Air France-KLM : les actionnaires approuvent la rémunération de Ben Smith

L'assemblée générale des actionnaires d'Air France-KLM a voté favorablement les rémunérations de Ben Smith, le nouveau directeur général d'Air France-KLM, d'Anne-Marie Couderc, la présidente non exécutive, et celle de Jean-Marc Janaillac, qui avait démissionné le 15 mai 2018.
Fabrice Gliszczynski

2 mn

En 2019, Ben Smith pourra potentiellement gagner plus de 4 millions d'euros.
En 2019, Ben Smith pourra potentiellement gagner plus de 4 millions d'euros. (Crédits : Air France-KLM)

Comment se structurent exactement les 4,25 millions d'euros potentiels de rémunération annuelle de Ben Smith, le nouveau directeur général d'Air France-KLM ? Quelle est la rémunération d'Anne-Marie Couderc, nommée le 15 mai 2018 présidente non exécutive du groupe après la démission de Jean-Marc Janaillac, lequel occupait les deux fonctions de président et de directeur général, aujourd'hui dissociées ? Combien ce dernier a-t-il gagné l'an dernier pour les quelques mois qu'il a passé à diriger le groupe ? Ce mardi 28 mai lors de l'assemblée générale du groupe, Air France-KLM a apporté toutes les réponses aux actionnaires qui ont approuvé l'ensemble de ces rémunérations, à plus de 80%.

Entré en fonction le 17 septembre 2018, Ben Smith a gagné l'an dernier 629.167 euros (262.500 en fixe et 366.667 en variable), une somme à laquelle s'ajoutent 333.000 euros d'unités de performance payables en 2021. Celles-ci seront calculées par rapport au cours de Bourse à l'ouverture de la séance le 17 août 2018, date de sa nomination. Et seront payées à ce moment-là

En 2019, Smith peut gagner plus de 4 millions d'euros

En 2019, Ben Smith pourra potentiellement gagner plus de 4 millions d'euros. Sa rémunération fixe annuelle s'élève à 900.000 euros et sera accompagnée de plusieurs parties variables liées à des critères de performance dont la difficulté à les atteindre est impossible à vérifier dans la mesure les objectifs ne sont pas indiqués.

Ainsi, Ben Smith touchera une rémunération variable équivalente à son fixe si des objectifs quantitatifs (liés aux résultats opérationnels et au désendettement par rapport au budget) et qualitatifs sont réalisés. La rémunération variable pourra même représenter une hausse de 122% voire 150% du fixe si les objectifs sont dépassés. Soit 1,098 ou 1,350 million d'euros. Le nouveau directeur général bénéficie par ailleurs de deux plans de rémunération long terme donnant droit à l'attribution d'unités de performance d'un million d'euros chacune. Ces dernières seront payables au bout de trois ans.

Anne-Marie Courderc gagne 200.000 euros par an

De son côté, Anne-Marie Couderc se voit attribuer une rémunération fixe annuelle de 200.000 euros. Ayant pris ses fonctions mi-mai de l'année dernière, elle n'a perçu l'an dernier que 125.000 euros, auxquels il faut ajouter les jetons de présence pour son poste d'administrateur entre le 1er janvier et le 15 mai 2018 (25.042 euros). Au total en 2018, Anne-Marie Couderc a perçu 176.656 euros.

Pour les 4 mois et demi qu'il a passé à la tête du groupe, Jean-Marc Janaillac a quant à lui touché 288.000 euros (225.000 fixe et 63.000 en variable).

Fabrice Gliszczynski

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 29/05/2019 à 5:16
Signaler
Chez Air Chance, il y a deux classes. Celle des saigneurs et l'autre les besogneux.

le 29/05/2019 à 9:13
Signaler
Si vous connaissez une grande compagnie internationale où c’est different, merci de nous le faire savoir....

à écrit le 28/05/2019 à 19:42
Signaler
"En 2019, Smith peut gagner plus de 4 millions d'euros" Soit potentiellement les revenu mensuel fixe du pousse ballon Neymar...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.