Qatar Airways acquiert 10% du capital d'IAG

 |   |  158  mots
IAG a salué la volonté de Qatar Airways de renforcer leurs relations commerciales.
IAG a salué la volonté de Qatar Airways de "renforcer leurs relations commerciales". (Crédits : reuters.com)
La compagnie qatarie, qui renforce ainsi ses ambitions mondiales, pourrait augmenter sa part dans International Airlines Group qui regroupe British Airways et Iberia, avec le temps.

Qatar Airways renforce son partenariat avec International Airlines Group (IAG). La compagnie de l'émirat pétrolier a acquis 9,99% de la maison-mère de British Airways et d'Iberia, ont annoncé vendredi 30 janvier les deux groupes aériens qui sont membres de l'alliance Oneworld.

IAG, une opportunité de développement vers l'ouest pour Qatar Airways

IAG a salué la volonté de Qatar Airways de "renforcer leurs relations commerciales". Côté qatari, la compagnie a expliqué avoir voulu, par cette acquisition, "développer ses opérations et renforcer des liens commerciaux commencés avec des accords de partage de code" de réservation. Son directeur général, Akbar Al Baker, a estimé dans un communiqué qu'IAG représentait "une excellente opportunité de développer davantage notre stratégie vers l'ouest".

"Qatar Airways pourrait envisager d'augmenter sa part avec le temps, mais ce n'est pas son intention actuelle de dépasser 9,99%", a ajouté la compagnie dans un communiqué publié à Doha.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2015 à 18:14 :
Si cela continue, l' Europe ne sera plus qu'une filiale du Qatar ou de la Chine !
Mettez vos enfants au chinois ou à l'arabe, il faut qu'ils comprennent les ordres de leurs futurs patrons !
Réponse de le 01/02/2015 à 8:25 :
le qatar n'est pas arabe mais une province des usa et d'israel.
a écrit le 31/01/2015 à 13:52 :
Les anglais ne fabriquent pas d'avions et n'auront pratiquement plus de pétrole (dans 5 ans), leur intérêt pour le développement coûteux d'une compagnie aérienne devient alors limité, d'autant qu'ils souhaitent vendre Rolls-Royce à la découpe. Comme à leur vieille habitude ils comptent reporter ces fonds sur l'évolution de sociétés à fort potentiel plutôt que les laisser stagner. Ils revendront ensuite ce sociétés au plus haut pour en créer d'autres et ainsi de suite. Le seul problème est que les choses s'accélèrent bigrement ce qui rend le pari plus risqué. De toute manière, ils n'ont pas le choix : le pays est en déroute. La fabuleuse croissance énoncée par les économies laudateurs du court terme correspondent à des ventes comme celle de Verizon qui seul a rapporté plus de 100 milliards de dollars. Une croissance faite plus avec le passé que le présent.
Réponse de le 31/01/2015 à 17:53 :
Si les 107 000 employés de BAE Systems vous entendaient ...
a écrit le 31/01/2015 à 10:15 :
Je proposerai également comme traduction
Augmenterait sa part "dans l'avenir", plutôt que " avec le temps" qui ne veut pas dire grand chose
a écrit le 31/01/2015 à 8:08 :
Le Qatar achète tout, le PSG, le titre de champion du monde de hand, la coupe 2022. L'argent n'a vraiment pas d'odeur
a écrit le 30/01/2015 à 16:39 :
Est ce que quelqu'un est francophone dans ce journal? Sans compter tout le charabia anglo-saxon, on dit qatarienne et non qatarie!
Réponse de le 31/01/2015 à 18:43 :
Qatarienne, qatarie ou qatariote : comme on veut,.. selon Larousse !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :