Air France : Anne Rigail prépare le remaniement de la direction

 |   |  368  mots
(Crédits : Christian Hartmann)
Nommée mi-décembre directrice générale de la compagnie française, Anne Rigail doit annoncer, d'ici à la fin de la semaine, une nouvelle organisation de la direction d'Air France.

Nouvelle organisation en vue à Air France. Nommée mi-décembre directrice générale d'Air France, Anne Rigail va, selon des sources concordantes, présenter en fin de semaine une nouvelle organisation de la direction de la compagnie.

La fonction de dirigeant responsable endossée par la DG

Dans le schéma en cours de finalisation, Anne Rigail va endosser la fonction de "dirigeant responsable", un rôle très important puisque son titulaire garantit auprès de l'administration la mise en œuvre des moyens techniques et financiers de la compagnie pour l'application des règlements relatifs à la sécurité et à la sûretéAujourd'hui, ce poste est occupé par Alain Bernard, directeur général en charge des opérations. En associant les postes de directeur général et de dirigeant responsable, Air France va renouer avec une pratique très courante outre-Atlantique et qui était en vigueur à Air France jusqu'en janvier 2009.

Alain Bernard devrait, quant à lui, avoir la responsabilité du hub, des escales, du cargo et du centre de contrôle des opérations (CCO). Élisabeth Hérelier, DGA Cargo, lui sera rattachée, tout comme Jean-Yves Chaumet, le nouveau patron du CCO. A noter qu'une partie importante des fonctions du CCO, la préparation et le suivi des vols, a été placée en fin d'année sous l'autorité d'Olivier Dulat, à la tête des "opérations aériennes".

"Regrouper la responsabilité du hub et le CCO peut permettre d'améliorer la performance opérationnelle", explique un bon connaisseur du transport aérien.

Pour rappel, l'efficacité opérationnelle est l'une des priorités de Ben Smith.

Nouveau patron pour Air France HOP

Last but not least, Pierre-Olivier Bandet, directeur général adjoint en charge du programme et de la flotte, devrait prendre la tête d'Air France HOP, la compagnie régionale du groupe, fraîchement rebaptisée ce vendredi 1er février, après six ans passés sous la bannière HOP Air France. Pierre-Olivier Bandet remplacera Alain Malka, qui devrait se voir confier de nouvelles missions. Amel Hammouda, en charge jusqu'ici de la transformation d'Air France, verra son périmètre élargi.

Interrogé, le groupe n'a pas fait de commentaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2019 à 20:20 :
correction: Pieter Elbers
a écrit le 04/02/2019 à 19:52 :
Acune mot regarde Tom Elbers du KLM? Donc c'est le depart au fin du AF. Parce que les hollandais ne sont plus motives pour sauver le bilan financiere du groupe.
a écrit le 04/02/2019 à 16:10 :
Le problème d'AIRFRANCE n'est pas propre à l'entreprise. C'est la même chose à la SNCF et bientôt à EDF. C'est lié au prix de l'énergie. Il faut appliquer la note n°6 du CAE. Mais qui le comprendra??
Réponse de le 05/02/2019 à 7:13 :
Vous répétez toujours la même chose, il n'y a absolument rien dans cette fameuse note°6 du CAE de mai 2013 sur le prix de l'énergie. http://www.cae-eco.fr/IMG/pdf/cae-note006.pdf

Peut être pourriez vous développer un peu votre idée (?) afin d'éclairer les lecteurs.
Réponse de le 05/02/2019 à 8:10 :
Dans cette note n°6, il est précisé, page 12, paragraphe 4, "...la taxation supplémentaire de l'énergie soit utilisée pour réduire le cout du travail". Merci de votre remarque. Je précise "à niveau constant".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :