dans des commentaires qui n'ont pas été publiés. Et ce à plusieurs reprises. L'exemple de la route suivie et le fait de savoir qu'elle était différente des 11 précédentes en est touchant.
La probabilité que ce soit le cas existe. Elle n'est pas nulle, mais c'est bien tout ce qu'on peut en dire.
Bref, soit vous avez raté une belle vocation, soit nous sommes appelés à nous rencontrer, comme deux particules appariées, inextricablement liées par le hasard... ;-)
Réponse de le 20/07/2014 à 5:14 :
J'ai du mal à croire au hasard en l'espèce.
L'impossibilité de commenter sur vos posts (l'exception étant celui-ci sur une dizaine qui étaient des réponses argumentées).
Etonnant également de vous voir mettre en avant de nouveaux faits, auxquels je faisais moi-même référence dans des commentaires qui n'ont pas été publiés. Et ce à plusieurs reprises. L'exemple de la route suivie et le fait de savoir qu'elle était différente des 11 précédentes en est touchant.
La probabilité que ce soit le cas existe. Elle n'est pas nulle, mais c'est bien tout ce qu'on peut en dire.
Bref, soit vous avez raté une belle vocation, soit nous sommes appelés à nous rencontrer, comme deux particules appariées, inextricablement liées par le hasard... ;-)
Réponse de le 20/07/2014 à 5:26 :
J'ai du mal à croire au hasard en l'espèce.
L'impossibilité de commenter sur vos posts (l'exception étant celui-ci sur une dizaine qui étaient des réponses argumentées).
Etonnant également de vous voir mettre en avant de nouveaux faits, auxquels je faisais moi-même référence dans des commentaires qui n'ont pas été publiés. Et ce à plusieurs reprises. L'exemple de la route suivie et le fait de savoir qu'elle était différente des 11 précédentes en est touchant.
La probabilité que ce soit le cas existe. Elle n'est pas nulle, mais c'est bien tout ce qu'on peut en dire.
Bref, soit vous avez raté une belle vocation, soit nous sommes appelés à nous rencontrer, comme deux particules appariées, inextricablement liées par le hasard... ;-)
Réponse de le 20/07/2014 à 9:38 :
J'ai le même problème Hasard.
a écrit le 20/07/2014 à 0:50 :
Vous semblez à l'aise en ce qui concerne les pinceaux: parlez-nous donc de la couverture par nos médias émérites occidentaux du bombardement quotidien de logements civils par les forces ukrainiennes. Y a-t-il là aussi flottement dans la couverture ou simple absence?
Et encore je ne parle pas de la "correction" caricaturale faite par l'AFP publiant son fil du matin avec cette accroche "Slaviansk pilonnée par les séparatistes" pour devoir la corriger (une fois le mal fait, c'est à dire influencer les unes des principaux médias) à 13 heures (quand il est impossible pour les médias de revenir en arrière, y compris la télévision) et titrer "Ukraine: Slaviansk touchée par des tirs de mortier". Exit toute référence sur les auteurs et on passe d'un pilonnage à quelques simples tirs...
a écrit le 20/07/2014 à 0:50 :
Les rampes de lancement de missiles Buk sont souvent accompagnées d'un radar mobile et d'un poste de contrôle permettant de différencier avions de ligne ou avions militaires, amis ou ennemis. Cependant, la rampe de lancement peut aussi opérer seule avec un radar intégré. Ce dernier permet de viser une cible approchante mais ne lui permet pas de différencier un avion de ligne d'un avion militaire ennemi. En revanche, une erreur est peu probable du côté ukrainien. En effet, les équipements fixes des soldats de Kiev disposent de radars efficaces et d'informations fiables quant au trafic aérien, qui limiteraient les risques d'erreur. Une bévue pro-russe plus probable Au final les indices concordent tous vers une responsabilité des séparatistes pro-russes aidé des milices russes, qui auraient pris l'avion civil pour un avion militaire ukrainien. L'erreur est d'autant plus probable que l'avion aurait survolé une zone que les précédents appareils opérant le même vol. avaient évité les jours précédents. Le B777 de la Malaysia a ainsi traversé l'Ukraine bien plus au nord que durant les onze jours au moins précédant l'accident, et s'est ainsi retrouvé directement dans la zone de guerre. C'est le commandant de bord lui-même qui aurait fait part de son inquiétude quant à la route initialement prévue et aurait ainsi décidé de passer plus au nord. Poutine renforçait ses positions en Ukraine en vue d'une éventuelle intervention, profitant de la torpeur de l'été comme il l'avait fait en 2008 en Géorgie, il ne s'attendait donc pas à une telle bévue.
a écrit le 20/07/2014 à 0:26 :
Tiens, c'est l'heure de la pose?
On sent une baisse de rythme. Allez, encore un petit effort, la prochaine équipe ne devrait pas tarder à arriver.
a écrit le 20/07/2014 à 0:22 :
Pourquoi aucune des réponses au fleuve de ce commentateur si prolixe n'apparait?
Comme une impression de malaise de voir une telle censure sur un média de référence.
En est-on au point de ne plus pouvoir commenter la rangaine d'approximations et contre-vérités assénées comme certaines et dont la seule conclusion serait de faire la guerre à la Russie? Dangereux et très grave.
Réponse de le 20/07/2014 à 2:00 :
Tout va très bien.
Qui a parlé de faire la guerre.
Il suffit juste d'augmenter les sanctions.
C'est Poutine le "va-t'en-guerre".
Faut pas inverser les rôles, peu importe le passé ou les erreurs de l'Europe ou des USA.
Rien ne peut justifier l'emploi de la force en Géorgie, Crimée et Ukraine.
Sans quoi, chaque pays peut remettre ses frontières en cause, la France comme d'autres.
Nous somme bien en 2014? Il faut que la Russie grandisse et stoppe ces conneries.
Sinon après, ce sera quoi la nouvelle étape?
Finir la Géorgie + l'Arménie + l'Azerbaïdjan, pour atteindre les ressources en mer.
Quelle guerre? Conventionnelle? Impossible tant que les frontières de l'Europe ne sont pas agressées.
Et si jamais, par malheur et connerie humaine, cela se produisait, y'aurait pas photo.
Les experts russes ont indiqué que 40000 hommes était le maximum possible sur la frontière est de l'Ukraine, plus les 20000 en Crimée, ce ne va pas le faire. C'est l'Europe qui est en face.
L'Allemagne, L'Italie et la France, seules doivent pouvoir projeter plus de 150000 h.
Et ceci avec des matériels plus sophistiqués, de nombreux satellites qui fonctionnent, une marine qui n'est pas trop rouillée et un taux de disponibilité du matos terrestre bien meilleur.
Guerre atomique, bah dans ce cas, c'est cuit pour tout le monde, donc aucun intérêt.
a écrit le 20/07/2014 à 0:14 :
«L’intégrité du site a été compromise, et il y a des indications montrant que des indices vitaux n’ont pas été préservés sur place. Des interférences sur la scène du crash risquent de fausser l’enquête elle-même», a déclaré le ministre des Transports malaisien, Liow Tiong Lai, qui doit se rendre en Ukraine. «Ne pas empêcher de telles interférences constituerait une trahison à l’égard des vies qui ont été anéanties», a-t-il lancé. «Nous devons avoir un accès total au site et nous assurer que les indices sur le site de l’accident ne sont pas altérés», a ajouté le ministre. «Les terroristes ont transporté 38 corps de victimes à la morgue de Donetsk, où des spécialistes parlant avec un net accent russe ont déclaré qu’ils procéderaient à leur autopsie. Les terroristes cherchent aussi des moyens de transport à grande capacité pour transporter les restes de l’avion en Russie».
Réponse de le 20/07/2014 à 0:23 :
Et vous les votres pour que vos pseudo analyses ne reçoivent pas les réponses dues?
a écrit le 20/07/2014 à 0:08 :
Le 29 juin, les séparatistes indiquaient sur Twitter (voir la capture d'écran ci-dessous) avoir pris le contrôle de batteries de missiles sol-air « Bouk » sur une base militaire ukrainienne dans la région de Donetsk. L'information avait été relayée par plusieurs sites d'information russes. Peu avant le crash du vol MH17, une photo a aussi été mise en ligne sur une page du réseau social Vkontakte utilisée par les séparatistes. A côté de ce cliché, pris dans le secteur de Torez également, on pouvait lire – avant que ce message ne soit effacé : « Dans le secteur de Torez, un appareil An-26 [Antonov] vient d'être abattu, il est tombé quelque part sur la mine Progrès. Nous avions prévenu : ne volez pas dans “notre ciel”. »
Réponse de le 20/07/2014 à 0:18 :
Maintenant qu'on sait que les services se sont fait une spécialité de manipuler le contenu des réseaux sociaux, tout ça ne veut plus rien dire ou presque.
Quant à avoir pris le contrôle d'une batterie de missiles, cela ne veut pas dire grand chose sans la capacité d'éclairer la cible d'après ce qu'en disent les spécialistes. Qui avait cette capacité? Pas les rebelles. Donc soit les russes, soit les ukrainiens pour ne pas chercher plus loin.
On n'a donc rien de concret.
C'est d'ailleurs là où le bas blesse: Obama et Clinton (on se demande pourquoi et à quel titre) désignent Poutine. S'ils le font, c'est qu'ils doivent avoir des preuves, non? Et vu l'historique de ce genre de choses, ce doit être autrement plus probant qu'un flacon de verre. Alors: où sont ces preuves? On aimerait être fixés plutôt que d'avoir à répondre à la propagande en ligne des professionnels.
Réponse de le 20/07/2014 à 0:51 :
doute
histoire de lever un doute: que les forces ukrainiennes nosu donnent un état de leurs unités lance-missiles dans la région. Voilà qui devrait être facile, non?
a écrit le 19/07/2014 à 23:57 :
à propos de destruction de preuves, où en est-on des investigations concernant Maidan (les snipers) ou le massacre de la Maison des Syndicats?
Réponse de le 20/07/2014 à 0:06 :
Pour Maïdan les preuves sont accablantes pour les Berkut de Yanoukovitch et la procédure suit son cours. Pour la Maison des Syndicats c'est en Crimée volée par Poutine et réaction de supporters agressés par des séparatistes/miliciens russes.
Réponse de le 20/07/2014 à 2:03 :
Enquêtes internationales, mais aussi à Marioupol et etc.......
a écrit le 19/07/2014 à 23:53 :
et si Kiev avait tendu un guet apens en utilisant le B777 comme bouclier pour ses propres avions en opération ?
Réponse de le 20/07/2014 à 0:02 :
Ridicule ce ne sont pas les mêmes altitudes et couloirs d'intervention et les ukrainiens font peu de vols puisqu'ils ne veulent pas bombarder Donetsk très peuplée.
a écrit le 19/07/2014 à 23:48 :
Les américains prétendent avoir vu le départ de missile avec leurs instruments (depuis les vaisseaux positionnés au Sud sous direction du navire italien dont j'ai oublié le nom?).
Toujours est-il que pour affirmer aussi péremptoirement que la Russie est responsable, les US doivent avoir un peu de biscuits, non? Qu'ils les donnent. Sinon, c'est plutôt suspect je trouve.
Réponse de le 20/07/2014 à 0:00 :
Ca ne se donne pas publiquement car c'est très embarassant pour les russes. Le même cas a eu lieu en 2001 entre l'Ukraine et la Russie. On laisse le flou au niveau du public tant qu'il y a des négociations permettant des pressions. Mais l'attitude de Poutine qui a d'ailleurs implicitement reconnu une erreur de tir, démontre son embarras. On va d'ailleurs avoir du mal à retrouver les débris du missile, devinez pourquoi ? Si c'était un missile issu d'un tir ukrainien il serait déjà présenté par les séparatistes qui quadrillent largement la zone. Mais comme par hasard on ne va rien retrouver et perdre du temps.
a écrit le 19/07/2014 à 23:14 :
La couverture médiatique d'Itar-Tass, une des principales agences de presse russe est assez troublante au soir du crash. Un article du 17 juillet explique en citant une «source compétente» que les milices pro-russes de la région de Donetsk ne possèdent pas d'équipement capable de lancer des missiles sol-air, missiles qui pourraient être la cause du crash du vol MH17. Elle relaye ainsi l'information sans rappeler un article publié sur ce même site le 29 juin, qui indiquait clairement que des miliciens ont pris le contrôle d'un système de défense aérien équipé de missiles BUK, des missiles sol-air longue portée.
Réponse de le 19/07/2014 à 23:37 :
Vous semblez à l'aise en ce qui concerne les pinceaux: parlez-nous donc de la couverture par nos médias émérites occidentaux du bombardement quotidien de logements civils par les forces ukrainiennes. Y a-t-il là aussi flottement dans la couverture ou simple absence?
Et encore je ne parle pas de la "correction" caricaturale faite par l'AFP publiant son fil du matin avec cette accroche "Slaviansk pilonnée par les séparatistes" pour devoir la corriger (une fois le mal fait, c'est à dire influencer les unes des principaux médias) à 13 heures (quand il est impossible pour les médias de revenir en arrière, y compris la télévision) et titrer "Ukraine: Slaviansk touchée par des tirs de mortier". Exit toute référence sur les auteurs et on passe d'un pilonnage à quelques simples tirs...
Réponse de le 19/07/2014 à 23:53 :
Vous semblez à l'aise en ce qui concerne les pinceaux: parlez-nous donc de la couverture par nos médias émérites occidentaux du bombardement quotidien de logements civils par les forces ukrainiennes. Y a-t-il là aussi flottement dans la couverture ou simple absence?
Et encore je ne parle pas de la "correction" caricaturale faite par l'AFP publiant son fil du matin avec cette accroche "Slaviansk pilonnée par les séparatistes" pour devoir la corriger (une fois le mal fait, c'est à dire influencer les unes des principaux médias) à 13 heures (quand il est impossible pour les médias de revenir en arrière, y compris la télévision) et titrer "Ukraine: Slaviansk touchée par des tirs de mortier". Exit toute référence sur les auteurs et on passe d'un pilonnage à quelques simples tirs...
Réponse de le 20/07/2014 à 0:11 :
A propos de confusion, il est intéressant de voir celle qui règne concernant les boites noires. En effet, ce qui n'est pas rapporté ici, c'est que le gouverneur de la région a dit que les forces d'urgences avaient récupéré les deux boites noires.
La BBC a dit qu'une des boites noires avait été récupérée par les séparatistes et envoyée à Moscou. Mais le ministre russe des affaires étrangères le conteste.
Quant au leader séparatiste Borodai, il dit lui qu'ils n'en ont récupéré aucune.
Réponse de le 20/07/2014 à 0:18 :
Les boîtes noires n'apporteront rien malheureusement du fait qu'il s'agit d'un tir de missile détecté sur plusieurs radars. Quant à la preuve de son origine, la rapidité des séparatistes qui contrôlent la zone et l'affirmation de la Russie de commencer à pratiquer des autopsie en dit long, parmi les autres preuves, sur l'origine du tir et le coupable.
Réponse de le 20/07/2014 à 0:50 :
Vous semblez à l'aise en ce qui concerne les pinceaux: parlez-nous donc de la couverture par nos médias émérites occidentaux du bombardement quotidien de logements civils par les forces ukrainiennes. Y a-t-il là aussi flottement dans la couverture ou simple absence?
Et encore je ne parle pas de la "correction" caricaturale faite par l'AFP publiant son fil du matin avec cette accroche "Slaviansk pilonnée par les séparatistes" pour devoir la corriger (une fois le mal fait, c'est à dire influencer les unes des principaux médias) à 13 heures (quand il est impossible pour les médias de revenir en arrière, y compris la télévision) et titrer "Ukraine: Slaviansk touchée par des tirs de mortier". Exit toute référence sur les auteurs et on passe d'un pilonnage à quelques simples tirs...
a écrit le 19/07/2014 à 23:12 :
Le secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, Lamberto Zannier, qui a 250 observateurs sur le terrain, a récemment relevé que Moscou n'exerçait pas « un contrôle total » sur les rebelles : à jouer avec le feu, on finit par se brûler. Quelles que soient les conclusions de l'enquête sur le vol MH17, elles ne seront pas à l'avantage du président Poutine, qui aurait pu user de son autorité pour freiner les rebelles lorsqu'il en était encore temps. Il suffisait d'observer jeudi soir les efforts déployés sur les réseaux sociaux pour faire disparaître vidéos et messages compromettants pour les séparatistes pour prendre la mesure de l'enjeu. Si la responsabilité des rebelles dans l'explosion de l'appareil malaisien, et donc dans la mort de 298 civils étrangers, est établie, ou même fortement soupçonnée, il deviendra en effet politiquement très difficile à la Russie de manifester son soutien à une armée fantoche aussi discréditée.
a écrit le 19/07/2014 à 23:12 :
Et surtout, ce qu'aucun média ne veut dire, c'est que c'est le seul des 15 derniers vols (réguliers) de cette compagnie à être passé par cette région. Tous les autres vols ont bifurqué bien avant en direction de la péninsule.
Il serait intéressant de savoir pourquoi ce jour là précisément, le vol a pris cette route.
Réponse de le 19/07/2014 à 23:19 :
La question est plutôt de savoir : pourquoi Poutine fournit de telles armes à ses miliciens qui sont des incapables.
a écrit le 19/07/2014 à 23:11 :
La Russie ne veut plus de fruits moldaves sur son territoire. C’est ce qu’a fait savoir, vendredi, l’agence vétérinaire russe, prétextant la présence d’un «dangereux insecte ravageur : la tordeuse orientale du pêcher» sur ces marchandises. Sont notamment concernés les pommes, abricots, pêches et prunes. Une liste qui s’ajoute au vin, à la viande, aux légumes et aux céréales moldaves déjà dans le viseur du Kremlin, qui prévoit d’en augmenter les droits de douanes. La Russie limite également l’importation de certains produits carnés de Moldavie, évoquant des «infractions grossières aux exigences vétérinaires et sanitaires». Une série de mesures protectionnistes qui intervient un mois après la signature d’un accord de libre-échange entre la Moldavie et l’Union européenne.
a écrit le 19/07/2014 à 21:36 :
Suivez-moi: dans l'histoire du vol MH17 il y a un timing assez suspect. La tragédie MH17 est arrivée deux jours après que le BRICS avait annoncé un antidote au FMI et à la Banque mondiale, une formule qui contourne le dollar des États-Unis en tant que divise internationale pour imposer les monnaies nationales. Et s'est passé eu même temps qu'Israël avance prudemment sa nouvelle incursion militaire à Gaza. La Malaisie, à ceux qui ne le savent pas, est le siège de la Commission de Crimes de Guerre de Kuala Lumpur, celle qui a trouvé Israël coupable de crimes contre l'humanité. La Coupe du monde de football est finie. Le moment où 'Israël aura quitté Gaza quel prochain évenement on nous réserve et dans quelle partie du monde il va avoir lieu ?
Réponse de le 19/07/2014 à 21:55 :
Et pas que ! les déclarations récentes du patron de la BRI sur la situation inquiétante de l'économie mondial ou l'idée de "reset" du FMI... Pour nous occuper, c'est les guerres mais, en coulisse, il se prépare quelque chose d'important d'un point de vue économique. Effectivement, qu'est ce qui vient ?
Réponse de le 19/07/2014 à 22:30 :
??????? Et en plus, comme par hasard, mon voisin est parti en vacances.....
a écrit le 19/07/2014 à 21:33 :
Non, la vraie question est de savoir à quel moment vous allez tomber à court de pseudos à force d'inonder la section commentaire de vos élucubrations.
a écrit le 19/07/2014 à 20:38 :
Le gouvernement de Kiev est aussi peu crédible dans l'enquête sur ce crime que les séparatistes. Les Américains et les Russes de même. Il faudrait une commission composée de spécialistes neutres. Mais où les trouver ? En Afrique et en Amérique latine ? On ne voit guère d'autres endroits, tant les pays dits développés sont engagés dans cette guerre, du côté des Etats-Unis. Le plus probable est qu'on ne saura jamais qui a appuyé sur la gâchette. Chacun affirmera sa vérité aveuglément.
Réponse de le 19/07/2014 à 23:08 :
Pourtant c'est simple. Les séparatistes gèrent entièrement le site. Si l'on ne retrouve pas de débris de missiles, c'est forcément eux aidés des russes les coupables. Si ce sont des missiles d'origine ukrainienne, tu peux être sûr autrement qu'ils vont les montrer. Ils sont toutefois assurément les coupables car ils n'ont pas d'avions ce qui ne nécéssitait donc pas de tirs de missiles, surtout sur un avion à haute altitude venant de l'Ouest.
a écrit le 19/07/2014 à 20:25 :
La réaction allemande est beaucoup plus intéressante que les déclarations du "gouvernement" ukrainien, belliciste, anti-russe primaire et, cerise sur la gâteau (pourri), accessoirement à dominante néo-nazie. Si le Donbass n'était pas bombardé par des avions, il n'y aurait pas de missiles anti-aériens dans le Donbass ! Quant aux donbassiens, ce ne sont pas des ignares sous-développés et ils savent parfaitement manier des outils de haute technologie ! alors c'étaient mêmes des chasseurs ukrainiens qui ont dérouté pour ensuite abattre le Boeing 777 de Malaysia Airlines ?
Réponse de le 19/07/2014 à 21:33 :
Non c'est les extra terrestres..... Après avoir vu la facon de faire toute démocratique et sympathique des russes et pro russe en crimée je trouve incompréhensible cette acharnement à vouloir nous faire croire que les pro indépendantiste sont de pov' victime d'un gouvernement fasciste de Kiev..... Vous avez fumez ou quoi?
Réponse de le 19/07/2014 à 23:10 :
Plus objectif : s'il n'y avait pas Poutine ni ses milices et armements en Ukraine, pays souverain dont il a volé la Crimée, nous n'en serions pas là.
a écrit le 19/07/2014 à 20:11 :
Les fausses allegations en venant de Washington qui visent jeter la responsabilité de cette tragédie sur Poutine ( et quel intérêt aurait-il eu ?) sont, en réalité, pour escamoter des vérités qui gênent le Département d'Etat US. Pour cela je vous conseille de faire un petit saut à ce site américain ici où l'on peut trouver des témoignages plutôt révélateurs à ce sujet : www.globalresearch.ca/spanish-air-controller-kiev-borispol-airport-ukraine-military-shot-down-boeing-mh17/5391888
Réponse de le 19/07/2014 à 23:29 :
Votre texte est un faux, c'est de la propagande du FSB russe, lisez-le, je cite : "Update: Since posting this article, we have received reports to the effect the Spanish Air controller is fake and that the twitter message were sent out of London. We will be investigating the matter".
a écrit le 19/07/2014 à 19:29 :
On peut se dire avec fatalisme: un jour ou l'autre ça devait arriver... Evidemment l'organisation internationale de l'aviation civile prouve encore une fois sa parfaite inutilité: après le manque d'un système simple et économique de suivi des avions commerciaux (voir la proposition d'Inmarsat en réaction à la disparition du MH370), maintenant la non interdiction aux compagnies membres du survol des zones de conflit... l'incompétence a atteint son plafond...
Réponse de le 19/07/2014 à 22:46 :
Comme la Dgac, les SCE... Enfin, pas à grand chose!
a écrit le 19/07/2014 à 18:29 :
Il faudrait savoir: d'abord on accuse les russes d'ingérence, ensuite on leur reproche de ne pas s'ingérer suffisamment!!!!
Si les américains s'ingèrent autant que sur la place Maiden, ils doivent avoir toutes les infos nécessaires, et même plus!!!
a écrit le 19/07/2014 à 18:27 :
A survoler l'enfer on risque d'y tomber.
a écrit le 19/07/2014 à 18:20 :
Dites moi au fait, on en est où de la découverte des armes de destruction massive en Irak ? Toujours rien trouvé ? Comme c'est étrange alors, par contre le pétrole à lui bien été trouvé n'est ce pas ? Mais les Américains ont tous les droits dont ceux de faire la morale au monde entier et surtout de faire des guerres illégales (Irak) de soutenir, financer et équiper les talibans en Afghanistan (années 80), d'installer des dictateurs philanthropes (Pinochet vous salue), de répandre de l'agent orange par milliers de tonnes sur la population civile au Vietnam ... Bref, moi j'ose me demander comment les USA font toujours aussi fureur. Et vous ? Je ne parlerai meme pas de la prison centre de thalassotherapie de Guantanamo ...
Réponse de le 19/07/2014 à 18:37 :
Fais attention Serial, tu vas être catalogué Pro russe, Pro Poutine ou anti démocrate, c'est la norme. Et pourtant, tout est vrai !
Réponse de le 19/07/2014 à 18:49 :
pas faux !!
Réponse de le 19/07/2014 à 23:44 :
Que faisaient les russes en Afghanistan ? Cuba ? Vénézuela ? Europe ? Moldavie ? Géorgie ? Crimée ? Ukraine ? Afrique ? Méditerranée ? Mer Noire ? Pacifique ? Les américains ne font que passer, les russes restent durablement et font des dégâts majeurs. L'Ukraine est la suite de l'histoire de l'Urss qui n'en finit pas.
a écrit le 19/07/2014 à 16:39 :
Obama et les Etats Unis invoquent la raison et la paix alors que toute leur politique est basée sur la terreur et les guerres illégales.
Réponse de le 19/07/2014 à 20:27 :
Et pourtant il y en a ceux qui l'admirent et la défendent sur ce forum et ailleurs.
a écrit le 19/07/2014 à 15:47 :
Le système antiaérien 'Buk' en question est devenu la source de large spéculation dans les médias occidentaux. Depuis son utilisation aux années 1970, ce système a été conçu et produit par l'ancienne Union soviétique et il est présent dans un certain nombre de pays incluant la Finlande, la Géorgie, l'Azerbaïdjan et la Biélorussie. Et même en Ukraine depuis sa dissolution cette année. Donc dire que la batterie antimissiles "Buk" en question dans cet accident appartient à l'armée russe revient à dire que les crimes commis avec les armements de fabrication américaine qui se trouvent maintenant sous contrôle du califat EIIL en Irak doivent être imputés à l'armée américaine !
Réponse de le 19/07/2014 à 23:40 :
Les ukrainiens n'ont nul besoin de descendre des avions puisque les séparatistes n'en ont pas. Seuls ces derniers descendent des avions depuis le début du conflit. Le tir a d'ailleurs eu lieu de leur secteur. Si l'on ne retrouve pas de travce du missile cela confirmera sans équivoque que ceux sont eux. Parmi les autres preuves les accablants. Et comme ces missiles nécessitent une certaine technicité, cà ne peut être que des milices russes et non de simples séparatistes.
a écrit le 19/07/2014 à 15:10 :
Presque 5 heures pour étudier, et modérer le cas échéant, ce texte : "Oui TC, on s'émeut mais il y a tellement de morts à travers le monde qu'on ne sait plus ou donner de la tête. Nous, la plèbe, sommes civilisés et humanistes, pas nos gouvernements psychopathes. Si toutes les guerres devaient être décidées par référendum, il y aurait beaucoup moins de guerres et de souffrances". En quoi ce post est non conforme à la charte ? Ou est ce mon nom (je ne me cache pas) qui déplait à Alain et ses sbires ?
Réponse de le 19/07/2014 à 15:48 :
...encore une taffe ?....
Réponse de le 19/07/2014 à 18:40 :
Ah, le revoilu ! Le hoquet est passé ?
a écrit le 19/07/2014 à 14:58 :
Il faut que Poutine envoie quelques escadrilles de Tu-95MS équipés d'une douzaine de bombes Tsar sur les Etats-Unis et on verra si Obama (ou ce qu'en restera) va encore continuer avec son cirque de sanctions envers la Russie ! ridicule....
Réponse de le 19/07/2014 à 15:24 :
Encore un adorateur de dictateurs.
Réponse de le 19/07/2014 à 16:23 :
Je dirais même plus : il est GRAND TEMPS d'arrêter ce prix Nobel de la Paix, le bonhomme est devenu un affreux va-t-en guerre, une vraie menace à la paix dans toute la planète !!! et Hollande, bon sang, mais que fait-il Hollande ????
Réponse de le 19/07/2014 à 17:17 :
Réalisez-vous les conséquences de ce que vous proposez ?
Aux USA comme en Russie et dans le reste du monde, il y a encore des gens de bonne volonté qui n'aspire qu'à vivre en paix en respectant et en étant respecté.
Ce n'est pas en vitrifiant la moitié de la planète que quoi que ce soit s'arrangera.
Réponse de le 19/07/2014 à 18:10 :
Avec ta brillante remarque, Jeannot, tu m'as posé un....
Réponse de le 19/07/2014 à 18:45 :
Hollande papotte, commente, condamne, explique, glose, blâme... et pis c tout ! Et notre prix Nobel de la paix, et ben il prône la paix, à sa façon. M'enfin, de fort belle manière !
Réponse de le 19/07/2014 à 19:31 :
héhéhé! ha!ha! mais, que voulez vous qu'il fasse, ma pauvre.........
Réponse de le 19/07/2014 à 20:17 :
HOLLANDE ? il prépare son mariage.
a écrit le 19/07/2014 à 14:36 :
Deux tours symbole à détruire ont permis a un pays de garder le leader-chip!
a écrit le 19/07/2014 à 14:25 :
Maintenant, je suis fatigué d'entendre toutes ces marionnettes de s'accuser l'un l'autre, la guerre a été déclarée entre la Russie et les US, lorsque les Russes ont refusé de utiliser le dollar et maintenant seulement une question de temps pour la bonne excuse, avec ces fous de Washington et nos vassaux dirigeants européens vont nous conduire à la catastrophe avec la III WW si l'opinion publique ne se réveille pas.
a écrit le 19/07/2014 à 14:22 :
Qui a le plus intérêt a avoir un conflit loin de son territoire afin d'imposer sa vision du monde?
a écrit le 19/07/2014 à 14:21 :
Obama c'est l'hôpital qui se fout de la charité: Si on doit mettre en œuvre des sanctions contre tous les pays soupçonnés d'agressions, on devrait commencer par les US pour avoir envahi l'Irak....
a écrit le 19/07/2014 à 14:16 :
Près de 25 ans après la dissolution de l'URSS, la haine du russe est toujours aussi vivace.
Ce crash a fait une victime de plus : la Raison.
a écrit le 19/07/2014 à 13:42 :
ui a fait ça ?
La bonne question est: à qui profite le crime ?
Certainement pas à Poutine qui y va déjà avec des pincettes. Les séparatistes ? Mmmh, ils regagnent du terrain pas le moment de faire des conneries.
Alors ?
Kiev et ses neonazis qui s'enlisent ont besoin d'un coup de main plus sérieux, les services spéciaux américains qui coutent une fortune, l'hiver qui approche, ils leurs faut des prétextes sérieux pour justifier l'escalade.
Plus globalement les us ont perdu la guerre économique, ils le savent. Apres un dernier baroud en imprimant des quantités astronomiques de dollars, qui va s'effondrer immanquablement, ils sèment le chaos sur la planète, pour que cette valeur "refuge" résiste encore un peu. Couper le gaz (et les recettes) aux russes, signer le traiter transat avec l'Europe. Déstabiliser ou assujettir tous les pays ayant des ressources énergétiques. Acheter le maximum d'industrie stratégiques en imprimant du papier dollars...
De vrais malades mentaux aux commandes !
Dommage pour le peuple américain, ce sont des gens vraiment biens.
Réponse de le 19/07/2014 à 14:08 :
La maison france evolue vers un pouvoir extreme ump /fn , des villes du nord evolues dans ce sens apres les municipales (milices anti emmigrants, repressions policieres)
Réponse de le 19/07/2014 à 14:21 :
Pus exultez beaucoup d'autres possibilités comme l'erreur d'une des parties du conflit, quelle qu'elle soit, ou bien un acte volontaire d'une petite équipe qui n'a pas réfléchi aux conséquences géopolitiques de son acte...
a écrit le 19/07/2014 à 13:25 :
Et malgré tout ce tapage médiatique, je vois encore sur mon écran une quinzaine d'avion commerciaux au dessus de l'Ukraine. Preuve que c'est bien un accident aérien servant de prétexte à une agression politique envers la Russie.
a écrit le 19/07/2014 à 13:20 :
le crime est commis sur le territoire d'un état qui se nomme Ukraine et dont le gouvernement vassal du Nobel Obama reçoit dollars , mercenaires et munitions . Qu'ils se débrouillent entre eux !!!
a écrit le 19/07/2014 à 12:42 :
A lire les commentaires, pour beaucoup, Poutine est aujourd'hui l'homme qui fait fureur.
Réponse de le 19/07/2014 à 12:55 :
Dites moi au fait, on en est où de la découverte des armes de destruction massive en Irak ? Toujours rien trouvé ? Comme c'est étrange alors, par contre le pétrole à lui bien été trouvé n'est ce pas ? Mais les Américains ont tous les droits dont ceux de faire la morale au monde entier et surtout de faire des guerres illégales (Irak) de soutenir, financer et équiper les talibans en Afghanistan (années 80), d'installer des dictateurs philanthropes (Pinochet vous salue), de répandre de l'agent orange par milliers de tonnes sur la population civile au Vietnam ... Bref, moi j'ose me demander comment les USA font toujours aussi fureur. Et vous ?
a écrit le 19/07/2014 à 12:36 :
Pendant que Obama menace la Russie sans preuve et cherche ouvertement l'affrontement avec les Russes suite à cette histoire d'avion abattu, personne ne s'émeut de la mort des civils victimes des bombardements à Gaza ou dans les régions de l'est de l'Ukraine.

Certes, les passagers de cet avion de ligne ne méritaient pas ça mais de toute évidence, il y a des gens qui peuvent mourir dans l'indifférence et d'autres pour qui on est prêt à déclencher une 3ème guerre mondiale. C'est ça le président d'un pays dont il se dit être de l'exception !
Réponse de le 19/07/2014 à 13:03 :
Oui TC, on s'émeut mais il y a tellement de morts à travers le monde qu'on ne sait plus ou donner de la tête. Nous, la plèbe, sommes civilisés et humanistes, pas nos gouvernements psychopathes. Si toutes les guerres devaient être décidées par référendum, il y aurait beaucoup moins de guerres et de souffrances. M'enfin, on a le droit de rêver. Les guerres permettent à l'économie de croitre, c'est notre paradoxe.
Réponse de le 19/07/2014 à 13:08 :
vrai ! Et en plus, dans son dernier communiqué, il accuse la Russie de ne rien faire contre les séparatistes. Il demande donc ouvertement à la Russie d'intervenir en Ukraine. Mais qui a soutenu le coup d'état et créé l'insécurité dans ce pays ? Au XXI ème siècle, les boniments du XX ème ne marchent plus...
a écrit le 19/07/2014 à 12:05 :
Et pendant ce temps là notre charlot joue avec des tyraneaux en Francafrique!!! Et cherche touours des conquetes pour satisfaire sa toute petite chose Ha ha ha ha
a écrit le 19/07/2014 à 12:02 :
Je menace Tu menaces... Nous menaçons Vous menacez .....Et Il s'en fout hou hou hou
a écrit le 19/07/2014 à 11:54 :
Varsovie accuse les insurgés ; Washington accuse la Russie ; Kiev accuse Poutine ; Moscou insiste sur une enquête internationale et objective ; Londres accuse l'armée russe ; La Haye attend les résultats d'une enquête internationale ; Paris dit rien parce qu'il n'avait pas des Français dans le vol MH17. En fait, malgré les "zones d'ombre" qui entourent cet "accident", la faute aux autorités de Kiev se profile déjà à l'horizon. Les médias occidentaux parlent moins de cette affaire, en attendant "les preves" d'Obama, peut-être réalisées par la même équipe qui a préparées les "preuves" de que Saddam Hussein disposait des armes de destruction massive en 2003.
a écrit le 19/07/2014 à 11:52 :
c'est terrifiant ce manque d'humanisme .... personne ne dit "pardon" !
a écrit le 19/07/2014 à 11:50 :
Malgré les insinuations qui sortent de la bouche d'Obama les vrais responsables de cette tragédie sont : 1. le centre de contrôle aérien qui aurait du interdire le survol d'une zone de guerre ; 2. la compagnie Malaysia Airlines elle-même qui, à contre-sens des compagnies européennes et par souci unique d'économie de kérosène, a continuer à survoler l'Ukraine. Les accusations politiques et réciproques entre Occident et Russie ne relèvent que de la rhétorique de propagande et cela fait tourner les médias. Point àla ligne.
Réponse de le 19/07/2014 à 19:33 :
pas faux !! d'autres compagnies avaient bien pourtant évité de passer par là, donc... !
a écrit le 19/07/2014 à 11:49 :
truc qui m’exaspère personne ne demande pour le moins "pardon" !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 20/07/2014 à 10:16 :
oui.....mais pardon, 300 innocents ont été tués....c'est dur à accepter même le pardon pour des familles de civils....
a écrit le 19/07/2014 à 11:47 :
OBAMA donne un avertissement à POUTINE. Au bout de 10 avertissements, il y a un blame et au bout de 10 blames, on verra ce qu'on fait. D'ici là, OBAMA ne sera plus président des USA.
a écrit le 19/07/2014 à 11:45 :
La manipulation bat son plein .... mes condoléances aux familles... tous ces c... se rejettent la responsabilité !
a écrit le 19/07/2014 à 11:41 :
Ce terrible "accident" est un formidable argument pour convaincre l'opinion publique qu'il faut a tout prit s'engager dans une guerre contre la Russie. on ne part pas en guerre sans l'aval du peuple...(souvenons nous des armes de destructions massives en Irak.)

C'était le petit "truc" qui manquait a la clic d'Obama, et ils veulent nous faire croire que c'est poutine qui leur sert sur un plateau d'argent l'excuse d'aller lui taper sur la figure ?

Ils nous prennent vraiment pour des gogos.
Réponse de le 19/07/2014 à 11:49 :
Je ne sais pas si les américains vous prennent pour des gogos, mais vous en êtes une si vous croyez que leur objectif est de faire la guerre à la Russie. Avez vous oublié que la Russie a l'arme nucléaire ?
Réponse de le 19/07/2014 à 16:25 :
Isabelle, vous confondez Poutine avec Saddam Hussein, c'est pas le même gars, il faut remonter encore passablement dans vos échelles....
a écrit le 19/07/2014 à 11:38 :
Obama veut la peau de Poutine mais ce dernier pourrait s'installer à nouveau à Cuba. après tout l'Oncle Sam a mis la main sur les anciens pays du pacte de Varsovie et s’implante en Ukraine. Réponse du berger à la bergère. Au bout du compte les démocrates sont pires que les Républicains (Vietnam par exemple)..
Réponse de le 19/07/2014 à 11:55 :
Au lieu de raisonner USA contre Russie, et de justifier la situation dans l'est de l'Ukraine par celle de l'ouest de l'Ukraine, ne pensez vous pas qu'il faudrait plutôt en revenir aux fondamentaux : la souveraineté de l'Ukraine qui décide toute seule de son avenir. Que les USA et la Russie appellent aussi la fin du conflit et votent à l'ONU pour l'envoie d'une force d'interposition en Ukraine de l'ONU. Le retour de la paix est le préalable a une consultation sereine du peuple ukrainien sur son avenir : unitė, fédéralisme ou sécession. Et pas avec des militaires devant les urnes cette fois ci !!
a écrit le 19/07/2014 à 11:25 :
Que de mensonges de la part des USA. Inquiétant ! Rebelote comme pour l'Irak ! Attention les infos françaises encore une fois sont trop souvent inspirées des USA, contrairement aux infos allemandes ! Beaucoup de journaux sont financés par des fonds américains.On voit bien l'enjeu de l'indépendance pour la France, la liberté d'information déja. Les compagnies US évitent l'Ukraine depuis avril 2014 ! Donc les USA qui fournissent les armes, les mercenaires l'argent aux bellicistes de Kiev (qui me scandalisent) sont bien informés concernant les missiles ... En fait ils veulent faire la guerre à la Russie de façon interposée. Nouvelle tactique comme en Irak et bientôt en Afghanistan. Les dirigeants Français sont-ils devenus fous? pourquoi soutenir Kiev qui veut la guerre et ne pas bloquer les fonds européens vers Kiev ? les gens en Ukraine, dont les russophones voulaient une autonomie régionale. On leur fait la guerre ! typique des énarques français de ne pas écouter les gens (on le voit pour les régions gribouillées chez nous). Et pourquoi appeler Pro-russes des Russophone qui défendent leur langue et comme les autres Ukrainiens ne veulent plus des oligarques et veulent leurs droits civiques ? Les USA sont en train de tout foutre en l'air, c'est le seul intérêt des lobbies pétroliers et d'armement qui dirige ce pays, une sorte d'extrême droite. Pas étonnant qu'ils soutiennent les entités extrémistes dans le monde. Il est urgent que l'Europe se dégage de cette étreinte qui va devenir mortelle. Sortons de l'Otan, construisons avec l'Allemagne une armée forte, engageons un processus d'alliance avec la Russie ce qui ruinera les efforts belliqueux des anglo-saxons (que je considère contre l'Europe) et de leurs partisans (Pologne surtout).
Réponse de le 19/07/2014 à 11:48 :
Tout à fait d'accord avec vous. C'est inquiétant l'état actuel de l'information en France, devenue trop dépendante des fabricants d'armements et des banquiers plutôt atlantistes qu'européens. Heureusement qu'il nous reste, à nous les lecteurs, encore l'option de certains réseaux de presse non-alignée avec celle de Washington, fort heureusement. Cela nous permet au moins d'avoir accès aux deux côtés d'un même sujet pour mieux le comprendre.

Par rapport à cet accident en Ukraine, on note que les presses du monde ont déjà levé la pédale, on en parle moins. La cause ? les accusations occidentales se sont avérées sans consistance et se perdent dans le politique seulement. Les vrais responsables se trouvent plutôt du côté "qui ne fait pas nos affaires". Ainsi, comme dans le cas du vol MH-370, il se pourrait que l’on ne sache jamais ce qui s’est passé avec le vol MH-17.
a écrit le 19/07/2014 à 10:44 :
Ayé, les troupes anti poutine ont été mobilisées, ça faisait désordre.
a écrit le 19/07/2014 à 9:43 :
A propos, Merkel a appelé vendredi la France à arrêter les exportations vers la Russie des Mistral même si les sanctions actuelles les permettent ! est-ce que le petit coup de fil que Obama lui a fait cette semaine a-t-il remit "La Dame d'Enfer" à sa vraie place de Prima Donna vassale des américains ? Hollande va-t-il obéir Berlin ou pas ? nom de Gott, quel suspense !!!
a écrit le 19/07/2014 à 8:39 :
Vu les moyens de surveillances mis en place dans la région par l'OTAN, les USA, l'UE, satellites, AWACS etc. Vous pensez bien que si une quelconque véritable preuve qu'un missile avait été tiré par les russes ou pro-russes, nous aurions déjà eu droit à la présentation de ces dites preuves irréfutables.
Réponse de le 19/07/2014 à 11:19 :
Ce n'est pas une preuve. On pourrait dire la même chose des russes. Attendons plutôt l'enquête de l'ONU sur le sujet.
Réponse de le 19/07/2014 à 11:24 :
évidemment ! Les américains nous poussent vers la guerre contre la russie, c'est leur seule voie de sortie pour essayer de camoufler leur faillite...
a écrit le 19/07/2014 à 8:37 :
beau parleur mr obama maisqui a declanche la crise LES PROMESSES DE L'europe ,contre la russie ;qui soutien le massacre Palestinien to ujours mr obama et son toutou flamby .qui soutiennent l'occupant et colon ????
a écrit le 19/07/2014 à 8:14 :
Moi je trouve quand même grave qu on cherche pas la responsabilité des compagnie aérienne qui ont autorisees le survol d une zone de guerre?
Réponse de le 19/07/2014 à 10:46 :
Il y a au moins 300 survols de l'Ukraine chaque jour par des compagnies internationales.
a écrit le 19/07/2014 à 5:57 :
Ou est le temps beni ou il y avait un clown alcoolique au Kremlin qu'on pouvauit couilloner et ridiculiser a loisir. Snifff
a écrit le 19/07/2014 à 5:42 :
Il faudrait demander à la Russie de bous prêter Poutine pendant un an ou deux à la tête de la France, histoire de remettre un peu d'ordre dans ce foutoir.
Réponse de le 19/07/2014 à 11:30 :
Qu'il reste ou il est. Je préfère des politiques très largement plus démocratiques et respectueux des droits de l'opposition et de la presse que lui. Et moins belliqueux aussi ! La Russie a assez souffert dans le passé et mérite mieux que lui
Réponse de le 19/07/2014 à 13:11 :
Ouai ! Ce serait plus efficace que le votes des étrangers...
a écrit le 19/07/2014 à 5:31 :
La politique de Poutine en Syrie a été une catastrophe avec son droit de veto au début des excès de Bachar avec pour résultat plus de 160.000 morts. Ce n'est pas mieux parti en Ukraine ou il ne contrôle pas ses frontières et envoie milices et armes. Ce conflit va durer et Poutine en est le principal responsable avec le vol de la Crimée.
Réponse de le 19/07/2014 à 9:34 :
qui est responsable de ces carnages si ce n'est les USA et l'UE avec leur droit d'ingérence ?.
Réponse de le 19/07/2014 à 9:52 :
Vous avez visiblement manquer quelques épisodes. .. la déstabilisation vous savez ce que cela veut dire ? Les responsables du foutoir international sont les usa et l'Europe çà me coûte de le dire mais il faut arrêter de ce cacher derrière son petit doigt. .
Réponse de le 19/07/2014 à 11:28 :
le vol de la crimée ?

Je vous rappel qu'il y a eu un référendum en mai, ou la population a massivement voté pour être rattaché a la Russie .

Mais il est vrai qu'en occident, les référendum n'ont aucune légitimité pour nos élites (France = reférendum constitution européene en 2005 dont le résultat fut bafoué)

demander l'avis du peuple, quelle idée saugrenue ! Vive la démocratie et le monde libre n'est-ce pas !
a écrit le 19/07/2014 à 4:20 :
Je serais curieux de savoir, parmi tous ces commentaires, qui a déjà mis les pieds en Russie...?
Réponse de le 19/07/2014 à 5:34 :
Le sujet n'est pas la Russie ni les russes mais Poutine qui est le vrai problème des temps actuels car envahisseur dictateur vissé au poouvoir et tourné vers le passé.
Réponse de le 19/07/2014 à 9:07 :
Question envahisseur, les US sont champions du monde toutes catégories: Irak , Afghanistan, Vietnam..... avec toujours son cortège de cadavres. Poutine n'est qu'un amateur comparé a un tel bilan.
Réponse de le 19/07/2014 à 9:59 :
Yvan, des pro-américains comme toi adoraient la Russie à l'époque de Boris (hic!) Eltsine (hic!), les yankees y ont implanté une pléthore de sociétés américaines, ont fait un tas de partenariats de tous bords (armements, aéronautique, informatique, etc) et, le principal, les Américains ont voulu prendre part dans les sociétés qui exploitent le gaz et le pétrole russes. Demandez aux Russes (pas à Poutine !) ce qu'ils en pensent de Eltsine (hic!), l'ivrogne. La Russie descendait la pente pour devenir un pays comme les néo-conservateurs américains le souhaitent : un Irak ou un Venezuela. Mais les forces vives d'un pays avec l'Histoire et la tradition russe ne peux pas disparaître à cause d'un soulard de Président-pantin de ses propres ennemis.

Le peuple russe a trouvé son salut avec Vladimir Poutine et si nous le haïssons en Occident c'est parce que chez nous il n'y a que des pantins des Etats-Unis, voilà ! Poutine a redonné à la Russie ses vraies valeurs et cela irrite les Etats-voyous de cette planète, appelons un chat un chat. Toute ces histoires de coup d'Etat en Ukraine, de positionner l'Otan aux portes de la Russie ont été engendrées par Washington et ses vassaux européens dans l'unique but de s'emparer da la Russie de Poutine pour la re-transformer en "Russie de Eltsine" !

Votre commentaire ne démontre qu'un borne sans égal vis-à-vis de la vraie information ou alors de cette mauvaise foi si typique de chez nous quand il s'agit de parler (mal) des autres pays. Dans le premier cas, je vous suggère d'aller vous renseigner par d'autres sources plus fiables que les médias de Paris, CNN, BBC ou d'autres véhicules de la propagande occidentale pro-Washington ; il y en a bien d'autre options. Et si il s'agit du deuxième cas, alors rien à faire.

Bonne pêche !
Réponse de le 19/07/2014 à 11:31 :
qui est-ce qui depuis les années 50 ne cesse d'étendre ses bases militaires partout a travers le monde ?

Jetez un œil sur une carte des bases de l'OTAN, et comparer ceci avec les bases russes.

la vrai problème, c'est la poutre qu'on a dans l’œil et qui nous empêche de voir les choses en faces.
Réponse de le 19/07/2014 à 12:00 :
C'est terrible ! Il parait que poutine mange aussi des enfants ukrainiens ! vous ne le saviez-pas ! tartuffe !
Réponse de le 19/07/2014 à 16:29 :
Un tel niveau de naïveté me laisse pantois... honnêtement, Yvan !
a écrit le 19/07/2014 à 2:41 :
La Russie, la Russie, n'est ce pas ce bel et grand état dont le chef de l'état justement a été invité par François Hollande en juin dernier et en grande pompe. De la à dire que la France soutient la politique de la Russie et donc cautionne ce genre d'attaque il n'y a qu'un pas ...
Réponse de le 19/07/2014 à 3:59 :
Arrêtez les conneries
L'ex-URSS a fortement contribué à la victoire sur le nazisme.
Donc invitation logique en mémoire des russes disparus dans cette merde de 2éme G.M.
C'est tout de même le pays qui a le plus trinqué, révisez votre histoire.
Après, cela se nomme du négationnisme.
Réponse de le 19/07/2014 à 5:38 :
La Russie a d'abord collaboré avec Hitler, pacte Ribbentrop Staline puis après avoir lutté contre le nazisme a envahi une bonne part de l'Europe et Poutine fait de même. Toutefois on a invité Merkel et il est donc naturel que les russes soient présents, même si c'est Poutine leur représentant. On aurait préféré mieux que Poutine bien sûr !
Réponse de le 19/07/2014 à 8:07 :
Bah, faut faire avec ce que l'on a sous la main!
Et le peuple russe n'est pas responsable de ses dirigeants et leurs cliques.
Pour le vote, ils n'ont que l'embarras du non choix.
Peut-être, un jour le printemps russe,.......
Réponse de le 19/07/2014 à 10:07 :
Oui et les vikings ont envahis la Normandie. .. Les huns. ... y-a du lourd là. .
Réponse de le 19/07/2014 à 12:44 :
@Normand: ah, parce que la France de Pétain n'a pas collaboré avec les nazis, elle ?
a écrit le 19/07/2014 à 2:13 :
La Russie ne veut plus de fruits moldaves sur son territoire. C’est ce qu’a fait savoir, vendredi, l’agence vétérinaire russe, prétextant la présence d’un «dangereux insecte ravageur : la tordeuse orientale du pêcher» sur ces marchandises. Sont notamment concernés les pommes, abricots, pêches et prunes. Une liste qui s’ajoute au vin, à la viande, aux légumes et aux céréales moldaves déjà dans le viseur du Kremlin, qui prévoit d’en augmenter les droits de douanes. La Russie limite également l’importation de certains produits carnés de Moldavie, évoquant des «infractions grossières aux exigences vétérinaires et sanitaires». Une série de mesures protectionnistes qui intervient un mois après la signature d’un accord de libre-échange entre la Moldavie et l’Union européenne.
a écrit le 19/07/2014 à 1:27 :
Le secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, Lamberto Zannier, qui a 250 observateurs sur le terrain, a récemment relevé que Moscou n'exerçait pas « un contrôle total » sur les rebelles : à jouer avec le feu, on finit par se brûler. Quelles que soient les conclusions de l'enquête sur le vol MH17, elles ne seront pas à l'avantage du président Poutine, qui aurait pu user de son autorité pour freiner les rebelles lorsqu'il en était encore temps. Il suffisait d'observer jeudi soir les efforts déployés sur les réseaux sociaux pour faire disparaître vidéos et messages compromettants pour les séparatistes pour prendre la mesure de l'enjeu. Si la responsabilité des rebelles dans l'explosion de l'appareil malaisien, et donc dans la mort de 298 civils étrangers, est établie, ou même fortement soupçonnée, il deviendra en effet politiquement très difficile à la Russie de manifester son soutien à une armée fantoche aussi discréditée.
a écrit le 19/07/2014 à 1:14 :
La couverture médiatique d'Itar-Tass, une des principales agences de presse russe s'emmêle les pinceaux au soir du crash. Un article du 17 juillet explique en citant une «source compétente» que les milices pro-russes de la région de Donetsk ne possèdent pas d'équipement capable de lancer des missiles sol-air, missiles qui pourraient être la cause du crash du vol MH17. Elle relaye ainsi l'information sans rappeler un article publié sur ce même site le 29 juin, qui indiquait clairement que des miliciens ont pris le contrôle d'un système de défense aérien équipé de missiles BUK, des missiles sol-air longue portée.
a écrit le 19/07/2014 à 0:36 :
Des groupes de soldats en uniforme russe, mais sans insignes de reconnaissance, disposant d’artillerie et de lance-roquettes multiples Grad ont été observés près d’Izvaryne, dans la région de Lougansk.
a écrit le 19/07/2014 à 0:10 :
Avant de soutenir inconditionnellement les séparatistes pro Russe, posons nous la question: si très prochainement la Seine Saint Denis un jour majoritairement musulmane décide de faire allégeance au Quatar ou autre, et ne reconnait plus l'autorité laique de la France, soutiendrez les vous?
Réponse de le 19/07/2014 à 11:49 :
Propos raciste et intolérable sous couvert de l'anonymat.

Un retraité

Jacques Rouveure
Réponse de le 19/07/2014 à 12:06 :
C'est déjà fait ! Sortez un peu de chez vous !
a écrit le 18/07/2014 à 23:40 :
Il est clair que les russes et leurs milices tentent d'aider les séparatistes en abattant des avions dont ces derniers ne disposent pas et ce afin de les soutenir. Sauf que cette fois c'est une grosse gaffe qui se retourne contre les russes et séparatistes. Après avoir envahi la Crimé, Poutine tente de déstabiliser l'Ukraine pour la reprendre malgré le voeu de la majorité de la population. On se retrouve sous Staline.
a écrit le 18/07/2014 à 23:22 :
Il est clair que les ukrainiens n'avaient pas à viser d'avions puisque les séparatistes n'en disposent pas. De plus l'avion venait de l'Ouest et à haute altitude. L'équipement nécessite des servants de missiles d'une certaine formation. Les missiles sont russes. Les échanges confirment que l'erreur vient des miliciens assistés de leurs commandants russes. Poutine a même gaffé sur ce plan ennervé par cette grosse bavure qui se retourne contre lui.
a écrit le 18/07/2014 à 22:22 :
Les ricains sont impayables: c'est le seul pays en guerre perpétuellement depuis 100 ans, leurs guerres sont tapissées de centaines de milliers de cadavres (Vietnam, irak,...) mais ils continuent a nous expliquer que les autres sont dangereux... on croit rêver!!!!
Le jours ou ils s'occuperont de leurs propres affaires, le monde sera beaucoup plus pacifique.
Réponse de le 18/07/2014 à 23:00 :
Contrairement aux russes ils n'envahissent pas durablement les pays comme en Europe, Géorgie, Crimée, Ukraine, Moldavie, Arctique etc. Grande différence.
Réponse de le 18/07/2014 à 23:01 :
Ben voyons et les russes eux pendant 100 ans ils n'ont pas fait aussi des guerres....Retournes à l'école
Réponse de le 19/07/2014 à 0:28 :
@ beauregard : Votre commentaire fonctionne encore mieux quand vous remplacez "américains" par "russes ou soviétiques" et ce depuis encore plus longtemps dans l'histoire.
Réponse de le 19/07/2014 à 9:59 :
Si l'on doit faire une comptabilité des guerres d'ingérence entre les usa et la Russie, les comptes vont êtres vite fait ! Usa vainqueur par ko au 1er round. .
a écrit le 18/07/2014 à 22:07 :
Et quand les US fournissaient aux insurgés Afghan des missiles Stinger pour descendre les hélicos russes dans le conflit les opposant, ils firent perdre aux russes la maitrise du ciel, mémoire courte et sélective mais providentielle !!
Réponse de le 18/07/2014 à 23:03 :
Salut le ptit pro poutine......
Réponse de le 18/07/2014 à 23:08 :
C'était normal, que faisaient les russes en Afghanistan ??? et que font-ils en Crimée, Ukraine et Géorgie ? Que faisaient-ils en Europe ? et ailleurs ?
a écrit le 18/07/2014 à 21:39 :
Quand les américains le disent c'est que c'est faux ... en plus ils affirment sans jamais donner le moindre début de preuve ... Ma conclusion est que cela est un coup monté des USA avec le gouvernement de Kiev pour essayer d'encore plus brouiller les russes avec les européens afin que les USA nous fourguent leur camelote ... Plus aucune moralité nos ex-amis des USA ...
Réponse de le 18/07/2014 à 22:18 :
Encore "des preuves à la Maison-Blanche" comme celles qui "prouvaient" que Saddam Hussien avait des armes de destruction massive et même atomiques !! mille photo-satellites, animations, théories "scientifiques", le bordel quoi !! Bush et Balir ont fait la guerre en Irak et jusqu'à aujourd'hui on n'a pas pu trouver UNE SEULE ARME DE DESTRUCTION MASSIVE IRAKIENNE !!!

Peu importe, quand les USA veulent faire la guerre et la font. Et leurs poodles le suivent à leurs frais !
Réponse de le 18/07/2014 à 23:06 :
Oui surement et comme la pub les marnottes plient le papier alu...........Arrettes de fumer........dodo calme !!
Réponse de le 18/07/2014 à 23:09 :
Et toi tu les fournis tes preuves coco ?
Réponse de le 18/07/2014 à 23:36 :
Oubliez l'amitié, il n'y a que des intérêts partagés. Et nous en avons historiquement plus avec les américains qu'avec les russes. Désolé pour vous, il faut vous faire une raison ou déménager en Russie.
Réponse de le 19/07/2014 à 0:17 :
Vos allégations sont encore plus fumeuses.... Les traces et images seront bientot dispo, mais vous continuerez à nier ?
Il serait peut être temps de déposer les armes ?
a écrit le 18/07/2014 à 21:30 :
On ne saura vraiment ce qui s'est passé que dans 40 ou 50 ans, quand des documents "confidentiel défense" seront déclassifiés. Mais en attendant, il n'est pas difficile de deviner à qui profite ce crime.
a écrit le 18/07/2014 à 21:19 :
Et l'autre avion?!! Celui qui a disparu depuis des mois, les USA ne seraient ils pas impliques par hasard?!! Facile de critiquer et de donner des leçons comme ça!
Réponse de le 18/07/2014 à 23:16 :
Non c'est forcément les russes quand un tir est aussi nul.
a écrit le 18/07/2014 à 20:49 :
pourquoi on t ils passer au dessus d un pays en conflits
a écrit le 18/07/2014 à 20:16 :
Je remarque.... très pro-russe les lecteurs de La Tribune; comme ceux du Figaro d'ailleurs: qui se ressemble, s'assemble !
Réponse de le 18/07/2014 à 20:26 :
Ou qui s'informe comprend ! Suis pas pro russe, suis anti menteurs, nuance.
Réponse de le 18/07/2014 à 20:29 :
Je commence à devenir parano, je vois des Alain partout mais non c'est un André. lol
Réponse de le 18/07/2014 à 21:08 :
Bienvenu, André, en tant que lecteur pro-NéoConservateurs américains ! le forum de La Tribune est l'un des forums les plus démocratiques (et variés) de toute l'Europe, faites comme chez vous.
a écrit le 18/07/2014 à 20:01 :
Cette Europe de Bruxelles est devenue une institution pourrie par son asservissement sans bornes aux néo-conservateurs atlantistes. Les Etats-Unis veulent charrier les Etats européens dans une guerre avec la Russie pour s'imposer encore plus sur le continent et s'emparer des richesses de cette région, dans le meilleur des cas. Dans le pire, les EUA veulent promouvoir une guerre nucléaire en Europe avec les conséquences les plus imprévisibles que cela comporte. Pour ceux qui auraient encore quelques doutes, il faut immédiatement militer pour la sortie de l’U.E, pour des raisons politiques, et en corolaire de la zone Euro pour des raisons économiques.Si l’on sort, il est probables que d’autres pays le feront également. On pourrait alors reconstruire sur ces ruines une nouvelle union sans les traités scélérats qui permettent à une minorité à la botte des américains de faire n’importe quoi.
A ce rythme, ils vont nous mener à un conflit avec les Russes (aujourd’hui) et demain avec d’autres (Iran, Chine ?). C’est parti pour…
Réponse de le 19/07/2014 à 0:07 :
Je peux entendre votre volonté de disculper. Cependant comment pouvez vous defendre un pseudo état sans élections, qui a pris en otage des observateurs Européens. Cela me rappelle @dolf et les Allemands des Sudetes: prétexte à l'envahissement de la Techcoslovaquie en 1938.... Quelque soit les preuves qui vous seront lises sous le nez par les médias européens qui ont montrés comme pour l'Irak qu'ils sont indépendants, vous persisterez dans vos dénégations.
Et pour finir, quid des tweets ballots des séparatistes qui ont commencé par revendiquer l'explosion, puis retirant rapidement celui ci une fois la gaffe connue !
a écrit le 18/07/2014 à 19:25 :
Soyons factuels: tous les marchés sont en hausse: ce que "n'exclue pas" M.Obama n"intéresse personne. je n'exclue pas non plus une infinité de choses pour le reste de l'année..
Réponse de le 18/07/2014 à 23:26 :
Sauf le marché russe qui dévisse. La Russie s'ensile à cause de Poutine.
a écrit le 18/07/2014 à 19:06 :
Varsovie accuse les insurgés ; Washington accuse la Russie ; Kiev accuse Poutine ; Moscou insiste sur une enquête internationale et objective ; Londres accuse l'armée russe ; La Haye attend les résultats d'une enquête internationale ; Paris dit rien parce qu'il n'avait pas des Français dans le vol MH17. Nous tous, nous attendons avec impatience l'avis de Tel-Aviv et celui de Damas.
a écrit le 18/07/2014 à 18:54 :
L'Australie fait partie d'un complot americo-britannique appelé "The Five Eyes" (auquel on pourrait ajouter aussi "and Ears"), en fait un réseau d'antennes et d'autres satellites dont l'unique but est de surveiller le monde entier (y compris la France !) pour des raisons parmi les plus sordides de la planète. Leur alibi c'est "on lutte contre le terrorisme"!, une devise qui fait n'importe quel citoyen lucide de ce monde dormir debout. Les autres pays de ce complot-réseau sont la Nouvelle-Zélande et le Canada. Comme par de ces hasards, tous sont des pays anglophones. Les ordres partent toujours de Washington et sont colportés à la lettre par ces braves Premiers Ministres. Cette déclaration de Mr Abott n'a rien de spectaculaire et moins encore d'original. De la palissade anglo-saxonne sans plus...
Réponse de le 19/07/2014 à 1:51 :
Nous le savons et c'est pour cela que nous avons quelques éléments d'interceptions des communications au 4 coins du globe. A votre avis pourquoi nous avons la plus grande zone maritime au monde ? On paye notre indépendance et notre sécurité.
Au passage il ne faut pas oublier que la DGSE donne du fil à retordre aux services secret étranger ... (cf l'ancien secrétaire de la défense US sous l'ère Bush). Mais bon c'est pas l'objet du débat.
Réponse de le 19/07/2014 à 10:03 :
Nous n'avons aucune indépendance faut arrêter de se la péter. Nous ne sommes que valet juste bon à balayer la poussière. .
a écrit le 18/07/2014 à 18:37 :
Marrant, moi je n'exclue pas, mais pas du tout que les US et l'Otan soient impliqués !!
Réponse de le 18/07/2014 à 20:17 :
Oui, et sans faire de délation, ma sœur aussi...
Réponse de le 18/07/2014 à 21:09 :
Votre soeur ?!!! alors là je suis scié !!
Réponse de le 18/07/2014 à 22:38 :
@MDR Votre soeur est bien plus...perspicace que vous, utilement, vous pouvez tenter ... Destop...
Réponse de le 19/07/2014 à 0:15 :
Oui Dafy DUCK aussi.... Vous pensez que les satellites Chinois n'auraient rien vu si des appareils amércains étaient impliqués, et se priveraient de le révéler ?
Pourquoi les séparatistes ne donnent qu'un accès limité aux spécialistes Européens de l' OSCE ?
Pourquoi avoir posté des Tweets sur 2 comptes différents se vantant d'avoir abattu un avion que les séparatistes croyaient militaires?

On ne peut forcer des populations qui se défient à vivre ensemble. Maintenant soutenir les actions armées des séparatistes et les morts suivent.... Est ce une raison suffisante ?
a écrit le 18/07/2014 à 18:23 :
Une version russe pas encore connue des médias occidentaux affirme que c'était un missile Sidewinder lancé depuis un F-16 de l'Otan (sans toutefois préciser le pays de l'Alliance) qui a abattu le Boeing de Malaysia Airlines, grâce à des renseignements en venant de satellites américains. Poutine lui-même n'exclue pas que le Pentagone y soit impliqué.
a écrit le 18/07/2014 à 17:46 :
C'est pas la peine de faire une enquête, visiblement le coupable est déjà désigné
a écrit le 18/07/2014 à 17:39 :
Le deuxième avion de cette compagnie à avoir des problèmes !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Il faudrait déjà retrouver le premier disparu et s'inquiéter de cette compagnie, avant d'accuser les russes !!!!!!!!!!!!!!!
Malaysia airline cache beaucoup de choses !!!!!!!!!!!!!!Bizarre...............
Pourquoi survoler cette région ????????????????
Réponse de le 18/07/2014 à 23:30 :
Vous avez raison... Probablement un complot avec des hommes verts... (Et certainement pas rouges, grand dieu)
a écrit le 18/07/2014 à 16:59 :
On peut le critiquer oui, mais quel intérêt Poutine a t-il d'abattre un avion civile ? c'est comme s'il donnait un bâton aux américains pour se faire battre.

Vous pensez vraiment qu'il leur donnerait ce plaisir ?

J'en doute fort !
Réponse de le 18/07/2014 à 17:28 :
Soyons sérieux, la probabilité que ce tir ait été décidé par Poutine (ou par le gouvernement ukrainien) est proche de 0. En revanche, tout pointe vers une bavure des séparatistes plus ou moins directement aidés par des militaires russes...
Réponse de le 18/07/2014 à 18:27 :
Poutine croit que l'attentat est venu sous les ordres d'Obama pour envenimer encore plus la situation et déclencher une guerre à la Russie. Quelques-uns avancent qu'il y en même des preuves. Affaire à suivre.
Réponse de le 18/07/2014 à 19:10 :
Pourquoi pas ? un petit coup de fil à Rasmussen, une petite conversation en petit comité avec un colonel de l'Otan, une mission secrète en F-16, un petit missile par ci par là et après on accuse Poutine, c'est vite joué.
a écrit le 18/07/2014 à 16:46 :
Tout dépend maintenant de qui trouve les boîtes noires: Les russes ou les ukrainiens. Si ce sont les russes, autant dire que les boîtes seront perdues pour une enquête objective.
Réponse de le 18/07/2014 à 17:15 :
on devrait laisser faire les américains...eux sont capable de retrouver des cartes d'identités a moitié brulées (du bon coté, permettant de voir le nom) après être passé dans un incendie a plus de 1 000 degrés Celsius.
Réponse de le 18/07/2014 à 17:21 :
Avant d'incriminer pierre, paul ou jacques, il serait judicieux qu'une enquête internationale soit faite avec des inspecteurs totalement neutres et choisis dans divers pays
Réponse de le 18/07/2014 à 18:28 :
Aussi valable pour les Américains, tu ne trouves pas, Georges ??
a écrit le 18/07/2014 à 15:36 :
INFOS RIANOVOSTI:
-
MOSCOU, 14H43:
"les systèmes de radiodétection russes ont enregistré le fonctionnement du radar Koupol d'une batterie de Bouk-M1 déployée près du village de Styla (30 km au sud de Donetsk)"
"le missile aurait pu être tiré par chacune des batteries déployées à Avdeïevka (8 km au nord de Donetsk) ou à Grouzsko-Zorianskoïe (25 km à l'est de Donetsk)"
-
DONETSK, 15H15:
"Nous avons calculé le trajectoire et consulté les experts. Il a été abattu à 200-300 km des lieux de sa chute", soit dans le ciel de la région de Dnepropetrovsk, affirme le "gouverneur populaire" de Donetsk, Pavel Goubarev"
-
BUK-SA-17: portée maxi: 50km
-
Il faudrait peut-être qu'ils se mettent d'accord?
Réponse de le 18/07/2014 à 16:16 :
@ Alain : 1. Qui vous a dit que Mr. Goubarev est lié à RIA Novosti ? Le fait qu’il est séparatiste (initialement fédéraliste) ne signifie pas qu’il est l’agent du Kremlin. Je précise, ici je parle en connaissance de cause. De plus c’est un homme simple, pas un intellectuel. 2. Le fait que les vrais responsables (intentionnels ou pas) sont ceux, qui ont laissé les couloirs aériens dans la zone des combats avec une défense anti-aérienne active, vous semble si étrange ? Combien d’avions et d’hélicoptères a déjà perdu l’armée ukrainienne dans la région ? Au moins une quinzaine, plutôt bien plus.
a écrit le 18/07/2014 à 15:36 :
Le chef du gouvernement espagnol, comme d'hab, s'est prononcé en faveur "d'une enquête indépendante" pour déterminer les auteurs de "la monstruosité". Ah les pays cathos, aussi rebarbatifs que drarmatiques.
a écrit le 18/07/2014 à 15:28 :
En France, on commence à avoir le même genre de médias qu'en Russie... C'est désespérant !
Réponse de le 18/07/2014 à 19:16 :
Ou que ceux des USA ! C'est ça la mondialisation...
a écrit le 18/07/2014 à 15:27 :
Les ricains crédibles? on aura tout vu...
a écrit le 18/07/2014 à 15:04 :
«L'avion qui ramenait Vladimir Poutine d’Amérique latine a croisé le Boeing malaisien dans le ciel de Varsovie à une altitude de 10’100 m. L'avion présidentiel y est passé à 16h21, heure de Moscou, et le Boeing à 15h44, heure de Moscou», note l'agence fédérale russe des transports aériens. Comment l'armée ukrainienne savait-elle que l'avion du Président allait survoler son territoire russe vers 5:20 (heure locale) pour lui envoyer un missile Buk-M1 ?
a écrit le 18/07/2014 à 15:02 :
Il serait intéressante d'avoir l'avis d'un professionnel du système de missiles mis en cause. Si on regarde internet on peut lire que ce système Buk est complexe et nécessite au moins 4 véhicules blindés différents et qu'une acquisition radar est nécessaire. Ce n'est pas un manpads que l'on pointe vers une cible et que l'on envoie en appuyant sur un bouton. Il est donc impossible d'avoir confondu un Antonov An-26 à hélices de 20 tonnes et volant à 450 km/h à l'attitude de 8000m et un Boeing 777 de 300 tonnes volant 900 km/h à l'altitude de 11000m. Il y a donc bien eu une volonté abattre un avion de ligne, mais par qui ? chaque camps défendra son protégé et on ne le sera probablement jamais.
a écrit le 18/07/2014 à 14:55 :
"missile sol-air de conception russe connu sous le nom de BUK et répondant à la norme OTAN SA 17 qui a abattu l’avion de ligne malaisien. Ils sont fabriqués par le fabricant Tikhomirov Scientific Research Institute of Instrument Design. Selon les bases de données mondiales de référencement des armements, aussi bien les forces armées russes qu’ukrainiennes sont équipées de tels missiles.
Ces missiles pèsent plus de 720 Kg et intègrent une charge explosive à fragmentation de 70 Kg. Ils peuvent détruire une cible dans un rayon de 45 kilomètres et jusqu’à 25 kilomètres d’altitude. Vu sa complexité, ce système de missile sol-air ne peut être mis en œuvre que par une armée professionnelle capable de les acheter, de les maintenir et de former ses soldats à son maniement."
Infos USINE NOUVELLE
Réponse de le 18/07/2014 à 15:12 :
Votre copié-collé ne dit rien, n'importe qui pourrait en faire le même. Vous avez oublié, cependant, de nous dire combien de batteries du système Buk-M1 dispose actuellement l'armée ukrainienne. Et encore mieux, de nous dire pourquoi le radar Kupol, partie intégrante de la batterie Buk-M1 qui se trouvait proche à Styla (un village situé à 30 km sud de Donetsk) aussitôt répéré le Boeing a dirigé le missile vers lui et pas vers l'avion de Poutine.
Réponse de le 18/07/2014 à 15:24 :
Eh! les Etats-Unis on abattu un Airbus iranien aussi qu'en avez vous à dire ?
Réponse de le 18/07/2014 à 15:48 :
Merci Alain pour ce commentaire factuel qui donne des informations intéressantes sur les capacités du missile.
Réponse de le 18/07/2014 à 15:57 :
En gros pourquoi tu lui demanderais pas aussi l' état des stocks d' avant hier et d' aujourd' hui ?
Réponse de le 18/07/2014 à 18:29 :
Shut !!! changeons de sujet vite.
a écrit le 18/07/2014 à 14:37 :
Ce qui est curieux dans MH17 est que le vol malheureuse était différent de son chemin habituel sur l'Ukraine. Selon les données de flightaware.com, un site web le suivi du trafic de l'aviation civile, le vol le jeudi détourné environ 200 km au nord des chemins de la Malaysian Airlines Boeing 777 avait utilisé les jours précédents. Et il a dirigé l'avion juste au-dessus de la région de Donetsk déchirée par la guerre.
Réponse de le 18/07/2014 à 14:59 :
Au nord, pour éviter zone Crimée.
a écrit le 18/07/2014 à 14:36 :
le tir depuis le territoire russe semble exclu car l'avion en altitude élevée a été touché au delà de la portée d'un missile SAM . reste les 2 belligérants ukrainiens . Les batteries SAM existent dans l' armée ukrainienne et nombreux ont les militaires et réservistes capables de les mettre en œuvre . Ce n' est pas sorcier !
Réponse de le 18/07/2014 à 14:52 :
Le missile a été tiré par l'armée ukrainienne, la cible était l'avion de Poutine. Celui-ci avait changé son cap demi-heure avant, le missile sol-air a donc touché l'avion malaysien. C'était une bavure militaire et si nous étions dans un ordre mondial multipolaire, cette bavure devrait coûter l'existence de l'actuel gouvernement pro-US à Kiev.
Réponse de le 18/07/2014 à 17:26 :
L'Ukraine n'a aucun intérêt à provoquer une guerre ouverte avec la Russie (qui elle n'attend que cela)...
a écrit le 18/07/2014 à 14:06 :
Un missile léger ne peut atteindre un avion en altitude de croisière. Pour envisager la solution d'un tel engin l'altitude de l'avion lors de son passage imprudent au dessus d'une zone de guerre devait être de faible niveau. Autrement seul un engin lourd donc militaire peut réaliser ce travail. Plus généralement il est fort possible que ce ne soit pas un missile mais une bombe placée dans l'appareil. Disons que cette compagnie n'a pas de chance ou bien il s'y passe de curieuses choses. Si l'on reprend l'idée boîteuse du missile il a fort bien pu être le fait d'une fausse manoeuvre de l'armée ukrainienne car il est peu probable que les indépendantistes ukrainiens aient commis cette horreur. En effet ils ont montré lors des différentes attaques criminelles dont ils ont fait l'objet qu'ils avaient du sang froid en adoptant une attitude raisonnable qui n'a jamais été criminelle. D'autre part différents tiers peuvent avoir intérêt a amplifier ce conflit : opérations noires américaines, gouvernements du Moyen-Orient, chinois, etc. L'éventuel tir peut aussi fort bien avoir été le fait d'un isolé ayant perdu toute notion d'humanité. Ainsi accuser les indépendantistes faussement permet d'induire tout aussi faussement qu'il s'agirait de Poutine qui aurait donné l'ordre car il les manipulerait. de là à vouloir le faire juger par un tribunal il n'y a qu'un pas. depuis le début on tente de mêler Poutine à ces opérations qui ne le concernent pas, maintenant on l'implique directement et on l'accuse. Le système européen bruxellois est depuis le début un fauteur de guerre, les américains l'ont compris.
Réponse de le 18/07/2014 à 18:40 :
Un excellent analyse de Corso, ça s'appelle faire porter le chapeau, les us le font presque quotidiennement ..
a écrit le 18/07/2014 à 14:02 :
Il faut mettre sous tutelle le gouvernement ukrainien.. on ne va pas attendre la troisième guerre mondiale pour réagir!
Réponse de le 18/07/2014 à 14:41 :
quand on voit la politique en france envers les emmigrants ,une guerre mondiale mettrat les pendules a l'heure
Réponse de le 18/07/2014 à 14:53 :
le gouvernement ukrainien est déjà sous la tutelle des etats-unis et de l'otan.
a écrit le 18/07/2014 à 13:56 :
Les médias ont décrété dès le départ, sans aucun élement de preuve, que l'avion avait été touché par un Missile SOL-AIR. Qui nous dit qu'il n'a pas été abattu par un chasseur, par erreur, lors d'un combat aérien, le missile ayant pu être trompé par les contre-mesures et verrouillé sur la chaleur des réacteurs de l'avion de ligne?
a écrit le 18/07/2014 à 13:55 :
ça sent mauvais...très mauvais...!
Réponse de le 18/07/2014 à 14:12 :
Nos médias, alignés sur les directives imposées par Washington, ont toujours voulu une guerre contre la Russie, c-à-d, l'irresponsabilité la plus totale car dans un cas pareil il n'aura pas de salut ni pour les patrons des médias ni pour leurs lecteurs. Les guerres, et l'Histoire nous le prouve, elles ont toujours été la conséquence de la folie collective de quelques dirigeants. L'Humanité (ou ce qu'il en restera) les jugera.
a écrit le 18/07/2014 à 13:42 :
La question est : pourquoi un vol civil survolait-il une région aussi dangereuse ?
Qui y avait intérêt ?
cordialement, ppm
a écrit le 18/07/2014 à 13:35 :
La guerre mondiale est en marche...
Réponse de le 18/07/2014 à 13:57 :
je partage votre avis, mais aimerai me tromper, beaucoup...il suffit d'un embrasement de quelques uns...on sait comment cela commence, hélas!
Réponse de le 18/07/2014 à 14:46 :
Mon grand-père, 83 ans, qui a fait la Deuxième Guerre et suit avec grand intérêt le déroulement des faits en Ukraine, vient de nous dire aujourd'hui : "Je ne crois pas, une Troisième Guerre est au bord d'éclater en Europe ! puissé-je mourir avant voir les premières victimes de chez nous."
a écrit le 18/07/2014 à 12:50 :
1. La question principale : pourquoi est-ce que les avions civiles volent dans la région des combats avec une défense anti-aérienne active ? Les compagnies aériennes nord-américaines ont changé les couloirs depuis un bon moment, ce qui a été tout à fait raisonnable. C’est la négligence de l’IATA ou des guides aériens de l’Ukraine ? Ou ce n’est pas une négligence? 2. Le complexe anti-aérien Buk M1 (SA-17 Grizzly) est composé de plusieurs véhicules chenillés (véhicules-lanceurs de missiles, poste de commandement, poste de radar, véhicules de recharge et de l’entretien). Les rebelles disposent les véhicules-lanceurs, qui peuvent tirer tout seul avec une efficacité bien moindre, mais le complexe en ensemble n’a jamais figuré quelque part chez eux. 3. S’il s’agit des missiles de type Buk M1, les tirs ont eu lieu du territoire de l’Ukraine contrôlée soit par les rebelles, soit par l’armée. L’avion n’a pas pu être abattu du territoire de la Russie, puisque la portée de missile n’est pas suffisante. 4. Les versions principales sont : a. un tir occasionnel (voir le destin du vol 1812 en octobre 2001), b. une mauvaise identification du cible, c. une provocation pour laquelle l’avion civile a été abattu spécialement. Pour les versions a. et b., que je trouve les plus probables, la vraie question à propos des responsables est le p. 1, parce que les avions civils ne doivent pas voler dans les zones de combats avec une défense anti-aérienne active. Pour la version c, qui n'est moins probable, mais pas impossible, l’éternelle question se pose « Qui prodest ? ». Je vous rappelle que l’armée ukrainienne subit une très lourde défaite au sud de la région de Lugansk à ce moment.
Réponse de le 18/07/2014 à 13:37 :
Cela me rappelle l’histoire de l’Airbus iranien abattu par les USA et le Boeing coréen abattu par les soviétiques… Je en sais pas non plus quel est le fou qui laisse des corridors aériens au dessus d’une zone de guerre…R.I.P.
Réponse de le 18/07/2014 à 14:22 :
Avant l'accident: Vol MH17 a dévié de l'itinéraire planifié selon le journal allemand deutsche-wirtschafts-nachrichten
Réponse de le 18/07/2014 à 15:50 :
@ @Ex-Moscovite : L’information sur cela est assez contradictoire à ce moment. Le site flightaware, sur lequel elle est basée, n’est pas si exact que cela au niveau de trajectoire. Il faut attendre pour que l'information soit plus claire. En tous cas le fait que les couloirs aériens passent par la zone des combats, où l’armée ukrainienne a déjà perdu plusieurs appareils, parle très mal des autorités ukrainiennes.
a écrit le 18/07/2014 à 12:25 :
Dans 4 mois ce sera le début de l'hiver et l'Europe va faire les yeux doux à la Russie pour son gaz indispensable pour maintenir l'économie
Réponse de le 18/07/2014 à 12:31 :
non pas dans 4 mois, c'est deja le cas. L'Allemagne depend deja a 43% des importations de gaz russes et Poutine l'a bien compris, fort heureusement la France est bien moins dependante.
Réponse de le 18/07/2014 à 12:34 :
Non, l'Amérique et l'Union Européenne feront la guerre à Poutine et une fois la Russie sous le command des Occidentaux, la paix et le gaz en Europe seront rétablis avant Noël. Vive Barack Obama, le plus grand Président de l'Histoire américaine !! vive le valiant Andres Fogh rasmussen, le légendaire sécretaire de l'Otan !! vive le imbattable État d'Ukraine, déjà victorieux sur les forces impérialistes russes !!!
Réponse de le 18/07/2014 à 13:45 :
à Alan:
Heu!!!! c'est du second degrés j'espère.
ppm
Réponse de le 18/07/2014 à 14:56 :
@alan : Merci pour votre commentaire ironique
Réponse de le 18/07/2014 à 15:43 :
@alan
A 12h34??
Vous ne devriez pas poster apres l'apéro....:-)
a écrit le 18/07/2014 à 12:22 :
Voici les liens des élément pour une version des faits:
-
Strelkov qui annonce sur twitter avoir descendu un Antonov 26, alors que les vidéos sont celles du crash de l'avion de ligne:
twitter.com/StateOfUkraine/status/489802664264212480/photo/1
-
Donetsk Republic: la photo du système piqué au régiment ukrainien A1402, mise en ligne:
militaryphotos.net/forums/attachment.php?attachmentid=222249&d=1405640089
Réponse de le 18/07/2014 à 12:28 :
Ô Alain, Alain, Alain, pourquoi vous vous remettez toujours aux mêmes sources "State of Ukraine", "BBC", "CNN", "New York Times", "Military Photos US" et j'en passe ? est-ce qu'il n'y a qu'une seule version des faits pour vous, ô Troll des Trolls ? la barbe, quoi !
Réponse de le 18/07/2014 à 12:39 :
Alain, as tu le hoquet ? je remarque un espace entre le i et le n.
Réponse de le 18/07/2014 à 13:04 :
Je ne fréquente pas les sites que vous avez cité.
J'ai écrit: "élément pour une version des faits"
Vous avez vraiment du mal!
Réponse de le 18/07/2014 à 14:25 :
Alain (avec ou sans hoquet), puisque vous avez l'air d'être un homme démocratiquement ouvert à toutes les opinions et un admiratif des américains, je prends donc la liberté de vous suggérer de connaître d'autres versions de cette tragédie sur un site..... américain ! en voici l'adresse : www.moonofalabama.org
a écrit le 18/07/2014 à 11:39 :
Je ne vois qu'une chose : le gouvernement de Kiev veut la guerre à tout prix. La France doit menacer Kiev de bloquer les fonds européens s'ils continuent à tirer dans le tas comme il font depuis le début, notamment à Maidan. Il faut arrêter d'être idiot !
Pour moi qui a été formé à l'artillerie lourde, seules les forces de Kiev ont les moyens de tirer ce type de missile. On voit bien depuis le début que le groupuscule au pouvoir est toujours là, malgré l'élection du président. Ces gens sont de vrais terroristes. Ils veulent flinguer les gens d'Ukraine parce qu'ils parlent Russe ! effrayant ! Ils passent leur temps à refuser la paix, à refuser d'accorder une autonomie aux régions, tout en accusant les Russes de tout. Inquiétante politique des USA, basée sur la guerre et exigeant la soumission de l'Europe (banques, politique ...), une idéologie d'extrême droite, comme celle de Kiev. Une sorte de terreur s'abat sur le monde.